UN MONDE DE CABANES
Partez en voyage avec Olivier Comte au pays des cabanes !

Collecte Terminée


| AUDIOVISUEL - CINÉMA
| PRODUCTION

860,00 €

12 000,00 € demandés

6
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
7%

Présentation du projet

Un Monde de cabanes est un film documentaire, poétique et philosophique, sur cet espace d'habitation éphémère et singulier qu'est la cabane. Film à tout petit budget, il doit encore réunir les fonds qui serviront à financer sa production : le financement participatif est indispensable pour que le film voit le jour, puisqu'il va nous permettre de répondre aux exigences techniques du tournage et d’organiser la logistique des déplacements de l’équipe.


Le projet : un film documentaire sur les cabanes

Mon parcours de réalisateur a été nourri par l’écologie politique et scientifique, et mon intérêt pour le monde des cabanes est inséparable de mes convictions environnementales. Notre façon d’habiter le monde, s’organise contre les paysages naturels. On détruit, on coupe, on rase, pour faire place à une architecture cannibale, dévorante d’énergie et de matière première. Alors depuis peu, j’ai vu refleurir un mode d’habitation que l’on croyait oublié : les cabanes. Certaines sont suspendues au sommet d’un chêne centenaire pour des touristes, d’autres choisissent d’y vivre. Des baraques ressurgissent dans nos banlieues, constituant parfois des bidonvilles. La cabane est devenue en une dizaine d’années, un phénomène de société que je cherche à comprendre.

Mais avant le développement de l’agro-tourisme, les cabanes peuplaient le paysage français : cabane des jardins ouvriers, palombière des Landes, cabanon au bord de la mer. Ce dernier aura inspiré l’architecte Le Corbusier à Cap Martin, près de Nice. Mais cet espace d’habitation singulier et précaire ne se limite pas au seul projet écologique. Il ouvre de nombreuses pistes de réflexions sur l’homme, sa manière d’habiter loin des standards imposés. Premières demeures humaines, les cabanes font partie de notre histoire depuis au moins 400 000 ans. Elles constituent un module de logement souple que l’on peut construire soi-même, adapté à tous nos paysages – ruraux, forestiers ou urbains -, et à tous nos besoins : abris de fortune, habitats de loisirs pour citadins en mal de verdure, ou encore postes de combat pour la ZAD de Notre-Dame des Landes.



La cabane incarne aussi un projet philosophique et poétique. Ephémère, elle se fond dans l’espace naturel et invite à repenser notre rapport au monde. Toujours marginale, bâtie dans l’entre-deux, elle incarne l’autonomie et la liberté face aux contraintes sociales. Elle inspire le philosophe Henry David Thoreau, retiré dans sa cabane au bord du lac Walden. Avec la contre-culture des années 1970, la cabane dessine les contours d’un nouveau projet de société. Irrémédiablement associée à l’enfance, elle nourrit nos fantasmes de robinsonnade, et elle ouvre le chemin à la rêverie et à l’aventure. Les cabanes de mon enfance sont à jamais disparues. Mais depuis, les cabanes ont refleuri. Fragiles et rebelles, la poésie des cabanes n’a pas fini de me fasciner.



Quel film pour parler des cabanes ? Le documentaire sera une promenade, ou plutôt un voyage. Sac au dos et caméra sur l'épaule, je partirai à la découverte de toutes les cabanes : la cabane touristique, à Périgueux par exemple, où l'association "Nid Perché" propose à ses clients de passer une nuit dans de luxueux cabanons privatifs au sommet des arbres ; la cabane des contes, au fond du jardin de la conteuse Muriel Bloch, en Normandie ; la cabane des pauvres, auprès de l'association "Système B comme bidonville" ou dans les jardins ouvriers ; la cabane des artistes, comme celles du japonais Tadashi Kawamata, perchées au milieu des villes ; la cabane politique, au coeur de la ZAD de Notre-Dame des Landes. Si le financement participatif nous le permet, nous pourrons peut-être nous envoler pour le Québec, à la découverte des "chateaux de planches" délirants de Richard Greaves, le prince de l'art brut. Un Monde de cabanes propose un voyage atypique et pluridisciplinaire à la recherche de ces refuges cachés, à l’écart de notre société.


Qui suis-je ?

Je m’appelle Olivier Comte. Formé à l’école Louis Lumière, j’ai exercé durant plus de dix ans le métier de caméraman avant d’aller à l’école du paysage de Versailles et découvrir la photographie documentaire avec l’Observatoire Photographique des Paysages. J’ai réalisé un premier documentaire sur les paysages de la banlieue et ses habitants, en reliant Paris à Orléans à pieds. Puis je me suis installé une année durant dans l’une des dernières fonderies d’art de la région parisienne pour suivre la transformation d’une sculpture « oiseau » de l’artiste Frans Krajcberg, éternel combattant de la déforestation de l’Amazonie. Quelques années après j’ai changé d’échelle de territoire pour réaliser un film sur la conquête du Pacifique par les premiers polynésiens qui ignoraient l’écriture, les cartes et nos boussoles. Dernièrement, j’ai entrepris une ballade dans les jardins paysagers de Gilles Clément, nourris par l’écologie scientifique et politique avec le film "Gilles Clément, le jardin en mouvement", Grand Prix du Jury au Festival Caméra des Champs, et sélectionné au Milano Film Festival 2015. Ce film, distribué sur la plateforme de documentaire d'auteur Tënk, est également sorti sur les écrans du cinéma Saint-André des Arts à Paris. A voir ici !

Je suis accompagné dans mon projet par une équipe : un chef opérateur, Matthieu Lequimener, un musicien : Pierre Estève, et Christine Doublet, productrice pour la société Program33. Nous avons besoin de vous pour faire décoller ce projet !


A quoi sert l'argent collecté

Film à tout petit budget, Un Monde de Cabanes doit tout de même réunir des fonds (150 000 euros) qui serviront à financer le tournage, les frais de déplacement, le montage, le mixage du son, etc.

Le film a reçu pour l’instant le soutien de la chaîne France 3 Nouvelle Aquitaine, qui sera le diffuseur, et finance une partie de la production. C’est une grande chance pour nous, mais ce n’est pas assez.

Nous cherchons à récolter 12 000 euros pour s’assurer de réaliser le tournage dans des bonnes conditions techniques, ainsi que d’organiser la logistique des déplacements de l’équipe entre chacune des cabanes que nous allons filmer.

Si nous atteignons 4000 euros, nous prévoyons de tourner cet été en Nouvelle Aquitaine, qui est le coeur de notre documentaire. Si nous réussissons à atteindre notre objectif de 12000 euros, nous prévoyons d'étendre le tournage en Provence-Alpes Côte d’Azur ainsi qu’en Ile de France. Notre grand rêve, si nous dépassons notre objectif, est d’aller jusqu’au Canada pour partir en quête des cabanes de Richard Greaves, ces « châteaux de planche » qui défient toute l’architecture classique : cet acteur de l’art brut revisite les cabanes des pionniers pour nous entraîner dans un monde onirique et nous ramener à l’essentiel… Un voyage nécessaire pour nous permettre de raconter la cabane sous toutes ses formes.

 


Montant de l'appel à dons

12 000,00 €

Montant Global

123 134,00 €

Dépenses

Désignation Montant

DROITS ARTISTIQUES

Droits d'auteur 4 700,00 €
Droits archives & musiques 5 350,00 €
SOUS TOTAL 10 050,00 €

PERSONNEL

Technique 13 010,00 €
Production 9 300,00 €
Post-production 11 324,00 €
SOUS TOTAL 33 634,00 €

INTERPRETATION

Interprétation artistique 1 215,00 €
SOUS TOTAL 1 215,00 €

DECORS ET COSTUMES

Décors 1 300,00 €
SOUS TOTAL 1 300,00 €

CHARGES

Charges sociales 22 545,00 €
SOUS TOTAL 22 545,00 €

ASSURANCES

Assurance 1 820,00 €
SOUS TOTAL 1 820,00 €

MOYENS TECHNIQUES

Matériel 13 610,00 €
SOUS TOTAL 13 610,00 €

TRANSPORTS - DEFRAIEMENTS - REGIE

Régie 800,00 €
Hébergements & défraiements tournage 8 610,00 €
Transports tournage 7 450,00 €
Repérages 1 850,00 €
SOUS TOTAL 18 710,00 €

POST-PRODUCTION

Post-production 20 250,00 €
SOUS TOTAL 20 250,00 €

TOTAL

TOTAL 123 134,00 €

Recettes

Désignation Montant

APPORT DE LA PRODUCTION

Program33 31 073,00 €
SOUS TOTAL 31 073,00 €

AIDE A LA PRODUCTION

Fonds publics 33 900,00 €
SOUS TOTAL 33 900,00 €

DIFFUSEUR

France 3 Nouvelle Aquitaine (numéraire et industrie) 46 161,00 €
SOUS TOTAL 46 161,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 12 000,00 €

TOTAL

TOTAL 123 134,00 €

Contreparties

Votre nom au générique

pour 10,00 € et +

0 ARTINAUTES

Un grand merci, et votre nom au générique du film.

Un lien du film

pour 30,00 € et +

0 ARTINAUTES

Les contreparties précédentes + un lien viméo

Un DVD du film

pour 50,00 € et +

1 ARTINAUTE

Un grand merci + votre nom au générique + un DVD du film

Une affiche du film

pour 100,00 € et +

1 ARTINAUTE

Les contreparties précédentes + une affiche du film.

Une nuit dans une cabane

pour 300,00 € et +

0 ARTINAUTES

Les contreparties précédentes + Une nuit dans une cabane "Soleil", à Sexcles, aux allures à la Tim Burton en partenariat avec La ferme des histoires mélangées.

Une invitation sur le tournage

pour 500,00 € et +

1 ARTINAUTE

Les contreparties précédentes + une invitation sur le tournage en Ile de France en Juillet