Mécénat

Nique le privé !
Un court-métrage explosif de Raphaël Daniel


| AUDIOVISUEL - CINÉMA
| PRODUCTION

1 140,00 €

20 000,00 € demandés

11
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
5%

Présentation du projet

Nous avons besoin de votre soutien pour financer un projet militant : un court-métrage de fiction qui questionne notre rapport à la propriété privée et aux biens communs.

...

...

"Le scénario de Raphaël Daniel et Camille Dumouchel réussit à faire tenir les grandes tensions de notre monde dans une toute petite histoire... qui nous redonnerait presque envie de traverser tant bien que mal ce siècle de tempêtes."

"Il y a de l'engagement politique mais aussi de l'humour, de l'empathie et beaucoup d'humanité dans "Nique le privé !". Un renfort bienvenu pour l'avenir, à saluer et soutenir."

.

Nique le privé ! est un court-métrage de fiction de 15 minutes produit par Vagabundo Films et soutenu par la région Pays de la Loire où il sera tourné cet été.

Il sera diffusé sur Canal +, en 2021, dans le cadre de la collection "On s'adapte", 10 courts-métrages de fiction qui invitent à créer les imaginaires d'une transition écologique et sociale souhaitable.

Pour réduire au maximum l'impact du tournage, nous nous engageons à un écotournage avec Ecoprod.

.

Cette collecte, en association avec Proarti, ouvre droit à une réduction d'impôts pour les donateurs. Cette réduction est de 66% pour les particuliers et de 60% pour les entreprises. Ainsi, en tenant compte de la réduction fiscale, un don de 100€ ne coûtera réellement que 34€ à un particulier.

Par principe d'égalité, les contreparties offrent des avantages similaires : votre nom au générique, une invitation à une des projections débats (avec Pablo Servigne et/ou Corinne Morel Darleux) ainsi qu'un ou plusieurs stickers Nique le privé !. Donnez ce que vous voulez / pouvez en conscience.

.

France, 2045.
En pleine crise alimentaire, Alexandra Delpech voit débarquer dans son terrain des activistes décidés à récupérer ses terres pour les transformer en oasis fertiles au nom du bien commun.
À leur tête, Ulysse Bertoli, un révolutionnaire lunaire qui tente de la convaincre. Armée de sa carabine, Alexandra n’entend pas se laisser dépouiller si facilement.

..

..

Le film aborde des sujets politiques et sociaux à travers des personnages profondément humains, drôles et parfois empathiques. Cette dimension humoristique se retrouve dans le titre Nique le privé ! qui évoque, sous forme de slogan, la remise en question de la propriété privée des terres. Il ne s’agit pas d’une référence aux entreprises privées (sinon je ne ferais pas appel au mécénat !).

..

.

...

« Cette capacité à se raconter des histoires est la caractéristique la plus singulière du langage du Sapiens. »

..

Laissez-moi vous raconter comment est né ce projet. Il y a quelques années, prenant conscience des destructions causées par notre civilisation "anthropocène", je me questionnais sur la façon dont je pouvais agir en tant qu'artiste. J'avais le sentiment que l'horizon disparaissait peu à peu, que le futur allait être soit dystopique, soit tout simplement inexistant.

Et puis j'ai réalisé que si mon imaginaire était bloqué, c'est parce que les récits portés par la société, notamment via les films et les médias, étaient souvent portés sur les catastrophes. Il y avait bien sûr les chiffres, tous plus alarmants les uns que les autres, mais ce qui imprégnait mon imaginaire du futur c'était avant tout les fictions : des sociétés dominées par des multinationales, la nature asphyxiée, la conquête de l'espace pour trouver une planète B.

Ce n'était pas le futur que je voulais c'était le futur qu'on nous imposait.

...

Ce qui est singulier chez nous les humains, c'est que les histoires qu'on se raconte permettent de préparer puis créer notre réalité. Depuis plusieurs années, de nombreux penseurs contemporains, Pablo Servigne, Corinne Morel Darleux, Cyril Dion, Alain Damasio, Rob Hopkins, appellent à se saisir des récits pour créer un nouvel imaginaire, un imaginaire de lutte contre le pire de notre présent et pour un futur souhaitable.

.

Je m'y suis reconnu : en tant qu'auteur et réalisateur, mon "rôle" est justement de créer des histoires. Alors autant les mettre au service d'une noble cause.

...

J'en ai donc fait ma mission : mes films aideraient à créer de nouveaux imaginaires, et à "désincarcérer le futur" selon l'expression du collectif Zanzibar. C'est ma façon de lutter.

C'était il y a 5 ans. On entamait une réflexion autour de ces thèmes avec Camille Dumouchel (co-scénariste de Nique le privé !), en écrivant un projet de long-métrage, Ivan et les Arbres, actuellement accompagné par la société Bonne Pioche.

Il y a un an, la collection "On s'adapte" de Canal + est tombé à point nommé. Grâce à elle, mon premier film d'éco-fiction verra le jour cette année.

..

Plus que donner des réponses, le film cherche à poser des questions, nous interroge, vous et moi.
Qu'est-ce que la propriété privée en temps de crise ?
Comment aborder la crise alimentaire qui nous pend au nez ?
Qu'est-ce que le bien commun et comment se réapproprier cette notion ?
Comment le peuple peut-il retrouver sa souveraineté ?

La crise du COVID nous l'a rappelé, la sécurité alimentaire est un enjeu majeur de notre époque. L'agriculture, telle qu'elle est pratiquée aujourd'hui est destructrice, polluante et fragile. Son hyper dépendance au pétrole (carburant pour les machines, intrants, etc.) fait qu'en cas de crise pétrolière (par exemple) on risque de graves pénuries.
(Re)faire de la terre un bien commun, retrouver la souveraineté alimentaire pourraient être des solutions pour assurer la sécurité alimentaire et régnérer les écosystèmes.

Mais il faut déjà revenir aux origines de la propriété privée et se familiariser avec le concept des communs.

..

« Le premier qui, ayant enclos un terrain, s'avisa de dire : Ceci est à moi, et trouva des gens assez simples pour le croire, fut le vrai fondateur de la société civile. Que de crimes, que de guerres, de meurtres, que de misères et d'horreurs n'eût point épargnés au genre humain celui qui, arrachant les pieux ou comblant le fossé, eût crié à ses semblables : Gardez-vous d'écouter cet imposteur; vous êtes perdus, si vous oubliez que les fruits sont à tous, et que la terre n'est à personne. »

.. ..

Nique le privé ! fait le mouvement inverse de l'Histoire. Un mouvement populaire, la RAC (pour Récupération Aux Communs), décide de décloisonner les propriétés privées pour les rendre aux biens communs. C'est un mouvement radical qui répond à la radicalité de son époque. Le film s'inspire de mouvements aussi divers que les Gilets jaunes, Extinction Rebellion ou le Mouvement des sans terre, posant également la question de l'activisme, de sa forme et de sa nécessité. La question de la non-violence et de l'inclusivité est centrale, et il y a ni angélisme, ni diabolisation, seulement des questions qui s'offriront aux spectateurs.

Pour cette raison le film sera parfait pour accompagner des conférences et débats. Pablo Servigne s’associe à cette idée avec, déjà, une projection-débat à laquelle vous serez conviés en tant que contributeurs. Il pourra également faire le relais dans ses réseaux pour organiser un maximum d’autres projections débats autour du film. Ces projections off et militantes viendront compléter les diffusions plus "officielles" (Canal + et les nombreux festivals dont Clermont Ferrand) et permettront de toucher un public plus large qui ne se pose pas forcément ces questions.

Pablo pense également que le film pourrait inspirer un mouvement populaire de type la RAC. Et pourquoi pas ?...

Et vous, vous êtes prêts à rejoindre la RAC ?

..

..

La RAC pour Récupération Aux Communs - Photo Extinction Rebellion

..

J’ai commencé à faire des films avec une caméra Hi8 et un Mac à l’âge de 12 ans, en 1998. Après une licence de cinéma trop théorique à mon goût, je réalise un premier court-métrage en 2009, Yugen. Depuis, j’ai réalisé plusieurs autres courts-métrages autoproduits diffusés à la télévision ou dans des festivals dont Quand l'été a disparu que vous pouvez voir ici.

Militant écolo et collapso assumé, je mêle depuis quelques années mes convictions et mon goût pour le cinéma.

J’écris actuellement deux longs-métrages d’éco-fiction, Ivan et les arbres, lauréat du festival Atmosphères et accompagné par Bonne Pioche ! et Sacrée Forêt ! avec Vagabundo Films.

..

..

Actuellement nous avons environ 70 000€ pour faire le film, or son coût de production a été estimé à 120 000€. Il manque donc 50 000€. Nous attendons une réponse positive du CNC pour une aide de 30 000€, mais ça ne sera pas suffisant.

En atteignant ici le premier palier de 20 000€, nous pourrons financer les effets spéciaux du film, et il y en a beaucoup ! Transformer la maison en "technococon" futuriste, intégrer la maison sur une colline, et même créer une explosion...

Grâce à vous, nous aurons les moyens de faire de Nique le privé ! un beau film de cinéma en plus d'un beau film militant

.

.


Montant de l'appel à dons

20 000,00 €

Montant Global

119 000,00 €

Dépenses

Désignation Montant

Décors Costumes Maquillage Coiffure

Total 8 400,00 €
SOUS TOTAL 8 400,00 €

Charges sociales et fiscales

Total 24 000,00 €
SOUS TOTAL 24 000,00 €

Personnel

Total 23 000,00 €
SOUS TOTAL 23 000,00 €

Droits artistiques

Total 2 600,00 €
SOUS TOTAL 2 600,00 €

Equipe artistique / Interprètes

Total 4 800,00 €
SOUS TOTAL 4 800,00 €

Transports Régie

Total 8 200,00 €
SOUS TOTAL 8 200,00 €

Moyens techniques

Total 6 000,00 €
SOUS TOTAL 6 000,00 €

Post productions / effets spéciaux

Total 38 000,00 €
SOUS TOTAL 38 000,00 €

Assurances et divers

Total 4 000,00 €
SOUS TOTAL 4 000,00 €

TOTAL

TOTAL 119 000,00 €

Recettes

Désignation Montant

Financements acquis

CNC NTP 30 000,00 €
Région Pays de la Loire 30 000,00 €
CNC auto 17 000,00 €
Canal + 22 000,00 €
SOUS TOTAL 99 000,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 20 000,00 €

TOTAL

TOTAL 119 000,00 €

Pablo Servigne et Corinne Morel Darleux ont lu "Nique le privé !" Voici leurs textes. Merci encore à eux pour leur soutien.

Dans un monde incertain, où les repères semblent s'effondrer les uns après les autres, l'oeuvre de fiction permet de se projeter dans d'autres univers, de décadrer le regard, de le rincer parfois. Alors qu'on a de plus en plus le sentiment que la ligne de crête se rétrécit sous nos pas, la fiction peut nous aider à décrypter le présent et à "désincarcérer le futur" comme le formule joliment le collectif Zanzibar.

Parce que nous avons besoin d'utopies, de supports sur lesquels nous projeter, de personnages pour incarner nos doutes, nos joies et nos peines, nos rêves aussi... Parce que nous avons besoin qu'on nous donne envie d'autres horizons de société que la catastrophe généralisée. Pour toutes ces raisons, en plus de la raison nourrie par les scientifiques et les analyses, il est crucial que de nouveaux artistes viennent s'adresser directement à nos sens et à notre imaginaire confiné, malheureux, recroquevillé entre chaos climatique, destruction du vivant et crises planétaires. Pour lui donner envie de se redéployer.

C'est à cette tâche essentielle que s'attelle avec bonheur Raphael Daniel dans son scénario de court-métrage "Nique le privé !". On y croise les arracheurs de pieux chers à Rousseau, des activistes écolos, la vieille garde et des obstacles au changement aussi, naturellement. Mais surtout on y entrevoit d'autres manières de dessiner l'avenir, sans tomber dans le piège du didactique ni du manichéisme binaire.

Il y a de l'engagement politique mais aussi de l'humour, de l'empathie et beaucoup d'humanité dans "Nique le privé !". Un renfort bienvenu pour l'avenir, à saluer et soutenir.

Corinne Morel Darleux

A l'évocation d'un grand collapse, il faut une grande force imaginative pour arriver à rester sur ce petit chemin étroit, celui qui évite d'un côté le vide des clichés post-apocalyptiques ultra-violents, compétitifs et matérialistes, et de l'autre côté dans le précipice d’une utopie fleur-bleue à la naïveté confondante, c'est-à-dire du tableau simpliste d’un “monde d’après” débarrassé de ses démons grâce à un super déluge rédempteur.
Rester sur ce petit sentier étroit, arriver à ouvrir malgré tout de nouveaux horizons à notre génération, voilà le défi des récits d'aujourd'hui.
Le scénario de Raphaël Daniel emprunte avec audace ce chemin d'équilibriste, et réussit à faire tenir les grandes tensions de notre monde dans une toute petite histoire... qui nous redonnerait presque envie de traverser
tant bien que mal ce siècle de tempêtes.

Pablo Servigne

Suivez l'actualité du projet !

  • Repérages

    Les premiers repérages ont eu lieu du 17 au 19 mai, j'ai visité une maison très intéressante... Prochains repérages : 16 juin !

Contreparties

Jeune activiste de la RAC

pour 10,00 € et +

2 ARTINAUTES

Bravo ! Tu es officiellement membre de la RAC ! Tu ne vas peut-être pas tout de suite aller occuper le terrain de tes voisins, mais tu peux coller un beau sticker "Nique le privé !" derrière ton vélo... car bien entendu, toi, tu n'as pas de voiture !

On t'invite également à la soirée de lancement de la RAC, enfin disons plutôt une projection débat autour du film à Paris en présence de Pablo Servigne et Corinne Morel Darleux.

Activiste actif de la RAC

pour 50,00 € et +

3 ARTINAUTES

Toi, on sait qu'on peut toujours compter sur toi, qu'il s'agisse de nettoyer les toilettes sèches ou de rester la nuit occuper les terrains. Même si le camping, c'est pas trop ton truc. Les toilettes sèches non plus d'ailleurs. Tu pourras déjà mettre un beau sticker "Nique le privé !" derrière ton camping car et faire un check à Pablo et Corinne.

On t'invite également à la soirée de lancement de la RAC, enfin disons plutôt une projection débat autour du film à Paris en présence de Pablo Servigne et Corinne Morel Darleux.

Super activiste de la RAC

pour 100,00 € et +

0 ARTINAUTES

Toi, la RAC, ça te connaît. Tu as déjà un plan pour occuper le terrain de belle maman cet été. Bien joué ! Bon, déjà si tu arrives à coller un beau sticker "Nique le privé !" sur sa voiture ça sera pas mal.

On t'invite également à la soirée de lancement de la RAC, enfin disons plutôt une projection débat autour du film à Paris en présence de Pablo Servigne et Corinne Morel Darleux.

Activiste influent de la RAC

pour 250,00 € et +

0 ARTINAUTES

Toi la boue, les occupations c'est pas ton truc. Pourtant tu y participes activement par la pensée, en diffusant les idées de la RAC, en y réfléchissant, en les affûtant ou en soutenant financièrement. Tu colleras le sticker "Nique le privé !" dans la rue, car c'est là que tout se passe.

On t'invite également à la soirée de lancement de la RAC, enfin disons plutôt une projection débat autour du film à Paris en présence de Pablo Servigne et Corinne Morel Darleux. Tu pourras poser des questions (car tu adores ça).

ORGANISATION SECRETE

pour 500,00 € et +

0 ARTINAUTES

On n'en sait pas beaucoup sur toi... Sinon que tu es très généreux. Tu nous donneras une fausse adresse, on ne pourra pas t'envoyer le sticker "Nique le privé !" (mais on essaiera quand même).

On t'invite également à la soirée de lancement de la RAC, enfin disons plutôt une projection débat autour du film à Paris en présence de Pablo Servigne et Corinne Morel Darleux. Tu viendras, de façon tout à fait anonyme et masqué (mais ça c'est comme tout le monde).

LA RAC

pour 1 000,00 € et +

0 ARTINAUTES

Tu ES la RAC. La preuve, tu raques.

C'est toi qui décide de combien tu veux de stickers.

On t'invite également à la soirée de lancement de la RAC, enfin disons plutôt une projection débat autour du film à Paris en présence de Pablo Servigne et Corinne Morel Darleux.

Pour l'occasion, tu pourras monter sur scène et avoir le droit à une standing ovation. Ou pas si t'aimes pas la lumière. En tout cas tu auras notre reconnaissance éternelle.

Ulysse Bertoli

pour 2 500,00 € et +

0
ARTINAUTES

1
DISPONIBLES

BOUM ! Tu veux prendre la place d'Ulysse Bertoli, devenir chef à la place du chef ? Désolé de te décevoir, il n'y a pas de chef, c'est une organisation horizontale. Mais bon, si tu as des velléités d'activisme et que tu ne sais pas par où commencer, tu fais déjà beaucoup en participant à cette hauteur au film ! Tu auras bien mérité ton sticker "Nique le privé !".

On t'invite également à la soirée de lancement de la RAC, enfin disons plutôt une projection débat autour du film à Paris en présence de Pablo Servigne et Corinne Morel Darleux. Tu seras même applaudi.

Alexandra Delpech

pour 5 000,00 € et +

0
ARTINAUTES

1
DISPONIBLES

Tu as vendu ta maison pour faire ce don ?!?

Tu as changé Alexandra...