Mécénat

Mauvaise Graine
Court-métrage de fiction

J -49


| AUDIOVISUEL - CINÉMA
| PRODUCTION

3 430,00 €

10 000,00 € demandés

62
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
34%

Présentation du projet

Mauvaise Graine est un court métrage de fiction abordant le thème de la biodiversité, des semences et de leur interdiction ainsi que de la sécurité alimentaire qui en découle.

Ce film, d'une dizaine de minutes, est écrit et sera réalisé par Nadège Herrygers, et produit par Duno Films. Il fait partie de la collection "On s'adapte" de Canal+, regroupant 10 projets qui seront diffusés sur la chaîne fin 2021, sur le thème de l'écologie.

Le tournage aura lieu en juin prochain en France. La constitution de l'équipe technique et artistique est en cours.

.

.

Ce projet ouvre droit à une réduction fiscale pour toutes entreprises et résidents français, ainsi que les particuliers belges !

.


.

Et si, demain, on ne pouvait plus librement échanger des graines, cultiver toutes les variétés de fruits et légumes dont on aurait envie ? Hélas ! vous ne rêvez pas, c’est malheureusement ce qui est en train de se produire. Sous le lobby de grands semenciers, de nombreux états interdisent l’échange des variétés dites « paysannes ».


.

Et si, de cette triste réalité, on réalisait un film ? D’ordinaire, ce genre de thématique est traitée par le genre documentaire. Par le biais du court métrage de fiction, nous comptons toucher de manière dynamique un large public, pas forcément a priori sensibilisé à la cause environnementale.

Nous avons pris le parti de situer l’action du film dans une cité – à priori le dernier lieu où l’on s’attend à trouver des plantations légumineuses/potagers – où l’on découvre un mystérieux trafic à travers le personnage de Sadia. Contrairement à ce que l’on pourrait tout d’abord penser, son copain Arthur en premier lieu, il ne s’agit pas d’un trafic de drogue mais … de semences.

.

.

Nous souhaitons, à travers ce film, transmettre l’idée que chacun a un rôle à jouer dans le monde de demain. D’une part, les jeunes en perpétuant le patrimoine des graines et en montrant qu’il est possible de se nourrir par soi-même, et d’autre part, les plus âgés dans la transmission de leurs connaissances et de leur savoir-faire. Malgré la menace anxiogène d’un futur aux accents totalitaristes dictés par des multinationales agro-alimentaires, ce film se veut résolument positif grâce à l’engagement éclairé de citoyens, prêts à s’unir et à prendre des risques afin de sauvegarder les valeurs en lesquelles ils ont foi.

.


.

Et si on ne se contentait pas de mots mais qu’on décidait d’embarquer les gens avec nous dans cette aventure ?

L’engagement citoyen est l’une des clés de ce récit. Comme le tournage se déroulera dans une cité, il nous paraît important d’informer les habitants de ce qui se passera dans leur lieu de vie. En collaboration avec des associations actives en la matière, un accompagnement sera proposé pour ceux qui désirent franchir un pas de plus dans cette voie, comme par exemple l’installation d’un potager dans le quartier, dans un souci d’éducation populaire.

https://www.proarti.fr/uploads/media/default/0001/68/b42f4b7f3cccb547db15de9cd9f5dbe1c0664b02.jpg

Les jeunes seront également invités à prendre part au projet en réalisant, lors d’un stage avec une artiste, des collages street art sur la thématique que l’on retrouvera dans les décors, et aussi en ayant la possibilité de participer à un casting pour jouer comme silhouettes ou figurants.

.

.


.

Et si on commençait à changer le monde en nous changeant nous-mêmes ?

Durant tous les stades de la fabrication du film, nous nous engageons à adopter une attitude éco-responsable. Plusieurs solutions sont aujourd’hui possibles pour réduire l’impact de nos métiers, que nous allons adopter pour le tournage de « Mauvaise Graine » à plusieurs niveaux : le transport, la logistique, la cantine, la bureautique et la technique.


.

Malgré le fait que Canal + ait intégré notre scénario à sa collection « On s’adapte », il nous reste malgré tout encore une grande part du projet à financer. En effet, le film a besoin de votre soutien financier pour nous aider à avoir les moyens de nos ambitions et faire le meilleur film possible en lui donnant toutes ses chances. Outre la dimension environnementale, ce film se veut avant tout un projet artistique. Il nous faut donc lui apporter un soutien à tous les stades du projet : préparation, tournage, post-production, distribution, …

Voilà pourquoi nous avons besoin de vous !

Après sa diffusion, le film sera mis à la disposition des associations, avec un accompagnement pédagogique, afin de servir de support de sensibilisation auprès d’un large public, c’est-à-dire vos enfants, vos proches, vos élèves, les adhérents à votre assoc… ou vous !


A quoi sert l'argent collecté

Le projet fait partie de la collection "On s'adapte" de Canal+. Il bénéficie à ce titre d'un préachat de la chaîne, ainsi que du fonds de soutien audiovisuel automatique du CNC.

Nous avons également déposé une demande d'aide à la production de court métrage à différents comités de régions, et prévoyons de demander une aide à la création de musique originale à la SACEM, pour financer le travail du compositeur : Mike Ponton.

Cependant, et bien que le film ait un début de financement, il nous est aujourd'hui nécessaire de compléter notre budget par une collecte Proarti. En effet, une partie du financement reste à combler afin de ne pas devoir revoir à la baisse l'ambition de ce projet, et lui permettre d'être diffusé le plus largement possible.

Vos dons nous permettrons de financer et de réaliser ce film dans les meilleurs conditions possibles. 

 

Cette collecte, en association avec Proarti, rentre dans le cadre du mécènat. Elle ouvre donc droit à une réduction d'impôts pour les donateurs français. Cette réduction est de 66% pour les particuliers et de 60% pour les entreprises. Ainsi, en tenant compte de la réduction fiscale, un don de 100€ n'en côutera réellement que 34€ à un particulier et 40€ à une entreprise.


Montant de l'appel à dons

10 000,00 €

Montant Global

79 777,00 €

Dépenses

Désignation Montant

Moyens techniques

Matériels son 1 550,00 €
Matériels éclairage 4 350,00 €
Matériels machinerie 2 000,00 €
Matériels caméra 5 150,00 €
SOUS TOTAL 13 050,00 €

Transports, défraiements, régie

Frais de post-production 3 240,00 €
Frais de tournage 8 581,00 €
Régie et divers 2 085,00 €
SOUS TOTAL 13 906,00 €

Décors et costumes

Décors et accessoires 9 850,00 €
Costumes/maquillages 1 815,00 €
SOUS TOTAL 11 665,00 €

Assurances et promotions

Assurances et frais bancaire 1 765,00 €
Frais de promotions/communications 4 200,00 €
SOUS TOTAL 5 965,00 €

Post-production

Laboratoire numérique 3 880,00 €
Montage image et son 3 140,00 €
SOUS TOTAL 7 020,00 €

Droits artistiques

Droits : auteur et musicaux - œuvre originale 2 000,00 €
SOUS TOTAL 2 000,00 €

Salaires

Charges sociales 5 976,00 €
Interprétations 4 356,00 €
Equipe technique 15 839,00 €
SOUS TOTAL 26 171,00 €

TOTAL

TOTAL 79 777,00 €

Recettes

Désignation Montant

Aides privées

Préachat Canal + 20 000,00 €
Apport production - Duno Films 3 277,00 €
SOUS TOTAL 23 277,00 €

Aides publiques

Aide à la musique - SACEM 2 500,00 €
Fonds de soutien audiovisuel - CNC 14 000,00 €
Aide à la production court-métrage - région 30 000,00 €
SOUS TOTAL 46 500,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 10 000,00 €

TOTAL

TOTAL 79 777,00 €

L'univers du film

Notre choix de décor sera important pour correspondre à l'univers du film.

La cité sera choisie selon plusieurs critères : elle devra correspondre au monde futuriste décrit dans le scénario, qui a vu sa végétation remplacée par du béton.

Nous recherchons donc une cité grise et minérale, avec le moins d'espace vert possible, et regroupant un maximum de nos décors.

Cette cité sera mise en opposition au monde de Sadia, qui se voudra plus coloré, agréable et végétalisé.

Contreparties

Votre nom au générique

pour 20,00 € et +

17 ARTINAUTES

Un grand merci, et votre nom sera crédité au générique du film parmi les donateurs.

Après prise en compte de la réduction fiscale, cette contrepartie ne coûte en réalité que 6,8€ aux donateurs particuliers, et 8€ aux entreprises.

La BO du film en format MP3

pour 50,00 € et +

8 ARTINAUTES

Nous vous enverrons par mail, à télécharger, la Bande Originale du film composé par Mike Ponton + les contreparties précédentes.

Après prise en compte de la réduction fiscale, cette contrepartie ne coûte en réalité que 17€ aux donateurs particuliers, et 20€ aux entreprises.

Une carte postale du film à planter

pour 100,00 € et +

4 ARTINAUTES

Nous vous enverrons une carte postale dessinée par la réalisatrice en lien avec le film, imprimée sur du papier ensemencé (papier mélangé à des graines ), à planter + les contreparties précédentes.

Après prise en compte de la réduction fiscale, cette contrepartie ne coûte en réalité que 34€ aux donateurs particuliers, et 40€ aux entreprises.

Le lien privé pour visionner le film

pour 150,00 € et +

0 ARTINAUTES

Nous vous enverrons le lien du film visionnable sur Internet + les contreparties précédentes.

Après prise en compte de la réduction fiscale, cette contrepartie ne coûte en réalité que 51€ aux donateurs particuliers, et 60€ aux entreprises.

Une copie du storyboard, créé par la réalisatrice

pour 200,00 € et +

1 ARTINAUTE

Nous vous enverrons par courrier une version papier du storyboard du film, créé par la réalisatrice + les contreparties précédentes.

Après prise en compte de la réduction fiscale, cette contrepartie ne coûte en réalité que 68€ aux donateurs particuliers, et 80€ aux entreprises.

Deux invitations pour l'avant-première

pour 500,00 € et +

0 ARTINAUTES

Nous vous enverrons deux invitations pour l'avant-première du film dans une salle de cinéma (Paris ou Lyon) + les contreparties précédentes.

Après prise en compte de la réduction fiscale, cette contrepartie ne coûte en réalité que 170€ aux donateurs particuliers, et 200€ aux entreprises.