Mécénat

L'Ankou, l'Enfant et les Brigands
Un western breton de Simon Vautier

J-73


| AUDIOVISUEL - CINÉMA
| PRODUCTION

6 110,00 €

24 500,00 € demandés

26
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
24%

Présentation du projet


L'Ankou, l'Enfant et les Brigands

Tournage prévu en février 2021


« L'Ankou, l'Enfant et les Brigands » est un projet multiple et ambitieux qui regroupe plusieurs démarches : il s'agit d'une relecture moderne des contes bretons, réinterprétés à travers les arts équestres et le langage cinématographique du western italien.

C'est aussi une volonté profonde de défendre un cinéma breton professionnel et pérenne, et donc de valoriser le patrimoine et les talents locaux, en prônant l'échange et l'ouverture. Cette pluridisciplinarité et ce besoin de professionnalisation impliquent malheureusement des contraintes budgétaires !

C'est là que peut intervenir le financement participatif, et nous croyons dur comme fer à sa capacité à dynamiser des secteurs fragiles ou saturés, à créer de la richesse culturelle en rassemblant et en redistribuant. Nous nous adressons donc à vous, en espérant que vous serez convaincu par notre démarche!

-

-


SYNOPSIS :

Un jeune agriculteur breton, veuf et en faillite, s'endette auprès d'un groupe mafieux pour sauver son exploitation. Acculé et asservi par ses créanciers, il leur vole une importante somme d'argent pour offrir à sa fille un avenir qu'il ne peut plus garantir lui même. Sachant que la pègre se vengera, il se réfugie dans ses croyances et convoque l'Ankou, serviteur de la Mort en Bretagne, pour lui offrir sa vie en échange d'une protection pour sa fille. Un mystérieux cavalier montant un imposant cheval gris lui apparaît et l'abat d'un coup de fusil.

Le cavalier se retrouve en charge de la fillette, qui ne le voit que comme l'assassin de son père. Il décide de l'emmener dans son repaire, une grande écurie jouxtant un théâtre équestre. Malgré son aversion pour le cavalier, la petite fille est irrémédiablement attirée par son cheval et développe avec lui une relation ambiguë et fusionnelle. Lorsque les gangsters arrivent en Bretagne pour retrouver leur débiteur, ils comprennent l'implication d'un dénommé Ankou dont ils ignorent tout. Ils font le rapprochement avec un spectacle local portant le même nom et se rendent au théâtre équestre alors que le cavalier et son cheval sont en pleine répétition. Le cavalier devra donc affronter ces émissaires d'un monde temporel vorace qu'il a toujours ignoré et transmettra malgré lui son héritage à l'enfant qu'il défend.


-

UN MOT DU REALISATEUR :

Ce projet est ma deuxième exploration du cinéma de genre. Mon film précédent, « Le Rêveur et les Truands », était un polar décalé lorgnant vers la comédie.Il a été diffusé sur CINE+, OCS, sur des chaînes belges et russes et est actuellement disponible sur la plate-forme de streaming Shadowz.

L'aspect « familial » et amical d'un tournage est important dans ma façon de travailler, un grand nombre de gens ayant travaillé sur « Le Rêveur... » sont donc également de l'aventure « l'Ankou... », notamment les 2 comédiens Guillaume Verdier et Lior Sitbon. Le reste de l'équipe est constitué de techniciens bretons, amis de longue dates, qui souhaitent pouvoir vivre de leur passion dans leur région.

J'ai la conviction que le cinéma de genre peut être à la fois populaire et artistiquement exigeant, que ce support permet de proposer des œuvres poétiques et touchantes tout en parlant au plus grand nombre et en assumant sa fonction divertissante. « L'Ankou, l'Enfant et les Brigands » a été pensé selon ce parti-pris et tente de mélanger les genres en mobilisant différentes disciplines artistiques. L'aspect équestre du film est donc l'occasion de travailler avec la compagnie bretonne « Fusions équestres », portée par Jonathan Lambert et Morgane Belz. Les chorégraphies de dressage qu'ils intégreront dans le récit seront partie prenante de la narration. Elles seront également l'occasion de tourner dans les locaux du Théâtre équestre de Bretagne dirigé par Patrick Massé.

FBDFD

Morgane Belz et Jonathan Lambert en représentation d'un spectacle de "Fusions équestres"

vvhjhjv

Si vous voulez en savoir plus sur la démarche artistique du film, n'hésitez pas à cliquer sur l'onglet « inspiration » !

Un grand merci pour votre temps et votre attention !

Simon Vautier.


-

PERSONNAGES ET DECORS

L'Ankou :

En Bretagne, l'Ankou est le serviteur de la Mort. Il n'est pas l'incarnation à proprement parler de la Mort mais son artisan, son ouvrier. Il est chargé d'emporter les âmes des vivants dont l'heure est venue.

X X

Traditionnellement représenté par un homme grand et maigre armé d'une faux, parfois par un squelette, l'Ankou porte une longue veste ou cape noire et un large chapeau. Il se déplace avec une charrette tirée par deux chevaux et dans laquelle il entasse les morts qu'il emporte. Ayant longtemps été transmis uniquement à l'oral, ce mythe peut différer beaucoup d'une contrée à l'autre.

BBFBFD

XC

-

Pour « L'Ankou, l'enfant et les brigands », le personnage sera réinventé et son apparence repensée sur la base de l'iconographie traditionnelle et de celle du western. Dans notre film ce personnage maudit continue à vivre parmi les vivants et a donc une sorte de double identité. Il est cavalier professionnel, travaillant dans un théâtre équestre et mettant en scène sa propre histoire, son costume d'Ankou étant celui qu'il porte pour ses spectacles.

Travaux de recherche sur une nouvelle représentation de l'Ankou pour « l'Ankou, l'enfant et les brigands » :

L'Ankou sera interprété par Jonathan Lambert, cavalier dresseur et membre fondateur de la compagnie « Fusions équestres ».

Essais costumes avec Jonathan Lambert :

/

-

L'enfant :

Une fillette de 9 ans dont le père s'est donné la mort pour lui offrir la protection de l'Ankou. Ce dernier n'est pour elle qu'un assassin et elle s'en méfie autant que des gangsters qui la recherchent. Incarnation d'une innocence brisée par le monde moderne, elle se réfugie dans le mysticisme surnaturel de la Bretagne en développant une relation fusionnelle avec le cheval de son protecteur.

Cette sensibilité particulière en fait un personnage central car le cavalier sera perçu essentiellement à travers son regard. La relation qu'elle développe avec lui évoque ce lien inévitable entre Vie et Mort, moteur principal de la narration, et évoluera dans un rapport de filiation conflictuel qui bouleversera leurs destins.

-

Travaux de recherche sur le personnage de la petite fille :

Le casting de l'enfant est en cours.

-

Les brigands :

3 gangsters élégants, citadins, que l'on a chargés de partir en Bretagne récupérer un butin. Cyniques et pragmatiques, ils utilisent la violence et l'intimidation comme de simples outils de travail. Ils incarnent le rouleau compresseur d'un monde temporel pressé et vorace qui ne peut laisser de place au spirituel ou au fantastique.

-

Travaux de recherche sur les personnages des brigands :

-

Le chef des brigands sera interprété par Guillaume Verdier. Le 2ème brigand, dénommé « Couteau », sera interprété par Lior Sitbon. Le casting du 3ème brigand est en cours.

-

Guillaume Verdier et Lior Sitbon

-

La femme du bar :

Cette femme âgée, d'apparence douce et faible, intervient dans un bar où les brigands torturent des amis du père disparu. Refusant de se soumettre, elle affrontera la brutalité des 3 hommes et les mettra en garde contre l'Ankou. Retournant la situation, elle transformera cette scène violente en une troublante scène de conte.

-Travaux de recherche sur le personnage de la Femme du bar :

-

Le casting de ce rôle est en cours.

-

Décors :

  • La Chapelle :

Cette chapelle sera le lieu où les suicidaires convoquent l'Ankou. La chapelle St Antoine de Guégon, isolée et abandonnée, se révèle parfaite pour ce décor. Sa simplicité, sa rusticité et son environnement sauvage en feront le vestige d'un autre temps, un portail sur un autre monde.

La Chapelle St Antoine, Guégon :

-

  • Corps de ferme, écurie, corral :

La maison en granit du père de l'enfant évoque directement l'architecture bretonne tandis que le corral et l'écurie plongent le lieu dans une esthétique western. Le corral reprend la disposition scénique des arènes récurrentes dans le genre italien. Le décor choisi et validé se situe à la ville auray, 56420 Cruguel.

Décor du corral et de l'écurie, à Cruguel :

-

  • Bar et place de village :

Le granit doit être omniprésent et donner l'impression que ce village de roc s'est érigé spontanément hors de terre. Premier contact des gangsters avec la Bretagne, il sera désert et austère, se rapprochant des villes fantômes caractéristiques des westerns et présageant l'issue sombre des 3 criminels. Le bar, rustique et simple, valorisera les matières brutes de la Bretagne (granit, bois) et témoignera lui aussi d'une autre époque.

Recherches de décor, bar et village :

-

  • Le Théatre équestre :

Le Théâtre équestre de la Gacilly, avec l'aimable autorisation de Patrick Massé, inspira l'écriture de l'affrontement final. C'est également un sanctuaire pour le cavalier et l'enfant, cette dernière pouvant y fuir les hommes et se réfugier dans une complicité sauvage avec le cheval.

Théatre équestre de La Gacilly, Chemin de la Ville Beau, 56200 La Chapelle-Gaceline :

-

  • Lavoirs et calvaires :

Ces 2 éléments, récurrents dans le film, sont les vestiges d'une époque révolue où les croyances dominaient le quotidien.

Comme tous les lieux caractérisés par la présence d'eau, les lavoirs sont traditionnellement associés à la Mort. Le lavoir dans lequel le père de famille cache l'argent sera celui de Trévadoret à Guégon, situé en pleine foret au milieu d'une végétation sauvage. Les calvaires apparaissent à 2 reprises au Chef des brigands. Ils sont ici utilisés pour caractériser ce rapport omniprésent de la terre au fantastique et seront pour le Chef les signes d'une mort à venir.

Lavoir de Trévadoret et recherche de calvaires :

-

Les photos de décors et du personnage de l'Ankou sont prises par le talentueux Cédric Wachthausen.

Les illustrations de recherche sont l'oeuvre du généreux Marc Le Chatelier.


A quoi sert l'argent collecté

L'argent collecté servira à financer les frais de tournage et de post-production. 

Les frais de tournage concernent principalement :

- Les charges liées à l'aspect équestre : matériel, camion, salaires, soins et nourritures des chevaux etc... L'aspect équestre est très important et les 2 grandes scènes de dressage impliquent la présence de chevaux de spectacle et de cavaliers professionnels. Leur expertise est d'autant plus importante que ces chevaux seront en contact avec une enfant, le tournage doit donc être le plus possible encadré et sécurisé. La présence de ces chevaux et de ces cavaliers entraîne également des frais logistiques supplémentaires. 

- Les charges liées aux armes et aux effets spéciaux. Le film s'inscrit dans la tradition du cinéma de genre et inclut des fusillades dont le réalisme est nécessaire au développement de l'ambiance et à la crédibilité des enjeux. Le ressenti d'un comédien est également bien plus naturel et instinctif quand il tire avec une véritable arme à feu. Il est donc indispensable de tirer avec des vrais armes, en présence d'artificiers professionnels qui préparent eux mêmes les munitions à blanc et assurent la sécurité des prises de vue.

- La location du matériel de prise de vue et de prise de son. La réussite de l'ambiance du film dépend en partie de l'exigence esthétique des prises de vue. Outre la location de la caméra et des optiques, cela implique également de louer divers matériels de machinerie (travelling, steadycam...) aidant la mise en scène à travailler ce rapport particulier au temps et à l'espace, ainsi qu'un minimum de matériel lumière pour éclairer convenablement les scènes intérieures (en particulier la scène du bar).

- Les différents frais de décor, accessoirisation, costumes et maquillage. Si nous nous démenons pour trouver des décors qui servent le film tout en étant gratuit, il arrive que l'on doive tout de même s'acquitter d'une "location" et il faut de toute façon habiller ces décors d'un certain nombre d'accessoires qui contribueront à la qualité de l'ambiance du film. Cet aspect n'est pas à négliger, bien souvent la réussite d'une scène tient à quelques détails. Il en est de même pour les costumes. Malgré tous nos efforts et nos recherches, certains de ces éléments doivent être achetés... Le maquillage, notamment pour les plaies, cicatrices et blessures, nécessite également l'achat de consommables.

- Les défraiements et salaires des membres de l'équipe. Quoiqu'il arrive, chaque participant sera intégralement défrayé pour le tournage. Dans nos métiers, de nombreux techniciens sont habitués à travailler bénévolement pour permettre à des films de se faire. S'il est probable que ce film se tourne ainsi, nous souhaitons néanmoins pouvoir les rémunérer un minimum car leur énergie et leur engagement les poussent trop souvent à se sacrifier. Mais ce souhait dépend de la réussite du financement, et donc de votre générosité..

- Les frais logistiques, transports, hébergement, repas. La grande majorité de l'équipe sera bretonne, mais la Bretagne c'est grand, et les journées de tournage sont longues ! Il est donc impératif de pouvoir loger l'équipe à proximité des lieux de tournage (parfois même sur le lieu de tournage). Les logements en question seront essentiellement des gîtes. L'isolement de certains décors implique également la nécessité d'être suivi par un "cantinier", capable de faire manger correctement toute l'équipe.

Nous avons donc besoin d'un vrai coup de main pour pouvoir mettre en place tout ce dispositif et permettre au film d'exister! 

 

Le film étant éligible au mécénat, les dons sont déductibles de vos impôts, à hauteur de 66% pour les particuliers, 60% pour les entreprises. A titre d'exemple, un don de 100e coûtera en réalité 34e à un particulier, 40e à une entreprise.


Montant de l'appel à dons

24 500,00 €

Montant Global

41 500,00 €

Dépenses

Désignation Montant

Effets spéciaux

Armes, munitions, maquillage 2 000,00 €
SOUS TOTAL 2 000,00 €

Décors et costumes

Locations, accessoirisations, consommables 1 800,00 €
SOUS TOTAL 1 800,00 €

Salaires

Interprétation (charges comprises) 5 900,00 €
Equipe technique (charges comprises) 7 900,00 €
SOUS TOTAL 13 800,00 €

Préparation

Repérages, casting, répétitions 1 000,00 €
SOUS TOTAL 1 000,00 €

Frais divers

Commission proarti 2 200,00 €
Frais généraux, imprévus, assurances, frais de promotion 5 000,00 €
SOUS TOTAL 7 200,00 €

Régie

Transports, hébergements, repas 5 800,00 €
SOUS TOTAL 5 800,00 €

Moyens techniques

Location matériel image, lumière, son 5 900,00 €
SOUS TOTAL 5 900,00 €

Post-production

Montage, étalonnage, infographie, mixage 4 000,00 €
SOUS TOTAL 4 000,00 €

TOTAL

TOTAL 41 500,00 €

Recettes

Désignation Montant

Diffuseurs TV

Demande de pré-achats 10 000,00 €
SOUS TOTAL 10 000,00 €

Apport producteur

Apport en numéraire 2 000,00 €
Apport en industrie 5 000,00 €
SOUS TOTAL 7 000,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 24 500,00 €

TOTAL

TOTAL 41 500,00 €

"L'Ankou, l'Enfant et les Brigands" correspond à la réunion de plusieurs ambitions,

chacune d'elles alimentant les autres...


UNE RELECTURE MODERNE DES CONTES BRETONS :

Les contes et légendes sont partie intégrante de l'histoire de la culture bretonne. Mais transmis principalement à l'oral pendant des siècles, ils sont très peu présents dans la culture populaire contemporaine. A l'origine de ce film se trouve donc la volonté de faire revivre ces mythes en permettant aux jeunes générations de les découvrir via le langage artistique moderne du cinéma.

Le rapport permanent aux éléments, des forêts denses aux côtes sauvages, a développé dans le folklore breton un rapport ambiguë à la Mort. Elle est en effet centrale dans la plupart des légendes et il est apparu évident de se concentrer sur la figure la plus iconique de ces contes : l'Ankou, le serviteur de la Mort.

Travaux de recherche sur une nouvelle représentation de l'Ankou

-

Selon l'époque ou le lieu, l'Ankou peut revêtir différentes formes. Il y a presque autant d'Ankou que de conteurs, mais toujours sont conservés l'impartialité et l'intégrité chez ce personnage qui n'agit ni pour l'homme, ni pour Dieu ni pour le diable. Nous nous sommes donc réappropriés à notre tour le conte pour créer un nouveau représentant de la Mort et le placer dans une époque contemporaine. Un homme qui s'est donné la mort mais que l'Ankou maintient en vie pour le condamner à s’acquitter à sa place de la douleur des suicidaires, rarement concernés par ses obligations directes. Un nouvel Ankou prisonnier des vivants, condamné à tuer par compassion.

Ces croyances populaires étant totalement liées à l'environnement sauvage et mystique de la Bretagne, le film tachera de retranscrire cette emprise de la Nature sur l'homme. Il sera conçu comme une interprétation plastique de la sensibilité bretonne, en particulier celles de l'Argoat, la Bretagne intérieure des forêts. Chaque scène explorera ce rapport au fantastique en valorisant la terre, les pierres, les rivières, les habitations au granit magnétique... Cette ambiance envoûtante est la plus présente dans le cœur hiver, nous projetons donc de tourner au mois de février 2021.

-

LE LYRISME DU WESTERN ITALIEN :

Le rapport à la Mort, au temps et aux grands espaces naturels a très vite imposé la forme idéale de ce nouveau conte : le western italien. Ce genre a su révolutionner le cinéma en développant un langage précis, puissant, parfois lyrique, où la Mort est également centrale, chaque duel étant une sorte de danse mortuaire. Cette approche fait écho à ce que la Bretagne mystique nous inspire et sera donc notre référence grammaticale pour mettre en scène nos personnages et évoquer cette sensibilité particulière.

-

Références de cadrages et d'intentions de mise en scène

-

Ce nouvel Ankou qui s'occupe des suicidaires sera donc traité comme un de ces anges de la Mort des western spaghettis. Nous en ferons un cavalier, supprimant la classique charrette de la mort et la faux, remplacée par un fusil de chasse. Le grand chapeau et la longue veste noire, attributs classiques de l'Ankou, seront conservés. Et pour mêler davantage le réalisme et le fantastique, son apparence sera justifiée par sa profession, il sera cavalier professionnel mettant en scène sa propre malédiction dans un spectacle équestre sur l'Ankou.

Le cynisme du western italien, peuplé de voyous immoraux et vénaux, est également idéal pour dépeindre les personnages des brigands, ces créanciers mafieux qui réclament leur butin. Le cavalier Ankou appartient au monde des esprits, et même s'il vit parmi les vivants il n'interfère jamais avec leurs affaires. Son engagement à défendre l'enfant amène un inévitable affrontement entre ce monde spirituel et le monde temporel régi par l'argent. Les codes esthétiques du western permettront de présenter ces « brigands » comme des hommes pragmatiques, cyniques et brutaux. Cette approche noire réaffirmera la réalité du contexte et des enjeux de l'histoire tout en rendant encore plus trouble le rapport au fantastique.

Recherche sur les personnages des brigands

-

LA FORCE POETIQUE DES ARTS EQUESTRES :

La dimension équestre sera au centre de la caractérisation de ce nouvel Ankou. Être fantastique, il représente cette nature sauvage et mystérieuse qui imprègne la Bretagne. Il ne peut se contenter d'une incarnation humaine. Avoir fait de lui un cavalier permet de créer un monstre hybride, une sorte de centaure. Le personnage sera donc défini par l'union homme/cheval et s'exprimera à travers chaque posture, chaque déplacement du couple.

-

Trancoso et Jonathan Lambert, couple interprète de l'Ankou

-

La mélancolie de cette créature maudite s'exprimera à travers les arts équestres, notamment à travers 2 grandes scènes de dressage. Le cavalier travaille sur un spectacle et une de ses répétitions sera un moment clé du film, aboutissant à la rencontre avec les brigands. La chorégraphie de dressage, le langage de son corps associé à celui du cheval, permettront de saisir avec justesse et poésie tout le trouble de cet homme coincé entre deux mondes. Dans une seconde scène clé, c'est l'enfant qui tentera de percer le mystère de ce cheval qui l'attire irrémédiablement. Dans une grande scène de travail à pied, elle essayera de s'approcher du cheval qui finira par l’entraîner dans une danse frénétique. Ici encore, la chorégraphie interviendra pour caractériser l'enfant et le trouble ambiguë qui l'unit à la Mort, le cheval devenant clairement celui qui porte et transmet la malédiction.

Répétition avec Jonathan Lambert et Simon Vautier

-

Les arts et techniques équestres seront donc au cœur de la narration et pour cela le rôle principal devait être confié à un cavalier. Jonathan Lambert sera donc le nouvel Ankou. Ce cavalier ayant travaillé dans la compagnie Zingaro de Bartabas et pour Mario Luraschi, célèbre dresseur pour le cinéma, s'est installé dans le Morbihan pour créer la compagnie « Fusions équestres » avec sa compagne Morgane Belz, elle même cavalière dresseuse formée chez Bartabas. Portés par le même désir de mélanger les disciplines artistiques, ils assureront la création et la direction des chorégraphies de dressage et l'aspect équestre du tournage.

-

Essais costume avec Jonathan Lambert

-

Le théâtre équestre qui servira de décor aux répétitions du cavalier, mais aussi à l'affrontement final, sera celui de La Gacilly, de la compagnie Equus Arte de Patrick Massé qui soutient le projet avec bienveillance.

-

LA MUSIQUE :

La bande sonore du film sera surtout composée d'un montage minutieux, basé sur les sons réalistes du quotidien, qui fera basculer l'environnement rural et rassurant vers l'étrange, transformant les lieux connus en lieux mystérieux.

La musique n'interviendra qu'à deux moments, apportant dans chacun des cas un degré de lecture supplémentaire, et permettant surtout de ressentir davantage les événements qui suivent. « Le Retour » de Glenmor ouvre le film avec douceur, comme un conte, en racontant avec poésie l'amour de sa terre. « Dernière Chanson » de Gilles Servat intervient pour la répétition du spectacle équestre, qui sera interrompue par l'arrivée des brigands. L'accordéon évoquant les danses populaires, associé à la voix puissante de Servat qui chante l'approche de la Mort, entraîneront le cavalier dans une transe tourmentée et achèveront l'élaboration d'une véritable orchestration de la mort.

Contreparties

10 Photos de plateau

pour 25,00 € et +

0 ARTINAUTES

Pour 25e recevez par mail 10 exemplaires numériques de photos de plateau prises pendant le tournage du film par un photographe professionnel.

Découvrez dans ses détails le travail passionné que vous aurez rendu possible.

Tirage 13x19 d'une photo de plateau

pour 50,00 € et +

1 ARTINAUTE

Pour 50e, recevez par mail 20 exemplaires numériques de photos de plateau prises pendant le tournage parmi lesquelles vous choisirez votre cliché préféré dont nous vous enverrons par la suite un tirage numérique 13x19.

Plongez dans le travail de l'équipe et gardez en le souvenir de votre choix!

1 affiche du film 30x45, votre nom au générique de fin

pour 100,00 € et +

2 ARTINAUTES

Pour 100e, recevez par mail 30 exemplaires numériques de photos de plateau prises pendant le tournage (par mail), 1 tirage 13x19 d'une de ces photos, votre nom au générique de fin et un exemplaire de l'affiche du film au format 30x45.

Affichez fièrement votre mécénat !

Affiche 40x60 et scénario

pour 200,00 € et +

4 ARTINAUTES

Pour 200e, recevez l'affiche du film au grand format 40x60, 30 exemplaires numériques de photos de tournage (par mail), un tirage 13x19 d'une photo de votre choix, votre nom au générique de fin et un scan du scénario personnel du réalisateur, annoté, commenté et retravaillé lors du tournage (en pdf, par mail).

Emmagasinez les souvenirs et découvrez toutes les difficultés du passage de l'écrit au réel !

DVD du film

pour 500,00 € et +

2 ARTINAUTES

Pour 500e, recevez par mail 30 exemplaires numériques de photos de plateau, 1 tirage 13x19 d'une de ces photos, 1 affiche 40x60, votre nom au générique de fin, le scan du scénario personnel du réalisateur annoté et commenté et un DVD du film.

Visionnez le film que vous avez financé chez vous et faites le voir par vos amis !

Séjour en gite sur le décor, invitation à la projection équipe

pour 1 000,00 € et +

0 ARTINAUTES

Pour 1000e, recevez 30 exemplaires numériques de photos de plateau, 1tirage 13x19 d'une de ces photos, 1 affiche 40x60, votre nom au générique de fin, 1 scan du scénario du réalisateur, 1 DVD, Une invitation à la projection équipe du film et 2 nuits d'hébergement en gite sur le site du décor du film, à savoir la ferme et le corral du début du film. Sur place il est également possible de faire une ballade à cheval (encadrée) sur les autres décors du film.

Financez, visionnez et vivez à votre tour l'ambiance envoutante des contes de l'Ankou !

Invitation pour spectacle équestre, votre nom au générique du début

pour 2 000,00 € et +

0 ARTINAUTES

Pour 2000e, recevez 30 exemplaires numériques de photos de plateau, 1 tirage 13x19 d'une de ces photos, 1 affiche 40x60, 1 scan du scénario du réalisateur, 1 DVD, une invitation à la projection équipe, votre nom au générique de début, 2 nuits d'hébergement en gite sur le site du décor du film, et 2 places pour un spectacle équestre de la compagnie Fusions Equestres à Monterblanc.

Prolongez l'expérience équestre du film en assistant au travail des artistes qui ont travaillé sur "l'Ankou, l'Enfant et les Brigands".