Icon proarti

L'école au pluriel
Voyage en pédagogies coopératives

Collecte Réussie


| AUDIOVISUEL - CINÉMA
| DIFFUSION

2 030,00 €

2 000,00 € demandés

45
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
101%

Présentation du projet

L'école au pluriel - Voyage en pédagogies coopératives

Une série sonore documentaire de portraits d'instituteur·trice·s à travers la France et l'Europe, réunie en une quinzaine d'épisodes.

http://lecoleaupluriel.org : allez jeter un coup d'oeil !

..

Le projet :

Durant 6 mois, je parcours la France munie de mon micro enregistreur à la rencontre d’enseignant·e·s d’écoles publiques et privées, primaires et maternelles. Chacun·e d’entre eux expérimentent des pratiques de classes innovantes, respectueuses du rythme de chaque enfant, vers plus d’autonomie et de coopération, et confrontent ainsi différentes manières d’apprendre et de faire ensemble.

En visitant une vingtaine d’écoles primaires et maternelles, j’interroge le système éducatif actuel, ses enjeux et ses fractures.

Au travers de ce qu’ils me dévoilent de leur trajectoire de vie, de leur quotidien et de leurs espoirs pour le monde de demain, se dessinent des portraits sonores intimes qui donnent à voir les multiples réalités de ce métier aujourd’hui.

« Qu’est ce qu’un service public qui prenne en compte des citoyen·ne·s, et non des usager·e·s ? Qu’est ce qu’une école qui transmet et émancipe à la fois ? Qu’est ce que notre école peut faire pour garantir l’avenir commun ? »

Ces questions, posées par Philippe Merieu et d’autres pédagogues avant moi sont au cœur de mon travail.

..

Qui suis-je :

Je m'appelle Lorine. J'ai 28 ans. Et quand je ne voyage pas, j'habite à Paris.

Je suis d’abord documentariste de formation. Je poursuis depuis une activité de réalisatrice de documentaire, notamment sonore.

Avec mes camarades de master, nous avons fondé le collectif de jeunes cinéastes, Lundi Soir, né de l’envie de créer, de défendre et de partager un cinéma documentaire singulier et engagé. Laboratoire et communauté ouverte de professionnel·e·s passionné·e·s, nous favorisons l’émergence d’expressions plurielles au travers d’ateliers d’écriture, d’initiation à l’image, d’accompagnement à la production et à la réalisation, de projections et de rencontres.

Notre festival Les Yeux Ouverts est reconnu dans le monde du documentaire et soutenu par des partenaires de poids 
(https://www.facebook.com/AssociationLundiSoir/)

Depuis septembre 2016 je suis également enseignante. Cette autre vocation, que j’ai nourrie au contact des enfants, participe de la même démarche : transmettre et ouvrir des fenêtres de possible. Comme avec le documentaire, il s’agit d’aller à la rencontre d’autres vies que la mienne et d’explorer le monde par ce biais. S’enrichir les uns des autres, susciter l’envie d’apprendre et éveiller une curiosité mutuelle sur notre environnement.

En tant qu'enseignante contractuelle, j'ai commencé sans formation aucune, plongée dans le grand bain d’une salle de classe de 28 enfants dynamiques et attachants. Il m’a fallu surmonter cet obstacle, provoquer les rencontres et aller observer d’autres pratiques pédagogiques. Après quelques semaines j’ai attrapé le virus. Le virus de la pédagogue, toujours en recherche constante de la meilleure posture, où l’on est à la fois conteuse, clown, exploratrice scientifique, où l’on fait du théâtre tous les jours pour donner aux enfants le goût de la lecture et où chaque journée est différente de la veille. Où comment l’on apprend à faire grandir les enfants, grâce à une posture bienveillante et où l’on grandit avec eux autour de belles valeurs.

La série sonore documentaire l'école au pluriel est donc un projet essentiel dans mon parcours, qui me tient particulièrement à coeur, car il regroupe mes deux passions : éducation et documentaire.

..

Quelle étape pour l'école au pluriel?

Après 6 mois à voyager à la rencontre d'instituteur·trice·s à travers la France, de la banlieue parisienne à la Loire Atlantique, en passant par la Drôme et la France du sud ouest, j'arrive à une étape cruciale de mon projet.

Je commence mi-juin le montage et le mixage de la partie française de mon documentaire, à l'aide d'un monteur. Durant plusieurs mois, jusqu'à la rentrée de septembre, nous allons travailler ensemble pour donner forme à cette matière sonore brute amassée durant tout mon voyage.

En septembre, si j'obtiens les financements nécessaires, je repars pour la deuxième partie de ce documentaire. Après avoir parcouru la France, je pars en Europe, interroger le système éducatif et ses acteurs chez nos voisins. Belgique, Danemark, Suède, Finlande, Allemagne, Italien Portugal, Espagne, Grèce, Lituanie, Ukraine... Tout un périple et de nombreux pays pour mettre en avant les enjeux autour de la pédagogie, de la place de l'enfant dans le système scolaire , très différents selon les endroits, et les comparer au système français.

Je suis à la recherche d'une diffusion radio pour la partie française de mon documentaire. Cependant, je veux aussi penser sa diffusion de manière collective. Créer des séances d'écoutes dans différents lieux, écoles, instituts, ESPE, congrés, autour de l'éducation, mais pas que, en France et en Europe. Retourner dans les écoles où je suis passée et projeter ma série sonore documentaire afin de continuer à échanger et se rencontrer autour de L'école au pluriel. Créer un réseau et fédérer autour des histoires et des trajectoires des instituteur·trice·s que j'ai rencontré. Partager une parole, des histoires et les rendre audibles pour que chacun·e puisse se les approprier et développer des espaces pour échanger autour. Que vous vous rencontriez aussi autour de mon documentaire ?

..

Pourquoi une collecte ?

Faire une collecte a du sens. C'est une manière de continuer dans le collectif, de financer une partie ensemble. Cette série sonore s'est développée et construite collectivement, au gré des rencontres. Après le montage, je cherche à la diffuser lors d'espaces d'écoutes et de rencontres communs. Continuons, ensemble.

Je suis à une étape importante de mon projet et je ne peux y arriver sans vous. Après avoir financé seule mon voyage ces six derniers mois, je commence le montage et le mixage d'ici quelques semaines. J'ai beaucoup de matière sonore, ce qui nécessite un travail de montage au long cours. Pour financer les frais liés au montage et au mixage, au travail du monteur qui va m'accompagner dans cette aventure, j'ai besoin de vous.

Aussi, financer le montage de cette première partie de ma série, me permettrait en septembre d'aller la présenter en Europe dans les écoles où je vais enregistrer. Pour cette étape, un coup de pouce serait bienvenu pour racheter du matériel sonore de qualité qui me permettrait d'enregistrer dans de bonnes conditions durant de nombreux mois dans des pays étrangers.

Parce que la question de l'éducation est primordiale aujourd'hui, que les enjeux autour de la vision du métier d'instituteurs·trices et de quelle transmission pour l'avenir de nos enfants est essentielle, l'école au pluriel doit voir le jour. Embarquez vous avec moi dans cette aventure, au coeur des pédagogies coopératives.


A quoi sert l'argent collecté

 

Nous sommes en juin et j'arrive à la fin de la première partie de mon projet.  Ce voyage en France aura duré 5 mois,  de nombreux allers-retours de voyage en train, en bus, en voiture, en stop, en covoiturage. Je reviens avec des heures d'enregistrements, et dans la tête de nombreuses rencontres plus belles les unes que les autres, des élèves enthousiastes et curieux·se·s, et des instituteur·trice·s incroyables.

J'ai financé cette première partie en grande partie grâce à des fonds propres. Pour la suite et pour finaliser cette première aventure, j'ai besoin de vous !

J'attaque à partir de mi-juin l'étape cruciale du montage. Un gros mois de travail à temps plein qui entraîne des frais conséquents. L'argent collecté grâce à votre aide servira à payer les salaires de l'équipe, notamment le travail de montage et de mixage, ainsi que les frais de vie durant ce mois, la tête dans les rushs sonores.

Si j'obtiens les différentes bourses des commissions auprès desquelles je suis allée frapper, je repars pour un deuxième volet de la série en Europe à partir de septembre. Une partie de la collecte me permettrait également de racheter du matériel technique performant, afin de supporter des mois de prises de sons dans plusieurs pays à travers l'Europe. 

Enfin, que cette collecte fonctionne est une manière de montrer que des gens se fédèrent autour de meilleurs demain . C'est un projet collectif qui dit que collectivement, ensemble, nous pouvons nous engager pour que de beaux exemples de société, d'avenir, d'écoles inventives, où il fait bon vivre, des parcours singuliers et d'instituteur·trice·s soient mis en lumière. Et c'est le plus important. 

Vive l'école au pluriel ! 


Montant de l'appel à dons

2 000,00 €

Montant Global

21 900,00 €

Dépenses

Désignation Montant

Matériel technique de son

autres 200,00 €
cables entrée XCLR 100,00 €
casque audio senheiser 130,00 €
perche Rode 90,00 €
Mixette Sound devices MixPreD 1 300,00 €
Pied de micro Starblitz mini 20,00 €
SOUS TOTAL 1 840,00 €

Frais de séjour France

Logement (couchsurfing et chez les instituteurs et imprévus) 100,00 €
Transports (trains, bus, covoiturages) 780,00 €
nourriture et frais de vie quotidienne 2 000,00 €
SOUS TOTAL 2 880,00 €

Frais de séjour Europe

Logement (couchsurfing, chez les instituteurs, hôtels) 1 000,00 €
Transports (train, bus, avion) 7 000,00 €
nourriture et frais de vie quotidienne 5 000,00 €
SOUS TOTAL 13 000,00 €

Frais de post production

Rémunération montage et mixage (France et Europe) 2 500,00 €
SOUS TOTAL 2 500,00 €

Frais divers

Frais de documentation et autres 180,00 €
Frais d'imprévus en France et en Europe 1 500,00 €
SOUS TOTAL 1 680,00 €

TOTAL

TOTAL 21 900,00 €

Recettes

Désignation Montant

Bourses et subventions

Subvention demandée à la Fondation de France - Bourse Déclics Jeunes (EN COURS) 7 600,00 €
Bourse demandée à SACD - Gulliver (EN COURS) 3 000,00 €
Bourse Brouillon d'un rêve (OCTOBRE 2019) 3 000,00 €
SOUS TOTAL 13 600,00 €

diffuseur - en cours de négociation

Plateforme de diffusion (EN COURS) 1 300,00 €
SOUS TOTAL 1 300,00 €

Fonds propres

Fonds propres 5 000,00 €
SOUS TOTAL 5 000,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 2 000,00 €

TOTAL

TOTAL 21 900,00 €

Contreparties

Votre nom sur le site

pour 5,00 € et +

5 ARTINAUTES

pour 5, 00 € et +

Votre nom sur le site dans la partie partenaires ainsi que des nouvelles régulières de la fabrication de la série.

Une carte postale d'un des pays visités

pour 20,00 € et +

11 ARTINAUTES

pour 20, 00 € et +

En plus des contreparties précédentes, une carte postale d'un des pays visités

Un souvenir d'un des pays visités

pour 50,00 € et +

3 ARTINAUTES

pour 50, 00 € et +

En plus des contreparties précédentes, un souvenir d'un des pays visités

Les liens des épisodes en avant-première et une invitation à une soirée d'échange

pour 100,00 € et +

2 ARTINAUTES

pour 100, 00 € et +
Les contreparties précédentes, le lien des épisodes 24h avant et une invitation lors d'une soirée d'échange autour de mon projet à Paris