Mécénat
Icon proarti

Sacré sucré salé

Collecte Réussie


| ARTS DE LA SCÈNE
|

3 500,00 €

2 500,00 € demandés

26
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
140%

Présentation du projet

?"Sacré sucré salé" est un spectacle qui parle du temps qui s'écoule, rythmé par les fêtes religieuses qu'elles soient juives, chrétiennes ou musulmanes… Les plus proches, les plus inconnues…..

C’est un spectacle qui parle de la foi, mais sous l’angle particulier de la nourriture.

Comment celle-ci porte un sens, comment elle se fait parole tout en restant joyeuse, gourmande…

L'espace de jeu s’y remplit d'odeurs de Chorba, une soupe qui rompt le jeûne chaque soir du mois du Ramadan et qui, préparée sur la scène durant le spectacle, est servie aux spectateurs après les saluts.

C'est une sorte de cabaret mystique mêlant le burlesque avec quelque chose de peut-être plus profond.

Un cabaret rempli de récits et d’histoires comme ...... l’histoire d’Esther.... ou comment, à Roch Hachana, la nourriture se transforme littéralement en parole..... comment l’ascèse se transforme en champ d’exercices....... comment une femme vit le ramadan et l’aïd, une autre la fête de Mahomet..... comment une petite vieille s’émerveille de manger chaque jour l’hostie...... comment les hébreux traversèrent la Mer Rouge et ce qui en découla ensuite dans les assiettes de millions de juifs du monde entier....

Et bien d’autres choses encore....

Pour ceux qui ont un peu de temps et qui sont curieux :

pour ceux qui sont un peu plus pressés :

Le spectacle a été créé il y a deux ans, au NEST à Thionville dans le cadre du festival Taste. Initialement, il devait se jouer pendant la durée du festival. Mais la réaction chaleureuse du public, mon lien fort à ce spectacle m'ont donné envie de le rejouer encore (et encore).

Au vu de la difficulté qu'il y a à intéresser un directeur de théâtre qui n'a pas vu le spectacle, je l'ai très peu rejoué. La dernière fois, ce fut , cet automne, au théâtre municipal de Roanne, un peu découragée et prête à jeter l'éponge. Je me suis retrouvée devant un vrai moment de grâce comme on peut en connaitre parfois. Un silence, une écoute incroyable dans la salle. Je suis repartie en me disant que le spectacle ne devait pas s'arrêter là, qu'il fallait que je trouve le moyen de le jouer ailleurs.

Avignon est un pari. C'est le lieu où sont tous les directeurs de théâtre. Je sais que le spectacle y aura une chance d'être vu, plus que partout ailleurs, et que, s'il plaît, il aura une seconde vie. C'est un pari car la compagnie n'est pas riche et moi encore moins. Voilà pourquoi j'ai besoin de vos dons pour tenter ce pari et me donner toutes les chances de réussir.

SPECTACLE CRÉÉ EN JANVIER 2012 AU NEST, CDN DE THIONVILLE

Texte, conception et jeu : Stéphanie Schwartzbrod

Collaboration artistique : Michel-Olivier Michel, Nicolas Struve

Lumière : François Pierron

Son : Eric Sesniac

Extraits : « Gabattha » de Fabrice Hadjadj et « Le repas » de Valère Novarina

Production : Nest Cdn de Thionville, co-production : Cie « l’oubli des cerisiers »

Joué au Nest à Thionville durant le festival Taste, au festival des semailles de Missery, au Taps à Strasbourg et au Théâtre Municipal de Roanne

A quoi sert l'argent collecté

L'argent collecté servira à nous aider à participer au financement des représentations à Avignon. Il faut louer la salle et un logement, payer un régisseur, la comédienne, l'administratrice, les affiches mais aussi les légumes et la viande qui seront cuisinés tous les jours sur scène, le transport... La compagnie fait un premier apport et nous espérons que les recettes seront au rendez-vous, mais ce n'est pas suffisant pour tout financer.

Si jamais la somme était plus élevée que celle demandée, cela nous aiderait  à engager une chargée de diffusion.


Montant de l'appel à dons

2 500,00 €

Montant Global

0,00 €

Dépenses

Désignation Montant

TOTAL

TOTAL 0,00 €

Recettes

Désignation Montant

Proarti

Financement participatif proarti 2 500,00 €

TOTAL

TOTAL 2 500,00 €

J’ai envie que les spectateurs sortent du spectacle en ayant envie de manger, c'est pourquoi il est important pour moi de leur donner à manger immédiatement après...

Mais aussi qu’ils aient peut-être un autre regard sur la foi, dans cette époque où le rapport à la religion en général et à l’image qu’on a de celle des autres en particulier, sont devenus si négatifs et si galvaudés.

Par sa nature, c’est un spectacle rassembleur et qui apprend beaucoup de choses sur ce qu’on mange, sur ce qu’ils mangent.

J’avais aussi envie de faire participer le public. Ainsi, je les questionne, je leur fais agiter des crécelles au nom d’Aman, le méchant, et pousser des cris de joie au nom de Mardochée, le gentil, durant l’évocation de la fête de Pourim, ou j’inspecte la salle avec une lampe de poche pour voir s’ils n’ont pas laissé des miettes de ce qu’ils ont mangé avant de venir….

Ma préoccupation constante a été de théâtraliser quelque chose qui, à priori, relève plus de la conférence. Petit à petit, au fil des répétitions, la scène s’est transformée en un espace de fantaisie, de conte, de sketch, de cinéma même (avec un court extrait des "Dix commandements' de Cécil B De Mille), ou encore de liturgie, avec une évocation de la Semaine Sainte…

C'est une succession de petites scènes aux formes très variées qui peu à peu, par leur entrechoquement et leurs contradictions jettent un regard oblique sur la foi, les rites et les croyances (les incroyances…) de chacun.

Il me paraissait enfin très important de faire participer les sens car la nourriture est par nature sensuelle. Ainsi, j’ai voulu jouer avec les odeurs, les goûts, mais aussi l’écoute avec la musique, depuis des chants de muezzin aux chants de Yossele Rosenblatt, cantor ashkénaze des années 30, en passant par des extraits du violoncelle de Sonia Wieder Atherton, des sons de cloche, ou encore par une chanson de Daniel Darc, « Sois sanctifié »….

Contreparties

cigares aux amandes

pour 10,00 € et +

1
ARTINAUTE

199
DISPONIBLES

la recette de la chorba, ma reconnaissance et un sourire à l'entrée et à la sortie du spectacle

roulés aux pavots

pour 25,00 € et +

2
ARTINAUTES

48
DISPONIBLES

la recette de la chorba,ma reconnaissance, un sourire à l'entrée et à la sortie du spectacle, votre nom sur le programme et sur le site de la compagnie

bûche aux marrons

pour 50,00 € et +

2
ARTINAUTES

28
DISPONIBLES

la recette de la chorba,ma reconnaissance, un sourire à l'entrée et à la sortie du spectacle, votre nom sur le programme et sur le site de la compagnie, une affiche dédicacée...

cornes de gazelles

pour 100,00 € et +

5
ARTINAUTES

5
DISPONIBLES

la recette de la chorba,ma reconnaissance, un sourire à l'entrée et à la sortie du spectacle, votre nom sur le site de la compagnie et le programme, une affiche dédicacée, un petit carnet de recettesde cuisine personnalisé, customisé et fait maison.....

blintzes aux framboises

pour 250,00 € et +

3
ARTINAUTES

5
DISPONIBLES

la recette de la chorba,ma reconnaissance, un sourire à l'entrée et à la sortie du spectacle, votre nom sur le programme et sur le site de la compagnie, une affiche dédicacée, non plus un petit carnet mais un cahier de recettes personnalisé, customisé et fait maison... et un verre offert à prendre ensembleà l'issue du spectacle

paskha

pour 500,00 € et +

1
ARTINAUTE

3
DISPONIBLES

la recette de la chorba,ma reconnaissance, un sourire à l'entrée et à la sortie du spectacle, votre nom sur le programme et sur le site de la compagnie, une affiche dédicacée, un cahier de recettes personnalisé, customisé et fait maison, une édition de mon livre "Saveurs sacrées" (Ed Actes Sud) dédicacée et une invitation à diner à la maison un repas special "sacré sucré salé", avec les recettes du spectacle : entrée de roch hachana, plat du ramadan et dessert de l'épiphanie....