Icon proarti

Les Airs de cour et pièces de clavecin de Joseph Chabanceau de La Barre

Collecte Réussie


| MUSIQUE
| PRODUCTION

3 311,00 €

3 300,00 € demandés

58
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
100%

Présentation du projet

Depuis 2010, la claveciniste Elena Bayeul et la chanteuse Julie Hassler enseignent conjointement le chant baroque au conservatoire Charles Münch à Paris. Au fil du temps, elles ont tissé des liens aussi bien amicaux que musicaux, et ont eu à cœur d'explorer ensemble le répertoire de chambre du XVIIème siècle français. Elles se sont particulièrement attachées à la figure de Joseph Chabanceau de La Barre, un des plus grands compositeurs de cette époque, injustement méconnu, dont elles ont interprété les airs et les pièces de clavecin à l'occasion de plusieurs concerts à travers la France depuis 2018. Elles ont acquis une connaissance profonde de cette œuvre, et ont souhaité en proposer à l’enregistrement une interprétation qui mette en valeur la beauté et l’expressivité de ce répertoire.

Afin de mener ce projet à bien, elles font appel à votre soutien via la plateforme Proarti. L’enregistrement s’effectuera les 24, 25 et 26 juillet prochain à Epineuil (plus précisément dans le beau domaine viticole de Dominique Gruhier) et sera porté par le label Les belles écouteuses. La sortie de notre disque est prévue pour début 2022.

Les fonds récoltés serviront à financer l’ingénieur du son, le pressage, les frais de résidence de travail (billets de train, logement, salaires), la communication et le graphisme.

-

Nous vous remercions chaleureusement de votre soutien !

-

Quelques précisions sur ce beau programme musical

Les Airs de cour et pièces de clavecin au temps de Louis XIV

« Airs à deux parties avec les seconds couplets en diminution (1669) » de Joseph Chabanceau de La Barre et les pièces de clavecin associées au nom de « La Barre »

Air L’Aymable Iris est de retour de Joseph Chabanceau de La Barre, avec son 2ème couplet comportant de nombreuses ornementations.

-

Joseph Chabanceau de La Barre (1633-1678), organiste de la chapelle et chantre de la musique du roi Louis XIV, était issu d'une longue lignée de musiciens. Sa sœur, Anne de La Barre, était l'une des plus célèbres chanteuses du début du règne du roi Soleil. En 1653, elle fut invitée à Stockholm par le reine Christine de Suède au service de laquelle elle demeura une année. Son frère l'accompagna dans ce grand voyage. En chemin, ils s'arrêtèrent à la Haye où le poète, musicien et diplomate Constantin Huyghens les reçut chez lui. Voici ce qu'il écrivit à leur sujet : « C'est véritablement une agréable chanteuse, et accompagnée d'un jeune garçon de frère dont la science en musique m'est encore plus chère que le beau chant de sa sœur.»

A leur retour à Paris, Anne reprit sa brillante carrière et joua un rôle actif dans l'essor du ballet de cour. On a peu d'information sur Joseph, mais en 1669, il fit paraître un très beau recueil « d'airs avec un deuxième couplet en diminutions », dont on peut supposer qu'ils furent chantés par sa sœur. Chacun de ces airs comporte deux couplets, dont le deuxième est agrémenté d'une riche ornementation écrite.

Depuis le début du XVIIème siècle existait en France une tradition d'ornementation improvisée dans les airs, qui semble avoir culminé avec Pierre de Nyert. Celui-ci fut le maître des plus célèbres chanteurs du royaume, et notamment d'Anne de La Barre. Dans les années 1660 et 1670, la parution de recueils d'airs avec un second couplet orné de diminutions écrites est peut-être l'indice que cet art commençait à se figer : il disparaîtra progressivement avec Lully au profit de la déclamation en musique. Quoi qu'il en soit, les airs de Joseph Chabanceau, comme ceux de Lambert, sont le témoignage éclatant d'un art du chant parvenu à une forme d'apogée. Cette manière de chanter, éloignée de toute grandiloquence, favorise l'expression intimiste des passions, les couleurs subtiles et les ornements infimes, dont l'extrême précision se perdrait dans un grand théâtre. L'air de cour est chez lui dans le salon des Précieuses, et plus précisément dans la ruelle, l'espace situé entre le lit de la dame qui reçoit et le mur : dans un tel espace, la musique se fait tour à tour tendre, légère ou plaintive, et ne sombre jamais dans un excès qui serait jugé vulgaire. Dans cette demi-teinte cependant, elle explore des trésors de nuances.

Dans notre programme, et pour la première fois dans un enregistrement des œuvres de Joseph Chabanceau de La Barre, les airs sont alternés avec des pièces de clavecin dans une logique de suites de danses. Ces pièces sont en majorité tirées des manuscrits Bauyn, Parville et Borel dans lesquels sont rassemblées des œuvres de divers musiciens du XVIIème siècle.

Il est impossible de savoir si les pièces de clavecin signées « La Barre » sont effectivement l’œuvre de Joseph ou d'un autre membre de sa famille. Ce qui est sûr, c'est que ces pièces sont d’une grande qualité musicale et qu'elles évoquent par leur style les œuvres de compositeurs de la même génération, tels que Jacques Champion de Chambonnières ou Louis Couperin. Avec les « Airs à deux parties », elles constituent une page très importante de l’histoire de la musique française du XVIIème siècle.


A quoi sert l'argent collecté

Cette campagne de financement participatif est une première pour nous. Notre objectif de collecte est actuellement de 5 200 €. Les fonds récoltés serviront à financer le directeur artistique, l’ingénieur du son, le graphiste, le pressage, les frais de résidence de travail (accord et entretien du clavecin, transport, logement, restauration…) pour la création de notre album Les Airs de cour et pièces de clavecin de Joseph Chabanceau de La Barre. Si nous récoltons des financements supplémentaires, ces derniers serviront à financer un attaché de presse et à l’organisation des concerts de lancement de notre disque. 

Quelle que soit la hauteur de votre don, celui-ci constitue un beau soutien pour nous et une contribution importante pour l'aboutissement de ce projet. Nous vous remercions de tout cœur par avance pour l'aide que vous nous apportez !


Objectif de collecte

3 300,00 €

Montant Global

5 200,00 €

Dépenses

Désignation Montant

Le disque

Pressage de 500 exemplaires 1 000,00 €
Graphiste 840,00 €
Enregistrement 3 jours, montage, mixage et post production 2 160,00 €
SOUS TOTAL 4 000,00 €

Production

Déplacement, hébergement et restauration pour 6 personnes (5 jours), accord et entretien du clavecin, commission Proarti 1 200,00 €
SOUS TOTAL 1 200,00 €

TOTAL

TOTAL 5 200,00 €

Recettes

Désignation Montant

Proarti

Financement participatif proarti 3 300,00 €

TOTAL

TOTAL 3 300,00 €

Contreparties

Prélude

pour 5,00 € et +

0
ARTINAUTES

500
DISPONIBLES

Un grand merci ! Nous vous tiendrons informé par mail de l'avancement de notre projet.

Allemande

pour 10,00 € et +

3
ARTINAUTES

497
DISPONIBLES

Un grand merci ! Vous recevrez par mail au format mp3, notre album en avant première !

Courante

pour 25,00 € et +

19
ARTINAUTES

230
DISPONIBLES

Un grand merci ! Vous recevrez par la poste notre disque !

Sarabande

pour 50,00 € et +

13
ARTINAUTES

86
DISPONIBLES

Un grand merci ! Vous recevrez par la poste notre album dédicacé !

Gigue

pour 100,00 € et +

6
ARTINAUTES

40
DISPONIBLES

Un grand merci ! Pour 100€, nous vous enverrons un disque dédicacé et vous inviterons à l'un de nos futurs concerts courant 2022 : concert de lancement en Bourgogne ou bien concert en région parisienne.

Chaconne

pour 1 000,00 € et +

0
ARTINAUTES

10
DISPONIBLES

Un grand merci ! Vous recevrez notre album dédicacé et nous vous proposerons un concert privé (en France métropolitaine, hors éventuels frais de déplacements et d'hébergement). Nous aurons beaucoup de plaisir à vous interpréter notre programme d'airs de cour et de pièces de clavecin, que cela soit dans un cadre privé (famille, amis) ou professionnel (entreprise, collectivité,...). Nous organiserons ensemble cet événement.

Commentaires

Anonyme il y a 4 mois

bonjour je viens de faire un don pour ce projet au nom de "corsica&cie" j'ai pensé que cela apparaitrai ...mais ce n'est pas la cas ??( c'etait le pseudo sur le site .) Peut-on y remédier ? mon mail :pifrade2a@gmail.com.