Mécénat

Que faire d'une fable dont le renard m'échappe ?
de Brice Cousin & Marie-Christine Mazzola

J-34


| ARTS DE LA SCÈNE
| France
| PRODUCTION

690,00 €

2 460,00 € demandés

17
Soutiennent
0
Recommandent
1
Suivent
28%

Présentation du projet

Ce projet est né de l'association du Collectif 36bis et de la Charmante compagnie

Comment faire naître le sentiment de l’émerveillement face à un objet aussi connu que les Fables de Jean de La Fontaine ? Comment le théâtre contemporain, avec ses moyens techniques et esthétiques, peut-il s’emparer d’une oeuvre emblématique du Grand Siècle ? C’est le pari lancé par l’équipe artistique dans le spectacle Que faire d’une fable dont le renard m’échappe ?


À partir d’un corpus soigneusement choisi de neuf fables, la proposition de Marie-Christine Mazzola emmène les spectateurs dans un univers onirique, burlesque et décalé, porté par trois comédiens dessinant une famille en mutation.


Débarrassées de tout oripeau moralisateur, les fables de Jean de La Fontaine se dressent devant nous comme une formidable matière à rêve. Véritable invitation à la liberté de penser, le spectacle Que faire d’une fable dont le renard m’échappe nous renvoie à son étymologie latine fabula qui désigne le fait de parler en inventant.


Christine Carry
(professeure de lettres au lycée Léonard de Vinci à Levallois)

..

..


À quoi va servir la Collecte ?

Après plusieurs étapes de travail en 2016 et 2017, nous sommes actuellement sur notre dernière ligne droite.

Création des costumes, construction, matériel, salaires des artistes, prises de vue (photos et vidéo), outils de communication... si les compagnies et les artistes ont beaucoup fait et vont encore faire beaucoup pendant les deux prochains mois, nous avons besoin du soutien de toutes et tous pour nous permettre de finaliser ce nouveau spectacle dans de bonnes conditions.

Votre participation va nous permettre de finaliser cette création ! Nous comptons sur vous, nous avons besoin de vous !

..

..


Résumé du spectacle


La famille de Louis a déménagé suite à la mutation de son père, William. Supportant mal ce bouleversement, ce jeune garçon passe ses journées sur son téléphone portable. Ce repli sur lui-même crée une tension dans la cellule familiale, accentué par la difficulté de William à communiquer avec son fils. Ne sachant plus comment renouer le contact, William sombre dans une forme d’autorité excessive, confisque le téléphone, et envoie son fils réfléchir dans sa chambre, à la situation. En réaction, Louis lui vole un objet - objet indispensable à sa réunion qui aura lieu le lendemain. Seul, Louis finit par s’endormir. C’est alors que surgissent un corbeau et un renard. Le renard s’approche, le flaire, et lui vole à son tour l’objet de controverse ! Sans trop réfléchir Louis se lance à sa poursuite, et pénètre dans un monde loufoque, tout droit sorti des fables de Jean de La Fontaine.

.

..


Note d'intention

Que faire d’une fable dont le renard m’échappe? est un projet collaboratif. Il est né d’un travail d’improvisations des acteurs autour des fables de Jean de La Fontaine et de la volonté de transmettre ces dernières au public. À l’origine, s’affirme la volonté de travailler une écriture où plusieurs niveaux de narrations se jouent simultanément, dans des agencements de collage/montage, plutôt que dans la recherche de liens logiques et de linéarité. Nous avons sélectionné neuf fables (qui sont tour à tour point de départ ou aboutissement des étapes dramaturgiques du spectacle) que nous revisitons successivement avec une grande liberté au plateau. Notre intention : faire voyager le public dans une mise en scène qui fait la part belle à la fabrication et à l’interprétation des images.

Interaction avec le public
Avec ce spectacle jeune public, nous travaillons sur une interaction scène-salle en adoptant une approche jazzistique : avoir des canevas qui orientent le jeu, en laissant une grande place à la réactivité des acteurs comme des spectateurs. Cette interaction rend les jeunes spectateurs « partie prenante » de notre aventure, tout autant qu’ils sont créateurs de la lecture qu’ils font du spectacle. L’un des enjeux de cette mise en scène est de faire prendre conscience aux élèves qu’ils ne sont pas simplement destinataire d’un acte de partage, mais acteur de la représentation, participant à une expérience humaine où tous leurs sens et leur imagination sont sollicités.

Scénographie
Quelques cartons blancs de déménagement posés ça et là, une bâche, deux tabourets, un portant où quelques vestes viennent d’être accrochées, signes de l’arrivée d’une famille dans un nouvel appartement. À mesure que la pièce avancera, l’espace concret et ces divers objets se métamorphoseront au gré de la rêverie de Louis. Il s’agit de créer un espace où le temps se fige, où la fiction surgit, où la féérie se déploie ; comme dans une grande salle de jeu, cet espace se transforme à la vue du public.

Vidéo
Aujourd’hui, dans un monde où les images ont pris une place prépondérante, nous souhaitons mettre en jeu la manière dont le public, enfants comme adultes, les interprète et les réinvente, au gré des grilles de lectures possibles. Il est important de rendre du temps pour en parler à l’issue des représentations, en invitant les enfants et les adultes à construire un récit à partir de ce qu’ils ont vu. C’est ainsi que nous construisons nos perceptions critiques des images et, au-delà, notre représentation du monde.

..

.


A quoi sert l'argent collecté

Cette collecte nous permettra de finaliser la création du spectacle.

 

Premier palier  2600 euros

Avec cet apport, nous pourrons finaliser notre création vidéo

- Achat de 2 vidéos projecteurs

- Achat de 2 shutters pour vidéo projecteur

- Achat d'une carte Matrox

 

Deuxieme palier 3500 euros

Avec cette apport, nous pourrons en plus de la vidéo finaliser:

- Confection des costumes

- Achat d'une machine à fumée

- Achat de 2 stroboscopes

 

Troisième palier 7000 euros

Avec cet apport, nous créons:

 un emploi de charger de diffusion.

Et cette personne vous sera très reconnaissante.

 

Et l'État encourageant le financement privé, vos dons peuvent être défiscalisés à 66%* !

 

  VOUS DONNEZ     *CELA VOUS COÛTE   .................................VOUS FINANCEZ
100€ 34€  un costume
500€ 170€  1 carte matrox pour la video
1500€ 510€   2 vidéos projecteurs
3500€ 1190€  création d'un poste de chargé de diffusion a mi-temps

.


Montant de l'appel à dons

2 460,00 €

Montant global

19 460,00 €

Dépenses

Désignation Montant

diffusion

chargé de diffusion 4 000,00 €
SOUS TOTAL 4 000,00 €

création

décor 530,00 €
costume 210,00 €
salaires 9 000,00 €
autres 50,00 €
frais postaux 200,00 €
transport 500,00 €
communication 620,00 €
honoraire 130,00 €
documentation 40,00 €
fournitures 800,00 €
mission reception catering 450,00 €
consommable 30,00 €
lumiere 2 900,00 €
SOUS TOTAL 15 460,00 €

TOTAL

TOTAL 19 460,00 €

Recettes

Désignation Montant

création

apport collectif 36 bis 4 000,00 €
apport charmante compagnie 4 000,00 €
subvention 9 000,00 €
SOUS TOTAL 17 000,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 2 460,00 €

TOTAL

TOTAL 19 460,00 €

N O T E D’INTENTION

Dans un monde marqué par l’omniprésence des images et des informations, les fantasmes sont sans limites. Derrière les portes, à l’orée des bois ou dans les grandes villes, les peurs sont partout, et vient un moment où si l’on ne sort pas de chez soi pour rentrer en contact avec les autres, les fantasmes les plus fous peuvent surgir et les peurs nous dominer.

Mais comment les déjouer ? Comment accompagner un enfant à se construire sans que ses peurs ne le paralysent ? Est-ce que cela est possible ? Est-ce que la mission première de l’éducation ne consiste pas à désamorcer ces peurs pour offrir la possibilité de faire des choix ? Pour cela, il faut apprendre à l’enfant à interpréter les images, décoder les messages mouvants que le monde lui adresse en permanence.


Chacun d’entre nous ne souhaite-t-il pas pour l’enfant, qu’il soit capable de réfléchir par lui même ? Qu’il comprenne que chaque choix entraine des conséquences ? Qu’il peut être maître de son destin. Qu’il doit faire les choses pour lui, et non parce que les autres lui disent que c’est ainsi qu’il faut faire ? Que les choix individuels sont une arme contre les peurs collectives et contre la résignation ?


Ce projet de mise en scène est là pour interroger aussi bien les enfants que les adultes, et qu’ensemble, ils puissent apprendre les uns des autres.


La mise en scène de Que faire d’une fable dont le renard m’échappe ? est née du désir d’embarquer le jeune public au sein d’une écriture organique, plastique, vivante, à l’univers très dessiné qui fait la part belle à l’imaginaire et à la rêverie. Dans une forme d’écriture décalée, rythmée, joyeuse, constituée de rebondissements et de suspens, où le spectateur éprouve secrètement le plaisir de voir cet enfant entrainé dans des rencontres toutes plus improbables les unes que les autres.

Cette mise en scène entre partition libre et partition écrite, amène les acteurs à s’emparer de l’instant présent, à improviser la narration sur le qui-vive, et à développer une écoute très active, nécessaire pour intégrer l’apport de la participation du public (qui est bienvenue).


Avec ironie et espièglerie, nous souhaitons faire basculer le héros de cette fable dans un monde loufoque et étrange, entre rêve et inquiétude, le mettre dans une situation où il est impossible pour lui de ne pas aller vers l’autre.


Amener ce jeune garçon à affronter ses peurs (qui pourraient être aussi les nôtres), voilà le projet de ce spectacle - qui nous invite à nous défaire de nos entraves sans aucune volonté moraliste de notre part, puisque le monde est amoral.

Recommander Suivre

Contreparties

UN GRAND MERCI !

pour 20,00 € et +

6
ARTINAUTES

994
DISPONIBLES

Votre nom sera sité sur notre page Facebook, comme bienfaiteur du projet.

UNE AFFICHE

pour 50,00 € et +

2
ARTINAUTES

198
DISPONIBLES

Un grand merci à vous. À la fin de la représentation, nous aurons le plaisir de vous offrir une affiche du spectacle, et l'équipe se fera un plaisir de vous la dédicacer.

UNE PLACE!

pour 100,00 € et +

1
ARTINAUTE

99
DISPONIBLES

Une invitation pour la représenation de votre choix, ainsi que les contreparties précedentes.

DEUX PLACES

pour 150,00 € et +

0
ARTINAUTES

100
DISPONIBLES

Deux invitations pour la représenation de votre choix, ainsi que les contreparties précedentes.

MECENE

pour 300,00 € et +

0
ARTINAUTES

100
DISPONIBLES

A partir de 300 euros, la possibilité d"apparaitre comme Mécène du projet sur notre site Internet. Ainsi que les contreparties précedentes.

MÉCÈNE D'HONNEUR!

pour 1 000,00 € et +

0
ARTINAUTES

10
DISPONIBLES

A partir de 1000 euros, vous serez Mécène d'honneur, et aurez la possibilité d'apparaitre dans tous nos outils de communications (programme, dossier artistique, site internet, facebook).

Vous recevrez deux invitations pour le spectacle à la date de votre choix. Une affiche signée et leDVD du spectcale.

À l'issue de la représentation, nousaurons à coeur de partarger un verre avec vous, et de vous raconter les coulisses de cette création.