Mécénat
Icon proarti

Ultra Moderne Solitude, j'ai le coeur brisé demain je le change

Collecte Réussie


| ARTS DE LA SCÈNE
| PRODUCTION

1 320,50 €

1 200,00 € demandés

29
Soutiennent
0
Recommandent
1
Suivent
110%

Présentation du projet

.

Bonjour à tous ceux qui nous liront,

Nous avons besoin de vous pour finaliser le budget de notre spectacle : Ultra Moderne Solitude, j'ai le coeur brisé demain je le change

.

LA GENÈSE

Cinq personnes issues de la Classe Labo, au sein de la compagnie LabOrateurs - Pépinière d'artistes ont décidé de créer un spectacle autour de la question du numérique et de son impact sur les hommes et la société : "Nous cherchons un détour poétique pour interroger le devenir des relations humaines".

Depuis un an et demi, nous travaillons. Nous avons beaucoup cherché, nous avons retranscrit des heures et des heures d'improvisations, fait écrire des textes, jeté des séquences, réimprovisé, modifié... Jusqu'en Août 2018, où nous sommes parvenus à l'écriture d'un texte, d'une pièce : Ultra Moderne Solitude, j'ai le coeur brisé demain je le change. C'est donc une "écriture de plateau", une écriture collective. Toute l'équipe a participé à la recherche.

Puis, il nous a semblé important de rencontrer et de travailler avec d'autres personnes : un créateur son, un créateur lumière et finalement une costumière. Trois rencontres importantes dans notre processus de travail.

.

Finalement, le spectacle sortira les 13 et 14 Décembre à 19 h au théâtre Jules-Julien à Toulouse.

.

LE PROJET

Trois êtres, Sara, Romain et Simon se rencontrent en un lieu clos où ils ont pour habitude d’interagir avec des machines. Une relation se noue. C’est là l’interprétation la plus prudente...

.

Qui sommes-nous ?

Equipe : Julien Barthe . Arthur Canillas . Sara Charrier .

Thomas Juvé . Simon Le Floc'h . Morgane Nagir .

Elsa Séguier Faucher . Isis Tripier Mondancin .

Mélanie Vayssettes . Romain Verstraeten Rieux

Coproduction : Théâtre Jules-Julien

Partenaires : Théâtre Jules-Julien, Centre Culturel Jean Ferrat,

Espace Bonnefoy, MJC Gourdon, Le Moulin de Roques, Salle 7.77

.

Nous attaquons la dernière partie de la création du spectacle Ultra Moderne Solitude, j'ai le coeur brisé demain je le change, les premières se dérouleront au Théâtre Jules Julien (Toulouse) le 13 et 14 décembre à 19h.

.

Pour finaliser au mieux notre création nous avons besoin de vous !

Photo de répétition

Photo de répétition septembre 2018

.

Pour aller plus loin... https://www.laborateurs.com/ultramodernesolitude

Contactez-nous : laborateurs@gmail.com


A quoi sert l'argent collecté

L'argent collecté servira à l'achat de la scénographie.

Nous pourrons acheter un sol blanc marbré qui délimitera l'espace de la salle que nous avons imaginé.

Un lino pour une surface de 48 m2 ( 8m par 6m ).

Quand nous jouerons vous serez donc sous nos pieds pour nous soutenir à chaque instant ! 

 


Montant de l'appel à dons

1 200,00 €

Montant global

17 000,00 €

Dépenses

Désignation Montant

Salaires

Répétitions et 3 Représentations 10 000,00 €
SOUS TOTAL 10 000,00 €

Scénographie

Matériel technique 1 000,00 €
Construction 800,00 €
Plantes artificielles 2 000,00 €
Sol 1 200,00 €
SOUS TOTAL 5 000,00 €

Costumes

Costumes 2 000,00 €
SOUS TOTAL 2 000,00 €

TOTAL

TOTAL 17 000,00 €

Recettes

Désignation Montant

Financements publiques

Aide à la création 8 500,00 €
SOUS TOTAL 8 500,00 €

Coproduction

Théâtre 5 000,00 €
SOUS TOTAL 5 000,00 €

Fonds propres

Laborateurs 1 300,00 €
SOUS TOTAL 1 300,00 €

Mécénat

Particulier 1 000,00 €
SOUS TOTAL 1 000,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 1 200,00 €

TOTAL

TOTAL 17 000,00 €

Blade Runner, ses méga-villes où la pluie ne s'arrête jamais de tomber

Les poissons qui vivent dans les abysses

Black mirror

Les Livres et Conférences de Sherry Turkle

Alain Damasio

Le Japon et ses lieux atypiques

Äkta människor

Striptease

Le phénomène des Hikikomoris

Her - Spike Jonze

Issey Miyake

.

Note d'intention

.

Ultra ModerneSolitude, j’ai le cœur brisé demain je le change est une création collective : les membres du projet participent ensemble à l’écriture du spectacle et à la recherche de sa forme.

Qui sommes-nous face aux machines ? Que devenons-nous avec elles ? A la manière de « La vie » (ce dessin animé des années 90 où des petits personnages rentraient dans le corps humain, voyageaient dans les veines, cellules, neurones…) nous cherchons à nous disséquer, à étudier notre corps moderne, ce nouvel organe touché et affecté par les machines. Et pour nous, il ne s’agit pas d’explorer les nouvelles possibilités techniques offertes par le numérique ni de tester de nouveaux outils et dispositifs scéniques inédits. Ce qui nous intéresse, c’est d’observer comment nous nous confrontons à l’impact du numérique et sommes transformés par le virtuel. Comment nous permet-il de voir le monde autrement, plus précisément, sous un autre angle ?

Il s’agit de proposer une réflexion sur la relation homme – machine, et l’extrême solitude qui s’en dégage, autant de la part de l’homme que de la machine; et rendre compte de la dépendance qui nait et de l’effroi dans lequel nous sommes face aux promesses de relations idéales que peut nous offrir l’objet.

Pour beaucoup, il n’y a plus rencontre véritable, car le risque est trop grand, l’autre trop exigeant, la confiance et la fidélité trop dure à construire, à établir. Nombreux sont ceux qui se séduisent par images interposées, s’aiment vite, se séparent sans mot via des mondes illusoires. De nouveaux rapports humains naissent, de nouveaux types de souffrances et d’amours. Les mondes numériques donnent seulement la sensation de ne pas être seuls mais aussi nous évitent de subir les contraintes sociales et physiques de l’amitié ou de l’amour. Ce qui nous sauvera de notre antique solitude sera notre Ultra Moderne Solitude, plus belle, plus séduisante que l’autre mais inconsciemment, la même : je ne suis pas seul j’ai des amis des amours j’ai tout vu je peux tout voir chaque pays chaque personne à tout instant je ne suis pas seul.

Nous cherchons un détour poétique pour interroger le devenir des relations humaines, la transformation de nos solitudes, dénoncer la forme qu’elles prennent – de ces aspects dramatiques jusqu’à ces conséquences les plus tragiques. Comment l’affaiblissement de notre présence au monde entraine-t-elle des modifications de nos pratiques et de notre humanité ? Nous explorons de nouvelles modalités de relations – parfois aberrantes – et cherchons une nouvelle façon de les donner à voir sur scène.

Ce n’est pas l’écran qui nous fascine mais celui qui le regarde. Ce n’est pas ce que l’ordinateur fait pour nous qui nous intéresse mais ce qu’il fait de nous, comment affecte-t-il ce que nous pensons de nos relations aux autres. Les objets numériques sont des partenaires de jeu, des corps sur scène qui viendraient perturber le type de relation admise au théâtre.

/

Mélanie Vayssettes

Recommander Suivre

Contreparties

Remerciement amouré

pour 20,00 € et +

5
ARTINAUTES

95
DISPONIBLES

Un email de remerciement accompagnéd'une photo de l'équipe

Remerciements et affiche

pour 50,00 € et +

2
ARTINAUTES

28
DISPONIBLES

Remerciements accompagnés d'une affiche du spectacle

Invitation

pour 100,00 € et +

2
ARTINAUTES

18
DISPONIBLES

Recevez une invitation