Mécénat
Icon proarti

Un Festival à Villeréal
Voir le théâtre autrement

Collecte Réussie


| ARTS DE LA SCÈNE
|

3 100,00 €

3 000,00 € demandés

21
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
103%

Présentation du projet

UN FESTIVAL A VILLE REAL
6ème édition Du 5 au 12 juillet 2014

VOIR LE THÉÂTRE AUTREMENT

Site internet http://unfestivalavillereal.wordpress.com/

Chaque année, le festival de Villeréal invite une trentaine d’artistes professionnels à venir s’immerger dans le village. Ils viennent avec un texte ou un thème à partir duquel ils se proposent d’écrire. Puis, après un temps d’errance dans le village et avec l’aide des habitants, ils choisissent un lieu, jardin, grange, garage, maison, parvis de l’église, qui sera le décor de leur création. C’est ensuite avec le réseau de l’association des amis du festival qu’ils trouveront les éléments de scénographie, costumes et accessoires nécessaire à la représentation. Après six semaines de travail, des spectacles inédits sont présentés au public.
Ce dispositif, qui place la relation entre les artistes et le village au cœur du geste créatif, nous permet d’atteindre une double visée. D’un côté, il offre aux metteurs en scène et aux acteurs un cadre de travail très éloigné de celui qu’ils trouvent habituellement, favorisant ainsi leur inventivité et la prise de risque. D’un autre côté, il donne la possibilité aux habitants du village d’avoir accès et de participer activement à un processus de création dont ils sont généralement exclus.

Au programme cet été


Les Voisins de Michel Vinaver
Mise en scène Adrien Béal

Collaboration Fanny Descazeaux
Avec Jean-Baptiste Azéma, Lionel Gonzalez, Grégoire Tachnakian, Julie Jacovella

« Ils s'appellent Laheu et Blason. Ils habitent deux maisons jumelles, ce dernier avec sa fille, l'autre avec son fils. Les deux maisons ont une terrasse commune.
Un lien de voisinage, quand ça s'y met, on ne fait pas plus fort ; comme attache, c'est plus fort que le mariage, que l'amitié ou l'amour-passion ; et puis c'est autre chose.
Il semble que rien ne puisse leur arriver, tellement ils sont bien calés dans leur microcosme, tous les quatre. Et puis il leur en arrive des masses. Le monde extérieur leur tombe dessus. C'est un tourbillon, une tempête qui dévaste, arrache tout, qui dresse les deux bonshommes l'un contre l'autre dans un égarement sans nom ; Alice et Ulysse, leurs enfants, on pourrait dire qu'ils s'accrochent, comme à un bout d'épave : s'engloutiront-ils ? (…) »
C’est ainsi que Michel Vinaver, l’un des auteurs dramatiques contemporains les plus importants résume sa pièce écrite en 1984.


Parole de fonctionnaires
Un projet de Magali Woch

Avec Margot Alexandre, Alban Aumard, Lorène Menguelti et Iris Trystram


Ce projet, c’est un constat que j’ai fait il y a longtemps déjà. J’ai une famille de fonctionnaires. Une famille qui rend service à un public.
Infirmier, postier, instituteurs, cheminot, assistante sociale, jardinière d’enfants, inspecteur des impôts… le service public presque au complet. J’avais envie de parler de ça. J’ai recueilli des témoignages, j’ai posé des questions.
Une fois retranscrit, cela devient un matériau. Je l’ai fait lire à quelques comédiens et des personnages existent, une parole importante née.


TH+orème
Un projet de Nicolas Giret-Famin

Avec François-Xavier Borrel, Nans Laborde-Jourdàa, Alice Pehlivanyan, Magali Song et Valentine Vittoz

J'ai choisi de travailler à partir de l'idéologie transhumaniste et Théorème de Pasolini. À travers ces deux matériaux, il s'agira de soulever plusieurs questions : Qu'est-ce qui fait l'humanité de l'homme ? Si la mort s'éloigne, qu'est-ce qui rend spécifique le fait d'être en vie ? Quels mythes et quelles croyances pour des hommes devenus démiurges ? L'avénement d'hommes augmentés ne favoriserait-il pas une sorte d'eugénisme technologique et social ? La sexualité est-elle une arme de révolte et de subversion dans une société où les corps sont en partie des machines ? Le désir, révélateur de l'aliénation ? Et l'amour dans tout ça ? Et la figure du Père ?...
Je réunirai une équipe de cinq ou six interprètes. Nous travaillerons à chercher notre propre processus d'écriture en plateau et j'espère, malgré le temps relativement court plutôt contradictoire avec ce mode de création, que nous parviendrons à raconter une histoire. Tirer d'un chaos que j'imagine ludique, inventif et stimulant, le fil simple et immédiatement reconnaissable d'un récit. Le transhumanisme nous donnera son cadre, et Théorème ses figures à réinventer.


Les impromptus

- Les Simone : projet en partenariat avec l’école de musique et la maison de retraite de Villeréal autour de grandes figures féminines telles que Nina Simone, Simone Weil, Simone de Beauvoir …
- Réalisation d’un feuilleton radiophonique d’anticipation diffusé sur l’antenne de Radio 4.
- Dionysos débarque à Villeréal : projet de réalisation d’un court ou moyen métrage mêlant acteurs professionnels et amateurs
- Projection de courts-métrages issus de l’option cinéma du baccalauréat et sélectionnés par Festival du Film de Sarlat à destination des élèves du CFA de Villeréal ainsi que des collèges de Castillonnès et de Monflanquin.
- Représentation d’un spectacle d’une troupe amateur adhérente au TRAC 47.
- Chantier public autour de l’écriture d’un texte inspiré du Don Juan de Molière par Élie Briceno.
- Programmation musicale, cabarets, concerts, mêlant artistes en résidence et musiciens locaux.
- Projet mixte de réalisation porté par Juliette Navis
- Un atelier de cuisine avec des élèves de primaire en partenariat avec des producteurs locaux.
- Une conférence sur l’économie circulaire et les circuits courts présentée par Youcef Bouabdallah, docteur en économie à venir nous parler de l’économie comme la science des échanges.
- Une étude ethnosociologique in-situ de notre action.

A quoi sert l'argent collecté

Le festival créé des liens et dépend entièrement des liens qu'il crée. Le cœur de notre projet est la participation et la collaboration d'acteurs multiples. C'est également dans cet esprit que nous concevons la production de cet événement. Notre budget mêle subventions publiques, subventions d'associations culturelles, recettes de billetterie, recettes de produits dérivés, et nous dépensons cet argent principalement pour rémunérer les équipes artistiques et techniques, les loger, les nourrir, ainsi que pour la communication, mais notre principal moyen de production reste le réseau d'entraides et de solidarités présent dans le village.

Concrètement, ça veut dire que notre budget, en argent sonnant et trébuchant, est de 34 000 €. mais si nous nous mettons à chiffrer les contributions en nature et les services rendus par les habitants du village, le travail des bénévoles de l’association des Amis du Festival, alors notre budget atteint les 200 000 € (détails dans le budget).

Dans cette dynamique, Proarti nous semble être un partenaire idéal dans la mesure ou il propose un outil qui est un trait d'union entre financement et solidarité. Faire un don pour le Festival de Villeréal sur cette plateforme, c'est soutenir dans sa globalité un projet culturel résolument tourné vers la collaboration et l'émergence en milieu rural.


Objectif de collecte

3 000,00 €

Montant Global

0,00 €

Dépenses

Désignation Montant

TOTAL

TOTAL 0,00 €

Recettes

Désignation Montant

Proarti

Financement participatif proarti 3 000,00 €

TOTAL

TOTAL 3 000,00 €

Après la rencontre avec le projet de Théâtre Permanent de Gwénaël Morin aux Laboratoires d’Aubervilliers, nous décidons de nous en inspirer pour créer un dispositif de création en milieu rural.

Depuis la première édition du festival, le fondement de notre action repose sur le fait que le projet est avant tout conçu pour et par le village et ses habitants. Il s’agit pour nous de mettre des créateurs au cœur d’un village afin que tous deviennent acteurs d’un évènement culturel organisé et pensé collectivement.


Afin de permettre à l’inattendu de surgir, chacun est libre de remettre en question en permanence le fonctionnement du festival et de proposer des initiatives nouvelles ; que ce soit l’équipe organisatrice ou les participants.
Chaque nouvelle édition est une tentative de matérialisation, de concrétisation de notre objectif premier : Voir le théâtre autrement.

Contreparties

Il n'y a pas de petit don

pour 5,00 € et +

2 ARTINAUTES

Un grand merci

+

Votre nom dans les soutiens au Festival sur notre site

Un don une réduction

pour 20,00 € et +

3
ARTINAUTES

17
DISPONIBLES

Un Grand merci

+

Vous bénéficiez des contreparties précédentes

+

Un tarif réduitsur le spectacle de votre choix pendant le Festival (5€ au lieu de 8€ en tarif plein)

Le cas du sac

pour 50,00 € et +

5
ARTINAUTES

15
DISPONIBLES

Un Grand merci

+

Vous bénéficiez des contreparties précédentes

+

Le sac officiel du Festival

La pinta real

pour 100,00 € et +

2 ARTINAUTES

Un Grand merci

+

Vous bénéficiez des contreparties précédentes

+

Nous vous invitons à boire un verre sous la halle de Villeréal

Voir Villeréal et dormir

pour 500,00 € et +

0 ARTINAUTES

Un Grand merci

+

Votre nom dans les soutiens au Festival sur notre site

+

Une nuit d'hotel et un pass vous donnant accès à tous les spectacles lors du Festival