Mécénat

Les nouveaux siffleurs d'Aas

J-47


| AUDIOVISUEL - CINÉMA
| PRODUCTION

105,00 €

15 000,00 € demandés

4
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
0%

Présentation du projet

A Laruns, en vallée d’Ossau, une association, Los Siular d’Aas (Les Siffleurs d’Aas), veille à la pérennisation de la langue sifflée. Celle–ci enseigne le sifflement au collège de Laruns. Professeurs, collégiens, amateurs, scientifiques, tous passionnés, sifflent et parlent couramment gascon.

Leur pratique nous interroge : D’où vient cette tradition observée seulement à Aas en France? Pourquoi les habitants d’Aas sifflèrent-ils durant des décennies et non ceux des villages voisins ? Comment la langue sifflée a-t-elle persistée dans ce hameau pastoral au cœur du Béarn ? Pourquoi cette pratique est-elle revendiquée avec tant de passion tant par les défenseurs de la langue Occitane que ceux de la langue Béarnaise ?

.

.

Si l’origine de cette langue sifflée reste toujours un mystère, sa pratique n’a rien d’un héritage tranquille. Aujourd’hui, les « nouveaux siffleurs » d’Aas et de Laruns affrontent les «anciens siffleurs ». Tous revendiquent la pureté de la langue sifflée. Pour certains elle appartient définitivement au passé, pour d’autres elle survie et progresse.

Ces différences de point de vue aux fortes composantes identitaires nous inspirent le thème sous-jacent de notre film. Il pourrait se résumer à une question : « Comment se constitue une identité, fût-elle occitane ou béarnaise ? » Les réponses sont complexes, actuelles, et suggèrent le ton du film : grave, léger, parfois poétique.

Bernard Miqueu et Felip Biu, les deux figures de proue de l’association, qui sont aussi nos deux protagonistes, tenteront d’y répondre. Ils guideront notre découverte de cette pratique traditionnelle à travers leurs histoires et leurs rapports avec les autres siffleurs.

A ce jour, aucun documentaire de 52 mn n’a été réalisé sur les siffleurs d’Aas. L'objectif est de faire reconnaître les Siffleurs d’Aas comme patrimoine immatériel de l’UNESCO, au même titre que le langage sifflé de l’île de la Gomera (Îles Canaries), entré en 2009 comme Patrimoine immatériel de l’UNESCO.

.

.



FAQ

Oui nous prévoyons une projection à Paris en Janvier 2020

A quoi sert l'argent collecté

POURQUOI UN FINANCEMENT PARTICIPATIF ? 

Dans la continuité de ce qu’il est déjà. Ce film invite chacun des protagonistes à s’impliquer dans sa réalisation : que ce soit par leur accueil chaleureux, le prêt de photos et vidéos pour nourrir notre savoir et nos archives sur les siffleurs d’Aas, ou encore l’aide à la traduction et la compréhension de textes en occitan, chaque personne est indispensable à la construction de ce film. 

Des aides qui ne suffisent pas à la bonne réalisation du projet. Le film a obtenu l’aide du CNC et d’OCtélé. Cet argent a permis le développement du scénario, ainsi que les deux sessions de tournage réalisées dans la Vallée d’Ossau en mars et juin 2019. Nous manquons aujourd’hui de fonds pour passer à la post-production.

Où ira l’argent ?

Dans le documentaire, le montage est une étape primordiale qui nécessite de restructurer le film en fonction des découvertes faites au tournage. C’est une étape qui demande du temps et des moyens. De plus, une attention particulière sera accordée au mixage son dans ce film, composé de nombreux enregistrements sifflés.

Une partie conséquente de l’argent obtenu sera allouée à l’achat de droits d’archives d’un film sur les siffleurs de la Gomera. Les siffleurs d’Aas s’inspirent de la pédagogie de transmission des siffleurs de la Gomera. Ces archives sont nécessaires pour souligner le lien étroit qui unit ces deux communautés.

Enfin, les traductions sont nécessaires dans ce film. Dialogues en occitan et paroles sifflées devront être traduites en français. Dans l’idéal, nous aimerions faire traduire le film en anglais, afin de toucher un public plus large et d’atteindre notre objectif de sensibilisation et de pérennisation de la langue sifflée béarnaise.


Montant de l'appel à dons

15 000,00 €

Montant Global

15 000,00 €

Dépenses

Désignation Montant

Budget Post-Production

Frais contreparties 696,00 €
Salle de montage image / mixage (matériel) 2 000,00 €
Voix off 630,00 €
Mixeur 1 394,00 €
Etalonneur 460,00 €
Monteur sous-titrages occitan/Français 1 520,00 €
Chef monteur 2 500,00 €
Droits musicaux 700,00 €
Droits archives 4 750,00 €
Traducteur Occitan/Français 350,00 €
SOUS TOTAL 15 000,00 €

TOTAL

TOTAL 15 000,00 €

Recettes

Désignation Montant

Proarti

Financement participatif proarti 15 000,00 €

TOTAL

TOTAL 15 000,00 €

Montage image

C’est l’élément fondateur du film. Son rythme correspondra à l’Allegro en musique.

J’utiliserai des ellipses pour raccourcir accélérer le rythme, je m’efforcerai de n’ajouter ni plan de coupe, ni plan illustratif. Ils brisent la tension dramatique d’une scène.

Je privilégierai les plans qui suscitent le désir, la curiosité, ceux qui ne livrent pas tout, qui suscitent le mystère, créent une interrogation, aident le spectateur à suivre les intervenants, sans l’égarer dans le foisonnement des enjeux thématiques du film.

Univers sonore

Le son est primordial, et j’utiliserai les atouts de la stéréo. J’ai eu la chance de travailler au tournage avec un ingénieur du son comprenant l’Occitan afin qu’il saisisse chaque nuance du langage sifflé.

Au son direct qui ancre une séquence dans le réel, j’ajouterai pendant le montage, des bruits, des sons isolés, des silences pour faire « entendre » l’atmosphère du film. Un léger effet sonore, un sifflement, pourrait être utilisé en leitmotiv à l’apparition d’un même intervenant. Cet effet suggéra sa caractérisation, (comique, triste, docte, etc.,)

Une voix off accompagnera le spectateur, et sera le porte-parole de mes intentions plus personnelles et humaines.

Montage son

Les sifflements domineront l’univers sonore du film. Le son direct sera entièrement retravaillé. Monter le son du film consistera en partie à soustraire, à isoler des sons plutôt qu’à en ajouter. J’utiliserai des silences pour valoriser les sifflements. L’aspect physique, naturel du son d’une bouffée de vent, sera parfois conservé car il ancre un sifflement dans un réel tangible, un lieu, un temps présent.

Suivez l'actualité du projet !

Contreparties

Nom au générique

pour 10,00 € et +

0 ARTINAUTES

Un grand Merci, votre nom au générique.

Lien viméo

pour 20,00 € et +

1 ARTINAUTE

Contreparties précédentes et un lien pour visionner le film

Prénom en langue sifflée

pour 35,00 € et +

1 ARTINAUTE

Contreparties précédentes + Votre prénom en langue sifflée sur un fichier audio.

DVD du film

pour 50,00 € et +

0 ARTINAUTES

Contreparties précédentes + le DVD du film.

Invitation à une projection à Laruns.

pour 70,00 € et +

0 ARTINAUTES

Contreparties précédentes + invitation à une projection à Laruns.

L'affiche du film dédicacée

pour 100,00 € et +

0 ARTINAUTES

Contreparties précédentes + l’affiche du film dédicacée.

Livre photo "Bergers Pyrénéens" dédicacée

pour 200,00 € et +

0 ARTINAUTES

Contreparties précédentes + le livre photo Bergers Pyrénéens de Philippe Guilbaud dédicacé par lui-même.

Cours de langue sifflée

pour 300,00 € et +

0 ARTINAUTES

Contreparties précédentes + un cours de langage sifflé.

Mention de mécène au générique

pour 500,00 € et +

0 ARTINAUTES

Contreparties précédentes + une mention de mécèneau générique du film