OJOS DE AGUA (Les yeux de l'eau)

Libérer les eaux du Chili
AUDIOVISUEL - CINÉMA
CO-PRODUCTION
ENVIRONNEMENT

Présentation du projet

"Soutenir ce documentaire, c'est soutenir les luttes pour notre bien vital commun : L'EAU"
Fondation Danielle Mitterand, partenaire du projet

Ce documentaire long-métrage (52mn / 75mn) suit pendant plusieurs années, deux défenseurs de l'eau, dans leur combat.

Au Chili, la sécheresse et la pénurie d’eau frappent fort depuis 15 ans. En cause, le dérèglement climatique mais surtout la privatisation des sources d’eau instituée par la Constitution de Pinochet et son modèle néolibéral. Alors que des bouleversements politiques secouent le pays andin depuis la révolte sociale de 2019, Alejo et Ivanna luttent pour avoir accès à l'eau potable et en finir avec l'accaparement de l'eau par l'agriculture intensive et les mines de cuivres.

OJOS DE AGUA est co-réalisé par Marion Esnault et Marcelo Lara, produit par Dryades Films.
Il est co-produit par Ushuaïa TV.
Il est soutenu par la Fondation Danielle Mitterand, et a été sélectionné, dans sa phase de développement, dans deux festivals internationaux : Leipzig Dok Co-Pro Market en octobre 2022 et Sunny Side of the Doc en janvier 2023.

LES PREMIERES IMAGES

Présentation du projet par Marion et Marcelo, les co-réalisateurs (3:55 / sous-titrage Français, Espagnol, Anglais)

PERSONNAGES

Ivanna se bat depuis son enfance contre la monopolisation de l'eau de sa vallée par une des plus grandes mines de cuivre du Chili. Militante dans un mouvement citoyen (Modatima), elle a été élue en 2021 parmi les 155 constituants chargés de rédiger une nouvelle Constitution, exigée par la révolte sociale d’octobre 2019.

En septembre 2022, le rejet de la Constitution qu’Ivanna a écrit et qui allait déprivatiser les sources d’eau a été un choc. La déception l’a convaincu de s’engager de nouveau à l’échelle locale, dans sa communauté autochtone Diaguita. Elle travaille aujourd'hui pour le gouvernement de Gabriel Boric et met en place, dans sa vallée, le projet de redistribution de l'eau écrit dans la Constitution rejetée.

Dans ses vallées andines frappées par la sécheresse, Ivanna a un allié solide : Alejo.

Paysan d'une cinquantaine d'années, il vit au pied des glaciers des Andes. Il perd ses récoltes alors que ses voisins agro-industriels irriguent abondamment leurs fruits pour l'exportation. Lorsque l'eau potable a été coupée en 2015, Alejo s'est uni avec sa communauté du Maiten pour tenir tête aux agro-industriels. Il est l'un des seuls agriculteurs du Chili à siéger à la Direction locale de l'eau.

La révolte sociale de 2019 les a remplis d'espoir.

Le rejet de la Constitution les a profondément déçus.

Envers et contre tout, Ivanna et Alejo continuent à unir leur force pour déprivatiser les sources d'eau. Tout simplement parce que leur avenir en dépend. Entre joie, déception, espoir et détermination, ils inventent de nouvelles formes de résistance.

GENESE ET RAISONS DU PROJET

Nous (Marion et Marcelo), nous sommes rencontrés dans les rues de Valparaiso, au Chili, pendant la révolte sociale d'octobre 2019. « Libérer les eaux » était une des revendications principales de la rue.

Lorsque Marcelo évoque son enfance, ses souvenirs sont émaillés de baignades dans le fleuve, près de la maison familiale dans la Vallée de Limari. Aujourd’hui, trois décennies après la privatisation des sources d’eau et l’arrivée des plantations intensives d’avocats et de raisins de table, le fleuve n’est plus qu’un filet d’eau où l'on peut à peine se tremper les pieds.

Les changements exigés par la rue en 2019 n’ont toujours pas eu lieu.

Après l’espoir généré par les mouvements écologiques et progressistes qui écrivaient une nouvelle Constitution pour remplacer celle de Pinochet, nous avons vécu la déception avec le rejet de la proposition constitutionnelle en septembre 2022. C’est cette étape, après l’échec, que nous voulons saisir. Quand les « moments historiques » auront été relatés par les caméras du monde entier et que les Chiliens comme Alejo et Ivanna se confrontent, dans le silence, à la difficulté du changement réel.

Nous suivons de près, dans l’intimité et sur le long cours, deux des protagonistes des conflits de l’eau, qui deviennent universels à l’heure de l’urgence climatique.

Le combat de nos défenseurs de l'eau au Chili résonnent avec les luttes contre les grandes bassines en France. Avec ce documentaire, nous voulons participer à sensibiliser sur l'eau, et donner des outils aux citoyens pour mener cette défense universelle de l'eau.

Nous avons besoin de vous pour partir en tournage, et produire ce documentaire qui, nous l'espérons, inspirera d'autres pays qui défendent l'eau comme bien commun.

Marion et Marcelo

Juillet 2022 - Marcelo, Ivanna et Marion, à la cérémonie de remise de la proposition de Constitution au président Gabriel Boric.

SOCIETE DE PRODUCTION

Dryades Films est une société de production audiovisuelle créée en 2016 par Claire Babany, Éléonore Boissinot & Arié Chamouni, basée à Paris et à Marseille. Elle produit des documentaires de création pour le cinéma, le web et la télévision. Elle développe un catalogue de projets qui portent un regard sur la France, mais aussi sur des territoires plus lointains pour nous les rendre accessibles.

Plus d’informations sur : www.dryadesfilms.fr

Pourquoi nous produisons ce documentaire et pourquoi nous avons besoin de vous ?

Ojos de Agua, Libérer les eaux du Chili est un projet qui se situe au coeur de notre ligne éditoriale.
Un film dans lequel se rencontrent les dimensions environnementale (l’eau comme ressource vitale venant à manquer), politique (conflit autour de l'eau, rédaction d’une nouvelle Constitution), et sociale (inégalités économiques et sociales entre paysans et agro-industriels).

Marion, française vivant au Chili, et Marcelo, enfant du pays, ont des profils complémentaires qui donnent au film un réel ancrage au Chili, tout en le rendant accessible à un spectateur européen.

Si les réalisateurs se sont assurés de couvrir certains événements indispensables à la narration (débats à l’Assemblée Constituante, référendum du rejet de la Constitution), le gros reste à venir.
A ce jour, le projet a reçu le soutien de la Fondation Danielle Mitterrand / France Libertés, ce qui a permis de tourner des premières images. Il a été sélectionné au Dok Co-Pro Market de Leipzig 2022, et au Global Pitch du Sunny Side de février 2023.
La phase de développement, presque intégralement financée sur fonds propres, a fini par porter ses fruits : nous avons eu le plaisir d’apprendre récemment l’engagement d’Ushuaïa TV à nos côtés en tant que coproducteur et premier diffuseur français

Le projet est en très bonne voie mais nous avons besoin de vos précieux coups de pouce pour assurer la production dans de bonnes conditions, et être capable de couvrir sans délais les événements cruciaux en cours au Chili.

Depuis l’arrivée majoritaire de l’extrême droite dans la nouvelle assemblée chargée de proposer une nouvelle Constitution, il nous semble plus urgent que jamais de donner à Marion et Marcelo les moyens de concrétiser leur film.

Merci d’avance pour votre soutien au documentaire de création,

Claire Babany et Eleonore Boissinot, productrices d’OJOS de AGUA, Dryades Films

Si vous avez envie d'en savoir plus, le teaser du documentaire vous en dira davantage ! (5:30 / Français)

.

A quoi sert l'argent collecté

Jusqu'à aujourd'hui, nous avons auto-financé les repérages et les tournages préliminaires du documentaire. Ushuaïa TV a annoncé son apport en co-production en août 2023, nous permettant d'assurer 12% des dépenses.

Nous avons besoin de vous pour apporter 12% supplémentaires et assurer la partie la plus importante de la production d'un documentaire : le tournage.

Fin décembre 2023, au début du prochain été austral, quand la sécheresse génère de nombreux conflits, nous retournons sur les terres andines d'Alejo et d'Ivanna pour continuer à filmer leur combat.

 

Pour atteindre l'objectif de 20 000 euros, nous allons procéder en deux étapes

1er palier à atteindre : 10 000 euros qui permet le financement du matériel (caméra FX Cinéma et objectifs, micros, moniteur).

Une fois le 1er palier atteint, on monte le compteur à 20 000 euros, le deuxième palier qui permet le financement des frais de transport et de logement de l'équipe de tournage.


Objectif de collecte

10 000,00 €

Montant Global

161 800,00 €

Dépenses

Désignation Montant

MOYENS TECHNIQUES

Caméra, équipement son, location salle de montage, etc 20 600,00 €
SOUS TOTAL 20 600,00 €

FRAIS DE TOURNAGE

30 jours de tournage : frais de transports, logement, repas 19 300,00 €
SOUS TOTAL 19 300,00 €

RESSOURCES HUMAINES

Réalisateurs, caméraman, ingénieur du son (avec charges sociales) 23 100,00 €
Chef monteur, étalonneur, mixeur (avec charges sociales) 19 070,00 €
Production déléguée (directrices de production, de post-production, administrateur) 17 130,00 €
SOUS TOTAL 59 300,00 €

DROITS ARTISTIQUES

Droits d'auteurs, traductions, recherche documentaire, etc. 23 200,00 €
SOUS TOTAL 23 200,00 €

FRAIS DE LABORATOIRE

Disques durs externes, station d'étallonage, etc. 12 400,00 €
SOUS TOTAL 12 400,00 €

FRAIS DE COMMUNICATION et CAMPAGNE PARTICIPATIVE

Design affiche, tirages, projections, conférence sur l'eau 7 000,00 €
SOUS TOTAL 7 000,00 €

FRAIS GENERAUX et IMPREVUS

Frais financiers, assurances, imprévus 20 000,00 €
SOUS TOTAL 20 000,00 €

TOTAL

TOTAL 161 800,00 €

Recettes

Désignation Montant

Mécénat participatif

Palier 1 10 000,00 €
SOUS TOTAL 10 000,00 €

APPORTS CO-PRODUCTEURS

1er DIFFUSEUR COPRODUCTEUR Ushuaïa TV (Acquis) 15 000,00 €
DRYADES FILMS / Producteur principal (Acquis) 25 500,00 €
SOUS TOTAL 40 500,00 €

APPORTS FONDATIONS

France Libertés (Acquis) 1 500,00 €
Fondation Alter-ciné (En cours) 6 800,00 €
SOUS TOTAL 8 300,00 €

FONDS PUBLICS

CNC / Aide à la production (En cours) 50 000,00 €
Région Sud (PACA) / Aide à la production (En cours) 25 000,00 €
SOUS TOTAL 75 000,00 €

PREVENTES TV Etrangères

Deutsche Welle (Intérêt) 10 000,00 €
Radio Télévision Suisse 8 000,00 €
SOUS TOTAL 18 000,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 10 000,00 €

TOTAL

TOTAL 161 800,00 €

Contreparties

Une goutte d'eau

pour 10,00 € et +

16 ARTINAUTES

Un grand merci pour votre soutien !

Après défiscalisation, un don de 10€ vous coûtera réellement :

  • 3,40€ pour un particulier (66% de réduction fiscale)
  • 4€ pour une personne morale (60% de réduction fiscale)

Un nuage

pour 30,00 € et +

32 ARTINAUTES

Un grand merci pour votre soutien !

+ votre nom dans les remerciements au générique du film.

Après défiscalisation, un don de 30€ vous coûtera réellement :

  • 10,20€ pour un particulier (66% de réduction fiscale)
  • 12€ pour une personne morale (60% de réduction fiscale)

Un ruisseau

pour 60,00 € et +

18 ARTINAUTES

Un grand merci pour votre soutien !

+ votre nom dans les remerciements au générique du film

+ l'affiche du film

Après défiscalisation, un don de 60€ vous coûtera réellement :

  • 20,40€ pour un particulier (66% de réduction fiscale)
  • 24€ pour une personne morale (60% de réduction fiscale)

Une rivière

pour 100,00 € et +

19 ARTINAUTES

Un grand merci pour votre soutien !

+ votre nom dans les remerciements au générique du film

+ l'affiche du film

+ un lien privé pour visionner le documentaire fini (en famille ou entre amis)

Après défiscalisation, un don de 100€ vous coûtera réellement :

  • 34€ pour un particulier (66% de réduction fiscale)
  • 40€ pour une personne morale (60% de réduction fiscale)

Un fleuve

pour 250,00 € et +

1 ARTINAUTE

Un grand merci pour votre soutien !

+ votre nom dans les remerciements au générique du film

+ l'affiche du film

+ un lien privé pour visionner le documentaire fini (en famille ou entre amis)

+ un tirage d'une photo de la Cordillère des Andes, prise au cours du tournage, en moyen format. Vous pourrez choisir la photo que vous préférez parmi une sélection de 10 !

Après défiscalisation, un don de 250€ vous coûtera réellement :

  • 85€ pour un particulier (66% de réduction fiscale)
  • 100€ pour une personne morale (60% de réduction fiscale)

Un lac

pour 500,00 € et +

0 ARTINAUTES

Un grand merci pour votre soutien !

+ votre nom dans les remerciements au générique du film

+ l'affiche du film

+ un lien privé pour visionner le documentaire fini (en famille ou entre amis)

+ un tirage d'une photo de la Cordillère des Andes, prise au cours du tournage, en moyen format. Vous pourrez choisir la photo que vous préférez parmi une sélection de 10 !

+ une invitation à l'une des avant-premières du film en France.

Après défiscalisation, un don de 500€ vous coûtera réellement :

  • 170€ pour un particulier (66% de réduction fiscale)
  • 200€ pour une personne morale (60% de réduction fiscale)

Un océan

pour 1 000,00 € et +

0 ARTINAUTES

Un grand merci pour votre soutien !

+ votre nom dans les remerciements au générique du film

+ l'affiche du film

+ un lien privé pour visionner le documentaire fini (en famille ou entre amis)

+ trois tirages d'une photo de la Cordillère des Andes, prise au cours du tournage, en moyen format. Vous pourrez choisir la photo que vous préférez parmi une sélection de 10 !

+ deux invitations à l'une des avant-premières en France

Après défiscalisation, un don de 1000€ vous coûtera réellement :

  • 340€ pour un particulier (66% de réduction fiscale)
  • 400€ pour une personne morale (60% de réduction fiscale)

Un glacier

pour 3 000,00 € et +

0 ARTINAUTES

Un grand merci pour votre soutien !

+ votre nom dans les remerciements au générique du film

+ l'affiche du film

+ un lien privé pour visionner le documentaire fini (en famille ou entre amis)

+ un tirage d'une photo de la Cordillère des Andes, prise au cours du tournage, en moyen format. Vous pourrez choisir la photo que vous préférez parmi une sélection de 10 !

+ deux invitations à l'une des avant-premières en France

+ une invitation d'une journée en salle de montage (post-production en France)

Après défiscalisation, un don de 3000€ vous coûtera réellement :

  • 1020€ pour un particulier (66% de réduction fiscale)
  • 1200€ pour une personne morale (60% de réduction fiscale)