Mécénat
Icon proarti

Les Rêves
.

Collecte Réussie


| ARTS DE LA SCÈNE
|

6 935,00 €

6 000,00 € demandés

68
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
115%

Présentation du projet

Les Rêves de Ivan Viripaev

Traduction Gille Morel, Elisa Gravelot et Tania Moguilevskaia (publié aux Solitaires Intempestifs)

En soutenant ce projet, vous nous permettrez de présenter pour la première fois cette création au théâtre de Belleville.

Nous avons l'incroyable opportunité, en tant que jeune compagnie, de pouvoir créer pour une scène parisienne renommée, nous offrant une certaine visibilité et nous permettant d'envisager d'éventuelles autres programmations.

Vous aurez la possibilité de déduire une partie de votre don aux impôts (66% de vos dons) (formulaire cerfa)

"Cela se passe chez vous. C'est vous". Un songe poétique et rythmique. On y rêve, on y espère, on s'y enferme.

Six personnages : le DJ et La fille qui fait des rêves, les deux maitres du jeu ; et les autres : La fille enceinte, et celle qui a la salive marron, Le gars bègue et celui qui est tout le temps gelé. Ils rêvent. Ils rêvent de la beauté, de Dieu, du nirvana, de la libération, de l’amour et finissent par se retrouver en enfer. Chacun de ces rêves annoncés est un nouveau chapitre, un nouveau shoot.

« Les Rêves » traite de la solitude, de la dépendance, du mal-être dans une langue à la fois poétique et drôle, abstraite et musicale.

La Fille qui fait des rêves (FR) ...

La Fille qui fait des rêves entre et grimpe sur son trapèze. Elle ressemble à une héroïne des « Ailes du désir » de Wim Wenders, ou de « Bye bye blackbird » de Robinson Savary. Elle est belle, inatteignable, irréaliste : comme un ange venu d’un ailleurs inconnu ; ses pas sont lents, ses gestes sont mesurés, ses paroles contenues. Elle nous introduit dans des « rêves » qu’elle ne comprend pas mais dont elle se souvient.

D’en haut, elle appelle les quatre autres figures : « Dans ces rêves, il y avait des gens ». La Fille qui est enceinte, la Fille qui a la salive marron, le Gars bègue et le Gars qui est tout le temps gelé entrent sur cette piste déconstruite dont ils admirent la beauté. Ils sont guidés dans leurs rêves, dans leur propre dépendance, dans leur propre fuite. Ils ne communiquent pas entre eux, ils ne se voient pas, sont régis par la Fille qui rêve car ils sont elle, chacun une partie d’elle. Ils construisent leurs rêves, en cheminant par la beauté, la libération, l’amour, Dieu, le nirvana et finissent en Enfer.

Partir de rien et puis se perdre...

La Beauté, comme un point de départ, pour cheminer au fur et à mesure du spectacle, vers l’Enfer: l’endroit d’où on ne s’échappe pas. Ici, la scénographie suit le processus en marche.

Partir d’une page blanche. Une scène vide où projeter son idéal: la Beauté. Le décor se crée devant le spectateur, sous le regard de la Fille qui rêve le temps de la présentation, par les personnages en action: chacun bâtit son territoire, un lieu sans porte où l’on se perd, car c’est bâtir pour disparaître. Ce qu’ils pensaient bâtir, les perd mais ensemble dans une fuite qui s’avère commune, universelle.

Un autre personnage

Sur scène, un DJ, créateur de son en direct, accompagne ces personnages, détermine l’univers sonore guidant ainsi la construction : sa rapidité, son aspect, ses interruptions. Il décide presque, sous la direction de la femme qui rêve, les actions des quatre autres personnages qui perdent petit à petit leur libre arbitre.

L'auteur

Auteur, comédien et metteur en scène, Ivan Viripaev est né à Irkoutsk (Sibérie) en 1974. Après avoir fait le conservatoire d’Irkoutsk, Viripaev fonde sa propre compagnie en 1998. En 2000, il présente à Moscou sa première pièce, Rêves, au premier Festival de théâtre documentaire. La pièce est composée de six séquences (la Beauté, la Libération, l’Amour, Dieu, Nirvana, l’Enfer) représentant six rêves de six jeunes de sa province natale, six tableaux hallucinants bercés par l’ivresse de la drogue. Viripaev est considéré à la fois comme un praticien du théâtre qui écrit ses pièces pour les acteurs et sait exactement qu’un texte de théâtre ne commence à vivre que sur scène, et comme un styliste qui compose ses textes comme de la musique. Plusieurs de ses pièces ont été mises en scène par Galin Stoev (Danse Delhi en 2011 au théatre national de la Colline, Oxygène en 2004, Génèse n°2 en 2006 au festival d'Avignon)

La compagnie

www.lechantdesrives.com

La compagnie «Le Chant des Rives» a été créée le 10 septembre 2011. Elle réunit un collectif de jeunes comédiens, metteurs en scène, auteurs et scénographes aux parcours variés. Les membres actifs se sont rencontrés en école de théâtre parisienne et ont eu un désir commun : se créer un espace propice à la création et au jeu.

Parallèlement aux « Rêves », nous développons actuellement trois autres créations : "La fable perdue" (spectacle jeune public), création collective au théatre de Manilmontant du 21 au 29 decembre; «Le Chant des Rives» (pièce de François Couturier, mise en scène d’Anne Laure Gofard), et une adaptation de «La Nuit des Rois» de W. Shakespeare par Delphine Lanson avec la participation de Vincent Debost (Collaborateurs artistiques et parrains de la compagnie).

Le lieu

Le Théâtre de Belleville a vocation à promouvoir la création contemporaine dans un espace confortable et convivial. La salle créée en 1850, fait partie des plus anciennes salles de spectacles parisiennes. Il a été entièrement rénové en 2011. Il nous semblait donc être le lieu idéal pour cette nouvelle création contemporaine ambitieuse et moderne par son message et par l'équipe qui la porte.

A quoi sert l'argent collecté

Chers artistes angels

 

Grâce à vos dons , nous prévoyons de financer la création en vue d'une première exploitation au théâtre de Belleville (après une résidence au théatre de Verre à Paris) :

 

• La scénographie (création des décors et des costumes, matériel lumière)

 

• La création sonore et le matériel necessaire à la présence d'un DJ sur scène.

 

• La formation d'une comédienne à la partique du trapèze (frais lors d'un stage avec A.Gruss)

 

• De participer au salaire des artistes lors de la création

 

Vous aurez la possibilité de déduire une partie de votre don aux impôts (formulaire cerfa)


Montant de l'appel à dons

6 000,00 €

Montant Global

0,00 €

Dépenses

Désignation Montant

TOTAL

TOTAL 0,00 €

Recettes

Désignation Montant

Proarti

Financement participatif proarti 6 000,00 €

TOTAL

TOTAL 6 000,00 €

Un questionnement universel... Chacun de nous peut se perdre dans ses propres rêves, cauchemars et atteindre un enfermement, une mort, un aveuglement différent pour tous, une sorte d’enfer.

Cette pièce créée à Irkoutsk en 2000, est la première pièce publiée et montée par Ivan Virapaev, témoin d’une jeunesse Sibérienne, à bout de souffle, massivement atteinte par le SIDA, et consumée par la drogue, qui tente désespérément de rêver jusqu’à l’enfer – la mort, l’overdose- dont on ne revient pas. Nous ne sommes pas ici dans une illustration d’une prise de drogues, des effets procurés ou des délires engendrés.

La drogue n‘est pas un prétexte à la poésie et à l’allégorie. Elle est présente, sous-jacente, entendue mais le réalisme du shoot n‘existe pas. Ce parti pris n‘est pas une négation du contexte d’écriture ni du sujet traité par l’auteur, mais une volonté de laisser au spectateur la liberté de placer les rêves de ces personnages là où il le souhaite, là où il le peut selon ses codes, son histoire et son environnement. Chaque spectateur, chaque personnage est ici chez lui, dans son propre rêve, dans sa propre construction d’esprit.

Contreparties

Mille merci

pour 5,00 € et +

1 ARTINAUTE

vous avez notre reconnaissance sincère

contrepartie précédente +mur des donateurs

pour 20,00 € et +

15 ARTINAUTES

votre photo apparaitra sur le mur des donateurs à la une du site de la compagnie pendant la durée de l'exploitation

contreparties précédentes + musique

pour 50,00 € et +

17 ARTINAUTES

nous vous enverrons deux titres de la bande originale (création U. Vantillard) de la pièce en telechargement

contreparties précédentes + Affiche dédicacée

pour 100,00 € et +

7 ARTINAUTES

Nous vous enverrons une affiche et une photographie de l'equipe au grand complet dédicacées par toute la troupe

contreparties précédentes + invitation

pour 150,00 € et +

8 ARTINAUTES

Vous serez invité le soir de votre choix à une représentation au théatre de Belleville

contreparties précédentes + fête de dernière

pour 200,00 € et +

10 ARTINAUTES

vous serez invité à l'issue de la dernière représentation à la grande fête de dernière en présence de toute l'equipe

contreparties précédentes + La master class

pour 500,00 € et +

0 ARTINAUTES

vous aurez la possibilité de participer à une master class de 4 heures(initiation ou formation au jeu) par Vincent Debost et Sarah Tick (date à définir)

contreparties précédentes + la générale

pour 1 000,00 € et +

0 ARTINAUTES

vous serez conviés à la répétitiongénérale le 28 octobre 2013 (veille de la Première) bien évidemment nous serons à l'écoute de vos retours autour d'un petit verre

contreparties précédentes + cela se passe chez vous, c'est vous

pour 2 000,00 € et +

0 ARTINAUTES

vous êtes un grand donateur: votre nom figurera sur l'affiche nous vous proposons de venir jouer une adaptation du spectacle chez vous vous avez notre reconnaissance eternelle