Mécénat

Hommage à Fernand Devaux
Création / Résistance-Déportation

Collecte Réussie


| MUSIQUE
| Paris
| PRODUCTION, DIFFUSION, DÉMOCRATISATION CULTURELLE

7 295,00 €

6 000,00 € demandés

20
Soutiennent
1
Recommandent
0
Suivent
121%

Présentation du projet

Une création musicale et une démarche de mémoire

Création :
Lundi 25 mars 2019 − 14h00 − Auditorium des Archives Nationales (Pierrefitte) (scolaire)
Mardi 9 avril 2019 − 20h30 − Mairie du IVe arrondissement (Paris)

Élèves de Stains,
Ensemble orchestral Les Tempéraments,
Maya Villanueva, soprano
direction : Yohann Recoules
Entrée libre

évènement FB


.

Fernand Devaux (1922-2018), militant communiste, résistant, arrêté et interné dès 1940 par l’État français, fut déporté par les nazis en juillet 1942 à Auschwitz. Après sa retraite, il s’engagea dans la transmission de la mémoire de la déportation auprès des jeunes générations. Dernier survivant du « convoi des 45.000 », il est décédé le 30 mai 2018.

Dans le cadre du projet 2017-2018 durant lequel a été créée ma cantate Je reviens de l’enfer, j’ai eu l’occasion de rencontrer Fernand Devaux, et j’ai partagé l’émotion de toute l’équipe lors de son décès. J’ai pu mesurer à quelle point sa personnalité et son témoignage avaient marqué les esprits chez ceux qui l’ont croisé : syndicalistes, associations mémorielles, publics scolaires.

C’est donc non seulement dans le prolongement de la démarche de création artistique dans un but mémoriel, mais aussi dans le contexte immédiat de la rencontre interrompue avec l’homme, que se situe le présent projet de composition.

À partir d’un texte co-écrit par des élèves du collège Joliot-Curie de Stains (93) et l’auteure Valentine Goby (octobre-novembre 2018), je composerai une œuvre à la fois évocatrice du contexte ouvrier et militant de Fernand Devaux et de sa survie dans les camps de concentration, remettant son parcours dans la perspective plus large de la déportation, outil barbare de déshumanisation au service des objectifs monstrueux de l’idéologie et de l’État totalitaire nazis.

Pierre Chépélov

.


La SACEM nous a déjà accordé sa confiance ! Avec son dispositif « Mise en œuvres » d’aide à la création, et en partenariat avec proarti, la SACEM contribue à cette aventure en donnant pour chacun de vos dons, la même somme que vous (dans la limite de 3000 €). Tout don de votre part, quelque soit son montant, nous sera d'une aide inestimable.


Vos dons sont déductibles de votre impôt


Votre don ne coûte que 34% du montant après déduction fiscal sur l'impôt sur le revenu (article 200 du CGI). Par exemple un don de 50€ coûte 17€, un don de 200€ coûte 68€, etc.. La réduction s'opère dans la limite de 20% du revenu imposable. Si vous êtes une entreprise, 60% du montant de votre don peut être déduit de votre impôt dans la limite de 0,5% du chiffre d'affaires. Un reçu fiscal vous sera émis.
Ainsi, 10 € donnés ne vous coûteront que 3,40 €, mais c'est 20 € qui nous serons versés, grâce au dispositif proarti / Sacem.


A quoi sert l'argent collecté

L'argent collecté servira à passer commande au compositeur.

Si la collecte excède l'objectif fixé, l'excédent permettra de financer une reprise de ce programme, voire de contribuer à un futur enregistrement.


Montant de l'appel à dons

6 000,00 €

Montant Global

53 736,00 €

Dépenses

Désignation Montant

Commande

Commande au compositeur 6 000,00 €
SOUS TOTAL 6 000,00 €

Concerts

3 concerts parisiens 10 000,00 €
Concert au Struthof 7 000,00 €
SOUS TOTAL 17 000,00 €

Pédagogie, médiation

Intervenants 12 406,00 €
Sorties culturelles (AN, mémoriaux, ateliers divers) 1 500,00 €
Frais de fonctionnement (fourniture, matériel, frais de valorisation, transports)t 2 500,00 €
Séjour au Mémorial de Buchenwald 9 330,00 €
Séjour au Mémorial du Struthof 5 000,00 €
SOUS TOTAL 30 736,00 €

TOTAL

TOTAL 53 736,00 €

Recettes

Désignation Montant

Subventions et aides

Subvention REP+ 800,00 €
SPEDIDAM 8 000,00 €
Collège Joliot-Curie 1 936,00 €
Académie de Créteil (DAAC) 2 500,00 €
Fondation pour la Mémoire de la Shoah 2 500,00 €
Archives nationales 8 000,00 €
Ville de Stains (car) 1 000,00 €
Département de la Seine-Saint-Denis (Programme Odyssée jeunes) 15 000,00 €
Département de la Seine-Saint-Denis (Projets éducatifs) 2 500,00 €
Fondation Seligmann 2 500,00 €
Fondation André Maginot 1 000,00 €
Ministère de la Défense 2 000,00 €
SOUS TOTAL 47 736,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 6 000,00 €

TOTAL

TOTAL 53 736,00 €

D’un projet à l’autre

En 2016-2017, encadrés par Fabien Pontagnier et Amaury Pierre, des collégiens de 3e du collège Joliot-Curie de Stains (93) présentent un dossier dans le cadre du Concours National Résistance et Déportation, soutenus par le Service éducatif des Archives nationales. À l’initiative de Ludovic Lavigne (AN), le projet inclut une réalisation musicale avec l’ensemble orchestral Les Tempéraments dirigé par Yohann Recoules, autour d’œuvres ayant été jouées dans les camps de concentration et d’une création demandée à Pierre Chépélov, sur un texte de Léon Leloir dont le tapuscrit est conservé aux Archives nationales.

Léon Leloir (1907-1945), prêtre résistant, déporté à Buchenwald, y écrit des milliers de vers témoignant de l’expérience concentrationnaire. À partir de ceux-ci, Pierre Chépélov compose Je reviens de l'enfer, cantate pour soprano solo, chœur d’enfants et ensemble orchestral, qui est jouée en 2017 et en 2018. (Vidéo)

Les collégiens de Stains, participants des concerts 2017-2018, avec Fernand Devaux et Yohann Recoules, à la remise des prix du CNRD le 15 mai 2018

Fernand Devaux (1922-2018), résistant communiste, déporté à Auschwitz, témoigne auprès des collégiens de Stains et assiste à la réalisation musicale. Le projet 2017 étant distingué par le CNRD, Fernand Devaux est encore avec les élèves lors de la remise des prix le 15 mai 2018.
Il décède le 30 mai 2018.

L’équipe pédagogique stanoise décide de présenter à nouveau le CNRD en 2019 ; centré sur un concert en hommage à Fernand Devaux, dans lequel il est demandé à Pierre Chépélov une nouvelle création.

Projet d'enregistrement

Au delà du présent projet, l'objectif est de produire un enregistrement de ces deux œuvres, Je reviens de l’enfer et l’Hommage à Fernand Devaux, qui, avec une troisième œuvre à venir, consacrée à la déportation raciale, formeront un triptyque musical et mémoriel.

Contreparties

Merci !

pour 20,00 € et +

3
ARTINAUTES

27
DISPONIBLES

Pour un don de 20€ vous recevrez par la poste, une carte de remerciement signée par le compositeur.

Montant du don après déduction : 6€80

Venez à notre rencontre !

pour 50,00 € et +

2
ARTINAUTES

13
DISPONIBLES

En plus de la contrepartie précédente, nous vous invitons à nous rencontrer lors d'un avant-concert, et vous bénéficierez d'une place privilégiée lors d'un des concerts.

Montant du don après déduction : 17€

Gardez une trace manuscrite de votre si généreuse participation !

pour 250,00 € et +

3
ARTINAUTES

1
DISPONIBLES

En plus des contreparties précédentes, une belle manière de vous remercier de votre si grande générosité : le compositeur vous fera le don d'une page manuscrite de son œuvre.