Mécénat

PD
Un court-métrage de Olivier Lallart

J-12


| AUDIOVISUEL - CINÉMA
| Clermont
| PRODUCTION

0,00 €

14 240,00 € demandés

0
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
0%

Présentation du projet

« PD » est un film engagé qui aborde de manière frontale l’homophobie et la difficulté d’être accepté pour sa différence.

Le film, qui durera environ 30 minutes, sera produit par « Les Faquins » et tourné aux alentours de Clermont dans l’Oise, à 1h de Paris, au mois de février 2019. Il sortira ensuite directement sur Youtube afin d'être accessible à tous.tes.


PITCH

Thomas, un lycéen de seize ans, se trouve attiré par un autre garçon de son lycée, Esteban. Suite à une maladresse, la rumeur de l’homosexualité de Thomas va vite se répandre dans le lycée, et il va observer des changements de comportement chez ses amis proches.

Il va aussi subir le regard des autres, notamment d’Esteban, qui rejette violemment Thomas, mais adopte à son égard un comportement pour le moins étrange. Leur relation va osciller entre violence, tendresse et tension. Jusqu’où cela va-t-il les mener ?


POURQUOI FAIRE CE FILM ?

Le mot du réalisateur, Olivier Lallart

Je veux faire ce film pour plusieurs raisons : la première, c’est qu’il s’agit d’un sujet qui me touche personnellement car il est lié à ma propre histoire, et dans lequel j’apporte une part autobiographique.

La seconde, c’est que j’anime de nombreux ateliers cinéma avec des jeunes en milieu scolaire, et j’ai constaté en me baladant dans les cours de récréation qu’aujourd’hui, ils utilisent beaucoup l’insulte « PD », à tort et à travers. D’où le titre du film. C’est un problème très « actuel », moins répandu il y a dix ou quinze ans. J’ai donc voulu déconstruire ce mot, notamment lors d’une séquence particulière, pour rappeler à quel point il est dangereux de l’utiliser ainsi, car il contribue à alimenter l’idée qu’on puisse traiter la communauté homosexuelle comme on le souhaite.

Le but de ce film, c’est de banaliser l’homosexualité, de ne plus la regarder avec des yeux étranges et craintifs, notamment grâce à une scène pivot avec un professeur, qui rappelle combien l’homosexualité était banale il y a encore deux mille ans.

Le film nous interroge sur notre propre regard face à l’homosexualité, et permettra, on l’espère, de faire évoluer les mentalités sur l’acceptation de l’autre et de sa différence. C’est donc un film qui s’adressera aux jeunes, mais pas que, le message du film pouvant toucher tout le monde. Et on sait à quel point il reste du chemin à parcourir pour faire évoluer les mentalités sur ce sujet.


POURQUOI ON A BESOIN DE VOUS ?

Nous avons réuni la somme de 33 555€ grâce à diverses subventions. Mais il nous manque toujours 14 240 € si l'on veut finir le film dans des conditions décentes. En effet, le tournage durera 6 jours, cela représente énormément de dépenses, que nous ne pouvons pour l'instant malheureusement pas couvrir.

Sans vous, le film ne se fera pas !


POURQUOI YOUTUBE ?

Mes deux précédents courts-métrages, réalisés avec des collégiens lors d’ateliers en collèges (un sur le harcèlement scolaire, l’autre sur le sexisme) ont été visionnés plus de 2 millions de fois sur Youtube. Ils continuent d’être vus par plusieurs milliers de personnes par jour et sont aussi projetés dans des établissements scolaires pour faire de la prévention. Certains jeunes disent même qu'ils ont trouvé la force d'aller dénoncer leurs harceleurs en voyant le film sur le harcèlement !

Cliquez sur les images pour voir les films

C’est pourquoi, contrairement à mes anciens courts-métrages, j’ai décidé de destiner ce nouveau projet, PD, directement à Youtube, afin de toucher le plus grand nombre et de sensibiliser au maximum les jeunes (mais pas que).


QUALITE D'IMAGE

Nous aurons à la lumière un binôme de Directeurs de la Photographie qui nous garantiront une image de haute qualité ! Voici un exemple de leur travail :


CV DU REALISATEUR



FAQ

Les dépenses de mécénat (versements en numéraire ou en nature) ouvrent droit à une réduction d’impôt égale à 60% de leur montant dans la limite de 0,5 % du chiffre d’affaires hors taxes de l'entreprise. Des dispositifs spécifiques ont été mis en place dans le cadre de la protection des trésors nationaux et de l’achat d’œuvres d’artistes vivants et d’instruments de musique.

(http://admical.org/node/156)

Le bénéfice des avantages fiscaux liés au mécénat est ouvert aux entreprises assujetties en France et selon un régime réel d’imposition à : l’impôt sur le revenu, dans la catégorie des bénéfices non commerciaux (BNC), des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) ou des bénéfices agricoles (BA) ; ou à l’impôt sur les sociétés. Sont exclus les exploitants soumis au régime des micro-entreprises et les entreprises exonérées de l’impôt sur les sociétés.

(http://admical.org/node/156)

Les particuliers consentant un don à une œuvre ou un organisme d'intérêt général bénéficient d'une réduction de leur impôt sur le revenu égale à 66 % des sommes versées, dans la limite annuelle de 20 % du revenu imposable (art. 200- du CGI).

En outre, si le plafond de 20 % des revenus est dépassé, le bénéfice de la réduction peut être reporté sur les 5 années suivantes.

Ex. 1 : un particulier effectue un don de 200 € au profit d'une association œuvrant dans le domaine culturel. Au titre de l'année du don, il bénéficiera d'une réduction d'impôt de 66 %, soit 132 €. Le coût réel de son don sera de 68 €.

Ex. 2 : un autre particulier a un revenu imposable de 50 000 €. En année A, il effectue un don de 15 000 € au profit d'une structure culturelle. Cette somme dépasse le seuil des 20 % de 5 000 €. Au titre de l'année A, il bénéficiera d'une réduction d'impôt de 66 % dans la limite de 10 000 €, soit 6 600 €. Il reportera les 5 000 € excédentaires sur l'année B, ce qui lui apportera un avantage au même taux, soit 3 300 €. Sur deux années, la réduction cumulée sera de 9 900 €, ce qui correspond bien à un avantage fiscal égal à 66 % du don. Le coût réel de son don sera donc de 5 100 €.

(http://www.culture.gouv.fr/Regions/Drac-Grand-Est/Aides-et-demarches/Mecenat/Le-mecenat-des-particuliers)

A quoi sert l'argent collecté

L’argent collecté dans le cadre de cette campagne de financement participative sera intégralement utilisé pour couvrir les différents postes de dépenses identifiés ci-dessous.

Eligible au mécénat, ce projet ouvre droit à réduction fiscale pour les donateurs, que vous soyez une entreprise ou un particulier.

Nous nous engageons à :

• Envoyer un reçu fiscal.

• Vous rendre compte scrupuleusement de l'affectation de votre soutien et vous tenir régulièrement informé de l'avancée du projet.

• Gérer l'ensemble des dons avec rigueur et transparence.

Nos paliers de collecte :

  • Objectif de collecte: 14 240€ : Avec cette somme, nous pouvons payer la totalité du tournage et de la préparation à nos techniciens et comédiens. Nous pouvons également monter en qualité de matériel comme la caméra et les optiques qui coûtent très chers à la location. De même, un effort supplémentaire est donné sur la décoration.
  • Seuil vital qui correspond au montant minimum à collecter pour que le projet puisse voire le jour : 4000€. Avec cette somme, nous pouvons embaucher l'équipe technique et les comédiens sur la majorité du temps de tournage, l'équipe acceptant de préparer le film bénévolement.

Montant de l'appel à dons

14 240,00 €

Montant global

47 795,00 €

Dépenses

Désignation Montant

1. Salaires, droits artistiques et charges sociales

L'équipe technique et les comédiens 22 975,00 €
SOUS TOTAL 22 975,00 €

2. Décors, costumes, maquillage, coiffure

La décoration, les costumes, les accessoires ... 1 500,00 €
SOUS TOTAL 1 500,00 €

4. Moyens techniques

Matériel image et son (caméra, optiques, micros ...) 8 400,00 €
SOUS TOTAL 8 400,00 €

5. Assurances et divers

L'assurance spécifique au tournage 4 200,00 €
SOUS TOTAL 4 200,00 €

3. Transports, defraiements, regie

Les frais de déplacement et d'hébergement 10 720,00 €
SOUS TOTAL 10 720,00 €

TOTAL

TOTAL 47 795,00 €

Recettes

Désignation Montant

Apport producteur et Co-production

L'apport des producteurs et co-producteurs 2 000,00 €
SOUS TOTAL 2 000,00 €

Communauté de communes du Clermontois

Subvention de la com de com 10 000,00 €
SOUS TOTAL 10 000,00 €

CNC (Etat)

Fond CNC Talent 5 000,00 €
SOUS TOTAL 5 000,00 €

Pictanovo (Région Hauts-de-France)

Fond Emergence 12 555,00 €
SOUS TOTAL 12 555,00 €

FDVA Somme

Fond "Fonctionnement - innovation" 4 000,00 €
SOUS TOTAL 4 000,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 14 240,00 €

TOTAL

TOTAL 47 795,00 €

Comédiens

J’aime beaucoup la spontanéité et le réalisme que peuvent proposer les comédiens, comme par exemple dans le film « le Nouveau » de Rudi Rosenberg. Un jeu dépouillé de tous « tics » d’acteurs, un retour à ce qu’il y a de plus brut, afin que les jeunes puissent s’identifier aux personnages.

"Le Nouveau" de Rudi Rosenberg

Le scénario est pour moi une base que je me laisse toujours le soin de modifier avec les comédiens dans l’énergie du tournage afin qu’il colle au mieux à un instant « T », à une intention de jeu, à un sentiment. Le but étant toujours que cela sonne vrai et que les situations soient crédibles, surtout lorsque les mots qui sortent de la bouche de jeunes de seize ans sont écrits par un adulte de trente ans.

Lumière

La lumière sera également pensée dans cette optique, en privilégiant une lumière plutôt naturelle.

Pour les scènes de classe, j'aimerais une ambiance plutôt "sad", pas trop lumineuse, le lycée étant synonyme de l'isolement de Thomas, ce lieu fermé dans lequel l'apparence prime et où Thomas ne peut être lui-même.

« Les Grands », de Vianney Lebasque

Avec tout de même une ambiance très travaillée lors des séquences aux envolées lyriques, comme la séquence de bal de fin, que j’imagine dans des tons violets, pour leur donner un côté quasi poétique.

"13 reasons Why" de Bryan Yorkey - « Skam », de Julie Andem.

Maquillage

Dans cette même approche naturaliste, au niveau du maquillage, j’aimerais refuser de tricher sur les peaux adolescentes. Comme dans la série norvégienne « Skam », dans laquelle les ados ne sont pas tous filiformes, ils ont parfois de l’acné bien visible. Ils semblent être là, présents avec nous. Les jeunes pourront ainsi mieux s’identifier à ceux qu’ils voient à l’écran.

« Skam », de Julie Andem. A gauche : Chris. A droite : Magnus et son acné souvent visible.

Décor

Pour le décor, je souhaiterais que cela se passe dans un lycéen à l’apparence très commune. Eviter donc les vieux bâtiments en pierre ou les lycées privés trop visuellement marqués, qui peuvent renvoyer à une certaine tranche de population et faire croire que l’homophobie n’a sa place que dans de tels lieux. Le bâtiment doit faire penser à un lycée lambda, afin qu’un maximum de jeunes puissent s’y identifier.

Lycée Cassini - Oise (60)

Cadre

Je privilégie la caméra portée. Ce mouvement perpétuel donne un côté organique qui traduit bien la nervosité et le bouillonnement interne que l’on peut ressentir à cet âge là.

J’aime également filmer en gros plan, ne pas surcharger le cadre d’éléments inutiles et me recentrer sur l’essentiel : les émotions, les sentiments. Plus Thomas se sentira pris au piège, plus la caméra s’approchera de lui, comme pour l’étouffer elle-aussi. Cela permet de resserrer l’action sur le héros pour embarquer le spectateur dans son point de vue et lui faire vivre sa tension.

« Parle », mon court-métrage pédagogique sur le harcèlement scolaire

Son

Une grande partie du travail sonore sera proche d’une forme de « sad électro ». J’aime les musiques de Sebastien Tellier, Rone ou encore Para One, qui, chacun dans leurs registres, travaillent des sons à la fois entrainants, inquiétants, déprimants, touchants.

Recommander Suivre

Contreparties

Isabeau de Bavière

pour 600,00 € et +

0 ARTINAUTES

  • Logo de votre société dans la page partenaire du site Les Faquins
  • Logo au générique du film
  • Accès à la NewsLetter Production
  • Lien privé pour visionner le film en avant première
  • Photos de tournage dédicacées

:Un don de 600 € vous coûtera finalement

204€ (après défiscalisation de 66 % pour un particulier)

240€ (après défiscalisation de 60 % pour une entreprise)

Caius Cilnius Maecenas

pour 1 200,00 € et +

0 ARTINAUTES

  • Logo de votre société dans la page partenaire du site Les Faquins
  • Logo au générique du film
  • Accès à la NewsLetter Production
  • Lien privé pour visionner le film en avant première
  • Photos de tournage dédicacées
  • Invitation en salle (x4) à l'avant première du film
  • Une conversation skype avec le réalisateur

:Un don de 1200 € vous coûtera finalement

408€ (après défiscalisation de 66 % pour un particulier)

480€ (après défiscalisation de 60 % pour une entreprise

Catherine de Médicis

pour 3 000,00 € et +

0 ARTINAUTES

  • Logo de votre société dans la page partenaire du site Les Faquins
  • Logo au générique du film
  • Accès à la NewsLetter Production
  • Lien privé pour visionner le film en avant première
  • Photos de tournage dédicacées
  • Invitation en salle (x4) à l'avant première du film
  • Une conversation skype avec le réalisateur
  • Invitation (1/2j) sur le plateau (x4)
  • Diffusion des films dans l'entreprise avec invités

:Un don de 3000 € vous coûtera finalement

1020€ (après défiscalisation de 66 % pour un particulier)

1200€ (après défiscalisation de 60 % pour une entreprise