Mécénat

Le Corbeau Blanc
Eichmann : Autopsie de la barbarie


| ARTS DE LA SCÈNE
| PRODUCTION

430,00 €

5 100,00 € demandés

3
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
8%

Présentation du projet

.

LE CORBEAU BLANC :

Adolf Eichmann : Une autopsie de la barbarie

dans la verve du "Silence des agneaux"

Théâtre La Luna à 14h05

Festival OFF d'Avignon

Mise en scène : William Mesguich

.

Avant toute chose, nous vous remercions par avance du temps que vous prendrez à nous découvrir. Cette collecte nous est indispensable pour finaliser au mieux ce beau projet sur le procès d'Eichmann à Jérusalem qui compte creuser plus loin encore et explorer ce qui pousse un être humain à se laisser séduire par des discours barbares.

/

À la question « Pourquoi un spectacle de plus sur la shoah ? », nous répondons :

- 10% des Français n'ont jamais entendu parler de la Shoah, proportion qui grimpe à 21% chez les sondés de 18 à 34 ans. (Sondage Ifop réalisé pour la Fondation Jean Jaurès)

- « Le Corbeau Blanc » n’est pas juste un spectacle sur la Shoah, c’est avant tout un spectacle sur le parcours d’un homme qui décide à un moment donné d’obéir à des ordres alors qu'ils sont monstrueux.

.

À la question : « Pourquoi monter ce spectacle maintenant ? », nous répondons :

- On observe partout une montée du National Populisme, un retour à l’anti-sémitisme et plus généralement à la discrimination, provoqués par la peur de l’autre et de la différence.

L’élection de Jair Bolsonaro en est l’illustration parfaite. À travers son slogan « Le Brésil par dessus tout, et Dieu par dessus tous », les mots d’Hitler « Deutschland über alles, God mit uns » résonnent à nouveau dangereusement.

L’artiste se doit de faire face et « Le Corbeau Blanc » peut-être un incroyable outil pour aborder ces questions. Nous souhaitons amener les spectateurs et particulièrement les jeunes à exercer leur esprit critique dans un monde où l’intolérance fait un retour en force.

..

Le sujet :

« Le Corbeau Blanc » est une pièce basée sur les archives du procès à Jérusalem. A travers la confrontation entre une militaire israélienne et l’ancien nazi Adolf Eichmann, le texte décortique avec précision les mécanismes qui ont abouti à la Shoah, tout en interrogeant notre capacité de résistance à la barbarie. Le face à face mis en scène dans la pièce révèle progressivement les étapes qui ont mené Eichmann à participer activement à cette logique de haine et de destruction.

..

Le résumé :

Jérusalem, Eté 1960.

Adolf Eichmann a été kidnappé quelques semaines plus tôt par des agents du Mossad en Argentine et est maintenant emprisonné dans une cellule sous haute surveillance. Arrive une psychologue, le Dr Miriam Baum rattachée au bureau N°6 de la police d’Etat d’Israël qui vient interroger l’ancien criminel de guerre afin d’instruire le dossier en vue du procès.

.

Lors de cet interrogatoire incisif et tendu, Baum cherche à comprendre et à arracher à son interlocuteur des éléments manquants tandis que le Nazi tente de savoir qui est vraiment Baum.

.

Un jeu du chat et de la souris se met en place. Chacun use alors de tous les moyens à sa disposition, sincérité, ruse, mensonge, omissions, agressivité… pour prendre le pouvoir sur l’autre et parvenir à ses fins : Baum, faire admettre ses responsabilités morales au SS dans la « solution finale », et Eichmann, faire accepter à Baum qu’il n’avait pas d’autre choix qu’exécuter des ordres.


A quoi sert l'argent collecté

L'argent collecté nous permettrait de financer les frais : d'hébergements, de défraiements, et de déplacements de toute l'équipe artistique, de production et de diffusion pendant la durée du Festival. 

Nous vous remercions infiniment par avance de votre précieux soutien !


Montant de l'appel à dons

5 100,00 €

Montant global

48 996,00 €

Dépenses

Désignation Montant

Salaires comédiens

Répétitions + représentations 12 185,00 €
SOUS TOTAL 12 185,00 €

Création Artistique

Mise en scène, Lumières, Régie, Musique, images 11 285,00 €
SOUS TOTAL 11 285,00 €

Achats artistiques

Décors, Accessoires, Costumes, Captation 4 400,00 €
SOUS TOTAL 4 400,00 €

Frais annexes

Hébergements, défraiements, Déplacements 5 210,00 €
SOUS TOTAL 5 210,00 €

Communication

Affiches, encarts, Tractage, impression flyers etc... 3 590,00 €
SOUS TOTAL 3 590,00 €

Location Salle

La Luna 6 700,00 €
SOUS TOTAL 6 700,00 €

Administration

Production exécutive etc... 2 059,00 €
SOUS TOTAL 2 059,00 €

Droits

spedidam, auteurs, mise en scène etc... 2 099,00 €
SOUS TOTAL 2 099,00 €

Imprévus

imprévus divers 1 468,00 €
SOUS TOTAL 1 468,00 €

TOTAL

TOTAL 48 996,00 €

Recettes

Désignation Montant

Coproducteurs

Antisthène, ZD, Rêve Eclair 20 000,00 €
SOUS TOTAL 20 000,00 €

Subventions

Spedidam, Fondation Mémoire de la Shoah, Fondation du Judaïsme, Fonpeps, Fonds de soutien 16 896,00 €
SOUS TOTAL 16 896,00 €

Billetterie

Représentations à la Luna 7 000,00 €
SOUS TOTAL 7 000,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 5 100,00 €

TOTAL

TOTAL 48 996,00 €

.

Note de l'adaptatrice Nadège Perrier

C’est en assistant à une représentation de « The White Crow » lors d'un de mes séjours aux États-Unis, que j'ai découvert Donald Freed. J'assistais à la représentation de "The White Crow" au Milwaukee Repertory Theater.

Tenue en haleine pendant tout le spectacle, enthousiasmée par la force du texte, et réalisant que Donald Freed alors produit à l'international était encore inconnu en France, j'ai souhaité faire l'adaptation de cette œuvre et la faire découvrir au public français.

.

Note du Metteur en scène : William Mesguich

Le "Corbeau blanc" met en jeu, de manière fulgurante - comme seules les aventures artistiques le permettent - la relation entre Adolph Eichmann, le bourreau nazi du 3ème Reich et Miriam Baum, sociologue israélienne, chargée de l'interroger à l'occasion de son procès, à Jérusalem, en 1961.
Comme un duel. Comme un duo. La face bicéphale d'une même tragédie. L'Holocauste.
La tension, est, entre ces deux représentants du "bien et du mal", d'une acuité extrême. Violence des non-dits, tentation sulfureuse de l'ironie, silences éloquents qui disent le souvenir des maux les plus tragiques. Regards désolés de tristesse, d'un côté et rictus, empli d'un fiel méphistophélique et enjôleur, de l'autre.
Les mots de Miriam Baum, (de Donald Freed), eux, doivent éclairer le tumulte de la haine nazie, comme une tentative de compréhension, le désir effréné de la réparation.
Et c'est un mur monumental et "lisse" qui se dresse devant la jeune femme. D'orgueil et de pudeur (feinte?). Le dignitaire nazi est un Everest, apparemment imprenable. Éloquence, cynisme, manifestation brutale et soudaine d'une rage contenue.
Et c'est comme s'il louvoyait en permanence.
Le jeu du chat et de la souris.
Entre séduction et mépris, Eichmann déroute, navigue à vue, prends tous les risques. Ou bien, il est peut-être l'excellent comédien qui joue et surjoue l'émotion, le regret, voire la désolation?
Le "Corbeau blanc", c'est un combat où la réthorique est reine, secondée par ses deux atouts maître : Le cœur et la pensée.
C'est une tentative de comprendre où se situe la frontière entre la haine et la bienveillance, entre la volonté d'élimination et la tendresse.
Il faut se perdre, dans le regard embué de mensonges, de l'un, Eichmann, celui qui ne dit pas, vraiment, celui qui prémédite, qui, tel un esthète de la dissimulation louvoie et fait sien, absolument, l'art de faire exprès. Exprès de ne pas se souvenir, exprès d'hésiter. Exprès de renverser l'ordre imaginaire des questions et des réponses.
Il faut aussi se perdre dans l'émotion et la fermeté de l'autre, Baum, cette femme-sociologue, qui parle au nom de tous les "atteints par cette tragédie et cette horreur, que nous sommes", cette femme puissamment calme, qui vacille mais tient tête, qui ploie mais pense et sourit, aussi.
.
"Le Corbeau blanc" est une page, à peine noircie, qui interroge, qui bouleverse.
Peut-on pardonner à celui qui a été un monstre?
Peut-on parler de l'innommable?
La sémantique permet-elle de dire l'horreur et de la concevoir?
Comment aider le bourreau à mettre en lumière la part de lui qui regrette, la part humaine?
Celle qui est responsable, qui rejette le déni de l'horreur et la mauvaise foi. Celle qui admet qu'il y a une faille névrotique, qui a grandi, qui a grandi, et qui, béante, a fini, peut-être, par se jeter dans les bras tentants et tragiques de la psychose ?
Quelle est la part de nous-mêmes qui se reconnaît dans cette tentation du mal ?
Et pourquoi est-on capable, ou pas, de fixer les limites de l'aliénation, de l'humiliation, de la haine de l'autre et de la volonté de faire disparaître celui qui n'est, apparemment, pas le même ?
Eichmann est-il fou?
Est-il conscient de ses actes?
Est-il persuadé qu'il n'était qu'un maillon de cette implacable chaîne de terreur, qu'était l'organisation nazie?
Ou bien, joue-t-il?
L'aveuglement et l'arrogance sont-ils l'apanage de ces monstres sanguinaires et pathétiques?
Peut-on fendre cette armure de croyances mystiques et démentes?
Le Corbeau Blanc est terre d'accueil de tous les possibles. Questionnement formidable sur notre rapport à l'autre, éclairage saisissant sur la relation au "mal".
C'est un texte passionnant qui met l'Homme au centre du ring de notre époque contemporaine. Comme une résonance de toutes les volontés d'extermination raciale.
Comme une nécessité irréductible de lutter de toutes nos forces et notre intelligence.
Entendre, dans le Corbeau blanc, le jaillissement de l'encre sur le papier jauni - mais récent de l'ère moderne - ses fantasmes, sa part de silence et de deuil pour mieux nous repairer, pour mieux révéler, en nous, la part irréductible d'une humanité qui doit encore et toujours se battre contre la haine et la terreur.

Recommander Suivre

Contreparties

Rejoignez 1 répétition ! et un grand merci !

pour 20,00 € et +

0
ARTINAUTES

50
DISPONIBLES

Vivez la création du spectacle de l'intérieur en assistantà :1ou plusieurs répétitions entre avril et mai !

Coût réel pour vous : 20- 66% = 6.80 euros

1 Tarif réduit à 10 euros, 1 photo dédicacée et 50 mercis !

pour 50,00 € et +

0
ARTINAUTES

50
DISPONIBLES

1 tarif réduit à 10 euros lors d'une représentation, une photo dédicacéeet 50 mercis!

Coût réel : 50 - 66% = 17euros

On vous invite au spectacle ! et 80 Mercis !

pour 80,00 € et +

1
ARTINAUTE

49
DISPONIBLES

1 Invitation à l'une de nos représentations+ 1 photo dédicacée par l'équipe et 80 Mercis !

Coût Réel pour vous : 80 - 66% = 27.20 euros

Le texte dédicacé ! et 100 mercis !

pour 100,00 € et +

0
ARTINAUTES

50
DISPONIBLES

Le texte de la pièce : Le Corbeau Blanc édité aux Editions Les Cygnes

+ une photo du spectacle dédicacée par l'équipe et 100 Mercis!

Coût réel pour vous : 100 - 66 % = 34 euros

1 Invitation + le texte dédicacé et 140 mercis autour d'un verre

pour 140,00 € et +

0
ARTINAUTES

50
DISPONIBLES

1 Invitation pour 1personneà l'une de nos représentations+Le Corbeau Blanc édité et dédicacé aux Editions Les Cygnes+ 1 photo dédicacée et 140 mercisautour d'un verre

Coût réel pour vous : 140 - 66 % = 47.60 euros

1 Invitation Pour 2 Personnes + Le texte dédicacé + 200 mercis autour d'un verre

pour 200,00 € et +

0
ARTINAUTES

40
DISPONIBLES

1 Invitation pour 2 personnesà l'une de nos représentations

+Le texte de la pièce : Le Corbeau Blanc édité aux Editions Les Cygnes

+ 1photo dédicacée par l'équipe et 200 Mercisautour d'un verre.

Coût réel pour vous : 200 - 66 % = 68 euros

3 Invitations + 1 texte dédicacé + 500 Mercis autour d'un verre avec l'équipe !

pour 500,00 € et +

0
ARTINAUTES

30
DISPONIBLES

3 Invitationsà l'une de nos représentations

+ 1 texteéditéet dédicacéde la pièce

+ 1 photo dédicacée et 500 Mercis autour d'un verre après le spectacle !

Coût réel pour vous : 500 - 66 % = 170 euros