Mécénat

Tout ce que j'aimais: chapitre 2
Première résidence à la Maison Maria Casarèshttps://www.proarti.fr/collect/project/tout-ce-que-jaimais-chapitre-2/1

Collecte Terminée


| ARTS DE LA SCÈNE
| PRODUCTION

4 515,00 €

7 635,00 € demandés

15
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
59%

Présentation du projet

La compagnie Gaëlle Lebert Vagu'Only est accueillie une semaine en résidence à la Maison Maria Casarès à Alloue en Charente pour répéter son prochain spectacle, Tout ce que j'aimais, adapté du roman de Siri Hustvedt. C'est une étape décisive, à l'issue de laquelle nous présentons une maquette de notre projet; les co-producteurs pourront s'engager définitivement pour une création en 2020/2021 et nous soutenir dans nos demandes de financement auprès des institutions régionales. Mais pour financer cette première semaine de répétitions, moment crucial qui réunira quasiment toute l'équipe, pour présenter les premières esquisses de notre création vidéo, de notre création sonore et scénographique, pour ce premier élan, nous avons besoin de votre soutien!

..

..

LES ORIGINES DU PROJET

Un roman puissant parle à tous, et se raconte à l’oreille de chacun. Mieux encore, il donne à penser à tout individu qu’il a été construit, écrit pour lui seul, dans une communion de pensée quasi mystique.

C’est incontestablement l’effet que me fit « Tout ce que j’aimais », qui imposa en 2003 Siri Hustvedt comme un écrivain majeur de sa génération.

Mon fils venait de naître. Prématuré. Une vie qui démarre et déjà en danger. Ce livre, offert par une amie de ma mère, m’accompagna pendant que je veillais sur le petit être qui émanait de moi et qui se battait pour rester en vie.

Les destins de tous ces personnages, les presque bons et les pas si mauvais ; leurs rencontres avec l’art, la beauté, la jalousie, la trahison, la joie et la fureur ; les origines de la folie, les familles qui se composent et se décomposent, les peurs qui nous guident sur de drôles de chemins, les mensonges et les semblants de vérité, la manipulation et l’innocence…tous ces fils se tissaient en moi et soulevaient les questions troublantes et essentielles :

Et moi ?

Qu’ai-je aimé ? Qui ? Comment ? Pourquoi ? Malgré quoi ? Malgré moi ?

Et maintenant ?

Quel choix ?

Un roman puissant est celui que l’on a envie de partager. On l’offre, on le lit à haute voix, on le raconte. Pendant que je le découvrais, les images défilaient. L’atelier de Bill…ses œuvres en construction…cet espace de stimulation intellectuelle et sensorielle où se croisent, s’aiment, se confrontent les personnages.

Oui, ma façon de le partager sera théâtrale : une adaptation qui vous invitera à entendre, vous aussi, la mélodie secrète…

Et vous, c'était quoi, ce que vous aimiez ?

Gaëlle Lebert

..

QUI SOMMES-NOUS?

Après une admissibilité à l’Ecole Normale Supérieure, suivie d’un DEA en Lettres Modernes, Gaëlle Lebert suit une formation en art dramatique au Cours René Simon. Elle est engagée comme comédienne par Joël Dragutin dans Chroniques des Temps Radieux au Théâtre 95 à Cergy-Pontoise en 2000 et s’intéresse immédiatement à l’écriture contemporaine. Elle participe ensuite à de nombreuses créations et tourne régulièrement au cinéma et à la télévision sous la direction deJean-Louis Lorenzi, (Chat noir, chat bleu et Rideau rouge à Raisko), Laurent Jaoui (100 pages blanches), Gérard Marx ( Brassens, la mauvaise réputation), Gabriele Lorenzo ( Détectives), Bruno Garcia ( Mongeville), Jean-Pierre Mocky, ( Touristes, oh, yes!) Charlotte de Turckheim ( Les Aristos ), Daniel Vigne ( Jean de la Fontaine), Xavier Giannoli ( Comédie Humaine). On l’a vue récemment dans les séries Engrenages et Baron Noir. C’est en créant la compagnie Gaëlle Lebert / Vagu’Only en 2009 en Nouvelle Aquitaine qu’elle passe à la mise en scène:

"J'ai fondé la compagnie Vagu’Only en 2009. Musique, théâtre et vidéo sont intimement liés dès nos premiers projets. Le premier spectacle, Semper Eva, au prieuré de Rauzet, église déconsacrée, est une partition pour voix d’hommes et une comédienne à partir d’un texte extrait de Feux de Marguerite Yourcenar, créée dans le cadre du festival des Nuits Romanes. Hroudland est un spectacle de musique ancienne destiné au jeune public et inspiré de la légende de Roland. Le duo Caruso et Cuadrado, qui se produit à la fois en rue et en salle, est un joli succès populaire autour du bel canto. Jamais les crépuscules ne vaincront les Aurores est un récital de poésies accompagné au cristal Bachet. Night and Day est une adaptation des nouvelles de Dorothy Parker sur une musique orignale de Jeff Cohen. En 2018, j'ai donné une orientation définitivement contemporaine et féministe à la compagnie. Je veux montrer des regards sur la société, la famille, le travail, la violence, l’enfance qui ne soient pas des regards d’homme. Je veux donner à voir des personnages de femmes qui s’interrogent sur leur identité, leur rapport au désir, à la création."

Gaëlle Lebert

..

UNE PIÈCE DE THÉÂTRE AU SOUFFLE HALETANT A FAIRE ENTENDRE!

La pièce est un voyage dans les labyrinthes de l’âme. Tout commence par la rencontre de Bill, artiste plasticien et de Léo, critique d’art. Une amitié profonde, des vies jumelles, les naissances quasi simultanées de leurs garçons Matt et Mark ; tout semble sourire aux deux familles. Mais leur destin bascule avec la mort accidentelle de Matt pendant un camp de vacances. La folie, tapie dans l’ombre jusqu'alors, affleure et transforme irrémédiablement ceux qui restent. Mark s'enfonce dans une adolescence tourmentée. Par son comportement énigmatique, la fréquentation malsaine de Teddy Giles, inquiétant performeur, il plonge les adultes qui l'entourent dans le plus profond désarroi. Où est la vérité? Qui sommes-nous en dehors des pathologies qui nous caractérisent ? Jusqu’où la folie est-elle acceptable ? Créative ? Stimulante ? Dangereuse ? Et que racontent nos peurs ? La force de la pièce est dans son souffle implacable et dans le suspense autour de la destruction programmée de Mark. Le style est volontairement simple pour une appropriation du texte par les acteurs dans un code de jeu cinématographique. Une première lecture à la SACD nous a permis de définir un principe de distribution qui permettra aux comédiens de glisser d'un personnage à l'autre.

Nous sommes prêts à répéter!

..

UN TRAVAIL D'ÉQUIPE A PRÉSENTER!

En plaçant le récit dans l’intimité de l’atelier de Bill, nous invitons le spectateur au coeur d'une vertigineuse mise en abîme de nos désirs. Car l’action se déroulera dans un espace modulable, fait de transparence, de reflets, de lumière et de projections vidéo: nous serons au coeur des installations du plasticien. Les images auront un rôle crucial dans le travail sur la temporalité et la subjectivité : des bribes de souvenirs heureux, des silhouettes obsédantes et fantasmatiques apparaitront de façon fugace ou persistante sur les surfaces : ces apparitions transformeront l’espace et le temps, qu’elles accéléreront ou dilateront à l’envie. L’univers sonore et musical mettra l’accent sur le trouble : derrière l’apparente banalité des mots et des échanges, il créera une inquiétante étrangeté aussi sourde et régulière que le bruit intérieur d’un corps quand on se bouche les oreilles. Il sera un élément déterminant du travail sur la temporalité. Nous avons déjà commencé à tourner des images et à enregistrer des sons et des musiques, et nous avons hâte de partager avec vous ces premières émotions, nous avons hâte de présenter cette étape à la Maison Maria Casarès!

...

LA RÉSIDENCE À LA MAISON MARIA CASARÈS 4 AU 8 NOVEMBRE 2019: UN ENJEU DÉCISIF AVANT LA CRÉATION EN 2020/2021!

L'équipe technique est la même depuis plusieurs années ainsi qu'une majeure partie de l'équipe artistique. Nous travaillerons collectivement comme nous l’avons toujours fait et chacun interrogera la matière proposée. La partition sera enrichie aux différentes étapes de la création par les comédiens sur le plateau, par les créateurs son, lumière et vidéo. Notre première résidence a lieu en Charente, à la Maison Maria Casarès à Alloue du 4 au 8 Novembre. Ce site, actuellement dirigé par Matthieu Roy, accueille chaque automne en résidence des artistes confirmés et les accompagne dans leur démarche novatrice ( plus d'infos sur mmcasares.fr). A l’issue de cette résidence, nous ouvrirons une répétition au public et aux professionnels afin d’expérimenter nos travaux et de présenter nos avancées. A ce jour nous avons obtenu un premier mécénat via proarti et le soutien du département de la Charente : cela nous a permis d’acquérir les droits d’adaptation du roman et de régler les premiers frais administratifs, mais ce n'est pas suffisant pour financer notre résidence. Le Théâtre des Carmes à La Rochefoucauld et La Canopée à Ruffec deviendront co-producteurs en 2020/2021. Nous espérons une large diffusion sur le territoire de la Nouvelle Aquitaine grâce à une présentation du projet au réseau 535 en janvier 2020. Le projet est également attendu en région parisienne où plusieurs théâtres ont déjà manifesté leur intérêt pour ce projet. Mais pour que ce spectacle voit réellement le jour, nous devons impérativement obtenir engager des pré-achats et être soutenus par la Région Nouvelle Aquitaine et par la DRAC dès maintenant. Ce moment crucial de présentation à la Maison Maria Casarès est la seule occasion de convaincre ces partenaires qui feront ensuite connaître leur décision au printemps 2020.

Pour financer cette période de répétition, nous avons besoin de vous, alors soutenez-nous !

..

LE DIALOGUE ET LA RENCONTRE AVEC LES PUBLICS AUTOUR DU THÈME DE LA MALADIE MENTALE

Ce projet est essentiel à nos yeux car le récit s’appuie sur une documentation précise qui nous intéresse particulièrement : la neurobiologie, l’histoire des pathologies mentales, la vie psychique de l’individu. La pièce sera l’occasion d’enclencher un important travail de médiation autour de la maladie mentale auprès du public et notamment des lycéens grâce aux partenariats de nos co-producteurs avec les lycées de la Région. En effet, parallèlement à chaque spectacle, la compagnie Gaëlle Lebert-Vagu’Only intervient auprès de publics scolaires et instaure un dialogue à différentes étapes de la création. Nous proposons des bords plateaux avec l’ensemble de l’équipe à l’issue des représentations avec des publics scolaires ou adultes, des ateliers de pratique théâtrale pour se saisir des thèmes de notre création et les questionner par les outils du théâtre : jeu, improvisation, écriture, construction de scènes, répétitions… avec ou sans rendu public. Nous proposons également des rencontres pour échanger autour des sujets abordés dans la création, des ateliers d’écriture en milieu psychiatrique, hospitalier, pénitentiaire, modulables selon les publics concernés et des performances inclusives qui offrent la possibilité aux classes qui le souhaitent de participer au spectacle. Enfin, la sortie de résidence à la Maison Maria Casarès est ouverte à tous et c'est l'occasion unique de recueillir vos premières impressions et d'échanger avec vous!

..

SOUTENEZ-NOUS!

Pour tout cela, nous avons besoin de vous, de votre confiance, de votre enthousiasme, de votre soutien !

..


A quoi sert l'argent collecté

L'argent collecté sert à financer tous les frais durant la résidence à la Maison Maria Casarès: les charges de personnel qui correspondent à cinq comédiens et à quatre techniciens, leur hébergement sur place, à la Maison Maria Casarès, leur restauration sur place pendant deux à cinq jours selon les individus et le temps de travail nécessaire. Il s'agira aussi de payer les frais de déplacement de l'équipe ainsi que le transport du décor ( qui a été récupéré grâce au don d'une compagnie d'Ile de France dans une logique éco-responsable) et d'acheter les premiers costumes. Il faudra également pourvoir aux frais adminstratifs de la résidence. Le spectacle est accompagné par la Canopée à Ruffec et par le Théâtre des Carmes à La Rochefoucauld qui deviendront co-producteurs dès que la création en 2020/2021 sera confirmée. A l'issue de cette résidence aura lieu une présentation de cette étape de travail aux professionnels; cette étape sera décisive car il s'agit de convaincre au minimum deux co-producteurs supplémentaires afin de pouvoir véritablement lancer l'aventure. A ce jour, ce spectacle n'a reçu que le soutien du département de la Charente et la compagnie va représenter un dossier de demande de subvention à la DRAC Nouvelle Aquitaine et à la Région Nouvelle Aquitaine afin de créer le spectacle à la saison prochaine.


Montant de l'appel à dons

7 635,00 €

Montant Global

7 635,00 €

Dépenses

Désignation Montant

frais administratifs

frais administratifs Tapioca dossiers 100,00 €
frais illusion et macadam ( fiches de paye) 300,00 €
notes de frais adminstratifs ( tel, poste, photocopies) 150,00 €
SOUS TOTAL 550,00 €

services extérieurs

frais de déplacement et carburant 500,00 €
hébergement et restauration Maison Maria Casarès 1 260,00 €
SOUS TOTAL 1 760,00 €

charges de personnel

artistes et techniciens 3 695,00 €
chargé de diffusion 300,00 €
SOUS TOTAL 3 995,00 €

achats

Costumes et maquillage 400,00 €
Décor et accessoires 300,00 €
SOUS TOTAL 700,00 €

commisson

commission proarti 630,00 €
SOUS TOTAL 630,00 €

TOTAL

TOTAL 7 635,00 €

Recettes

Désignation Montant

Proarti

Financement participatif proarti 7 635,00 €

TOTAL

TOTAL 7 635,00 €

Tout ce que j'aimais est le prolongement du travail d'exploration de la compagnie Gaëlle Lebert/ Vagu'Only dans ses précédents spectacles: il s'agit de questionner l’endroit d’un jeu libre, simple et cinématographique, s’inventant au présent, dans les contraintes d’une esthétique théâtrale contemporaine utilisant le son et la vidéo pour construire des gros plans et mettre en avant une vérité onirique ou fantasmatique. Dirigé à la mise en scène par Gaëlle Lebert assistée de Rama Grinberg, ce travail est avant tout un travail collectif, mené par une équipe dans laquelle les idées circulent librement d’une personne à l’autre. Nous nous inspirons du travail collectif du TG Stan qui accorde une importance cruciale au jeu de l'acteur. Nous retournons régulièrement au roman de Siri Hustvedt pour enrichir notre travail. Nous puisons notre inspiration dans le cinéma de David Lynch, de Jim Jarmusch, de Cassavates, et dans les arts plastiques: Chris Burden, Annette Messager, Nan Goldin, Cindy Sherman, Sophie Calle, Matthew Barney...

Contreparties

message de remerciement

pour 20,00 € et +

4
ARTINAUTES

9996
DISPONIBLES

Pour un don de 20 euros ou plus, recevez un email de remerciement personnalisé!

Affiche de la résidence

pour 60,00 € et +

0
ARTINAUTES

100
DISPONIBLES

Pour un don de 60 euros ou plus, recevez un message de remerciement et une affiche de la résidence à la Maison Maria Casarès en format A5.

Invitation

pour 100,00 € et +

3
ARTINAUTES

45
DISPONIBLES

Pour un don de 100 euros ou plus, recevez un message de remerciement et une invitation à l'une des représentations du spectacle, dans la limite des places disponibles!

cocktail des donateurs

pour 500,00 € et +

0
ARTINAUTES

50
DISPONIBLES

Pour un don de 500 euros ou plus, recevez une invitation au cocktail des donateurs au cours duquel vous rencontrerez les amis de la compagnie Vagu'Only et la metteure en scène du projet.

logo

pour 1 000,00 € et +

1
ARTINAUTE

4
DISPONIBLES

Pour un don de mille euros ou plus, envoyez le logo de votre association ou de votre entreprise et nous l'intégrerons dans nos supports de communication aux côtés de nos autres partenaires!