Mécénat

Le Gardien


| ARTS DE LA SCÈNE
| PRODUCTION

340,00 €

14 500,00 € demandés

7
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
2%

Présentation du projet

..

Qui est-il ? Il ne le sait plus vraiment.
D’où vient-il ? Ça, il le garde pour lui.
Que fait-il ? Il est en révolte contre tous ceux qui veulent faire de l’ombre à sa vie ou du moins à l’idée qu’il se fait de sa vie, aux souvenirs qu’il a de sa vie.
Il est seul, seul dans sa tête, dans son monde dont il ne peut plus sortir, comme prisonnier de cette chambre intérieure qu’il nous fait partager et dont lui seul et ses fantômes ont le secret des issues possibles...dont lui seul est : « Le Gardien ».

Il vous attend...Venez vivre une expérience nouvelle : en immersion dans l'univers absurde et irrationnel d'Harold Pinter, soyez plus "témoin" que spectateur.

..

Les Chemins d'Arlequin

Créée en 1991 par Christian Eymard, La compagnie "Les Chemins d'Arlequin" a toujours su mettre son dynamisme et son énergie au service de la création et de la formation.

Productrice durant six années des "Fêtes de la Renaissance" de la ville de Salers pour lesquelles elle a reçu le premier prix de la fête en France. Elle a mené de nombreux ateliers et cours dans les communes de Vauhallan, de Bièvre, d'Igny en Essonne et initié de nombreux enfants lors de projets dans les écoles.

Productrice en 2006 de "DIKTAT" d'Enzo Cormann durant six semaines à Paris, des "Rustres" de Carlo Goldoni entrte autres.

L'envie de se retrouver ensemble sur scène amène cette année, Christian, Jérôme et Christophe sous la direction de Robin à se lancer dans l'univers de Harold Pinter avec "Le Gardien".

.

Le Projet

Lire, jouer, mettre en scène Harold Pinter c'est se plonger dans l'absurde, l'irrationnel qu'il tisse savamment dans ses oeuvres.

"Le Gardien" n'échappe pas à cette règle. Trois hommes se retrouvent pour un huis-clos pour un rendez-vous avec leurs souvenirs, leur vie. Et si ces trois personnages ne faisaiient qu'un?

C'est le parti-pris choisi par Robin Gueguen le metteur en scène. Cette approche multidirectionnelle du personnage l'a conduit à envisager une mise en espace centrale entourée des spectateurs. Théâtre immersif dans lequel chacun est "invité" à vivre une expérience au plus près de l'action et où sa place et son regard offrent des angles différents sur la pièce faisant de chacun plus un "témoin" qu'un spectateur.

D'où l'idée d'ouvrir les représentations à des lieux scéniques autres que le traditionnel "scène/salle" outrepassant cette frontière qui empêche encore certain.e.s de franchir les portes d'un théâtre.

.

Où et quand?

En Ile de France dès octobre 2020 avec une étape de création en juin 2020 en public.

.

Pourquoi ce projet nous tient-il à coeur?

Quand il s'est agi pour nous trois de trouver une pièce nous donnant l'occasion de nous retrouver, l'un de nous s'est souvenu du "Gardien" qu'il avait vu magistralement interprété par Robert Hirsch à l'époque. La découverte de l'univers de H.Pinter, ses méandres, ses non-dits, ses silences, ses pauses,cette alchimie du "feu et de la glace" qu'il maîtrise à la perfection ont unanimement galvanisé nos énergies. De plus, cette rencontre générationnelle se retrouve aussi parmi nous quatre puisque Robin, le plus jeune a pris la direction de la mise en scène. Notre énergie est donc entièrement dédiée à l'idée de proposer ce texte très actuel et de permettre au plus grand nombre de nous rejoindre dans ce moment de vie.

..

Pourquoi une collecte?

De nos jours, produire un spectacle nécessite de nouveaux moyens de trouver des soutiens à la création.

Diversifier les sources de financement s'inscrit pleinementd dans notre volonté d'ouvrir le théâtre à d'autres publics.

C'est aussi une manière de sensibiliser les futurs mécènes à l'importance de soutenir la création artistique.



FAQ

Cette collecte relève du "mécénat", elle concerne à la fois des donateurs:.

  •  Particuliers assujettis à l’impôt sur le revenu (IRPP) : réduction d’impôt équivalente à 66% du montant du don, dans la limite de 20% du revenu imposable (article 200 du CGI)
  • Personnes morales assujetties à l’Impôt sur les Sociétés (IS): réduction d’impôt équivalente à 60% du montant du don, dans la limite de 0,5% du chiffre d’affaire HT (article 238 bis du CGI)

Chaque don va servir à financer toute la partie "technique'-" du projet, à savoir: décors, costumes, lumières, communication.

Pour des raisons de transparence, nous avons fait figurer les salaires dans le budget prévisionnel mais:

Pour des raisons éthiques, nous ne souhaitons pas que cette collecte  serve à financer ces salaires.

Tout d'abord, nous vous informerons par l'intermédiaire du blog et de la page Facebook, de l'avancement du travail. De plus, des contreparties sont prévues, elles sont affichées sur le côté de la page d'accueil.

A quoi sert l'argent collecté

A des fins de transparence, nous avons fait apparaître dans ce budget, le montant prévisionnel des salaires de cette création.

Pour des raisons éthiques, nous ne souhaitons pas que cette collecte  serve à financer ces salaires.

Elle ne doit servir qu'au financement matériel de cette production.

 


Montant de l'appel à dons

14 500,00 €

Montant Global

31 500,00 €

Dépenses

Désignation Montant

Salaires Répétitions 6 semaines

Metteur en scène 4 500,00 €
3 Comédiens 10 500,00 €
Diffusion 1 500,00 €
SOUS TOTAL 16 500,00 €

Décors

Achat matériel et accessoires 3 000,00 €
Conception 2 000,00 €
SOUS TOTAL 5 000,00 €

Création lumières

Conception 2 000,00 €
SOUS TOTAL 2 000,00 €

Costumes

Création 1 200,00 €
Achat 800,00 €
SOUS TOTAL 2 000,00 €

Communication

Photo/vidéo 3 000,00 €
Supports publicitaires 3 000,00 €
SOUS TOTAL 6 000,00 €

TOTAL

TOTAL 31 500,00 €

Recettes

Désignation Montant

Entrées

Etape de création Juin 1 000,00 €
SOUS TOTAL 1 000,00 €

Prévente de spectacles

8 spectacles 16 000,00 €
SOUS TOTAL 16 000,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 14 500,00 €

TOTAL

TOTAL 31 500,00 €

« Les personnages de mes pièces me disent tant et pas plus à propos de leur expérience, de leurs aspirations, de leurs motifs, de leur histoire. Entre mon manque de renseignement à leur sujet et l'ambiguïté de ce qu'ils disent, il y a un territoire qui non seulement est digne d'exploration mais qu'il faut absolument explorer.» H.Pinter, 1960

À la lecture du « Gardien », on est pris entre l'absurde et l'irrationnel tissés savamment par l'auteur. Il nous a semblé primordial d'aller explorer ces moments laissés en friche, offerts au lecteur/spectateur, ces pauses et ces silences qui jalonnent cette œuvre.

« Tout est enfoui, implicite », dit Michel Corvin dans son analyse de la pièce.
Pinter part uniquement du concret, l'exploite dans toutes ses dimensions sans jamais dépasser ce stade.

Il n'est pas là pour nous donner ses clefs. Il nous laisse la porte entre-ouverte, à nous de visiter.

"Les problèmes de ces personnages irrationnels et imprévisibles ne sont pas ceux d'individus mais de sujets mentaux enfermés chacun dans sa bulle" jusqu'à l'obsession", analyse Michel Corvin.

Sujets mentaux... enfermés... le « Gardien »...
Et si "Davies", "Aston","Mick" n'étaient qu'une seule et même entité?

Cette approche multi-directionnelle du personnage nous a conduits à envisager une mise en espace centrale entourée des spectateurs telle une boîte crânienne hermétique dans laquelle Davies et ses fantômes seraient autant de neurones multipliant leurs connexions dans toutes les directions sans sortie possible.

Le spectateur/témoin devient partie prenante du drame dont il percevra l'action sous des angles différents (de vrais témoins).

Un tel parti pris nécessite de trouver des lieux scéniques autres que le traditionnel scène/salle, permettant ainsi d'ouvrir le champ des possibilités de représentation.

C’est pour nous aussi l’occasion d’ouvrir Pinter à un public plus large, de proposer cette pièce dans des lieux moins exposés aux propositions artistiques et de faire découvrir un auteur majeur du théâtre contemporain à ce public. En éclatant la frontière scène/salle,nous souhaitons aussi outrepasser celle qui « empêche » encore certain.e.s de franchir les portes d’un théâtre.

Suivez l'actualité du projet !

  • Journal de répétitions - 24/28 février

    Troisième semaine de répétitions à Vauhallan (91):

    Après une découverte du texte et une exploration de l'espace au mois de janvier, nous avons éprouvé le dispositif central cette semaine.

    De découvertes texte en main à des improvisations, nous avons encore défriché des éléments essentiels de la pièce et avons continué à déchiffrer ce texte d'une richesse sans fond.

    Quel bonheur aussi d'imaginer la sensation d'être entouré du public: une immersion totale avec les comédiens et une approche complètement différente de la pièce suivant sa place.

    Découvrez ici, la simulation 3D qui permet déjà de se rendre compte de l'effet pour le public:

    Rendez-vous le mois prochain pour la suite du travail et la mise en place des miroirs...

Contreparties

la prise

pour 20,00 € et +

1
ARTINAUTE

99
DISPONIBLES

Un immense merci et votre nom dans le programme.

Le Bouddha

pour 50,00 € et +

2
ARTINAUTES

98
DISPONIBLES

Un immense merci, votre nom dans le programme, deux invitations à l'étape de création en juin 2020.

Le lit

pour 100,00 € et +

0
ARTINAUTES

50
DISPONIBLES

Un immense merci, votre nom dans le programme et deux invitations à la première en octobre 2020

Le seau

pour 250,00 € et +

0
ARTINAUTES

50
DISPONIBLES

Un immense merci, votre nom dans le programme, 4 invitations à l'étape de création en juin 2020 et à la première en octobre 2020.

Pour votre entreprise

pour 500,00 € et +

0
ARTINAUTES

10
DISPONIBLES

Un immense merci, votre nom dans le programme, 8 invitations à l'étape de création en juin 2020 et à la première en octobre 2020.

La cabane

pour 1 000,00 € et +

0
ARTINAUTES

10
DISPONIBLES

Pour votre entreprise :

Un immense merci, votre nom dans le programme, votre logo sur les supports de communication, 10 invitations à l'étape de création en juin 2020 et à la première en octobre 2020.