Mécénat

LOUVE
de Charlène Brimaud

J-16


| AUDIOVISUEL - CINÉMA
| PRODUCTION

3 655,00 €

5 000,00 € demandés

44
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
73%

Présentation du projet

Un road-movie fantasmatique et féministe sur la réappropriation du corps et du désir féminin

..

ELLE est une femme d’une vingtaine d’années; ELLE ne parvient pas à se définir, à vivre son désir ni celui des autres sur elle. Au cours d'une soirée, elle séduit un homme, ils couchent ensemble: c’est mauvais, sans lien, sans sens. Oppressée, suffocante, elle fuit la fête. Une voiture approche, conduite par une femme, Marguerite, qui lui propose de la ramener. Marguerite c’est l’idéal, l’utopie, la liberté. ELLE accepte. Commence une nuit fantasmatique sur les routes, aux haltes tantôt psychédéliques, tantôt souterraines. ELLE, fascinée par Marguerite, va l'imiter comme on imite ses idoles pour sortir de l'aliénation, pour se réapproprier son corps, son désir, son identité. A travers ce road-trip fantasmé aux côtés de Marguerite, ELLE va s’affranchir de la barrière mentale qui la séparait de son propre corps par le sexe, la danse, la transe et enfin se définir.

..

Comment penser son identité lorsqu’on est une femme ? Comment penser son désir lorsqu’on est une femme ? Comment vivre son corps lorsqu’on est une femme ? Voilà les questions que pose LOUVE, à travers le road-trip fantasmatique de deux jeunes femmes aux prises avec leurs désirs.

..

..

Ce film est fortement influencé par la culture féministe : des lectures (Virginie Despentes, Virginia Woolf, Mona Chollet), des expériences cinématographiques (Les petites marguerites de Vera Chytilova, American Honey d’Andrea Arnold) qui ont accompagné Charlène Brimaud pendant l’écriture de ce film. LOUVE pose des questions sur lesquelles le spectateur pourra discuter, réfléchir, interrogeant son propre rapport au désir, au corps féminin, à tout un système de représentations. Ce film se veut populaire, influencé par toute une culture urbaine et un imaginaire collectif que véhicule le genre du road-movie. Il faut que le film ne soit pas trop léché, qu’il soit lui aussi un corps – un corps qui transpire, qui pleure, qui déraille, un corps brut. Qu’il soit en plusieurs dimensions, pas seulement visuel, qu’on puisse le sentir, le palper.

..

..

Le film raconte un voyage ; il en sera de même pour le dispositif de tournage. L’équipe partira sur les routes, passant par la Vienne, jusqu’en Bretagne, comme les deux héroïnes ; ce mode de tournage immersif créera une cohésion, un fort sentiment de groupe et un espace privilégié pour le dialogue et le collectif.

Une fois terminé, le film aura la chance d’être projeté dans des lieux culturels comme Commune Image à Saint-Ouen, et tentera de voyager en festivals, le but étant de faire rencontrer ce film à différents publics, différents points de vue, pour créer un dialogue riche et divers. Plusieurs rencontres seront organisées autour du film, de sa fabrication et de son contenu politique, grâce à des projections en universités, et des débats croisés avec d’autres associations.

..

13. INT/NUIT – VOITURE

Sur la route, un homme déguisé en fée : un tutu et des grandes ailes, fait du stop. Les filles éclatent de rire. ELLE s’arrête.

MARGUERITE (à l’homme)

Allez monte mon bonhomme !

L’homme monte rapidement à l’arrière, il ne parle pas. Il pointe juste son doigt vers la droite pour leur indiquer la direction. ELLE redémarre. Au bout d’un petit temps, ils se retrouvent face à un endroit singulier, une enseigne indique « sex-shop ». Les filles ne parlent pas à l’homme-fée mais le regarde par le rétroviseur.

14. INT/NUIT – SEX SHOP

L’homme-fée suivi par les filles entrent dans le sex-shop, il y a pleins de personnes déguisées de manière extrêmement différentes, dans un coin un groupe de personnes qui fument le narguilé, des gens nus, des personnes lambda qui semblent en transe… ELLE observe autour d’elle, il y a des photos pornographiques ou érotiques un peu partout. Des accessoires et des déguisements. MARGUERITE semble ravie, elle trouve des paillettes et en met sur le visage d’ELLE et sur le sien. ELLE trouve un masque de loup, l’essaie, puis le jette. MARGUERITE est déjà en train de caresser le visage d’un homme, tout le monde semble s’aimer et se toucher dans cet endroit. ELLE reste un peu à part mais observe, fascinée. Un homme l’observe, l’air bienveillant au loin. Il traverse la foule. Il pose ses mains sur son visage, la regarde dans les yeux, la dévisage.

..

..

..

C'est un film qui parle de désir, de regard, du rapport aux corps. Quoi de plus important que les costumes pour traduire ces effets ? Le costume reflète une personnalité, un état d'esprit qui peut être assumé, inavoué, conscient ou inconscient.

La scène dans le sex-shop symbolise toute les images gravées dans a mémoire de ELLE et son inconscient. Les costumes traduisent des archétypes de ce qu'elle croit connaître de la vie ou de ce qu'elle a vu sur les écrans. Le mélange des genres et des couleurs traduisent un melting-pot de son imaginaire esthétique et culturel ainsi représenté dans l’iconographie ci-dessous. Le costume est alors à son apogée,
toutes ses facettes y sont représentées. Il cherche à attirer, définir, masquer, ou tromper. Les différents univers viennent s’entremêler les uns aux autres, ils se mélangent pour finalement s’harmoniser entre eux et disparaître derrière l'action. Cet effet peut symboliser la diminution de l'esprit pour ne laisser place qu'au corps en mouvements, la perception laisse place au ressenti.

..

..

Louve saisit le personnage de Elle, à un tournant déterminant dans la déconstruction de la pensée d'elle-même. Sa rencontre avec Marguerite va l'emmener, par le biais de la voiture, dans les méandres d'une nuit fantasmée et initiatique où tout est possible. Ce glissement du réel au rêve nous fait passer d'un environnement urbain avec ces routes de banlieues, une station essence et un parking, vers des paysages de campagne, où la nature reprend ses droits. Une vieille maison de campagne aux airs de cabinet de curiosité et un sex-shop alternatif à l'intérieur d'une grotte constitueront les ultimes étapes de ce voyage initiatique.

Sortis de son imaginaire, les décors deviennent objets, espaces de jeu, motifs de mise en mouvement et d'écoute de soi, guidant Elle à devenir sujet et non objet, regardant et non regardée, désirant et non désirée. Les décors en devenant curieux et organiques répondent à ses désirs profonds d'émancipation et d'un rapport au corps libéré jusqu'au sortir de la mer qui marquerait comme une nouvelle naissance.

..

La maison de campagne - Décor réel en Vienne

..

Le sex shop - Construction en studio à Paris

..


A quoi sert l'argent collecté

Le budget total du film est de 9000€. LOUVE bénéficie du soutien de diverses structures, telles que le Fonds de Soutien et de Développement aux Initiatives Etudiantes de l’Université Paris VIII, ainsi que le programme Culture Actions du CROUS de Créteil, qui s’élèvent à 4000€. Voilà pourquoi nous avons besoin de vous pour compléter le budget et nous permettre de travailler dans les meilleures conditions.

L’argent récolté servira en priorité à la location du matériel : une ARRI Alexa Mini, caméra qui a déjà fait ses preuves dans des films comme Shéhérazade de Jean-Bernard Marlin (César 2018 du meilleur premier film).

 

La régie représente une grande part de notre budget : location du camion déco, nourriture pour toute la fine équipe, transports à travers les différents lieux de tournage.

LOUVE est un film exigeant esthétiquement ; la cheffe décoratrice du film, Marjorie Despagne, compte recréer en studio une grotte insolite pour une séquence de fête. Pour mener à bien cet ambitieux projet, il est nécessaire de récolter suffisamment d’argent pour l’achat des accessoires et du matériel de construction.

Fumigènes Films est une association à but non lucratif ; ainsi sa collecte de fonds sur proarti ouvre droit à réduction fiscale. Par exemple, un don de 300€ ouvre droit à une réduction d'impôt de 66% de ce montant-là soit : 180€. Vous paierez donc seulement 102€. La démarche est simple, la plateforme vous remettra un reçu fiscal servant de justificatif auprès de l'administration fiscale. Cela nous aiderait à atteindre notre somme plus rapidement ! 

Pour de plus amples informations, voici un lien qui explique la démarche : https://www.economie.gouv.fr/particuliers/reduction-impot-don-associations

Si nous atteignons 5500€, l’argent servira à construire des décors en amont dans de meilleures conditions, pour bâtir un univers visuel singulier.

Avec 6000€, nous pourrons louer un studio pour une plus longue durée et ainsi prendre plus de temps pour travailler avec les figurants, installer les décors et préparer le plan-séquence envoûtant et reptilien qui constitue le cœur du film avec plus de précision.

Au-delà de cette somme, l’argent ira pour la régie qui sera ravie de concocter des repas de qualité avec des produits locaux, et plus généralement dans les faux frais et imprévus que chaque tournage rencontre !


Montant de l'appel à dons

5 000,00 €

Montant global

8 900,00 €

Dépenses

Désignation Montant

Repérages et préparation

Semaine installation déco 420,00 €
Repérages 180,00 €
SOUS TOTAL 600,00 €

Direction artistique

Costumes 350,00 €
Décors 2 250,00 €
SOUS TOTAL 2 600,00 €

Transports - défraiements - régie

Camion déco 450,00 €
Repas 1 610,00 €
Transports 640,00 €
SOUS TOTAL 2 700,00 €

Moyens techniques

Piles et disques durs 540,00 €
Location Ventouse voiture-caméra 160,00 €
Location Câbles actifs (son) 100,00 €
Location caméra Arri Alexa Mini 2 200,00 €
SOUS TOTAL 3 000,00 €

TOTAL

TOTAL 8 900,00 €

Recettes

Désignation Montant

Université Paris I

FSDIE 1 000,00 €
SOUS TOTAL 1 000,00 €

Université Paris VIII

FSDIE 2 000,00 €
SOUS TOTAL 2 000,00 €

CROUS de Créteil

Culture Actions Créteil 900,00 €
SOUS TOTAL 900,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 5 000,00 €

TOTAL

TOTAL 8 900,00 €

Contreparties

Des photos inédites du tournage !

pour 20,00 € et +

5 ARTINAUTES

+ les contreparties précédentes !

MERCIIIII

Faire un don de 20€ vous coûtera finalement

6,80€ (après défiscalisation de 66% pour un particulier)

8€ (après défiscalisation de 60% pour une entreprise)

Dossier du film + un petit mot de l'équipe !

pour 40,00 € et +

5 ARTINAUTES

+ les contreparties précédentes !

MERCIIIIIII

Faire un don de 40€ vous coûtera finalement

13,60€ (après défiscalisation de 66% pour un particulier)

16€ (après défiscalisation de 60% pour une entreprise)

Tirage au sort pour gagner 2 places pour un concert à la Philharmonie de Paris !

pour 75,00 € et +

0 ARTINAUTES

+ les contreparties précédentes !

MERCIIIIIIII

Faire un don de 75€ vous coûterafinalement

20,50€ (après défiscalisation de 66% pour un particulier)

30€ (après défiscalisation de 60% pour une entreprise)

Une vidéo de remerciements personnalisée !

pour 100,00 € et +

2 ARTINAUTES

+ les contreparties précédentes !

MERCIIIIIIII

Faire un don de 100€ vous coûtera finalement

34€ (après défiscalisation de 66% pour un particulier)

40€ (après défiscalisation de 60% pour une entreprise)

Une invitation à la soirée de fin de tournage !

pour 175,00 € et +

0 ARTINAUTES

+ les contreparties précédentes !

MERCIIIIIIII

Faire un don de 175€ vous coûtera finalement

59,50€(après défiscalisation de 66% pour un particulier)

70€(après défiscalisation de 60% pour une entreprise)

Le making-of du film !

pour 200,00 € et +

2 ARTINAUTES

+ les contreparties précédentes !

MERCIIIIIII

Faire un don de 200€ vous coûtera finalement

68€ (après défiscalisation de 66% pour un particulier)

80€ (après défiscalisation de 60% pour une entreprise)