Mécénat
Icon proarti

La Loterie Pierrot

Collecte Réussie


| ARTS DE LA SCÈNE
| Thonon-les-Bains
| PRODUCTION, DÉMOCRATISATION CULTURELLE

12 067,00 €

12 000,00 € demandés

92
Soutiennent
4
Recommandent
3
Suivent
100%

Présentation du projet

« A l’heure du tout communicant aseptisé, il y a urgence à dire des langues foisonnantes, vibrantes, débordantes, animales telles que celle de Valère Novarina, à tenter d’entendre et apprivoiser le rapport organique que les auteurs tels que lui entretiennent avec le langage afin de pouvoir lancer en vérité les mots dans le monde. » Nathalie Texier - metteure en scène

Notre projet de création théâtrale

Suite logique d’un travail de proximité mené sur le Chablais Haut-Savoyard depuis de nombreuses années, dans une démarche où Théâtre et Social s’entremêlent, notre projet se développe depuis 2015 sur ce territoire et plus particulièrement sur Thonon-les-Bains, ville centre.

Ce projet de création est lié au patrimoine immatériel régional, aux habitants de ce territoire, et à un auteur local à rayonnement international, Valère Novarina.

La Foire de Crête et la Loterie Pierrot, emblématiques moments de vie, associent singularité et universalité.
Valère Novarina s’est emparé de ces temps forts de rassemblement, de théâtralité et de convergence populaires dans son texte intitulé La Loterie Pierrot.

La Loterie Pierrot est un bouquet, une ronde, un microcosme d’humains réunis autour d’une attraction de Foire, un numéro de Théâtre miniature avec en son centre une figure mi-humaine, mi-pantin : premier théâtre qu’aient connu entre autres les Thononais et les Chablaisiens, vrai théâtre populaire accessible à tous.

A travers ce texte, nous mettons en œuvre un travail sur les mots et sur les hommes, sur l’Homme, sur le local, le particulier, le singulier, universellement et intemporellement touchant car justement issu et attaché à une réalité géographique et temporelle. Dans cet inventaire poétique, chaque figure, chaque trace d’homme, a son instant.

Après avoir proposé des ateliers de sensibilisation, des temps de rencontre et de collectage, ainsi que des petites formes théâtrales (dans et hors les murs), l’étape finale du projet arrive avec la création du texte de Valère Novarina sous chapiteau en novembre prochain, qui nous l’espérons sera suivie d’une belle tournée ici et ailleurs.

Nous souhaitons créer ce spectacle avec une équipe de 8 personnes, sous un chapiteau de cirque, in situ, sur la Place de Crête à Thonon-les-Bains (Haute-Savoie).

Nous souhaitons présenter ce spectacle du jeudi 23 au dimanche 26 novembre 2017.

La Place de Crête est un des premiers lieux de Théâtre à ciel ouvert du Chablais, lieu de Foire, lieu de convergence des identités, des cultures, des langues, et lieu de mémoire des 1527 personnages du texte La Loterie Pierrot de V. Novarina.

Dix jours de répétitions sous chapiteau (du 13 au 22 novembre 2017) ne seront pas de trop pour voir aboutir cette création théâtrale. Certaines des répétitions seront ouvertes gratuitement aux scolaires et au grand public.

Disposer d’un chapiteau de cirque nous permet d’être en adéquation avec notre projet artistique : notre Loterie Pierrot se veut circassienne, festive, circulaire, foraine, poétique et ouverte à tous.

Nous avons fait le choix d’un prix d’entrée modeste (12 et 18 €) ainsi que d’une petite jauge (150 places) pour offrir confort et proximité à un public large, initié et non-initié.

Nous avons besoin de votre soutien pour que cette création singulière voie le jour.
Nous avons tous besoin que des projets « non conventionnels » existent.
Nous avons tous besoin que ces projets se réalisent.

Ce type de projet, associant théâtre et social, que la Compagnie mène depuis plusieurs années, est accompagné financièrement par des partenaires institutionnels mais sans augmentation des subventions pour la plupart et ce depuis neuf ans. Certains partenaires ont même dû revoir à la baisse leur aide sur ce projet spécifique.
De plus, les partenaires, bien que multiples, ne versent pas forcément tous de l’argent. Pour certains, leur aide se traduit par d’autres moyens : mise à disposition de salles, de matériel, encadrement de rencontres…

De notre côté, nous avons pour éthique et pratique de rémunérer tous les postes, sur tous les jours de travail (période de répétitions et de représentations) afin de valoriser la professionnalisation des différents corps de métier qui collaborent à nos spectacles. Les artistes et techniciens engagés acceptent, eux, des salaires minimums afin que ce type de projet puisse exister.
Sur ce projet, nous avons aussi décidé d’engager une des personnes rencontrées lors de nos ateliers, afin d’accompagner son parcours d’insertion professionnelle et sociale.
Nous avons souhaité aussi reprendre un axe qui nous est cher : le travail de troupe.

Face aux charges que représente notre projet de création, les apports actuels ne sont pas suffisants.

Dès le début de nos actions spécifiques, nous avons toujours fait appel au soutien, à l’écoute et à la participation active du public le plus divers afin surtout de créer échange, rencontre, partage entre toutes les personnes pouvant graviter autour des créations.

Nos projets parviennent à mettre en contact de façon concrète et sans distinction des gens de statuts sociaux très divers : des personnes issus des milieux les plus aisés à d’autres vivant avec parfois moins que le minimum vital.
La rencontre se fait, le partage existe, prouvant que quand on le souhaite vraiment, tout est possible ! Nous voulons continuer !

Aujourd’hui, faire appel au financement participatif, c’est à la fois trouver les moyens financiers pour aboutir notre projet mais aussi continuer à défendre l’idée que la bienveillance et le partage demeurent des valeurs bien vivantes.

(NB : Soutenir ce projet vous permet de bénéficier d’une réduction fiscale…)

La Loterie Pierrot de Valère Novarina

« Depuis plus de cinq cents ans, chaque premier jeudi de septembre, des milliers d’habitants du Chablais, montant des bords du Léman ou descendant de la montagne par les trois vallées de la Dranse (Dranse d’Abondance, Dranse de Morzine, Dranse de Bellevaux), se retrouvent le jour de la « Foire de Crête » sur l’une des collines qui dominent Thonon pour vendre, boire, manger, danser, acheter, jouer.

Tous les personnages de cette scène sont réels, sauf cinq. L’usage, en Savoie, est de désigner plus volontiers les gens par leur sobriquet que par leur état civil : Aimé Stelhin est dit Gabin ou Aimé à l’ancien, Marcel Trabichet est dit Marcel à Bison, Louis-Nestor Liardet est dit Razibus ou Louis la Grêle ou Grêlon…

L’auteur, après avoir rassemblé ceux qu’il connaissait, a collecté auprès d’amis des trois vallées plusieurs milliers de noms, surnoms et sobriquets, acquis ou héréditaires, célèbres ou presque oubliés. Cette enquête a duré de décembre 1992 à février 2009.

Il fallait attribuer à chacun - selon ce qu’on savait de lui - l’action qui lui convienne : la règle dite du renouvellement verbal voulait que cette action soit unique et que le verbe qui la désigne ne soit pas utilisé une seconde fois. »

(4ème page de couverture de La Loterie Pierrot - Ed. Héros-Limite et Fondation Facim - 2009)

Le singulier dans le collectif

« Je suis un amasseur de mots » V.N.

1527 sobriquets collectés, accumulés, amassés, répertoriés, scandés…

Incroyable témoignage de mille cinq cent vingt deux habitants ayant réellement existé dans les trois Vallées, à Thonon-les-Bains et dans le Chablais ; plus cinq imaginés par l’auteur.

Théâtrale par essence même lorsqu’elle n’a pas la forme traditionnelle du texte dramatique, l’écriture de Novarina est faite pour être entendue plus que lue.

Son écriture est théâtrale car elle « recommence le monde à chaque prise de parole : Souffle de vie et voix du monde. » (Doris Jakubec)

C’est à travers la parole vraie, unique, primitive à chacun que la Poésie peut exister.
Les mots ne sont pas simplement des outils de communication utiles. A l’instar de Valère Novarina, en nous émerveillant toujours « d’être des animaux qui parlent », nous défendons les mots comme de la matière vivante, vibrante avec laquelle chacun, quelques que soient ses origines, son statut socio-culturel, peut déployer son caractère unique, poétique, comique, insoumis.

La parole, loin des discours mortifères de la grande consommation et des media, et ceux paralysants des élites, redevient alors matière primaire et jubilatoire pour enchanter sa vie et réenchanter le monde.

Don de 1527 figures humaines

Autour d’images d’une Loterie Pierrot fantomatique, surgiront les figures humaines répertoriées par Valère Novarina.

La parole suffit à reconvoquer les absents, à les rendre immédiatement vivants, à les faire naître d’un simple souffle, là sous nos yeux. Ici, elle les convoque de façon fulgurante, l’essentiel de chacun étant dit dans une action unique qui leur est associée.

La parole s’autorisera aussi des détours, des lacets, comme sur les sentiers de montagne pour s’arrêter plus longuement chez celle-ci ou celui-là, à travers certaines des anecdotes retenues parmi les notes dans la marge, pour des instantanés se réinscrivant dans le temps et l’espace.

On apprendra par exemple que « Les frères Passet se retrouvent à la fontaine » et qu’ils sont aussi nommés « Frères Passe-lacet, vrais jumeaux. Tenaient un magasin de caoutchouc, cirage, colliers de chiens, lacets, fleurs de plastique, rue Vallon. En 1960 ont décidé d’apprendre l’Esperanto à Annemasse. Ont abandonné parce que leur professeur disait du mal du Général de Gaulle. »

Chaque figure, appelée et ressuscitée, retrouvera sa place dans la grande photographie de ce moment unique proposé par l’auteur, comme pour réinscrire l’empreinte de chaque existence, de chaque parole, et la redire indispensable à la composition même de cette photographie.

… Un Théâtre pour faire renaître les fantômes qui nous frôlent et nous murmurent leurs caractères uniques à travers le temps et aussi pour ne jamais oublier « le mystère de parler. »

Un projet de Théâtre pour tous

Dans la continuité de son travail réalisé dans le Chablais de 2008 à 2013 aux Allinges et sur le Domaine de Rovorée - la Châtaignière associant Théâtre, Arts et Insertion, et forte de la réussite de ce projet, la Compagnie a poursuivi ce travail à travers La Loterie Pierrot en initiant un parcours artistique et théâtral permettant d’associer des personnes de tous âges (dès 14 ans) dans une large diversité géographique, culturelle et sociale.

… en proposant à tous, au grand public, d’y participer (projet pluri et intergénérationnel),
… en associant professionnels et amateurs autour d’un même projet pour un travail sur la parole… afin d’entendre l’autre à travers l’unicité de sa langue et de s’enrichir de la diversité des langues et des autres,
… en amenant à des pratiques artistiques en tant qu’acteur et spectateur,
… en y associant des personnes isolées socialement et culturellement,
… en souhaitant parvenir à ce que certaines personnes, dont l’estime de soi peut être très faible, s’autorisent, « se donnent le droit » d’accéder au Théâtre,
… en proposant aux participants la découverte d’un auteur à travers un texte qui raconte une histoire, des histoires, rattachée(s) à leur lieu de vie, autour d’un événement familier, connu de tous,
… en provoquant des rencontres accessibles à tous autour de l’oralité, de l’écrit, de l’exploration poétique et du Théâtre,
… en invitant initiés et surtout non-initiés à une grande Fête de la Parole.

En luttant contre le langage et la pensée standardisés, contre les gouffres béants existant entre initiés et non-initiés, à travers un auteur estimé « difficile d’accès », c’est dire à chacun qu’il peut y aspirer, que les limites qu’il s’impose ou que son environnement, que la société peuvent dicter ne sont pas insurmontables.

Les ateliers de sensibilisation et d’initiation, les rencontres de collectage, les petites formes théâtrales dans et hors les murs, les répétitions ouvertes sont proposés comme conversations régulières entre l’équipe artistique et le public, afin aussi de ne jamais oublier pour qui, nous, artisans du Théâtre, nous créons.


Les réalisations depuis 2015 autour de La Loterie Pierrot et de Valère Novarina

- Collectage de documents (textes, photographies, films, enregistrements audio…) autour de la Foire de Crête et de la Loterie Pierrot à travers des rendez-vous réguliers.
- Actions de médiation pour remettre le Théâtre au cœur de la Ville : un travail partenarial mené Chablais insertion, l’Espace Ressource La Passerelle, la Mission Locale Chablais, LADAPT.
- Ateliers intergénérationnels ouverts au public de 16 à 106 ans pour découvrir l’œuvre protéiforme de Valère Novarina (théâtre, écriture, lecture, musique, arts plastiques)
- Ateliers pour 4 classes de lycéens avec Bonlieu Scène Nationale Annecy dans le cadre du Grand Format Valère Novarina en 2016

- Portrait point-virgule : Série de petites formes théâtrales, proches de l’impromptu, pouvant se dérouler dans différents espaces hors-scène du Théâtre, en intérieur comme en extérieur, d’une durée de 5 à 10 minutes, ces ponctuations permettent d’approcher le texte de La Loterie Pierrot.

- Qui a vu la Loterie Pierrot (en Novembre 2016) et Présentation des travaux d’ateliers (en Juin 2016) : Temps de réalisation artistiques mêlant amateurs et professionnels.

- En marche vers une langue inconnue : Création théâtrale déambulatoire (en Août 2016) d’après le texte Une langue inconnue de Valère Novarina (Editions Zoé)

« La marche en montagne est une excellente école pour saisir comme l’esprit se retourne. » (Valère Novarina).

Valère Novarina est un grand marcheur et un arpenteur inlassable de la montagne comme il l’est du langage.

A travers un parcours en extérieur, tel le Petit Poucet cherchant son chemin à travers la langue novarinienne, le public est invité à suivre les petits cailloux que Valère Novarina soulevait enfant en montagne pour y déposer les textes dont il ne savait pas alors quoi faire ; Petit Poucet devenant au fil du parcours géologue de la langue, spéléologue s’engouffrant dans le puits sans fin du langage, retrouvant « sa langue à un ».

« … Jamais le théâtre, en tant que lieu où l'image se fissure et scène d'interrogation du langage, n'aura été autant au cœur du monde. Jamais la poésie n'aura été plus politique. »
VN

Prochain rendez-vous en novembre 2017...

Pour que l'aventure continue, nous avons besoin de vous !



FAQ

Un des principes de la Compagnie est de rémunérer chaque jour de répétition. D’ailleurs, le poste principal de dépenses de nos créations concerne les salaires et charges. Pour ce spectacle, le temps de répétition in situ actuellement prévu est de 10 jours. Si une somme supplémentaire est récoltée, elle servira au financement de jours de répétition complémentaires.

Si cette somme le permet, nous pourrons aussi créer deux postes de travail supplémentaires sur la période de répétition : un poste de costumière et un de régie de plateau.

Un des principes de la Compagnie est de proposer des rendez-vous accessibles au plus grand nombre. L’argent ne doit pas être un frein et tout doit être fait pour « offrir » l’accès aux spectacles et aux textes de qualité. Après avoir proposé en Août 2016, avec succès, un spectacle de théâtre de rue sur un texte de Valère Novarina, notre nouveau défi est de répéter et créer un texte peu connu de Novarina sous un petit chapiteau de cirque (150 places assises) que nous louons. Souhaitant accueillir le Grand public, surtout celui qui sort peu ou pas au Théâtre (et faire que nos spectacles soient des endroits de partage avec des publics non-initiés pour s’émerveiller, se laisser surprendre et s’émouvoir ensemble), les recettes de billetterie ne nous permettent pas d’équilibrer notre budget. Pour respecter notre principe de « démocratisation », notre association a choisi de vous solliciter financièrement.

Les foires en Savoie se sont développées au milieu du XIIIème siècle. A cette époque, le Comte de Savoie octroyait à chaque ville des franchises permettant aux gens de la campagne de venir vendre leurs légumes. En 1265, Philippe Ier accorda à Thonon deux foires : l’une le jeudi suivant la Saint-Martin et l’autre, de trois jours consécutifs, après la fête de l’Ascension. La Foire de Crête ne fut établie que bien plus tard, en 1514, par un édit de Charles III, dit le Bon, en date du 8 août. Le 12 novembre 1598, Charles-Emmanuel accorde l’établissement de quatre foires franches annuelles de quinze jours chacune, dont il ne subsiste actuellement que la Foire de Crête (septembre) et celle de Saint-André (décembre). Depuis le 7 juillet 1866, sur décision préfectorale, le champ de foire de la commune de Thonon, installé sur les places du Château et des Arts, a été transféré Place de Crête. Dès lors, ce rendez-vous populaire n’a cessé de suivre la température de la vie agricole et artisanale de tout le Chablais et les aléas de l’Histoire, privilégiant les échanges intérieurs et extérieurs. Aujourd'hui, la Foire de Crête occupe les premières places sur le plan national au point de vue de la rentabilité. La Foire a perdu son caractère de foire agricole, mais il y règne une atmosphère d'antan attachante, palpable à travers les rencontres, les cheminements inchangés depuis des générations, la permanence des lieux de retrouvailles. Un côté bon enfant qui n'a pas disparu. On va "sur Crête" immanquablement. C'est jour libre dans la plupart des écoles, le patron donne sa demi-journée de congé, et un bateau est spécialement affrété dès le matin depuis la Suisse... Venez vivre la Foire de Crête à Thonon : son ambiance, ses incontournables spécialités culinaires, ses bonnes affaires, sa fête foraine... l'occasion de se retrouver et de faire la fête tous ensemble, petits et grands ! Chaque année, immanquablement... le premier jeudi de septembre ! En 2017, la 540ème Foire se déroulera le jeudi 7 septembre. (www.thononlesbains.com)

Nous avons le plaisir de pouvoir échanger régulièrement avec lui depuis Septembre 2014 et de le croiser quand il vient à Thonon-les-Bains. Très heureux que son texte soit monté dans la ville de son enfance et qui plus est, in situ, sur la Place de Crête, Valère Novarina soutient notre projet et suit notre travail avec bienveillance et générosité.

Vous pouvez le commander par courriel auprès des éditions Héros-Limite : editions@heros-limite.com

Oui, nous avons rencontré plusieurs fois la famille Tixier, chez elle et aussi sur la Foire de Crête. Elle est aussi venue à Thonon-les-Bains en Novembre dernier voir le spectacle Qui a vu la Loterie Pierrot. Un grand moment d'émotion...

La Loterie Pierrot a rythmé la vie de bon nombre de personnes pendant près de 70 ans sur plusieurs départements rhônalpins (Haute-Savoie, Savoie, Ain, Isère). Débutée dans les années 1930, elle s’est malheureusement arrêtée en 1998.

A quoi sert l'argent collecté

L’argent collecté servira à aboutir la création de La Loterie Pierrot sous chapiteau de cirque avec une équipe de 8 personnes, artistes et techniciens intermittents ou indépendants, pour 4 représentations du 23 au 26 novembre 2017.
Deux soirées supplémentaires en lien avec l’œuvre de Valère Novarina seront aussi proposées (une soirée musicale et une soirée conférence) ainsi que des répétitions ouvertes au public.

Avec le palier minimum de 3000 euros collectés, la création sera réduite : les représentations se feront dans une salle et non sous un chapiteau ; il n’y aura que 2 représentations les 25 et 26 novembre et non 4 ; l’équipe artistique sera réduite ; tous les postes budgétaires seront réduits en proportion ; les deux soirées supplémentaires (concert et conférence) n’auront pas lieu.

Si le montant récolté dépasse la somme de 20.000 euros demandée initialement, elle servira au financement de jours de répétition complémentaires.
Pour ce spectacle, le temps de répétition in situ actuellement prévu est de 10 jours.

Un des principes de la Compagnie est de rémunérer chaque jour de répétition (le poste principal de dépenses de nos créations relève des salaires et des charges).

Si cette somme supplémentaire le permet, nous pourrons aussi créer deux postes de travail supplémentaires sur la période de répétition : un poste de costumière et un de régie de plateau.


Montant de l'appel à dons

12 000,00 €

Montant global

48 900,00 €

Dépenses

Désignation Montant

Services extérieurs

Frais postaux - Frais téléphoniques 500,00 €
Déplacement et Repas (Équipes artistique et production) 4 400,00 €
Administration - Assurances 1 800,00 €
Promotion - Communication 1 300,00 €
Locations (chapiteau, technique scènique, chauffage...) 5 800,00 €
SOUS TOTAL 13 800,00 €

Achats

Fournitures non stockable 2 000,00 €
Matériaux et équipement 4 500,00 €
Prestations de services 3 000,00 €
SOUS TOTAL 9 500,00 €

Salaires et Charges

Salaires (brut) 14 000,00 €
Charges 9 600,00 €
SOUS TOTAL 23 600,00 €

Autres

Droits d'auteur (SACD - SACEM) 1 000,00 €
Imprévus 1 000,00 €
SOUS TOTAL 2 000,00 €

TOTAL

TOTAL 48 900,00 €

Recettes

Désignation Montant

Subventions

Direction Départementale de la Cohésion Sociale 750,00 €
Thonon Agglomération 1 125,00 €
Conseil Régional Auvergne Rhône-Alpes 5 000,00 €
Conseil Départemental de Haute-Savoie (sous réserve) 8 500,00 €
Ville de Thonon-les-Bains 3 395,00 €
SOUS TOTAL 18 770,00 €

Autres recettes

Buvette 880,00 €
Billetterie 6 250,00 €
SOUS TOTAL 7 130,00 €

Autres partenaires

Sponsor 3 000,00 €
SOUS TOTAL 3 000,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 12 000,00 €

TOTAL

TOTAL 40 900,00 €
Recommander Suivre

Contreparties

la picholette

pour 10,00 € et +

14
ARTINAUTES

585
DISPONIBLES

Chaque généreux donateur (quelle que soit la somme donnée) sera nommé par son prénom ou son sobriquet, et remercié sur le programme de salle de chaque représentation et sur notre site internet à la page de La Loterie Pierrot

Pour vous remercier, un verre vous sera offert lors de l’échange avec l’équipe à l’issue du spectacle entre le 23 et le 26 novembre 2017 (à la date de votre choix), Place de Crête à Thonon-les-Bains (Haute-Savoie)

le batiule

pour 40,00 € et +

16
ARTINAUTES

584
DISPONIBLES

En plus de la contrepartie précédente, une photographie du spectacle (au format A5) vous sera envoyée (par voie postale).

le nant

pour 100,00 € et +

4
ARTINAUTES

196
DISPONIBLES

En plus des contreparties précédentes, nous vous offrons une place pour assister à une représentation du spectacle le soir de votre choix entre le 23 et le 26 novembre 2017 (à la date de votre choix), Place de Crête à Thonon-les-Bains

le flé

pour 200,00 € et +

3
ARTINAUTES

97
DISPONIBLES

En plus des contreparties précédentes, nous vous offrons une seconde place pour assister à une représentation du spectacle le soir de votre choix entre le 23 et le 26 novembre 2017, Place de Crête à Thonon-les-Bains, et un verre supplémentaire

la clarine

pour 400,00 € et +

2
ARTINAUTES

48
DISPONIBLES

En plus des contreparties précédentes, nous vous offrons le livre La Loterie Pierrot de Valère Novarina (Editions Héros-Limite / FACIM)

les bognettes / Spéciale Entreprise

pour 700,00 € et +

3
ARTINAUTES

37
DISPONIBLES

En plus des contreparties précédentes, votre logo (ou votre nom) figurera sur l'affiche du spectacle et sur les autres supports de communication (tract, invitation, panneau graphique à l'entrée du chapiteau) des 4 (premières) représentations thononaises.
Nous vous offrons aussi 2 invitations supplémentaires au spectacle et 2 verres supplémentaires (soit au total, 4 invitations et 4 verres)
Enfin, vous, et la personne de votre choix, serez nos invité(e)s à une soirée Spéciale autour de La Loterie Pierrot.