Transbordement.jpg

TRANSBORDEMENT

Paris
Site Web: http://www.mcdl.net/

1 projet créé/ 2 projets soutenus
Membre depuis le 24/10/2018

A propos de TRANSBORDEMENT



Transbordement est une association loi 1901 dont l'objet est :

  • la création, la production, l'édition et la diffusion d’oeuvres de l’art et de l’esprit sous leurs différentes formes visant un public large et diversifié
  • la valorisation d’une présence de l’art dans l’espace public et dans des lieux ouverts au plus grand nombre pour un accès élargie à la culture
  • la mise en relation des acteurs et des milieux qui cohabitent mais ne se fréquentent pas forcément
  • l'organisation d’évènements pluridisciplinaires (arts visuels, musique, vidéo, architecture, scénographie, spectacle vivant, anthropologie, urbanisme…)
  • les réalisations, échanges et actions culturels autour de la mémoire, du patrimoine et des paysages en mutation (urbains, ruraux et naturels)
  • le développement, la promotion et la pratique de toutes formes de création atypiques et périphériques
  • les liaisons entre les modes de fabrication traditionnels et les pratiques numériques actuelles
  • la mise en place de dispositifs encourageant le lien social et l’émancipation par l’art, la poésie et la connaissance

:::


L'association soutien son premier projet au travers du travail artistique de Marion Chombart de Lauwe, Dernières heures des bâtiments. 

 

Marion Chombart de Lauwea développé et épanoui son parcours artistique dans un contexte pluridisciplinaire et de mariage entre le spectacle vivant et les arts visuels.

Formée au théâtre à partir de 1999 à la faculté de Toulouse parallèlement à des études d’anthropologie, elle se consacre une dizaine d’année aux arts de la scène en tant que comédienne. Sa pratique continue du dessin et des arts plastiques la conduisent cependant à réaliser de nombreuses formes visuelles s’adaptant aux projets pour lesquels elle s’engage.

C’est en 2010 à Paris, qu’elle débute sa pratique de la gravure en taille-douce. Cette expérience lui permettra de développer son axe de travail autour du transfert d’un support à un autre. Intégrant le monde des FabLab, elle s’approprie également les outils numériques et se consacre à un projet artistique d’envergure autour de l’architecture et de la mémoire des paysages urbains métamorphosés : «Dernières heures des bâtiments».
Elle y dessine le processus de transformation de lieux en cours de disparition ou de réhabilitation, puis grave l’empreinte de ces instants éphémères sur les matériaux issus des bâtiments eux-mêmes. Inscrivant ainsi un récit subjectif pour une archéologie du futur, elle installe si possible, les œuvres-mémoires dans l’espace public proche des paysages représentés.
Son travail s'inscrit dans une démarche libre et atypique, s’efforçant de prendre la température de ce monde à travers l'espace et sa représentation, gérant si possible avec poésie et sincérité, les paradoxes et complexités d'une société en mutation.


Née en 1978 aux Lilas, elle vit et travaille à Paris