Mécénat
Icon proarti

La nuit juste avant les forêts & autres spectacles...
Janvier (répétition) & mai 2021 / création-reprise de la pièce de Bernard-Marie Koltès au Théâtre de la Boutonnière à Paris.

Collecte Réussie


| ARTS DE LA SCÈNE
| PRODUCTION, DIFFUSION

5 190,00 €

5 100,00 € demandés

14
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
101%

Présentation du projet

Bonjour ! Nous sommes BordCadre.
La compagnie de théâtre de Cécile Rist et Guillaume Tobo. Cécile écrit et met en scène, Guillaume produit et joue.
Depuis vingt ans, le théâtre est l'occasion d'embarquer comédiennes et comédiens, musicien, techniciens et publics dans de grands écarts ludiques. "Jouer à ... " comme des enfants. " Jouer pour de vrai ... " comme les enfants. Nous choisissons des textes qui vibrent de tension, de nos désirs, où les personnages virevoltent, se fritent et s’animent dans les œuvres de Molière, Pinter, Feydeau ou Shakespeare, mais aussi dans nos propres textes (ConnectiC, Il n’était qu’une fois…). Nos spectacles nous ont menés à Béthune et Avignon, Paris et Avion, jusqu’au Royaume-Uni, car BordCadre a la fibre britannique !
Nous jouons partout et devant tous ceux qui le veulent bien.
/
Un projet qui a pour nom La nuit juste avant les forêts.
Quel titre mystérieux !
Nous avons rencontré La nuit juste avant les forêts comme d'autres rencontrent un poteau : nous lui sommes rentré dedans, par hasard, un matin d’hiver.
Jouer ce spectacle, c’est amorcer l’année 2021 avec la puissance des mots de Bernard-Marie Koltès, qui résonnent aujourd’hui comme un cri, un rire, un puissant besoin d’amour, c’est « passer une folle nuit étrange et envoûtante », c’est l'envie profonde de transmettre une énergie qui nous est - à toutes et à tous - indispensable.
/
Après avoir monté le spectacle au OFF d’Avignon en 2019, nous le jouerons tout l’hiver 2021 au Théâtre de la Boutonnière à Paris avant de tourner en France. Ce théâtre est un lieu magique, presque secret, on pourrait passer devant mille fois sans le découvrir. BordCadre rejoint l'équipe de la Boutonnière avec des compagnies amies pour en faire un lieu vivant et libre.
/
Depuis plusieurs mois, BordCadre prépare 2021.
Pour bâtir un socle professionnel à la compagnie, des collaborations nouvelles se sont créés, des liens se sont tissés : un lieu, une chargée de diffusion, une attachée de presse, une chargée de développement. Car lorsqu’on écrit, produit, cascade, joue, on ne peut pas être partout ! Les métiers du théâtre sont aussi ceux de la programmation et de la communication, de l’illustration et de l’éclairage, de la peinture et du digital. Et notre compagnie tient, encore plus en ces jours incertains, à s’assurer de l’enthousiasme de professionnels pour pratiquer son ouvrage, vivre et faire vivre.
/
Concrètement, nous avons déjà :
… serré nos coudes contre ceux de nos camarades et imaginé comment faire autrement ;
… créé un nouveau site pour informer et partager nos projets ;
… inventé et calé toutes les collaborations à venir ;
… établi le programme de l’hiver 2021;
… calculé, mutualisé et serré les budgets ;
… contacté et discuté avec 250 programmateurs de théâtre en France ;
… réalisé l’affiche de La nuit juste avant les forêts ;
… déjà répété 10 jours et répèterons encore deux semaines ;
… repeint les murs du théâtre d’un gris stupéfiant et composé une fresque changeante (© Marc Feld) ;
… lancé une campagne de crowd-funding ;
… contacté des entreprises pour du mécénat, comme aux beaux jours de Léonard De Vinci et Luis Bunuel ;
… mis au point des actions artistiques avec l’Association Paul Guinot pour les aveugles et les malvoyants ;
… produit une exposition et des lectures musicales avec l'équipe du 100, lieu culturel et solidaire à Paris 12ème, qui ouvrira au mois de janvier 2021 ;
… pré-casté et mis sur les rails Tailleur pour dames de Feydeau, que nous jouerons à l’automne ;
… achevé l’écriture d'un texte original pour un spectacle qui sera monté dans un an.
/

/

2021 s’ouvre donc sur deux mois de représentations de La nuit juste avant les forêts, avant une tournée en France.
Pendant et après, des projets s’imbriquent et s’échafaudent pour ne rien manquer, inventer toutes sortes de moments de futures rencontres entre nous tous.
/
Étant à un cheveu de faire advenir ce programme entier, nous vous proposons de contribuer à amorcer la pompe de 2021, avant que le public ne revienne en masse et en chantant dans les salles - nous permettant de retrouver une fluidité financière minimale.
/
Est-ce si important, après tout ?
Nous croyons au théâtre, qu’il soit un divertissement brut, un échange entre humains - certains assis, certains debouts, un moyen d’expression vieux comme le monde, un métier ! Nous avons… discuté, travaillé, répété, fait des tableurs Excel, écrit des dossiers, répété, repeint les murs, imprimé des affiches, répété… C’est presque prêt. Ce spectacle est le premier pas vers une renaissance de BordCadre mais aussi une renaissance du théâtre, des mots solides, de l’émotion, du lien social.
/
Ce texte qui nous bouleverse semble être fait pour être joué et partagé maintenant. Rire, se glacer, vibrer… Koltès nous embarque sans nous lâcher de la première et seule majuscule du texte à son point final, c’est un voyage humain qui restaure la sensibilité, fait rebattre les coeurs car il s’agit de l’Autre. Aujourd’hui, l’Autre prend la figure de toutes et tous. L’Autre, caché, invisible, envahissant, intempestif, cet Autre est dans nos désirs, nos discussions. Cet Autre, c’est nous-mêmes.
/
Une collecte, pour quoi faire ?
Ce projet, nous l’avons modelé, joué, mâché, ajusté : il est prêt. Pour être présenté au public. Être partagé. Et nous sommes déterminés à jouer chaque représentation prévue. Pragmatiques, nous savons que les salles seront au mieux à demi-combles du fait des mesures sanitaires, et ne rempliront pas les caisses avant quelque temps. Il faut tenir, pas longtemps, mais tenir, tenir pour renaître. Voulez-vous nous épauler ?
/

/

(( si vous êtes partants pour nous soutenir, vous pouvez choisir un DON SIMPLE avec ou sans contrepartie ou un DON OUVRANT À MÉCÉNAT, vous pouvez également choisir tout simplement de venir voir le spectacle, et dans tous les cas, merci ! ))

/

/

/


A quoi sert l'argent collecté

L'argent collecté servira à ...

  • financer une partie des salaires artistiques
  • financer une partie des salaires liés à la communication et la vente du spectacle
  • financer le fonctionnement ultérieur de la compagnie
  • réaliser un dossier pédagogique
  • réaliser les éléments de communications ( images fixes, animées, en ligne, prises audio ... ) utiles ultérieurement pour la presse, les actions de médiations ou les actions de présentation du projet, de la compagnie ou de ses artistes ( ... )
    • une caméra, un réalisateur, un chef-opérateur, un preneur de son, un photographe ... nous imaginons différents supports de communication cruciaux en cette période de " stop & go " et de recul de la présence physique

.

.

Si d'aventure, les sommes récoltées excédaient nos espérances, l'argent collecté servirait à en priorité au développement du voisin du 48ème ( le nouveau texte de Cécile Rist ) qui est au coeur de l'avenir de la compagnie.

  • envisager l'exploitation prolongée du spectacle
  • et même ... acheter quelques coussins de sol pour celles et ceux qui seront au tout premier rang

.

Nous mettrons régulièrement en ligne les avancées des réalisations : c'est à dire le spectacle lui-même et son accueil par le public ou le milieu professionnel & les éléments de communication/médiation réalisés à partir de ces deux mois au théâtre de la Boutonnière.

 

 


Objectif de collecte

5 100,00 €

Montant Global

22 591,00 €

Dépenses

Désignation Montant

salaires

salaires (artistes, chargée de production, diffusion, communication ...) 10 220,00 €
SOUS TOTAL 10 220,00 €

charges sociales

charges sociales patronales 5 461,00 €
SOUS TOTAL 5 461,00 €

Assurance annuelle

assurances 210,00 €
SOUS TOTAL 210,00 €

Communication - prestation et matériel

communication 4 250,00 €
SOUS TOTAL 4 250,00 €

Droits d'auteurs

Droits d'auteurs 550,00 €
SOUS TOTAL 550,00 €

Régie et divers

Régie et divers 600,00 €
SOUS TOTAL 600,00 €

Transports

Transports 300,00 €
SOUS TOTAL 300,00 €

Imprévus

Imprévus 1 000,00 €
SOUS TOTAL 1 000,00 €

TOTAL

TOTAL 22 591,00 €

Recettes

Désignation Montant

ACSV-Theatre le Maraudeur

préachat ACSV 2 000,00 €
SOUS TOTAL 2 000,00 €

billetterie

recettes des places vendues pour les représentations 4 500,00 €
SOUS TOTAL 4 500,00 €

bordcadre / C. Rist & G. Tobo

autofinancement via stages & prestations extérieures 8 200,00 €
SOUS TOTAL 8 200,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 5 100,00 €

TOTAL

TOTAL 19 800,00 €

Jouer, créer, vivre...

« Un dimanche glacial de novembre 2017, je suis entré dans une librairie boulevard Saint-Germain. On ne devrait jamais rentrer dans une librairie quand le froid règne au dedans et au dehors. Sur un rayonnage, j'ai découvert quelques ouvrages de la jeunesse de Bernard- Marie Koltès que je ne connaissais pas ; et mon regard s'est arrêté sur le classique LA NUIT JUSTE AVANT LES FORÊTS... J'ai acheté le livre. Un exemplaire d'adolescence dormait depuis au moins vingt ans dans un de mes cartons en province. Je n'avais jamais réussi à le lire. Mais cet après-midi-là, je l'ai lu à voix haute en entier, dans le petit bureau désert que me prêtait une amie, du côté de la rue du Temple. Le texte m'a bouleversé. J'ai appelé Cécile ( mon amie et complice en théâtre ). Elle l’a lu à son tour. Nous avons décidé de le monter. Comment ? Où ? Réussirions-nous à donner vie à ce sommet du théâtre, une sorte d'Hamlet en solo ? Rien n'était vraiment clair... Mais rien n'est clair avant l'action. »

C'est dans le silence et le secret que le désir s'élance. Loin du murmure du présent. Ou de son vacarme. C'est lui qui nous donne accès au monde. Faire un théâtre politique ? Un théâtre qui résonnerait haut et clair avec la musique tragique de ces années d'un plomb nouveau ? Oui... pourquoi pas... mais cela n'a en réalité rien à voir car notre premier geste artistique est aveugle et sourd. Comme celui d'un enfant. Il s'agit de déplier une sensibilité et non de la figer dans un discours déjà mort sur un monde qui nous enchante ou nous désespère... c'est selon.

Pourquoi écrire ces phrases ?

Parce que ce texte écrit dans la fièvre en 1977 est un brûlot politique, poétique, existentiel et métaphysique qui résonne étrangement avec notre époque. Maladie, violence politique, violence dans les rues, ratonnade, racisme, homophobie, mondialisation, délocalisation, sous-prolétariat, réunion de carrefours... totalitarisme et haine de l'AUTRE... tout est déjà dans cette nuit de 1977.

Fin 2017, ce texte nous devint alors nécessaire. Nous décidâmes de relancer une aventure endormie depuis 7 ans : Bordcadre, le rêve d'un théâtre populaire né dans les marges et les interstices de l'institution - squats mais Odéon-Théâtre de l'Europe, DRAC mais dortoirs communs... Bordcadre reste une expérience politique inachevée et imparfaite dans son fonctionnement - codirection, parité, distraire/expérimenter, esprit de troupe, renversement des positions (ne jamais gouverner sans faire l'expérience quasi simultannée d'être gouverné)... - et son rapport au public. Mais du désir à sa réalisation, ce nous prit 3 ans, du temps, de l'argent, de la patience, de l'énergie et une passion jamais éteinte car nourrie du texte qui n'en finit pas de nous réveiller et de résonner avec ce que l'on appelle " l'actualité " ou l'histoire. Aujourd'hui encore, nous répétons ce texte-monde.

En juin 2018, nous avons présenté un " test " au café de la Danse. Il fallait qu'il soit à la hauteur de nos espérances pour que nous envisagions de réveiller notre rêve. Il le fut. Un an plus tard, nous présentions le spectacle au Petit Louvre dans le OFF d'Avignon 2019 chez feue Martine Spangaro - encore un immense merci pour sa confiance. Nous engagions un début de tournée puis la Covid survint. Aujourd'hui, nous poursuivons l'aventure et présenterons le spectacle à Paris dès la fin du mois de janvier.

Il faut jouer. Il faut dire ces mots. Aujourd'hui plus que jamais.

Contreparties

Bord plateau

pour 10,00 € et +

0
ARTINAUTES

300
DISPONIBLES

Il s'agit d'une rencontre ouverte, chaleureuse et détendue avec l'équipe du spectacle à l'issue du spectacle.

Rencontre.

pour 50,00 € et +

1
ARTINAUTE

119
DISPONIBLES

la nuit juste avant les forêts nous parle de déréliction. Non pas de solitude car être seul.e est notre lot mais nous sommes seul.es ensemble. Quand cet " ensemble " s'évanouit, alors l'étranger s'avance.

Nous proposons une après-midi de croisement. Un jeu d'1 minute en présence. Chacun ou chacune passe 1 minute en présence d'un ou d'une actrice de la compagnie. Sans paroles. Peut-être en se prenant dans les bras. Peut-être en chantonnant. Peut-être en se tenant la main. Peut-être en se regardant. Ou pas. Peut-être sans rien faire. L'invité(e) rentre dans la salle. 1 minute se passe en présence de l'acteur. Puis il.elle ressort. Nous avons 4 heures, soit 240 minutes, soit 30 secondes entre chaque " session d'1 minute ". Soit 120 sessions possibles.

Une expérience.

Un jeu de présence.

Un jeu.

Billet pour le spectacle

pour 100,00 € et +

3
ARTINAUTES

147
DISPONIBLES

Pour une contribution de 100 €, une place d'une valeur de 25 € est offerte par la compagnie.

Du mot au verbe - atelier rencontre.

pour 200,00 € et +

1
ARTINAUTE

23
DISPONIBLES

Proposition de passer une après-midi ludique dans un groupe limité à 12 participants à explorer le lien entre le mot (sur le papier), le verbe (le texte incarné) et l'action. Matériau textuel : Bernard-Marie Koltès, Beckett, Shakespeare et toute autre proposition poétique.

Faust dit: «Au début était le Verbe», puis se corrige: «Au début était l'Action.» Les espèces qui ont remporté l'épreuve de la sélection naturelle sont celles qui ont su gagner quelques millisecondes pour capturer une proie, pour échapper à un prédateur. (Alain Berthoz in Le sens du mouvement ).

Comment agir un texte ?

Comment bouger un texte ?

Qu'est-ce que la parole ?

Qu'est-ce qu'une action ?

Au départ... il y a la vie.

Il y a le mouvement.

Carnet de route " la nuit "

pour 250,00 € et +

1
ARTINAUTE

19
DISPONIBLES

Il s'agit du carnet de notes ( agrémenté de croquis et de photos ) de l'aventure. L'ouvrage serait prêt cet été. Il retrace la création du spectacle et prolonge les pistes de réflexions ouvertes par le texte. L'ouvrage se veut un " objet " artistique autant qu'une fenêtre ouverte sur l'aventure de la nuit.