Mécénat

"L'Otage" de Paul Claudel
Premier volet de la Trilogie des Coûfontaine


| ARTS DE LA SCÈNE
| Paris
| PRODUCTION

0,00 €

8 700,00 € demandés

0
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
0%

Présentation du projet

/Le Pourquoi/

Si je tiens à monter cette pièce, passée sous silence depuis trop d'années, c’est parce qu'elle parle de notre époque. Elle en expose sa beauté mais aussi la violence de sa genèse. Elle nous montre la révolution française non pas comme elle se déroulât dans les instances du pouvoir mais comme elle se produisit chez le peuple, dans l'intimité des familles et des amours. Drames terribles et ô combien déchirants. Les pours ou contres la révolution ne m’intéressent pas ici. Ce qui m’intéresse c’est la focal avec laquelle on observe ici l’histoire : un téléobjectif très puissant.

Claudel, c'est une langue. Merveilleuse. Un fluide dans la phrase. Un feu d'artifice de sonorité. Une langue profondément charnelle qui saisit le corps tout entier. Qui brûle et rend tout incandescent. J'aime cette langue qui produit le frisson dans le corps. Cette électricité qu'elle déclenche dans la moëlle. On quitte son fauteuil. On est en apesanteur magnétique.

Pourquoi donc est-elle si peu jouée ? Je me le demande. Surtout quand on sait qu’elle fut une des plus montées de Claudel, un de ses plus grands triomphes. C’est un trésor de notre littérature française. Un bijou que je veux remettre au doigt du théâtre, et offrir à voir au public de notre temps.

.

/Le Bref/

L’Otage, ce chef d'oeuvre de Claudel, est une longue exposition de la chute irrémédiable d’une ancienne société qui a subi la révolution. Certes la pièce se conclue par la restauration de la monarchie, mais il ne s’agit là que d’une restauration superficielle. Les coutumes de l’ancien régime, l’organisation de la hiérarchie qui lui donnaient sa figure singulière, une certaine organisation entre les hommes, sont déstabilisés à jamais, et ne s’en remettront pas.

George, le monachiste incorruptible, Sygne, celle qui se fait au nouveau monde, tous deux mourront. L’espoir dans la nouvelle société refuse tout reliquat de l’ancienne. Il s’agit de tout remplacer. Condition nécessaire à sa solidité. L’équation est claire et vitale.

Cette ruine ne touche pas seulement l’organisation sociétale mais tous les concepts qu’elle charriait par elle-même : l’hérédité du titre par le sang, la propriété, la religion. C’est une structure conceptuelle nouvelle qui s’est manifestée. Et la marche pour l’aboutir est irrémédiable. La route vers les idées « Liberté, Egalité, Fraternité » est tracée pour de bon. Et le peuple tout entière s’y achemine : philosophes, artistes, paysans.

C’est une période fondamentale pour comprendre notre époque. Et Claudel résume tous ces enjeux dans l’Otage à travers son drame d’une charge émotionnelle peu commune. On est ébranlé par le puissant retentissement entre eux du drame politique d’avec le drame humain. Tout cela inquiète comme toute métamorphose mais le rejet d'un monde injuste et l’espoir en un futur plus humain est désirée plus que tout. Brutalité, s'il la faut employer, sera de la partie.

Brutalité mais aussi profond amour. Emprunts de doutes perpétuels, déchirés par des situations dont ils ne sont jamais les premiers responsables, la présence d’une force agissante extérieure (la mutation des sociétés) engage les personnages dans des situations inextricables dont seule, la mort, saura les délivrer. Chacun voulant au moins trouver l’au-delà avec sa conscience pure, défendant jusqu’au bout ses convictions ou sa foi. Ne cédant à rien. Si bien que le dialogue semble perdu d’avance. Pourtant il y a cette nécessité de s’exprimer jusqu’au fond. Ce besoin infatigable de se dire soi-même ! Comme user le feu d’une parole qui brûle dans son cœur. Volonté d’épuiser toute la vie jusqu’à sa dernière goutte de mot ! Le refus de la refouler pour des principes théoriques.

//

Dire ! Dire son cœur !

/Le Quand/

Déjà deux semaines de répétitions se sont déroulées en partenariat avec le Festival Champ Libre en décembre 2018.

La création se fera au théâtre de Ville d'Avray à la rentrée 2019.

..

/Le Aquoicavaressembler/

Ici le teaser du spectacle:

.

Cliquez ici pour nous suivre sur Facebook


A quoi sert l'argent collecté

L'argent collecté servira à finaliser le projet. Nous avons besoin encore de costumes et d'un décor. Enfin, deux semaines de répétitions sont encore nécessaire avant la création.

 

Voici un aperçu des décors:

Acte I

Acte II

 

Costumes


Montant de l'appel à dons

8 700,00 €

Montant global

9 200,00 €

Dépenses

Désignation Montant

Décors

Plancher 300,00 €
Murs en corde 400,00 €
SOUS TOTAL 700,00 €

Nourriture

Nourriture pour 15 jours de répétition 500,00 €
SOUS TOTAL 500,00 €

Costumes

Costumes pour 5 comédiens 1 500,00 €
Rémunération costumière 1 500,00 €
SOUS TOTAL 3 000,00 €

Salaires comédiens

15 jours de répétions 5 000,00 €
SOUS TOTAL 5 000,00 €

TOTAL

TOTAL 9 200,00 €

Recettes

Désignation Montant

Costumes

Costumes 500,00 €
SOUS TOTAL 500,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 8 700,00 €

TOTAL

TOTAL 9 200,00 €
Recommander Suivre

Contreparties

Carte de remerciement avec une photo de la pièce

pour 10,00 € et +

0
ARTINAUTES

50
DISPONIBLES

Pour 10euros, nous vous enverrons une belle carte avec une photo prise par Clément Beaupérin lors de nos répétitions

Livre de L'Otage dédicacé

pour 30,00 € et +

0
ARTINAUTES

40
DISPONIBLES

Recevez pour 30e le livre de L'Otage dédicacé par la troupe.

Poster de l'affiche du spectacle

pour 50,00 € et +

0
ARTINAUTES

30
DISPONIBLES

Pour 50e, un grand merci et vous recevrez une affiche grand format du spectacle.

Une soirée avec les membre de la compagnie

pour 100,00 € et +

0
ARTINAUTES

20
DISPONIBLES

Passons une soirée ensemble à boire du champagne dans un bar sympathique du 18ieme. Nous discuterons du projet et d'autres... Une façon de se rencontrer.Champagne offert par la compagnie.

Assister à une répétition

pour 200,00 € et +

0
ARTINAUTES

30
DISPONIBLES

Venez assister à une répétition de L'Otage pour découvrir les coulisses du spectacle.

Assister à un jour de répétition ainsi qu'à la générale

pour 1 000,00 € et +

0
ARTINAUTES

10
DISPONIBLES

Assistez à un jour de répétition ainsi qu'à la générale du spectacle. Vous pourrez de plus monter sur scène après et voir comment tout cela se déroule dans les coulisses.