Un Verger pour mémoire de Laurent Contamin

Mémoires de femmes
ARTS DE LA SCÈNE
PRODUCTION,
DIFFUSION
CRÉATION ÉMERGENTE,
INCLUSION

Présentation du projet

SYNOPSIS

Nous sommes Olivier David et Delphine Lalizout, comédiens et metteurs en scène et nous avons réuni nos deux compagnies de théâtre pour trouver les moyens de créer un spectacle qui nous tient à coeur, "Un verger pour mémoire" de Laurent Contamin. C'est un projet rare qui réunit au plateau 3 générations de comédiennes. Nous aimons qu'il soit transgénérationnel et qu'il permette aussi, à la merveilleuse comédienne Danielle Ajoret, de retrouver la scène.

Pour équilibrer notre budget et poursuivre le projet, nous avons besoin de votre aide.

Nous avons réuni des moyens pour l'équipe artistique et l'équipe technique mais nous avons souhaité un écrin pour les 3 magnifiques personnages de femmes campés par l'écriture de Laurent Contamin. Le décor épuré et sensible imaginé par notre scénographe Delphine Brouard n'a été que partiellement financé, tout comme la vidéo imaginée par Muriel Habrard. Ce décor doit répondre à de nombreuses contraintes techniques. En effet, en plus des théâtres, nous voulons jouer le spectacle dans des maisons de retraite ou des lycées pour favoriser les relations entre toutes les générations. Nous avons déjà commencé les prises de contact, et réalisé des ateliers dans des Ehpads et des lycées, Deux représentations sont déjà prévues à l'Ehpad d'Eaubonne et la résidence séniors de Soizy sous montmorency. L'adaptation est complexe, elle demande du travail et un budget.

Pour poursuivre l'aventure, nous avons également besoin de réaliser la captation de la pièce et le montage d'un teaser qui nous permettra de présenter le projet à de nouveaux théâtres. Pour cela aussi nous avons besoin de votre aide.

"Un Verger pour mémoire", c’est l’histoire de Berthe, l’histoire de Sylvie et l’histoire de Nina, 3 générations de femmes de la même famille. Berthe commence à perdre la mémoire et ça ne va pas s’arranger. Mais c’est presque une opportunité, parce qu’elle voit réapparaitre des souvenirs enfouis, des aventures, des secrets qu’elle va pouvoir partager avec Nina et Sylvie.

Ce texte vient avec humour et poésie sur les terrains d’exclusion que sont la vieillesse et la maladie. Pourtant il y est beaucoup question de vie, d’aventure, de nature, d’exotisme, de charnel. Berthe est au cœur du récit et elle n’est pas réductible à un principe, un événement, une maladie. Elle reste un être dans sa complexité.

Trois générations dialoguent, sans entraves et parlent de ce que c’est que vieillir, être malade, sans positiver, sans noircir mais en ne détournant pas le regard. Il s'agit d'accepter le grand âge, souvent invisibilisé, à côté des autres âges de la vie et en interaction avec eux.

CALENDRIER

->Création au Théâtre de l’Opprimé fin février, début mars 2024, pour 8 dates + le 22 mars au Cresco de St mandé + 2 dates au Théâtre de BUC à l'automne + 2 dates en projet dans 2 Ehpads du Val d’oise...

->Nous souhaitons reprendre sur la saison 2024/2025

->Dès janvier, nous avons été en résidence et nous avons proposé des ateliers dans le Val d’Oise

LE PROJET

TEXTE: Laurent Contamin
MISE EN SCENE: Olivier David et Delphine Lalizout CREATION MUSICALE: Nicolas Daussy SCENOGRAPHIE ET COSTUMES: Delphine Brouard ’LUMIERE: Philippe Lacombe AFFICHE : Nicolas Thévin Régie: Sophie Ngo

AVEC Danielle Ajoret, Pauline Briand, Delphine Lalizout et Nicolas Daussy

Produit par la Compagnie DemainOnDéménage associée à la Compagnie Fonds de scène
Avec le soutien de la Région Ile de France, du Département du Val d’Oise, du CRESCO de Saint-Mandé et de Scènes sur Seine - rencontres professionnelles d’Ile de France.

A quoi sert l'argent collecté

Contribuer à la création de la scénographie modulable pouvant s'adapter aux théâtres et aux lieux non dédiés (scénographe, décor) et accueillir des projections vidéo. Financer les activités de médiation permettant d'impliquer les publics seniors.


Objectif de collecte

12 000,00 €

Montant Global

49 900,00 €

Dépenses

Désignation Montant

Salaires

Salaires répétitions 10 000,00 €
Salaires représentations 19 000,00 €
Salaires médiation 4 000,00 €
SOUS TOTAL 33 000,00 €

Scénographie

Création scénographie adaptable 4 000,00 €
Construction décor 7 000,00 €
SOUS TOTAL 11 000,00 €

Droits d'auteur

Auteur 1 400,00 €
SOUS TOTAL 1 400,00 €

Communication

Affiches, tracts 1 500,00 €
SOUS TOTAL 1 500,00 €

Administration, gestion

Administration 3 000,00 €
SOUS TOTAL 3 000,00 €

TOTAL

TOTAL 49 900,00 €

Recettes

Désignation Montant

Subventions

Région Ile de France 5 000,00 €
Département du Val d'Oise 14 300,00 €
Ville de Paris 2 000,00 €
Spedidam 2 000,00 €
Fonpeps 6 300,00 €
SOUS TOTAL 29 600,00 €

Fonds propres

Fonds propres 1 600,00 €
SOUS TOTAL 1 600,00 €

Recettes

Théâtre de l'Opprimé 2 000,00 €
SOUS TOTAL 2 000,00 €

Pré-achat

Cresco 1 200,00 €
BUC 3 500,00 €
SOUS TOTAL 4 700,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 12 000,00 €

TOTAL

TOTAL 49 900,00 €

Une grenade a éclaté sur la vie de Berthe, sensualité, violence, naissance, mort, tous ces possibles sont là.

L’espace de la scène est un espace métaphorique, image à la fois physique et mentale duréel, où l’on voyage tour à tour dans la tête de Berthe, de Sylvie, de Nina et celle du narrateurqui s’exprime par la vidéo et la musique, recréés tous les 2 à vue, au plateau.

Le narrateur conte, raconte, la folle vie de Berthe, son histoire qui vient percuter la grandehistoire, celle des peuples.

Le temps est compté, la grenade est écrasée, il faut recueillir son jus, en reconnaître l’unicité,en apprécier la saveur, avant qu’elle rejoigne le grand humus du monde et vienne nourrir indistinctement les arbres de demain, arbres de la forêt et arbres familiaux qui portent nos généalogies.

Il y a urgence, Nina veut partir sur Mars, planète rouge, planète grenade et Sylvie n’a jamaisréussi à être enceinte, comme privée de la fécondité symbolisée par ce fruit.

Besoin de savoir, de s’arrêter sur Berthe, de comprendre ses souvenirs qui nous racontent lemonde à leur façon humaine et singulière, avant qu’ils se diluent dans le grand magmas. Il setrouve que justement en se désagrégeant, la mémoire humaine, porte parfois la lumière surdes histoires qu’elle avait jusque-là tenues secrètes et qui viennent alors à la lumière, nimbées de couleurs magnifiques, les ors et les sangs d’un soleil qui se couche, d’une grenade éclatéequi retrouve sa place dans la terre.

Les moments de l’histoire sont le génocide arménien, la présence française au Vietnam, la décolonisation. On ne les décortique pas, on n’en parle pas, on ne les explique, ni ne les analyse, simplement ils sont là. Ils sont là dans la mémoire de Berthe, dans l’histoire de Sylvie et Nina, dans le récit du narrateur, dans notre histoire à tous.

Ils seront donc présents par touches dans l’espace, par touches dans les images projetées,mémoire erratique et déconstruite de Berthe, par touches dans la musique, unique parmi les arts à toucher très longtemps celles et ceux dont la mémoire se délite.

Ils seront donc là, présents, dans cet espace métaphorique de la scène.

Par-delà cette évocation de la vie de Berthe, nous tirerons le fil des choix et de la vie de sesproches, le fil de ce que représente l’évolution de la maladie et l’importance des récits qui nous nourrissent tous.

.

 

 

 

Contreparties

Un grand merci!

pour 50,00 € et +

1 ARTINAUTE

9 DISPONIBLES

1 invitation

pour 100,00 € et +

2 ARTINAUTES

8 DISPONIBLES

1 affiche + 1 invitation

pour 200,00 € et +

2 ARTINAUTES

8 DISPONIBLES

1 invitation suivie d'un verre avec l'équipe

pour 500,00 € et +

0 ARTINAUTES

1 invitation + 1 demie-journée d'atelier d'écriture

pour 1 000,00 € et +

0 ARTINAUTES

Contrepartie réservée aux personnes morales