Mécénat

Tango Shortcuts
On achève bien les chevaux

J-11


| ARTS DE LA SCÈNE
| PRODUCTION

5 310,00 €

7 000,00 € demandés

52
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
75%

Présentation du projet

Mesdames et messieurs,
Bienvenue dans notre univers !
Nous sommes la compagnie Tango Unione, compagnie de tango argentin, à la recherche de l'inaccessible étoile, construite autour de notre couple de danse (et de vie). Irene s'est construite au travers d'une carrière de gymnaste de haut niveau. Venant pour ma part du théâtre de rue, j'ai beaucoup transpiré derrière des masques et étudié l'art de transmettre des histoires sans les mots. Mais voilà que notre compagnie s'étoffe ! D'autres danseurs nous ont rejoints, et nous accompagnent dans cette recherche éclectique ou les autres arts de la scène (danse contemporaine, théâtre, cirque...) ont la part belle. Voici pour vous en prime time un petit clip de présentation de notre compagnie :

..

Et oui, nos projets grandissent comme des plantes sauvages, et nous voilà aujourd'hui à monter la production du projet le plus ambitieux qu'il nous ait été donné de mener, j'ai nommé :


Tango Shortcuts
On achève bien les chevaux...

"Tango Shortcuts, On achève bien les chevaux..." est une pièce pour 8 danseurs et deux musiciens. Il s’agit d’un spectacle de danse et de musique live, en huis clos, intimiste, vibrant, sur le fil du rasoir. Nous souhaitions développer dans ce projet une manière d’écrire la danse où se maintienne un état d’improvisation, d’urgence, de vulnérabilité, et donner à voir de manière brute ce qui est habituellement caché : l'intensité de l'effort, la transpiration, les ratages. Que contient le cahier des charges du "Tango Show for export" et comment échapper aux codes d'un genre très spécifique, et aux images d'Épinal qui lui collent à la peau? Nous inspirant en partie d'une expérience commune des championnats de danse, nous gardons de ce climat le sentiment d’urgence et d’importance vitale pour l’interprète de tout ce qui se passe sur le plateau. Nous voulons tenter de placer le spectateur et l’interprète dans des positions inhabituelles, proposant une mise en abyme de l’acte de la représentation.


Nous avons déjà mené toute une série de laboratoires chorégraphiques en 2018 et 2019, dans lesquels nous avons invité des danseurs de tous horizons, en vue d'accumuler pour ce projet une matière chorégraphique qui s'est avérée surprenante, extrêmement chargée émotionnellement et en pouvoir d'évocation. Nous avons ensuite réalisé une première étape de création à Mulhouse accueillis par la compagnie Estro, notre partenaire, et nous approchons des prochaines résidences…
La première de notre spectacle aura lieu au mois de juin 2020, à Mulhouse à l’occasion du festival Le Printemps du Tango. Nous sommes à la recherche d’une salle à Paris pour y présenter notre spectacle dans la foulée, et le proposer à des programmateurs.

Maintenant que les présentations sont faites, il est temps de vous expliquer ce que nous attendons de vous. Jusqu’à maintenant nous avons toujours autoproduit nos spectacles, financé nous mêmes nos projets, acheté du fruit de notre labeur costumes, accessoires, agrès pour nos performances aériennes. Seulement voilà, il s’agit d’un projet important en terme de nombre d’artistes présents sur scène, et nous ne pourrons pas entièrement l’autoproduire. Nous avons des partenaires qui nous fournissent une aide précieuse. En effet la compagnie Estro Tango de Mulhouse nous a déjà accueillis en novembre et nous y retournerons en juin, avant la première. Le centre chorégraphique national de Créteil nous soutient en nous offrant une semaine de résidence au mois de décembre. Nous avons également reçu un don de 10000€ de la part de la Caisse de dépôts. C’est génial, nous sommes contents que notre projet intéresse ces partenaires de choix. Mais ça n’est pas encore suffisant. C’est pourquoi nous faisons appel à vous. Votre participation pourrait bien nous permettre de boucler notre budget et de réaliser notre spectacle dans de bonnes conditions.

Ami proche, mécène lointain féru d’art, internaute attentif et bienveillant, tanguero ayant à cœur de soutenir la création française, nous te remercions par avance de tes dons et de ta confiance. Nous te tiendrons au courant de l’avancée, pas à pas, de notre projet.

Salutations distinguées et abrazo bien tanguero !

Patrice Meissirel pour Tango Unione


A quoi sert l'argent collecté

L'argent ici collecté contribuera en premier lieu à la réalisation de ce projet dans de bonnes conditions, notamment au niveau de la rémunération et des conditions de travail des artistes et de notre personnel technique et administratif.
Et si nous parvenons à atteindre, voire à dépasser l'objectif, il nous permettrait même d'envisager l'achat de matériel de sonorisation (micro et système HF), ce qui nous permettrait d'être autonome par la suite, lors de la diffusion du spectacle, ce qui est un atout important, quand on sait ce qu'une fiche technique relativement légère peut influencer positivement un programmateur.


Montant de l'appel à dons

7 000,00 €

Montant Global

50 521,00 €

Dépenses

Désignation Montant

Salaires

Personnel artistique 30 541,00 €
Personnel administratif 4 587,00 €
Personnel technique 1 663,00 €
SOUS TOTAL 36 791,00 €

Achats

Costumes 1 500,00 €
Décor 1 400,00 €
SOUS TOTAL 2 900,00 €

Frais de déplacement

Billets sncf Paris-Mulhouse 560,00 €
Catering résidence hors Mulhouse 700,00 €
SOUS TOTAL 1 260,00 €

Services extérieurs

Metteur en scène 800,00 €
Commande compositeur 800,00 €
Costumier 700,00 €
SOUS TOTAL 2 300,00 €

Services extérieurs - valorisation

Studio de répétition (6 semaines) 6 920,00 €
Frais de communication (graphisme, affiche) 350,00 €
SOUS TOTAL 7 270,00 €

TOTAL

TOTAL 50 521,00 €

Recettes

Désignation Montant

Fonds propres

Apport compagnie 5 548,00 €
SOUS TOTAL 5 548,00 €

Coproductions / apports en numéraire

La Briquetterie - apport en numéraire (demande en cours) 8 550,00 €
Cn D Pantin - Apport en numéraire (demande en cours) 10 000,00 €
Préachat Le Printemps du Tango - Mulhouse (confirmé) 3 000,00 €
SOUS TOTAL 21 550,00 €

Coproductions / valorisation

Cn D Pantin - accueil en résidence : 2 semaines (demande en cours) 2 400,00 €
CCN Créteil - accueil studio : 1 semaine (confirmé) 1 370,00 €
CCN Créteil - apport en industrie-personnel technique (confirmé) 203,00 €
Cie Estro Tango - accueil en résidence : 2 semaines (confirmé) 2 100,00 €
SOUS TOTAL 6 073,00 €

Mécenats / Dons

La caisse des dépôts - Apport en numéraire (confirmé) 10 000,00 €
Cultures Singulières - Partenariat communication (confirmé) 350,00 €
SOUS TOTAL 10 350,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 7 000,00 €

TOTAL

TOTAL 50 521,00 €

Le désir de se lancer dans cette nouvelle création est venu d’un laboratoire de recherche ayant eu lieu à Paris avec les danseurs de la Cie. Nous souhaitions développer une manière d’écrire la danse, où se maintienne un état d’improvisation, d’urgence, de vulnérabilité. Une écriture centrée sur les émotions. Le résultat s’est avéré très surprenant, extrêmement chargé en expressivité, en pouvoir d’évocation. Nous avons vu le tango comme on ne le voit pas habituellement sur scène, débarrassé de ses attitudes, de ses archétypes. Un tango tout nu, où un homme et une femme sur le grill de leurs émotions n’ont que la vérité de ce moment-là, partagé à deux, à donner à voir. Les duos ainsi créés sont apparus comme des petites histoires non narratives, dont l’état émotionnel du couple était le sujet. D’où le titre provisoire que nous avons donné à cette recherche : Shortcuts.
Nous avons alors imaginé un contexte collectif où puissent advenir ces tranches de vies, ces moments dansés.

On achève bien les chevaux.

Ce film de Sydney Pollack a pour décor une compétition de danse dans une Amérique dévastée par la crise. Les couples participent à un marathon qui dure des semaines, se retrouvant dans un tel état d’épuisement qu’ils tiennent à peine debout, somnolant à tour de rôle sur l’épaule de leur partenaire. Il existe également des compétitions de tango argentin qui font polémique. Le niveau y est parfois très élevé, apparentant ce qui devrait être un art d’essence populaire à une rencontre de sportifs de haut niveau. Nous avons nous-mêmes et certains danseurs de la Cie participé à ces compétitions. Gagné certaines, perdu beaucoup d’autres, nous en sommes toujours revenus, avec ou sans médaille, dans un état d’épuisement profond avec la sensation d’avoir donné à vide, peut-être pour rien, le meilleur de soi-même, nous sentant comme des gladiateurs, à jouer notre peau devant un jury et un parterre de spectateurs.

Nous souhaitons garder de cette ambiance, un certain rapport au temps, la présence permanente de tous les danseurs sur la piste, une certaine relation entre le spectateur-juge et le danseur-concurrent, et le sentiment d’urgence et d’importance vitale pour l’interprète de tout ce qui se passe sur le plateau. Mais de cette urgence et de cet amplificateur émotionnel, ne naissent pas que l’instinct de compétition, la rage, la négation de l’autre. Cet état est aussi un terreau fertile pour que les danseurs se transfigurent et qu’adviennent la grâce et la poésie. Il ne s’agit pas dans notre projet de faire une critique de la société du spectacle, même si cette dimension est très présente dans le film, mais plutôt de placer le spectateur et l’interprète dans des positions inhabituelles, proposant une mise en abyme de l’acte de la représentation. Est-ce une compétition, un rite, un sacrifice, un jeu ? De toute évidence, cette partie ne peut se jouer que sous le regard du spectateur, et ne prend de sens que par lui, le plateau étant une piste de danse, un bal perpétuel, un ring, une arène, un terrain de jeu...

Suivez l'actualité du projet !

  • Tango Unione devant la comission d'expert de la DRAC : mémorable !!!

    Tango Unione au CND, en nage, après un passage devant les experts !

    Souvenir de notre passage mémorable devant la commission de la DRAC, au CND cette semaine, qui recevait toutes les compagnies pour décider à qui attribuer une subventions tant convoitée…Présentation de 15 minutes de spectacle, tchatche autour du projet de 15 minutes et au suivant ! Nous ne savons pas si nous aurons la somme demandée, mais ce qui est certain, c’est que parmi toutes les compagnies de danse contemporaine qu’ils ont vu passer dans la journée, il se souviendront du passage survitaminé de Tango Unione. Médusés qu’ils étaient ! Sans rire, des visages ouverts et intéressés, une curiosité bienveillante pour le contenu artistique de notre projet… non, bien.
    Nous savons que nous irons jusqu’au bout, avec ou sans aide. Sans aide, on entretient sa rage de créer et on rue dans les brancards quand même. Avec, on est plus confortables, on prend plus le temps de chercher, multipliant en cela les chances de trouver (c’est des maths), et on paye mieux les danseurs professionnels fous et passionnés qui nous suivent dans ce délire.
    D’ailleurs, en parlant d’aide, ne lâchons rien. Il ne reste que 13 jours pour collecter les 1800 restants.
    Merci à tous les donateurs !

  • Avec nos musiciens d'exception !

    Gonzalo et Manolo sont arrivés, les voilà en train de préparer les multiples instruments avec lesquels ils vont accompagner les danseurs sur ce spectacle.

  • Tango Unione au CCN de Créteil

    Ça y est, on démarre notre résidence sous les fêtes, en accueil studio au Centre Chorégraphique National de Créteil ! Installation technique son et lumières avec l'équipe du CCN, ensuite on reprendra le travail fait à Mulhouse avec Rémi Esterle & Cécile Rouanne, Maximiliano Colussi et Sarah Adjou, puis Dimitris Biskas et Mariana Patsarika. Les musiciens Gonzalo Gudiño et Manuel Cedrón nous rejoindront le 26 pour poursuivre la composition de la musique du spectacle et chercher cette fine écoute réciproque entre musiciens et danseurs à laquelle on tend...

  • Souvenir de la première résidence

    Immortalisés par l'objectif toujours aiguisé de Philippe Lambert, nous voilà à l’œuvre à Mulhouse, accueillis par la compagnie Estro notre partenaire. Lors de cette première semaine de résidence nous avons surtout travaillé sur la partie finale du spectacle. Voici quelques images via ce lien : https://www.facebook.com/tango.unione/posts/2443851489209897

Contreparties

Coup de pouce

pour 10,00 € et +

0 ARTINAUTES

Merci pour votre soutien. Nous avons pas loin de 2000 amis sur les réseaux sociaux, et si, ne serait-ce que la moitié faisait ce beau geste que vous vous apprêtez à faire, alors ça serait banco! Et vous savez quoi, nous y croyons! Nous vous enverrons par mail un tango qui nous touche.

Coup de pouce... et d'index !

pour 20,00 € et +

6 ARTINAUTES

Un grand merci pour votre soutien. Nous vous enverrons par la poste une carte postale de Tango Unione, signée Philippe Lambert. N’hésitez pas à la retourner à réception: si ça se trouve, il y a aura même un petit quelque chose écrit au dos.

Coup de main

pour 50,00 € et +

12 ARTINAUTES

Ouh là, là! Ça devient sérieux! Votre don nous touche au cœur et, pour témoigner notre reconnaissance, nous vous enverrons une carte postale, ainsi qu’un tirage au format A4 d’une photo du spectacle en construction. Nous en avons déjà récolté de particulièrement gratinées au niveau expression faciale lors de la première résidence…

* Le gros coup !

pour 100,00 € et +

6 ARTINAUTES

Votre générosité nous estomaque! Pour vous témoigner notre gratitude, nous vous invitons à venir prendre un cours collectif de tango avec des danseurs de la Cie en plus, bien sûr, des contreparties précédentes.

Fan-club

pour 200,00 € et +

2 ARTINAUTES

Nous espérons vraiment que vous pourrez venir nous voir jouer lors de la première en juin prochain à Mulhouse. Vous serez notre invité, en plus des contreparties précédentes.

Groupie

pour 500,00 € et +

0 ARTINAUTES

En espérant que vous puissiez être des nôtres en juin à Mulhouse lors de la première, nous vous offrons 1 invitation pour votre accompagnateur/trice en plus des contreparties précédentes.

Mécène

pour 1 000,00 € et +

1 ARTINAUTE

Pour votre entreprise : En plus des contreparties précédentes, nous vous offrons un cours particulier avec nous, chez nous, pour progresser ou découvrir