Mécénat
Icon proarti

La Mate
L’histoire d’une famille déjantée dans les années 60...

Collecte Réussie


| ARTS DE LA SCÈNE
|

3 715,00 €

2 000,00 € demandés

18
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
185%

Présentation du projet

"La Mate" raconte l’histoire d’une famille nombreuse catholique dans les années 60. Un père médecin militaire bipolaire, une mère polyamoureuse et prolifique. Une tribu pas comme les autres avec des restes de bourgeoisie et des soucis d’argent réglés avec une désinvolture bien personnelle par la Mate…

Flore Lefebvre des Noëttes nous raconte, joue et revit avec l’énergie de l’enfance, le quotidien, les rires et les peurs, la maison au bord de la mer, les jeux, la violence avec laquelle la Mate faisait TAIRRRE la bande, la douceur pastel de la grand-mère, les errances du Pate, les bagarres pour tirer sa part de nourriture à table, "la poitrine horizontale" et vaste de la Mate...

Ça va vite et loin, et le récit intime prend la forme géante d’un conte drôle, acide et burlesque dans lequel chacun peut plonger et se reconnaître.

Distribution :

Texte et jeu de Flore Lefebvre des Noëttes / Direction d'acteur Anne Le Guernec / Création lumière Laurent Schneegans / Costume Laurianne Scimemi

Le spectacle a été créé grâce la coproduction de la Comédie de Picardie d'Amiens et le soutien du Théâtre du Nord, de la Comédie De l'Est-centre dramatique d'Alsace, du CDN Besançon Franche-Comté et de la Maison des Métallos. Il a joué dans chacun de ces lieux ainsi qu'à La Piscine (Châtenay Malabry) et au Théâtre Montansier (Versailles). La Mate continue sa route à Avignon cet été... et c'est pour donner au spectacle toutes ses chances que nous faisons appel au financement participatif. Chacun pourra retrouver un peu de sa famille dans les histoires de Flore, mieux l'aimer et mieux la détester.

La Mate en quelques mots par l'auteur :

1)- D’où la nécessité de raconter cette histoire m’est-elle venue ?

A la mort de ma mère, les souvenirs se libèrent, pour la première fois je prends la plume et j’écris l’histoire de notre famille si singulière. (C’est aussi une façon de faire revivre ma mère et d’en faire un hommage). Les mots font images et les images font écriture. Des petits tableaux naissent avec précision. C’est l’occasion pour moi de rire beaucoup. Je reconstruis une nouvelle histoire familiale renversant son tragique en fable comique brossée à la Honoré Daumier, inspirée de mes lectures récurrentes du « Combray » de Marcel Proust, au premier chapitre d’ « A La recherche du temps perdu ».


L’idée me vient d’en faire théâtre, je viens alors mentir-vrai à partir du moment où je le joue, me voilà passée ailleurs, je dépasse le cadre personnel autobiographique et familial, j’en fais un acte de sublimation et de création, je crée une fiction : « La Mate ».


J’en lis d’abord des morceaux choisis à une amie comédienne Anne Le Guernec, puis à des amis, puis à des cercles de plus en plus larges dans des appartements et des salles de répétition. A chaque représentation où l’on rit beaucoup, les spectateurs reconnaissants, me disent que c’est très bien écrit, qu’ils veulent voir la suite, c'est-à-dire mon adolescence que je suis en train d’écrire, que c’est drôle et touchant. (Dixit : Dominique Reymond, André Marcon, Anne Benoît, Elisabeth Mazev, Michèle Raoul Davis, Michel Archimbaud, Anne de Amézaga, Guy-Pierre Couleau, Stéphane Braunschweig, Christophe Maltot, Philippe Awat, Lisa Wurmser, Christine Friedel, Anouk Grinberg, Guillaume Delaveau, Célie Pauthe, Christophe Rauck, Cécile Garcia Vogel, Olivier Werner etc…)

2)- Quel en est l’intérêt ?

Le fait de réécrire cette histoire a créé du lien avec moi-même, me rend légère, et incarner cette fiction devant un public, créé entre vous, les spectateurs, et moi un renouvellement de ce lien. Cette légèreté d’être et ce rire qui me prenait en écrivant ces petits tableaux, se communique, après chaque représentation. La parole se libère du côté du public, un écho, un dialogue se crée tout naturellement. Ainsi le chemin que j’ai fait vers moi-même, chacun d'entre vous pourra le faire vers lui-même. Amener les gens à se retrouver eux-mêmes, les amener à l’universel par le rire est une expérience enrichissante pour chacun.

3)- Quel style a le spectacle « La Mate » ?

Je suis à la fois comédienne et peintre, le style de l’écriture de «La Mate» est truculent et évocateur, on y entend et on y voit une succession de petits tableaux drolatiques parfois proches d’un Hanok Levin. Mon style en tant que comédienne est épique et lyrique, de caractère comique, ce qui permet au public de rire beaucoup tout en étant touché par la profondeur humaine de l’histoire que je joue.


Le son, les chansons des années 60, les lumières puissantes de Laurent Schneegans, le costume simple et noir comme de l’encre de Laurianne Scimemi, un tapis de danse blanc semblable à une page blanche à écrire, la complicité de Anne Le Guernec pour la direction d’acteur, créeront un tout rêvé, magique, comique et touchant.

A quoi sert l'argent collecté

Grâce à votre soutien, nous pourrons optimiser la communication autour du spectacle pour accroître notre visibilité durant le Festival (affichage, tracteurs, etc.).

Avignon est une vitrine incontournable pour faire exister un spectacle, rencontrer le public mais surtout mobiliser les programmateurs afin que "La Mate" ait une belle vie dans les théâtres de France et de Navarre. 


Montant de l'appel à dons

2 000,00 €

Montant Global

0,00 €

Dépenses

Désignation Montant

TOTAL

TOTAL 0,00 €

Recettes

Désignation Montant

Proarti

Financement participatif proarti 2 000,00 €

TOTAL

TOTAL 2 000,00 €

Contreparties

Odette

pour 10,00 € et +

0 ARTINAUTES

Un grand MERCI et votre nom sur le site internet www.lamate.fr

Claudette

pour 25,00 € et +

1 ARTINAUTE

Les contreparties précédentes et une affiche du spectacle.

Bernadette

pour 50,00 € et +

3 ARTINAUTES

Les contreparties précédentes et un verre offert à l'issue d'une représentation.

Elisabeth

pour 100,00 € et +

1
ARTINAUTE

14
DISPONIBLES

Les contreparties précédentes et le livre dédicacé.

Edouard

pour 150,00 € et +

1
ARTINAUTE

9
DISPONIBLES

Les contreparties précédentes et une place offerte au Théâtre des Halles durant le Festival.