Mécénat

Paris Bruxelles
Comédie dramatique - 20mn

J -26


| AUDIOVISUEL - CINÉMA
| PRODUCTION
|

1 050,00 €

9 463,00 € demandés

12
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
11%

Présentation du projet

 

            

 

«Ayant vécu libre et digne, je ne peux pas imaginer mourir enchaînée, contrainte. Si notre vie nous appartient, il doit absolument en être de même pour notre mort»

Line Renaud

Paris Bruxelles est un court-métrage écrit et réalisé par Marjorie Lhomme.

Ce court-métrage permet de faire entendre ce que de nombreuses personnes tentent de faire taire tout en élargissant cette question brûlante autour du rôle primordial de la famille et de la transmission. 

Le tournage s’est déroulée fin avril 2022 durant une semaine dans la région de Valenciennes, et il est actuellement en phase de post-production. C’est pourquoi ce projet a aujourd'hui besoin de vous pour lui donner les moyens, à la hauteur de ses ambitions, d'effectuer le montage image et son, la création du sound design, du bruitage, de la composition de la musique et de l'étalonage.

Il est produit par Patrick Hernandez et Véronique Siegel de Bagan film en co-production avec la Belgique Delphine DUEZ et Valentin LEBLANC de White Boat et de Gaëtan De Deken de Monkey films
 

 MALADIE (CANCER) - DROIT DE MOURIR EN DIGNITÉ - TRANSMISSION

 

 

Synopsis

Dans une station-service du nord de la France, Loulou, 8 ans, et sa grand-mère Blanche tombent par hasard sur une amie perdue de vue depuis des années. Difficile de lui dire qu’aujourd’hui, toute la famille roule vers la Belgique pour l'aide médicale de Blanche. 

 

Note d'Intention

Blanche, une française de 54 ans atteinte d’un cancer incurable est contrainte de basculer dans la marginalité et de traverser une frontière pour avoir le droit de mourir dans la dignité en Belgique. Cet exemple de femme se battant jusqu’au bout pour faire respecter son droit à disposer de son corps sera l’héritage de Loulou, 8 ans, sa petite fille. L’enfant est à la fois le témoin de l’épisode et celle qui reprend le flambeau.

Ce road-movie raconte un combat de femme. Le voyage de Blanche jusqu’à sa mort est vu à travers le regard de Loulou, par son prisme, à travers le filtre de ses émotions et sensations. Cet oeil de la petite fille dans le kaléidoscope, qui ouvre le film et ponctue l’histoire, est une idée qui me plaît autant symboliquement qu’esthétiquement. Cette référence à l’enfance est une illustration de la façon dont on peut créer quelque chose de nouveau à partir de ce qui existait déjà. Le kaléidoscope réconcilie les termes apparemment opposés de permanence et de changement. Il évoque le passage, la continuité, la transformation, la mort et la transmission. Blanche se dirige vers sa fin tandis que Loulou, forte de ce qui lui a été légué, représente la vie qui continue malgré tout.

Ce voyage en famille n’est pas dans la pesanteur, il n’a pas le goût du drame. La situation est tragique, certes, mais pas le rythme et dans la première séquence, la rencontre éphémère de Blanche et Anne qui permet de faire éclater la vérité, annonce un drame ponctué par des moments de comédie absurde. Je travaille avec les comédiens (je suis comédienne et metteuse en scène) dans l’idée de trouver cette sensibilité à fleur de peau des personnages et cette complexité dans les rapports sans jamais tomber dans le pathos. Les panneaux d’autoroute puis de routes sont la ponctuation de ce film en mouvement et, l’échéance approchant, influent sur le comportement des personnages, sur leurs rapports. Chacun est annonciateur d’une nouvelle étape, d’un pallier.

Les paysages qui défilent sur les sons bruts et mécaniques de la route sont des éléments « crus » qui font écho à la rudesse de la situation que traverse Loulou. Pour créer un contraste et une sensation de rupture entre la réalité plus que violente et le monde intérieur de la petite fille, synthétique, onirique, cotonneux, enveloppant mais rythmé, j’ai demandé à Davide Esposito qui est un grand mélodiste, de créer des moments musicaux diégétiques et extra diégétiques et notamment un thème que l’enfant écoute au casque. C’est une musique de route, révélatrice de l’univers et des mouvements intérieurs de Loulou. J’utilise également une chanson de variété de Davide Esposito - Dolce Vita - pour mettre en scène la transmission entre Loulou et Blanche sous la forme d’une « passation de pouvoir » symbolisée par un micro.

J’alternerai les séquences très aérées où les personnages occupent l’espace avec des corps qui disent tout d’eux (soit malades - meurtris, soit plein de vie et de souffle) en plan large pour les raconter en tant qu’ « entité familiale », comme un tout. Mais aussi en plan serrés, pour saisir dans le même temps leur solitude dans cette situation vue par Loulou et dans un genre immersif dans la voiture, tour à tour carcan et cocon familial dans laquelle ils sont tous ensemble pour la dernière fois, tout cela en revenant toujours ponctuellement au subjectif de Loulou.


A quoi sert l'argent collecté

POURQUOI CE FILM ? 

Paris-Bruxelles est un film engagé par un sujet d’actualité brûlant qui apporte une réflexion sur la société d’aujourd’hui. A travers une tragi-comédie parfois absurde, sous forme d’un road- movie familial, le film traite d’un sujet délicat : le droit de mourir. Marjorie Lhomme, également comédienne, propose une mise en scène qui se veut en décalage avec le drame qui se joue, plutôt colorée et joyeuse alors que nous allons assister aux derniers instants d’une femme. Un moment suspendu, où elle sera entourée de ses proches selon son choix. Loin de tout misérabilisme, nous découvrons des séquences de poésie et de complicité au sein de cette famille, malgré les contradictions que cela suscite, qui promet de beau moment d’émotion. De plus, le film traite d’un sujet qui reste malheureusement encore trop tabou en France, celui du suicide assisté. Ce sont donc tous ces aspects-là qui nous ont convaincus de la suivre sur cette nouvelle aventure et de remettre en avant ce débat.

VOTRE CONTRIBUTION

Nous avons déjà obtenu le soutien de la région Haut de France mais malheureusement cela ne suffit pas pour faire le film. Aujourd’hui, votre soutien nous serait essentiel afin de terminer la postproduction du film. Par ailleurs, il nous semble que ce film est nécessaire afin de pouvoir relancer le débat. Notre volonté sera aussi de pouvoir organiser des projections débats à travers la France afin d'ouvrir un vrai débat public.  


Objectif de collecte

9 463,00 €

Montant Global

83 737,00 €

Dépenses

Désignation Montant

Droits artistiques

Droits auteur réalisateur 500,00 €
Droit musique 500,00 €
Autres frais (traduction, frais,...) 550,00 €
SOUS TOTAL 1 550,00 €

Personnel

Equipe artistiques & techniques (tournage+post prod) 15 078,00 €
Comédiens 3 427,00 €
Charges sociales 9 009,00 €
SOUS TOTAL 27 514,00 €

Décors / costumes

Décors 2 650,00 €
Costumes / maquillage 650,00 €
SOUS TOTAL 3 300,00 €

Transports / défraiement / régie

Avant tournage 1 500,00 €
Tournage 10 800,00 €
Après tournage 500,00 €
SOUS TOTAL 12 800,00 €

Moyens techniques

Matériels (image, son, macherie & electro) 14 700,00 €
Post production 5 300,00 €
Matériels post production 2 200,00 €
SOUS TOTAL 22 200,00 €

Assurances & divers

Assurance & divers 3 654,00 €
Frais généraux 5 237,00 €
Imprévus 7 482,00 €
SOUS TOTAL 16 373,00 €

TOTAL

TOTAL 83 737,00 €

Recettes

Désignation Montant

AIDE SELECTIVE

Procirep - Angoa 3 500,00 €
CNC 28 000,00 €
Pictanovo 25 000,00 €
SOUS TOTAL 56 500,00 €

Apport Producteur FR

BAGAN FILMS 17 774,00 €
SOUS TOTAL 17 774,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 9 463,00 €

TOTAL

TOTAL 83 737,00 €

Contreparties

Merci !

pour 10,00 € et +

1 ARTINAUTE

Pour ce don de 10€ ou plus, l'équipe entière de Bagan Films tient à te remercier.

Merci Beaucoup !

pour 30,00 € et +

2 ARTINAUTES

Merci Beaucoup de la part de toute l'équipe ! Ton nom sera au générique du film.

Incroyable !

pour 50,00 € et +

0 ARTINAUTES

Ton don est incroyable ! En plus de ton nom au générique, tu recevras le lien du film en avant première !

Impressionant !

pour 100,00 € et +

1 ARTINAUTE

En plus de toutes les contreparties précédentes, tu recevras une affiche du film signée par l'équipe !

Wow !

pour 200,00 € et +

2 ARTINAUTES

Ce don très généreux te permet, en plus des contreparties précédentes, de recevoir une version physique de luxe du scénario, ainsi que le DVD du film.

Notre sauveur !

pour 500,00 € et +

0 ARTINAUTES

En plus de toutes les contreparties précédentes, tu recevras le CD de la bande originale du film dédicacé par le compositeur

Ambiance cocktail

pour 750,00 € et +

0 ARTINAUTES

En plus de toutes les contreparties précédentes, tu recevras deux places pour assister à la projection et au cocktail

The miracle

pour 1 000,00 € et +

0
ARTINAUTES

4
DISPONIBLES

En plus de toutes les contreparties précédentes, tu seras membre d’honneur au générique du film et tu pourras bénéficier d’une rencontre avec la réalisatrice

Post-prod

pour 2 500,00 € et +

0 ARTINAUTES

En plus de toutes les contreparties précédentes, tu bénéficieras de deux invitations pour assister à la post-production en Belgique

VIP

pour 3 000,00 € et +

0 ARTINAUTES

Pour les personnes morales

En plus de toutes les contreparties précédentes, nous organisons une projection privée et un débat en présence de l’équipe