Mécénat

L'ABRI
Un documentaire écrit et réalisé par Marie-Elise Beyne


| AUDIOVISUEL - CINÉMA
| PRODUCTION

1 000,00 €

5 000,00 € demandés

1
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
20%

Présentation du projet

m

Documentaire de création
Réalisation : Marie-Elise Beyne
Production : Elisa Benoist - Sharing Productions (France)
Durée : 52 minutes

m

Nous avons besoin de vous pour finir le documentaire L’ABRI !

 

m

En soutenant le long-métrage documentaire "L'ABRI", vous permettrez de finaliser le tournage, de mettre en place les moyens de post-production et de composer une musique originale.

Nous avons à ce jour obtenu plusieurs soutiens :

- Vosges TV pour la première diffusion du film, 

- le CNC (Centre National de la Cinématographie et de l’Image Animée) à l’unanimité des membres de la commission sélective qui ont exprimé un véritable enthousiasme à l’égard du projet,

- le département du Gard.

Autant d'encouragements qui nous confirment l’intérêt et la pertinence de ce sujet et des questions qu’il soulève tout autant que les partis pris artistiques de la réalisatrice.

Cependant son financement n’est pas encore bouclé. Nous sommes investis dans cette production depuis bientôt un an, productrice, réalisatrice, personnages réels de cette histoire inédite. Nous avons à cœur de porter à l’écran ce film tel que nous l’avons imaginé. Votre aide sera déterminante pour nous en donner les moyens.

 

M

Le contexte dans lequel s’inscrit le documentaire

m

Chaque hiver, du mois de novembre à la fin du mois de mars, le gouvernement français déclenche son Plan d’urgence hivernale. Des hébergements temporaires sont mobilisés pour les personnes sans domicile fixe. L'État cherche ainsi chaque année à limiter la surmortalité saisonnière liée en partie aux épidémies de maladies infectieuses, notamment respiratoires.

Avec l’arrivée du coronavirus, cette organisation a été renforcée et la trêve - qui n’a plus rien d’hivernale - prolongée d’un an.

Chaque personne mise à l’abri doit à présent bénéficier de 4m2 minimum pour éviter tout risque de contamination. Les foyers où les personnes dormaient en dortoirs ne peuvent plus être utilisés. Le gouvernement a sollicité les associations, les communes, les entreprises privées, afin de trouver des solutions d’hébergement adaptées à la nouvelle situation. Des bâtiments publics mais aussi des hôtels de tourisme, vacants du fait de la crise sanitaire, ont été sollicités.

En payant des chambres d’hôtel et un petit déjeuner à trois euros, l'État tente de mettre les SDF à l’abri. Il permet également aux hôteliers en manque de clients de traverser la crise. L’hôtel trois étoiles du documentaire fait partie de ces derniers.

m

 

m

m

 

Synopsis de L’ABRI

m

Une hôtelière tient un établissement trois étoiles dans le Sud de la France. Depuis un an, elle y reçoit une clientèle singulière. Des personnes sans domicile fixe, des migrants, des femmes victimes de violence, ont trouvé là un abri le temps de la crise sanitaire. Elle s’est inscrite auprès du 115 pour “faire du social”. L’attention qu’elle porte aux personnes qui se retrouvent à la rue, la manière à la fois ferme, voire rude, et prévenante dont elle s’adresse à elles, est liée à son parcours.

 

Entre interventions des travailleurs sociaux, entraide et attente, un état des lieux de l’hébergement d’urgence se dessine. La stabilité dont ces personnes bénéficient pendant ce sursis suffira-t-elle à les préserver d’un retour à la précarité ? Cette situation exceptionnelle permettra-t-elle de repenser la prise en charge des personnes qui se retrouvent à la rue ?

m

M

M

M

L’équipe

M

M

La productrice, Elisa Benoist - Sharing Productions

Pendant 25 ans, Elisa Benoist collabore avec de petites et de grosses structures de production (Avenue B, Agat Films, BBC Studios, Schuch Productions et plus récemment Rouge International et Gaumont TV, entre autres) à la production de films internationaux pour la télévision, le cinéma et les plateformes SVOD. Elle exerce différentes fonctions dans les domaines du documentaire et de la fiction : assistante à la réalisation, auteure-réalisatrice, assistante puis directrice de production et productrice exécutive.

Elle développe au sein de Sharing Productions des projets portés par des auteur.es – réalisateurs.trices issus des deux genres.

 

M

M

L’auteure et réalisatrice, Marie-Elise Beyne

Marie-Elise Beyne a passé une partie de son enfance en Nouvelle Calédonie puis son adolescence dans la ville nouvelle de Cergy alors en construction. Elle y développe sans doute son goût pour les paysages urbains. 

De Saint Charles (faculté d’Arts plastiques dépendante de Paris 1), en plus du cursus traditionnel qui lui permet d’accéder à l’histoire de l’art, elle garde le souvenir de sa rencontre avec le réalisateur Joseph Morder qui apprenait aux étudiants à « bricoler » des films en super 8, son matériau de prédilection. Il a sans doute influencé sa façon de réaliser ses premiers courts-métrages de fiction.

Après des stages puis de l’assistanat à la réalisation sur des longs métrages, des téléfilms et des émissions de télévision, Marie-Elise commence à travailler sur des documentaires. Elle réalise pour France 5 Histoire de la diplomatie française traitant plus précisément la manière dont le fonctionnement du Quai d’Orsay a évolué au cours des siècles, et un Thema d’Arte qui se penche sur les causes sociales du surendettement.

A cette époque, des réalisateurs comme Guy Girard, Eric Pittard ou Xavier Villetard lui communiquent leur goût des récits en musique et le plaisir de travailler la lumière. Leurs manières singulières d’aborder l’Histoire ou de réaliser des portraits de musiciens, d’écrivains, lui permettent de découvrir le documentaire de création. Elle poursuit cet enseignement en résidence d’écriture à l’école documentaire de Lussas où elle développe son film Revoir Cergy.

C’est avec ce film sur la ville où elle a grandi qu’elle commence son travail sur le paysage urbain ou péri-urbain. Elle aime filmer l’architecture, la manière dont un lieu est traversé par les personnes qui y habitent, les traces de ce qui s’y est passé.

En 2019, elle coréalise Dans la maison rouge en concentrant la narration du film autour de la maison du peuple de Limoges. La question de la maison - en tout cas l’endroit où l’on habite - devient centrale dans son travail. C’est pourquoi elle aime réaliser des films autour d’un lieu unique, d’un territoire circonscrit.

Aujourd’hui, après plusieurs formations à L’Ecole des Gobelins, elle développe également un travail en photographie avec toujours comme terrain privilégié la banlieue.

M

La cheffe monteuse, Young Sun Noh

Née en 1979 à Séoul en Corée du Sud, Young Sun Noh étudie l’art, le cinéma et les techniques de réalisation en France à partir de 2008. Elle exerce sa profession au montage dans divers projets de films documentaires depuis 2013. Elle a également réalisé deux documentaires, dont Yukiko, sélectionné dans les festivals internationaux.

m

M

MM

Les partenaires

m

m

Vosges TV, diffuseur régional

www.vosgestelevision.tv

 

M

M

M

CNC, financeur public

www.cnc.fr

 

M

M

 

Département du Gard, financeur public

www.gard.fr

 

A quoi sert l'argent collecté

Le film étant assuré d’une première diffusion télévisuelle, nous avons rassemblé une équipe de professionnels et inscrit sa réalisation dans un schéma de production classique bien que low cost.

Malgré cela, le financement actuellement acquis et encore espéré - hors campagne de crowdfunding -  ne permettra pas de couvrir le coût de toutes les étapes de fabrications techniques et artistiques, réduites à leur minimum indispensable pour garantir la qualité du film final.

À ce jour, le financement en place nous permet de finaliser le tournage et de dérusher avec la monteuse pressentie. L’argent collecté par Proarti participera pleinement à la mise en place des moyens de post-production et à la composition d’une musique originale.


 


Objectif de collecte

5 000,00 €

Montant Global

79 502,00 €

Dépenses

Désignation Montant

DROITS ARTISTIQUES

Droits artistiques 6 550,00 €
SOUS TOTAL 6 550,00 €

PERSONNELS

Personnels 28 705,00 €
SOUS TOTAL 28 705,00 €

CACHET MUSICIENS

Cachet musiciens 1 000,00 €
SOUS TOTAL 1 000,00 €

CHARGES SOCIALES

Charges sociales 18 831,00 €
SOUS TOTAL 18 831,00 €

TRANSPORTS, DEFRAIEMENTS, REGIES

Transports, défraiements, régies 7 733,00 €
SOUS TOTAL 7 733,00 €

MOYENS TECHNIQUES

Moyens techniques 3 223,00 €
SOUS TOTAL 3 223,00 €

POSTPRODUCTION IMAGE ET SON

Postproduction image et son 11 460,00 €
SOUS TOTAL 11 460,00 €

ASSURANCES ET DIVERS

Assurances et divers 2 000,00 €
SOUS TOTAL 2 000,00 €

TOTAL

TOTAL 79 502,00 €

Recettes

Désignation Montant

PRODUCTEUR DELEGUE

Sharing productions (acquis) 4 440,00 €
SOUS TOTAL 4 440,00 €

DIFFUSEURS FRANCAIS

Vosges TV (acquis) - Industrie 9 192,00 €
Tënk (en cours) - Industrie et Numéraire 6 330,00 €
SOUS TOTAL 15 522,00 €

CNC - FSA séléctif

Production (acquis) 30 000,00 €
SOUS TOTAL 30 000,00 €

AIDES SELECTIVES

Procirep - Angoa (en cours) 9 540,00 €
Département du Gard (en cours) 15 000,00 €
SOUS TOTAL 24 540,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 5 000,00 €

TOTAL

TOTAL 79 502,00 €

Contreparties

MERCI

pour 5,00 € et +

0 ARTINAUTES

Merci pour votre participation, chaque geste compte !

VOTRE NOM SUR LE SITE WEB

pour 20,00 € et +

0 ARTINAUTES

Merci ! Le projet avance grâce à vous ! Votre nom sera crédité sur le site de Sharing Productions.

Votre don peut être défiscalisé !

Ainsi, un don de 30€ ne vous coûtera en définitive que :

- 10,20€ pour un particulier

- 12€ pour une entreprise

VOTRE NOM AU GENERIQUE

pour 50,00 € et +

0 ARTINAUTES

Merci beaucoup ! Vous serez crédité dans le générique de fin du film et sur le site de Sharing Productions.

Votre don peut être défiscalisé !

Ainsi, un don de 50€ ne vous coûtera en définitive que :

- 17€ pour un particulier

- 20€ pour une entreprise

LIEN DU FILM

pour 100,00 € et +

0 ARTINAUTES

Mille mercis ! En plus des contreparties précédentes, vous aurez un lien d’accès sécurisé pour voir le film.

Votre don peut être défiscalisé !

Ainsi, un don de 100€ ne vous coûtera en définitive que :

- 34€ pour un particulier

- 40€ pour une entreprise

AVANT-PREMIERE

pour 500,00 € et +

0 ARTINAUTES

Merci beaucoup pour votre soutien, qui permet une avancée significative du film ! En plus des contreparties précédentes, nous vous inviterons à son avant-première.

Votre don peut être défiscalisé !

Ainsi, un don de 500€ ne vous coûtera en définitive que :

- 170€ pour un particulier

- 200€ pour une entreprise

MENTION SPECIALE

pour 1 000,00 € et +

0 ARTINAUTES

Vous portez le projet, nous vous remercions grandement !

Mécène du film, votre nom et/ou le logo de votre structure sera crédité au générique de fin du film, ainsi que dans tous les documents de promotion de L’ABRI.

Vous profiterez de toutes les contreparties précédentes, et d'invitations à tous les évènements liés au projet.

Votre don peut être défiscalisé !

Ainsi, un don de 1000€ ne vous coûtera en définitive que :

- 340€ pour un particulier

- 400€ pour une entreprise

BANDE ANNONCE

pour 2 000,00 € et +

0 ARTINAUTES

Grand mécène du film, votre soutien nous est très précieux.

En plus de toutes les contreparties précédentes, vous disposerez de la bande annonce du film, avec votre nom et/ou logo en fin de BA pour pouvoir la relayer et faire valoir votre mécénat.

Votre don peut être défiscalisé !

Ainsi, un don de 3000€ ne vous coûtera en définitive que :

- 1020€ pour un particulier

- 1200€ pour une entreprise

PROJECTION PRIVEE

pour 4 000,00 € et +

0 ARTINAUTES

Mécène principal, nous vous remercions pour votre engagement!

En plus de toutes les contreparties précédentes, nous vous prêterons une copie haute définition du film qui vous permettra d’organiser une projection privée non-commerciale.

Votre don peut être défiscalisé !

Ainsi, un don de 4500€ ne vous coûtera en définitive que :

- 1530€ pour un particulier

- 1800€ pour une entreprise