Mécénat
Icon proarti

ABYME
SOLO CHOREGRAPHIQUE DE SIMON FELTZ ECRIT EN COLLABORATION ET INTERPRETE PAR CLEMENCE GALLIARD SUR UNE MUSIQUE ORIGINALE DE NOSFELL.

Collecte Réussie


| ARTS DE LA SCÈNE
| PRODUCTION

7 020,00 €

6 500,00 € demandés

76
Soutiennent
2
Recommandent
2
Suivent
108%

Présentation du projet

NOTRE PREMIER OBJECTIF DE COLLECTE A ETE ATTEINT GRACE A VOUS ! ESSAYONS MAINTENANT D'ATTEINDRE LE SECOND !

Le projet

Création initiée par Simon Feltz en 2018, Abyme est un solo chorégraphique créé pour et en collaboration avec Clémence Galliard sur une musique originale de Nosfell.

En quelques mots ça dit que…

L’avènement du numérique entraîne diverses mutations et notamment l’aliénation de notre rapport au réel. Notre époque se transforme en un théâtre d’images toujours plus léchées et la profondeur discursive s’amenuise au profit de contenus toujours plus lissés. En voulant nous mettre en scène et nous réinventer en permanence, nous déferrons notre réalité charnelle dans l’image au profit des likes et la publication, le partage, semblent primer sur l’expérience vécue.

C’est dans ce contexte qu’Abyme déploie sa trame, vacillante, et tente de ne pas sombrer dans cette “taxidermisation des apparences*.

* Mes indépendances, Kamel Daoud

Pourquoi nous soutenir ?

Pour la réalisation d’une captation vidéo complète d’Abyme !

Bénéficier d’un support vidéo est essentiel pour nous afin d’être en mesure de présenter notre travail chorégraphique aux professionnels du spectacle vivant et d’obtenir de nouvelles dates de représentations .

Et, qui sait, grâce à vos dons, nous serons peut-être amenés à jouer près de chez vous ?

ET CONCRÈTEMENT,

VOS DONS NOUS SERVIRONT À :

OBJECTIF I

Dans un premier temps, nous souhaiterions atteindre un premier palier fixé à 3910 euros afin de financer la réalisation de la vidéo ainsi que le salaire de Clémence.

OBJECTIF II

Si grâce à vous nous parvenons au premier objectif, nous aimerions en atteindre un second, fixé à 5630 euros, qui nous servirait en plus des objectifs cités ci-dessus, à la prise en charge du salaire du technicien lumière et de la location de la salle de représentation que nous louerons pour le tournage.

OBJECTIF III

Et si tout ce que nous avons cité précédemment fonctionne, il ne nous resterait plus qu'un dernier palier à 6070 euros à atteindre, afin de prendre en charge le salaire du chorégraphe...

(Et ça ce serait vraiment top !!)

MAIS SURTOUT, VOS DONS SERONT DÉDUCTIBLES D’IMPÔTS !

Voici donc un petit tableau qui vous permet de voir à quoi correspondent vraiment vos dons après déduction fiscale :

Et sinon on vous a fait un petit historique de la création ...

Le processus de création a débuté à Paris où nous avons été accueillis en résidence au Centre National de la Danse puis au Point Ephémère.

Cette première phase de recherche nous a permis d’établir une ébauche préliminaire de la pièce.

Pendant ce temps là, nous avons eu la chance de bénéficier de la présence de Nosfell qui, durant notre recherche chorégraphique oeuvrait à la réalisation de la musique créée spécialement pour Abyme.

S’en est suivi un second temps de création à Lyon au théâtre Le Croiseur. Nous avons pu répéter en conditions de spectacle grâce à la présence du dispositif scénographique et de Valentin, technicien lumière au top, qui nous accompagnait durant toutes nos répétitions .

La première a eu lieu le 31 mars 2018 après seulement 4 semaines de recherche au Croiseur dans le cadre du festival Impulsion. Une semaine plus tard, nous jouions Abyme au Point Ephémère à Paris dans le cadre de la programmation des Week end Focus.


Et comme nous ne voulons que l’aventure continue, nous comptons sur votre soutien pour que le projet continue à vivre !!!

Remerciements tout particuliers à ceux qui nous ont soutenus de près :

Karline Marion / Michel Feltz / David Dibilio / Blandine Martel Basile / Christine Bastin / Jérôme Lecomte / Delphine Homerville / Thomas Grandremy / Jean-Baptiste Plumeau


A quoi sert l'argent collecté

 

Nous nous sommes fixés un premier palier à atteindre à 3910 euros !

 

Et nous en atteindrons peut être un second puis un troisième grâce à vous ! 

( voici plus en détails à quoi nous servirons vos dons ) 

 

 

Et une fois de plus le tableau qui vous permettra de voir à quoi correspond rééllement votre don après déduction fiscale :

 

 

 

 


Montant de l'appel à dons

6 500,00 €

Montant global

6 500,00 €

Dépenses

Désignation Montant

Scénographie

scénographie 992,00 €
SOUS TOTAL 992,00 €

Captation vidéo

Location de la salle 1 000,00 €
Captation et montage vidéo 2 500,00 €
SOUS TOTAL 3 500,00 €

Frais de gestion collecte

Commission plateforme proarti 408,00 €
SOUS TOTAL 408,00 €

Salaires

Technicien lumière 500,00 €
Salaire interprète 1 100,00 €
SOUS TOTAL 1 600,00 €

TOTAL

TOTAL 6 500,00 €

Recettes

Désignation Montant

Proarti

Financement participatif proarti 6 500,00 €

TOTAL

TOTAL 6 500,00 €

Suivez l'actualité du projet !

  • Interview de Nosfell qui signe la création musicale d'Abyme

    Comment la rencontre avec Simon s'est-elle faite ?

    Durant ses recherches autour du personnage de Clémence Galliard, Simon m’a fait savoir qu’il souhaitait augmenter ses qualités par des ambiances sonores froides et répétitives, sans voix. J’ai aimé tenter de relever le gant.

    Ton univers artistique est fascinant, peux-tu nous en dire quelques mots ?

    Merci. J’aime travailler ma voix depuis toujours. Elle reste le véhicule de tout ce que je m’efforce de produire; rythmes, mélodies, arrangements. J’envisage l’orchestration d’une musique comme un organisme vivant en recherche d’équilibre. C’est globalement ce qui motive tout ce sur quoi je travaille.

    Comment as-tu procédé quant à la création musicale pour Abyme ?

    Pour Abyme, le matériau de base pour la musique est constituée de sons issus de l’univers des réseaux sociaux. J’ai tenté de les tailler et de les agencer au mieux. Sans y ajouter de chaleur ou de rechercher un climax. C’est un vent glacial qui ne fait que passer.

    Et tes projets à venir ?

    Je viens de terminer l’écriture d’un livre et d’une fantaisie lyrique, que nous enregistrerons cet hiver. Le création d’un seul en scène musical et dansant est en cours.

  • Cette semaine, petite interview de Clémence Galliard, interpète d'Abyme.

    QU'EST CE QUI T'A MOTIVE A ACCEPTER LE PROJET DE SIMON ?

    Je connaissais la réputation de Simon comme danseur émérite et jeune chorégraphe en devenir. Lorsqu'il m'a parlé de ce projet de solo, j'ai été très touchée de la confiance qu'il m'accordait. Je n'avais encore jamais dansé seule sur scène. Le sujet: la réflexion qu'il voulait menait en travaillant sur les réseaux, les obsessions qu'ils déclenchent et l'image qu'ils nous renvoient me semblait très pertinent. Aussi, sa volonté de traiter le texte de Rimbaud "Le bateau ivre" m'intriguait. J'ai toujours aimé engagé la parole sur scène et je trouvais excitant de chercher la meilleure façon de livrer ce poème.

    TU ES SEULE EN SCENE, COMMENT AS-TU VECU LE PROCESSUS DE CREATION ?

    Comme je l'ai dit auparavant, c'est la première fois qu'il m'est donné d'être seul en scène. Ce fut à la fois fragilisant pendant le processus, malgré toute la bienveillance dont Simon a pu faire preuve pendant toutes les répétitions et gratifiant une fois l'exercice accompli, surtout que nous avons eu de très bons retours lors de sa présentation à Lyon au Croiseur ! J'ai eu beaucoup de doutes pendant le travail, j'avais vraiment l'impression que je ne serai pas à la hauteur, le face à face avec un chorégraphe ne laisse pas de répit mais Simon a su doser le travail et être rassurant.

    ET QU'EST CE QUE CELA T'A APPORTE ?

    Cela m'a plutôt donné confiance en moi, et donné envie de remettre ça en me collant à cet exercice, cette fois à ma propre initiative...

    ET TES PROJETS A VENIR ?

    Je reprends actuellement un rôle dans la pièce "My (little) pogo" de Fabrice Ramalingom et vais faire partie de sa prochaine création. Par ailleurs, je tourne la pièce "A l'ouest" d'Olivia Grandville, et j'assiste les chorégraphes et metteurs en scène Tatiana Julien, Marie Vialle et Léo Lerus dans leur processus de création.

Recommander Suivre

Contreparties

1

pour 10,00 € et +

0 ARTINAUTES

Pour un don de 10 euros et plus : Nos remerciements sur le site internet de la compagnie ainsi que sur les réseaux sociaux.

2

pour 20,00 € et +

7 ARTINAUTES

Pour un don de 20 euros et plus : En plus des contreparties précédentes, vous recevrez une photo dédicacée de la création

3

pour 50,00 € et +

1 ARTINAUTE

Pour un don de 50 euros et plus : En plus des contreparties précédentes, une invitation à une répétition.

4

pour 100,00 € et +

6 ARTINAUTES

Pour un don de .100 euros et plus : 2 invitations pour assister à la représentation le jour du tournage suivie d’un petit pot.

5

pour 300,00 € et +

1 ARTINAUTE

Pour un don de.300 euros et plus : 5 invitations pour venir assister à la représentation le jour du tournage suivie d’un petit pot.

6

pour 500,00 € et +

0 ARTINAUTES

- PACK ENTREPRISE -

Pour un don de.500 euros et plus : Nous vous proposons d’organiser un atelier chorégraphique de 2 heures avec les membres de votre entreprise.