Mécénat

LIZA ET MOI, histoires de mères et de filles

J-67


| ARTS DE LA SCÈNE
| PRODUCTION, DIFFUSION

1 300,00 €

6 300,00 € demandés

25
Soutiennent
4
Recommandent
4
Suivent
20%

Présentation du projet

« L’amour maternel n’a rien de naturel. »
Simone de Beauvoir


La compagnie Les Tournesols présente un spectacle choral féminin construit autour du lien puissant et complexe qui se tisse entre les mères et les filles. Ecrit sur mesure par Sandrine Delsaux et mit en scène par Sophie Thebault.

Il sera créé le 13 mars 2019 à 20h30 à l'Espace Lino Ventura de Garges-lès-Gonesse (95),
puis diffusé les 28, 29, 30 et 31 mars 2019 au Petit Théâtre de l'Odyssée - L'Escale à Levallois (92).

durée du spectacle 1h15 - tout public

Après deux sessions de lectures publiques – la première à la SACD en octobre 2017, puis la seconde au Théâtre du Lucernaire en février 2018 – une maquette de 40 minutes a été présentée en novembre 2018 au WIP Villette dans le cadre de Scènes sur Seine - rencontres artistiques en Ile-de-France, suite à une résidence au Carreau du Temple et aux Tréteaux de France - Centre Dramatique National.

Entre janvier et mars 2019, d'autres résidences artistiques précèderont bien évidemment la création, à nouveau aux Tréteaux de France à Aubervilliers puis à l’Espace Lino Ventura à Garges-lès-Gonesse.


NAISSANCE DU PROJET
par Sophie Thebault

Est ce que c’est dangereux d’être une fille ?

Le désir de ce spectacle est né d’une inquiétude avant la naissance de ma fille. Pourquoi cela me semblait-il si compliqué d’avoir une fille ?

« Quelle responsabilité vais-je avoir en tant que femme ?
Pourquoi ai je si peur pour elle ?

Est ce que je saurai la protéger ?
Est ce qu’elle me ressemblera ? »

(extrait de la pièce)

Partir de l’intime et de nos histoires à toutes pour accéder à l’universel.
Se méfier des évidences, des clichés.
Changer de point de vue.
Rendre hommage aux mères, aux grands-mères, à tout ce qu’elles nous ont transmis.
Parler d’amour, de courage, de complicité, de rivalité, d’identification, d’admiration, de joie, de transmission...

Une création inédite, sur-mesure

Partir d’un texte écrit spécialement pour six comédiennes de l’équipe de ma précédente création À tous ceux qui de Noëlle Renaude. Le spectacle sera construit sur une complicité de travail déjà partagée.
J’ai passé une commande d’écriture à Sandrine Delsaux, autrice et comédienne de l’équipe. Elle a écrit un texte que nous avons d’abord retravaillé ensemble, puis au plateau avec les comédiennes, en l’enrichissant d’improvisations.
Le résultat est sur-mesure, sensible et puissant.
Ce spectacle soulève beaucoup de questions sur ce lien complexe unissant les mères et les filles et renvoie le spectateur à sa propre histoire.
À travers cette création, je cherche à montrer la complexité à l’œuvre dans nos rapports humains et la beauté qui s’en dégage.


WORK IN PROGRESS

Une création originale pour six comédiennes, en dix tableaux sur le lien mère et fille.


LA DEMANDE DE MÉCÉNAT...

Pour donner de l'élan et de l'ampleur à un projet particulièrement ambitieux, permettre de le rendre plus visible et plus accessible sur une plateforme sérieuse et reconnue pour les projets artistiques !

Pour partager cette création avec le public et les ami·e·s qui soutiennent la compagnie Les Tournesols depuis longtemps et en faire de véritables partenaires du projet artistique !

Pour faire découvrir notre travail à celles et ceux qui ne nous connaissent pas encore et leur permettre de concrétiser un coup de cœur !


LA MISE EN SCÈNE
par Sophie Thebault

Après un prologue directement adressé au public par une jeune femme enceinte, le spectacle sera constitué d’une dizaine de tableaux indépendants, centrés sur le lien mères/filles.

Ce lien s’exprimera aussi dans le spectacle à travers :
Des scènes chorales mettant en présence toutes les comédiennes jouant alternativement les mères ou les filles.
Des témoignages filmés, précieux et émouvants, interviews de femmes anonymes mais aussi des comédiennes, tournées par une jeune réalisatrice de documentaires.
Musiques et chansons interprétées par les comédiennes donneront une énergie et une force contagieuse à cette création exclusivement féminine (chansons populaires ou les berceuses qui ont marqué notre enfance et qui pour chacun d’entre nous renvoient à un souvenir).
Toutes ces parenthèses sonores et visuelles comme des respirations nécessaires entre des scènes intenses...
Car l’atmosphère émotionnelle sera dense, parfois tendue comme ce lien inextricable. Mais il y aura aussi de la douceur, de la tendresse et de la complicité dans des scènes intimes, presque chuchotées...

Ma priorité c’est la précision dans la direction du jeu des comédiennes :
Travailler sans relâche pour trouver le juste poids d’un mot ou d’un geste.
Chasser ce qui est fabriqué ou révélateur d’un savoir faire.
Guetter les silences, les accélérations, les flottements.
Chercher la vérité dans la présence pour que le spectateur sente cette proximité avec ce qui se passe sur le plateau.
Que cette authenticité dans le jeu, mêlé aux témoignages réels et filmés, crée comme un “trouble” sur la frontière entre réalité et fiction.

Le plateau sera vide, mais habité. Le regard du spectateur sera orienté sur ce qui se joue entre les mères et les filles.
Ça ressemble à un espace de vie, à une pièce traversée par la vie... La vie, oui... mais, en plus intense.


LE TEXTE DE LA PIÈCE
par Sandrine Delsaux

C(h)œur de femmes

C’est avec enthousiasme que je me suis prêtée à la demande de Sophie Thebault : peindre en plusieurs tableaux des situations de vie ordinaires où les relations mère–fille pourraient s’éprouver, mettre en exergue les aspects contradictoires de cette filiation en quasi sororité, élaborer des portraits de femmes.

Pour aller en ce sens, j’ai donc choisi dès le début une écriture où le nœud dramatique viendrait se rejouer chaque fois, à chaque scène, comme si la vie était une succession de séquences où ce lien était mis à l’épreuve sans trouver le moyen de résoudre quoique ce soit.

J’ai également choisi de privilégier la relation plus que le personnage.

En effet, pour ce cas précis, il était intéressant d’appréhender la personnalité de l’une et de l’autre par la relation, comme si leur personnalité de fille et de mère était le fruit de cette interdépendance, une sorte de miroir tendu, déformant, perturbant, questionnant…

Des couples mères-filles, pieds et poings liés, à la vie à la mort, de la vie à la mort.

LIZA ET MOI est un texte qui cherche à mettre à nu un c(h)œur de femmes, une histoire humaine, un amour inconditionnel.


A quoi sert l'argent collecté

La somme collectée via Proarti nous permettra :

- avec le premier pallier de 3.000 euros, de compléter notre budget de création pour les décors et l'installation vidéo ;
- avec le deuxième pallier de 6.300 euros, d'améliorer nos outils de communication (site, affiches, flyers).

Enfin,  si nous dépassons le montant des 6.300 euros demandés, nous pourrons engager un·e attaché·e de presse pour la diffusion parisienne.


Montant de l'appel à dons

6 300,00 €

Montant global

52 800,00 €

Dépenses

Désignation Montant

Rémunérations Équipe (cotisations sociales comprises)

Salaires Artistes 30 900,00 €
Salaires Techniciens 5 600,00 €
SOUS TOTAL 36 500,00 €

Décor, accessoires, costumes, vidéo

Décor, accessoires, costumes 5 000,00 €
Vidéo 3 000,00 €
SOUS TOTAL 8 000,00 €

Communication, Production, Diffusion

Forfait Chargée de Production 1 500,00 €
Affiches, flyers, dossiers 1 000,00 €
Presse 1 500,00 €
SOUS TOTAL 4 000,00 €

Frais divers, imprévus

Frais de régie 1 000,00 €
Transport décor 600,00 €
Assurances, imprévus 800,00 €
SOUS TOTAL 2 400,00 €

Droits d'auteurs et de musique

Droits d'auteurs et commande d'écriture 1 500,00 €
Droits Sacem/Spedidam 400,00 €
SOUS TOTAL 1 900,00 €

TOTAL

TOTAL 52 800,00 €

Recettes

Désignation Montant

Coproductions

Les Quatre Dimensions 10 000,00 €
Les Tréteaux de France 10 000,00 €
SOUS TOTAL 20 000,00 €

Contrats de cession et coréalisation

Recettes de coréalisation 3 600,00 €
Préachats et cessions 10 800,00 €
SOUS TOTAL 14 400,00 €

Aides et subventions

Adami 7 000,00 €
Spedidam 5 100,00 €
SOUS TOTAL 12 100,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 6 300,00 €

TOTAL

TOTAL 52 800,00 €

De l'intime à l'universel...

Ce spectacle je le porte depuis une dizaine d’années, c’est une grossesse un peu longue mais il faut le temps pour que les nécessités s’imposent en terme de création. Quand j’étais enceinte et que j’ai su que c’était une fille, j’ai été prise d’une panique incontrôlable et je me suis mise à me poser mille questions.

Pourquoi me suis-je posée tant de questions ? Après la naissance de ma fille, je me suis rendue compte que je changeais de statut, que je n’avais plus les mêmes relations avec ma mère, que ma fille se reconnaissait aussi dans sa grand-mère et que je retrouvais aussi ma mère en elle, j’ai regardé alors ma mère différemment...

Et de plus en plus ce sujet me taraudait… Je faisais des recherches, des lectures, j’allais voir des films, des spectacles…

Un jour, en faisant justement des recherches pour le spectacle, j'ai découvert une vidéo de Liza Minnelli et Judy Garland chantant et dansant ensemble… Cette relation fusionnelle, cette complicité artistique me fascinait... Cette vidéo m'a inspiré le titre et je me suis mise à rêver d’un spectacle qui partirait de mes questionnements intimes mais qui chercherait à toucher l’essentiel de la complexité de ce lien mère-fille et surtout à atteindre un questionnement universel.


Un spectacle qui parlerait à toutes les femmes, toutes les filles, toutes les mères, qui ouvrirait aussi des portes aux hommes dans la compréhension de leurs femmes, de leurs mères, de leurs sœurs, de leurs filles ! Un spectacle qui s’adresserait à toutes les générations.

Aussi, un spectacle qui déculpabiliserait les mères et rassurerait les filles, qui nous raconterait la difficulté d’être une fille, d’être une mère encore aujourd’hui.

Un spectacle qui nous donnerait de la joie et du courage à transmettre.

Sophie Thebault,
metteuse en scène de "LIZA ET MOI, histoires de mères et de filles"


« Au lieu d'apprendre à ta fille à plaire, apprends-lui à être sincère. Montre lui qu'elle n'a pas besoin de plaire à qui que ce soit (...) Dis-lui qu'elle n'est pas un objet qu'on aime ou qu'on n'aime pas, elle est un sujet qui peut aimer ou ne pas aimer. »

Chimamanda Ngozi Adichie,
"Chère Ijeawele, un manifeste pour une éducation féministe" (éditions Gallimard)


« Pourquoi apprendre aux petites la docilité, la coquetterie et les sournoiseries, quand on fait savoir aux gamins mâles qu'ils sont là pour exiger, que le monde est fait pour eux, qu'ils sont là pour décider et choisir. »

Virginie Despentes,
"King Kong Théorie" (éditions Le Livre de Poche)


« Plutôt que de bonheur, je parlerais de joie. Je trouve dans la joie, une splendeur à vivre, même dans la douleur. »

Françoise Héritier,
journal "Le Monde" (propos recueillis par Annick Cojean, 5 novembre 2017)

Suivez l'actualité du projet !

  • LIZA ET MOI · EXTRAITS

    EXTRAIT #1
    C’est une fille !

    Une femme enceinte s’adresse au public

    Est-ce que c’est dangereux d’être une fille ?

    Est-ce que c’est dangereux de mettre ma fille au monde maintenant ?
    De nos jours, je veux dire...

    Est-ce que je saurai la protéger ? Est-ce qu’elle saura se défendre ? Est-ce qu’elle sera suffisamment forte ? Est-ce qu’elle sera une femme épanouie ?

    Silence

    Est-ce qu’elle m’aimera ? Est-ce qu’elle me ressemblera ? Serai-je son modèle de femme ? […]


    EXTRAIT #2
    Nous irons danser

    La mère
    [...] Danse avec moi ma fille. Amuse toi. T’occupe pas des autres. Danse. Pourquoi tu ne danses pas ? Tu ne veux jamais danser ! S’il te plait. Tu me rends triste. Danse ma fille.

    La fille
    Non.

    La mère
    Tout était si simple avant. Quant tu étais petite. Tu dansais si facilement. Tu balançais tes pieds, tu remuais les fesses, tu riais... j’me souviens... rire avec toi, danser avec toi... tout était si simple. Tu faisais tout comme moi. Tu suivais ma cadence. [...]

Recommander Suivre

Contreparties

Merci beaucoup

pour 20,00 € et +

0 ARTINAUTES

Un merci de toute l'équipe et un flyer dédicacé par l'autrice du texte !

Merci infiniment

pour 30,00 € et +

2 ARTINAUTES

Un très grand merci et une affiche du spectacle dédicacée par toute l'équipe !

Un immense merci

pour 50,00 € et +

4 ARTINAUTES

Un immense merci, une affiche du spectacle dédicacée par toute l'équipe et une invitation pour la première représentation de LIZA ET MOI le 13 mars 2019 à Garges-lès-Gonesse (95) !

Coût réel après déduction fiscale :
17 euros

Merci mille fois

pour 100,00 € et +

1 ARTINAUTE

Merci mille fois, une affiche du spectacle dédicacée par toute l'équipe et deux invitations pour la première représentation de LIZA ET MOI le 13 mars 2019 à Garges-lès-Gonesse (95) !

Coût réel après déduction fiscale :
34 euros

Merci mille et une fois

pour 250,00 € et +

0 ARTINAUTES

Mille et un mercis, une affiche du spectacle dédicacée par toute l'équipe, deux invitations pour la première représentation de LIZA ET MOI, le 13 mars 2019 à Garges-lès-Gonesse (95) et la possibillité de suivre une répétition ouverte à Garges (95) ou à Levallois (92) !

Coût réel après déduction fiscale :
85 euros

Gratitude infinie

pour 500,00 € et +

0 ARTINAUTES

Notre gratitude infinie, une affiche du spectacle dédicacée par toute l'équipe, deux invitations pour la première représentation de LIZA ET MOI le 13 mars 2019 à Garges-lès-Gonesse (95), la possibilté de suivre une répétition ouverte à Garges (95) ou à Levallois (92) et votre nom dans le programme et dans le dossier à la rubrique soutiens et remerciements !

Coût réel après déduction fiscale :
170 euros

Gratitude éternelle

pour 1 000,00 € et +

0 ARTINAUTES

Notre gratitude éternelle, une affiche du spectacle dédicacée par toute l'équipe, deux invitations pour la première représentation de LIZA ET MOI le 13 mars 2019 à Garges-lès-Gonesse (95), la possibilité de suivre une répétition ouverte à Garges (95) ou à Levallois (92), votre nom dans le programme et dans le dossier et un verre après le spectacle à Levallois avec les comédiennes et la metteuse en scène !

Coût réel après déduction fiscale :
340 euros