Mécénat
Icon proarti

Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants

Collecte Réussie


| ARTS DE LA SCÈNE
| PRODUCTION
|

2 885,00 €

2 880,00 € demandés

17
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
100%

Présentation du projet

Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants

Du 4 Octobre au 23 Novembre à 21h20 les mardis et mercredis Théâtre Les Déchargeurs (Paris 1er, Châtelet)

AVEC : GILLES ANDRIEUX, AKSEL CARREZ, JULIETTE MALFRAY

DESSINS : LOUIS PELOSSE SCENOGRAPHIE : VALENTIN SANITAS

DUREE : 1H10

PARTENAIRES : Le Centquatre (104), Les Studios de Virecourt, Anis Gras - le lieu de l’Autre, Les Nouveaux Déchargeurs

Qui nous sommes ?

Ensemble Cumulus

Association créée en 2020 par Valentin Sanitas, Aksel Carrez et Louis Pelosse.

Ensemble Cumulus est composé de plusieurs corps artistiques, ayant pour but à travers la création d’événements culturels, d’interroger les enjeux politico-sociaux de notre temps.


Le collectif rassemble plusieurs disciplines telles que le théâtre, le design, la musique, l’audiovisuel, l’édition et l’architecture.
 Venant tous les trois de spécialités différentes, nous avons créé Ensemble Cumulus car il nous a semblé qu’elles peuvent toutes être complémentaires. C’est aussi une manière solidaire de créer du lien social entre artistes issus d’univers différents.

Nous proposons des projets conjoints aux membres et partenaires du collectif comme l’exposition Attention ! (Finaliste de la bourse du curateur Agora du Design 2021). La scénographie de l'exposition "Turkana Tools" autours des découvertes archéologiques du nord du Kenya. L’adaptation de la pièce Les Enfants Du Soleil de Maxime Gorki (lauréat bourse FoRTE) programmée pour 2022 à Anis Gras, au Studio d’Asnières ainsi qu’au Théâtre Montansier de Versailles. Enfin l’adaptation du roman Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants de Mathias Enard en une pièce de théâtre musicale qui se jouera aux Déchargeurs courant octobre 2022.

Répétition au Studio Virecourt, Avril 2022

PARLE-LEUR DE BATAILLES, DE ROIS ET D'ELEPHANTS

Résumé :

Le 13 mai 1506, Michel-Ange Buonarotti arrive dans le monde Ottoman pour construire un pont sur la Corne d’Or reliant les deux rives de Constantinople. Le sculpteur accepte ce défi par orgueil, par souci d’argent et surtout par curiosité de ce pays inconnu. Il quitte Rome dans le plus grand des secrets pour un voyage qui bouleversera sa vie.
Entouré d’instruments ottomans tels que le saz, le tambûr et le kemençe qui s’entremêlent à une création sonore électronique, le collectif adapte ce roman – prix Goncourt des lycéens 2010 – pour construire un pont entre occident et orient, hier et aujourd’hui.

NOTE D'INTENTION

J’ai décidé d’adapter « Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants » pour trois comédien.nes/musicien.nes.

Trois personnes se retrouvent dans une cave afin d’écouter un vieil enregistrement de la voix d’une femme. À partir de celui- ci, ils retracent, recomposent l’histoire de Michel-Ange à Constantinople, afin de comprendre pourquoi est-il parti de Rome vers ce monde inconnu et enfin, pour savoir à qui appartient cette voix.

Un procédé est né avec l’idée qu’à travers les trois médiums que sont le jeu, la musique et le dessin nous allons raconter notre «Parle-leur». En effet, Mathias Enard investigue et fabule Michel-Ange à travers son roman. Nous, nous allons en faire de-même avec son conte. Pour que le spectacle soit à notre image, c’est à dire pluriel et proche de nous. Il faut parfois oublier le matériau principal, s’en détacher, le tordre aussi peut-être, pour ne pas être scolaire et surtout pour en tirer le suc.

Ce qui m’intéresse c’est le déplacement de la parole et de sa prise en charge.

Nous partons donc de nous même. C’est à dire Juliette, Gilles et Aksel ; comédiens et musiciens qui racontent une histoire oubliée sur Michel-Ange.

Comme le lecteur quand il lit le roman de Mathias Enard, nous enquêterons sur cette voix. Celle-ci sera dans un premier temps un enregistrement audio que nous découvrirons ensemble. Le « Prologue », nous donnera une piqure de rappel sur l’Histoire et sur qui était Michel-Ange et quels étaient ses enjeux à son époque. Enfin comme le Maestro qui traverse la Méditerranée vers l’orient, nous nous jet- terons à l’eau pour raconter notre histoire.

Tous les trois attablés, nos voix, nos déplacements, nos ordinateurs, micros, instruments et une « machine imaginaire » seront là pour être au service de l’histoire.

J’aime à penser qu’il faut partir de zéro, créer l’histoire au fur et à mesure pour mieux y plonger. Evidemment cela ne veut pas dire que rien ne sera anticipé, mais il faut se laisser croire le contraire comme un jeu ou une improvisation. Raconter l’histoire grâce à des artifices et se perdre dedans pour que nous soyons l’histoire elle-même. « Princes et Princesses » de Michel Ocelot est une référence dont il faut véritablement s’inspirer.

Je revendique une recherche de proximité avec le spectateur en questionnant la place et la relation avec celui-ci. Pour que pendant cette réunion qu’est le spectacle, un dialogue se fasse avec différentes générations. Ce face à face humain avec le public me fascine, c’est pourquoi je souhaite le disséquer, l’explorer afin que ce dernier ait le sentiment, quand il assiste à nos créations, que le théâtre s’est effacé et à laissé place à la vie.

A quoi sert l'argent collecté

Pourquoi le financement participatif ?

        Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants est issu d’une carte blanche réalisé à la Comédie Française en 2020, qui, à la suite d'un très bel acceuil, nous a permis de pouvoir être programmé.e.s aux Déchargeurs pour 16 dates

      Aujourd’hui, nous nous tournons vers le financement participatif car nous voulons assurer un revenu à nos comédien.ne.s, technicien.ne.s. Nous cherchons simplement à nous rémunerer au tarif syndical afin de pouvoir assurer ces 16 dates sans la contrainte financière. Et malheureusement, les recettes de la salle ne permet pas de rentrer dans ces frais : il s’agit d’un partage de recette avec le théâtre et d’une salle à très petite jauge (19 places).

       Le processus de création ainsi que les répétitions à été bénévole de la part de tous, avec notamment l’aide de partenaires comme Les Studios Virecourt, Anis Gras - le Lieu de l'Autre ou encore le Cenquatre (104).  Nous espérons grâce à votre aide, réalisé cette exploitation le plus sereinement possible afin de vous jouer cette histoire qui nous tient à cœur.

En remerciant par avance à toutes et tous.


Objectif de collecte

2 880,00 €

Montant Global

9 130,00 €

Dépenses

Désignation Montant

Frais de Fonctionnement

Décors, costumes 1 000,00 €
Communication 150,00 €
8% Proarti 480,00 €
SOUS TOTAL 1 630,00 €

Salaires et honoraires

Artistique et technique 7 500,00 €
SOUS TOTAL 7 500,00 €

TOTAL

TOTAL 9 130,00 €

Recettes

Désignation Montant

Aide à la diffusion

FONDPEPS 2 000,00 €
SOUS TOTAL 2 000,00 €

Recettes

Billetteries 1 600,00 €
SOUS TOTAL 1 600,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 2 880,00 €

TOTAL

TOTAL 6 480,00 €

Contreparties

Maquette audio du spectacle

pour 15,00 € et +

1
ARTINAUTE

1999
DISPONIBLES

1 Lien de la maquette audio du spectacle (15min)

Maquette Audio + Affiche

pour 50,00 € et +

0
ARTINAUTES

250
DISPONIBLES

1 Lien de la maquette audio du spectacle (15min)

1 Affiche du spectacle (A4)

Maquette + Affiche + Un petit original

pour 70,00 € et +

2
ARTINAUTES

98
DISPONIBLES

1 Lien de la Maquette Audio du spectacle (15min)

1 Affiche du spectacle (A3)

1 Un dessin original réalisé par Louis Pelosse (10x18)

Maquette + Affiche + Un grand dessin original

pour 100,00 € et +

4
ARTINAUTES

144
DISPONIBLES

1 Lien de la Maquette audio du spectacle (15min)

1 Affiche du spectacle (A4)

1 Un grand dessin original réalisé par Louis Pelosse (20x50)

Maquette + Affiche + Un grand dessin original + Invitation

pour 200,00 € et +

2
ARTINAUTES

30
DISPONIBLES

1 Un lien de la Maquette audio du spectacle (15min)

1 Une affiche du spectacle (A3)

1 Grand dessin original réalisé par Louis Pelosse

1 Invitation au spectacle