Icon proarti

Gisèle
Le combat, c'est vivre !

Collecte Réussie


| ARTS DE LA SCÈNE
|

2 770,00 €

2 700,00 € demandés

31
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
102%

Présentation du projet

Gisèle, "le combat c'est vivre ", est une pièce de théâtre tout public, à partir de 14 ans, mêlant multimédia et musique (en live).

La pièce est à l'Affiche au Festival d'Avignon OFF du 7 au 30 juillet 2016,
au Théâtre Gilgamesh à 19h45 (relâches les 13, 18 et 25 juillet).

Votre participation nous permettra de jouer notre spectacle à Avignon dans de meilleures conditions et surtout, nous permettra de mettre toutes les chances de notre côté pour lui assurer le plus de visibilité et de retombées possibles par la suite. Et notamment grâce à :


- Plus de moyens mis en oeuvre pour présenter ce travail aux professionnels : impression de plaquettes de diffusion et de quelques invitations papier, des envois de courriers postaux, la présence de notre chargée de diffusion sur la totalité du festival et en aval du projet afin de relancer les professionnels venus ;


- Réaliser une tournée en France et au delà.

Représenter Gisèle nous tient particulièrement à coeur cette année, compte tenu du contexte actuel.
Ce spectacle fait partager une parole citoyenne et humaniste, éveillant notre sens critique sur l'humanité.

Le Collectif Or Normes est à la fois l'organisateur et le producteur de cette production avignonnaise, et prend donc une part de responsabilité à son financement ainsi qu'une part de risque.

Alors si vous souhaitez pendre part à cette aventure, soutenez-nous avec plaisir !


Note artistique :

Gisèle est née dans l'islam, elle a choisi la France pour avoir le droit et la liberté d'aimer. Elle nous raconte son histoire, sa vie, ses combats et questionne notre humanité.

Cette vie, construite autour de témoignages et entretiens (d’un homme oriental et d’une femme occidentale), a donné naissance à ce personnage, d’une femme franco-syrienne profondément humaniste. Traversée par sa lucidité, parfois par sa colère, elle porte un regard bienveillant et curieux sur l’humanité dont elle essaye de nous faire partager sa tolérance jusqu’à son amour.

Elle vient étendre son linge, comme on lave son linge sale en famille. C’est à nous tous qu’elle s’adresse, à notre humanité.

En 2013 Christelle Derré participe à un projet pour la ville de Royan : « Les gens d’la côte, de toute beauté » mis en place par Laurence Andreini, (directrice du Théâtre Amazone). A cette occasion elle rencontre Gisèle S., une femme, engagée et humaniste. Elle met en scène un premier portrait de cette Royannaise.

Cette femme de 86 ans devient un témoin vivant pour Christelle de l’histoire de la Femme. A la recherche elle-même de son identité féminine, de ses pairs (mères?), elle choisit cette femme pour sa vision humaniste. Le travail d’écriture l’emmènera à enrichir son écriture d’une autre voix, cette fois-ci masculine et d’une autre culture : syrienne.

Sur scène, elle pourra ainsi composer un personnage féminin, qui synthétise l’image d’une citoyenne d’aujourd’hui : issue d’une double culture où féminin et masculin seraient à l’équilibre.

Genèse :

En 2014, Christelle retrouve Gisèle S., il y a encore tant à dire, à entendre. Deux femmes, deux générations, plusieurs mois d’échanges et de découvertes de combats communs.

« Je pensais que l’être humain était perfectible, et qu’ensemble on arriverait à une humanité générale. Aujourd’hui je sais que ce n’est pas possible, ce n’est pas possible ». Comment et pourquoi cette femme engagée depuis des décennies dans tant de combats et porteuse d’espoir, arrive à un constat, le renoncement ? Gisèle observe le monde ; les événements, la guerre, la barbarie en Syrie ont eu raison de ses derniers espoirs. La Syrie. Et s’il fallait creuser là, défricher, aller à la rencontre d’une autre personne Syrienne, ce sera Wassim H., ami de théâtre, érudit, humaniste.

Nouvelle rencontre… Nouvelle piste

Wassim H. lui livre sans retenue l’histoire de sa vie, ses racines, ses idéologies, son arrivée en France et sa manière d’y trouver une place en tant que musulman.

Ces révélations bouleversent Christelle Derré. Après la retranscription de l'ensemble des entretiens, le texte fait 85 pages ! Christelle crée un premier fil de vie, en mêlant les deux parcours selon des thématiques communes, propres à chacun : leur enfance, la guerre, leur histoire d'amour, la religion, la France, leurs combats de vie, la mort.

Un monologue de 20 pages voit le jour.

Extraits : << ... j'ai le souvenir qu'une fois, en classe libre, on était comme ça, et y'a une amie qui me dit... : "Mais tu t'entends pas ? Tu dis vous, et nous, t'arrêtes pas de dire nous et vous, mais c'est qui vous et nous ?" En fait oui, pour moi c'était vous et nous. >>

<< C'est qu'on nous a "implanté", c'est qu'on nous a greffé un cerveau, politiquement parlant, et d'autant plus islamiquement parlant aussi. >>

Le texte a été bouclé le 6 janvier 2015, juste avant les attentats contre Charlie Hebdo. Les paroles de Gisèle résonnent étrangement avec les événements. Nous n’avons pas changé une ligne, nous avons repris le travail, chaque jour avec plus d’intensité, car il y avait un état d’urgence : un appel à la tolérance.

La sortie de résidence à la Fabrique du Vélodrome (La Rochelle) a eu lieu fin janvier 2015. La première officielle du spectacle, après la création des costumes, était le 14 novembre 2015 à Nouaillé Mauperthuis (86).


La presse en parle :

"Le public a longuement applaudi les artistes, la mise en scène, les décors, la lumière et le son, mais aussi l'état d'urgence, la tolérance, l'espoir, le renoncement ou pas... Une histoire magnifique et émouvante que tous les publics devraient voir ou revoir : dans le sillage de Gisèle, c'est aussi notre humanité." La Nouvelle République

"La Voix de Gisèle, les mots lancés, criés, bercés par la bouche de Christelle Derré, interprète et metteur en scène ; le décor - des linges flottants sur des fils tendus - vivants, changeants et colorés par des images fortes et lancinantes ; la musique qui ponctue le discours ou l'accompagne..." Centre Presse

Gisèle et le Collectif Or Normes vous remercient de votre soutien.

A quoi sert l'argent collecté

L'argent collecté nous permettra d'assumer tous les coûts liés à la rémunération de notre chargée de diffusion. Elle travaille en amont pour inviter les programmateurs à découvrir le spectacle, elle assure leur accueil, organise les rendez-vous avec les professionnels, etc. C'est elle également qui, à l'issue du festival, récolte les avis et recontacte les programmateurs.

La présence d'une chargée de diffusion est primordiale lors d'un événement de cet envergure, pour nous offrir une visibilité auprès des professionnels du spectacles, trouver de nouveaux contacts et des pistes supplémentaires pour la diffusion future du spectacle et des créations à venir.

 

Si nous dépassons les 3500€, votre participation servira à accompagner le spectacle encore plus loin dans sa diffusion, en particulier lors du Festival international du Théâtre à Bejaia, en Algérie, début décembre 2016.


Montant de l'appel à dons

2 700,00 €

Montant Global

0,00 €

Dépenses

Désignation Montant

TOTAL

TOTAL 0,00 €

Recettes

Désignation Montant

Proarti

Financement participatif proarti 2 700,00 €

TOTAL

TOTAL 2 700,00 €

L'inspiration est venue de la rencontre entre Christelle Derré avec Gisèle S. , une femme humaniste de 87 ans. De cette conversation est née l'envie et le besoin de partager ses paroles avec le public.

Puis le Collectif Or Normes a développé le projet E(Cartée) pour prolonger le combat de Gisèle à d'autres combats dans le monde. Via une plateforme utilisant l'outil Google Maps, les internautes mettent en ligne du contenu concernant un fait historique ou social. Cela demande en amont un travail d'écriture et de création de médias à partir de recherches et de documentations.

Avec ce projet, un système d'archive de faits historiques et sociaux se met en place. Cette carte n'est ni plus ni moins une cartographique testimoniale de l'Histoire de l'Homme, retracée par la compilation des faits constituant notre humanité, dans le prolongement de la démarche de Gisèle.

Contreparties

1 coup de fil

pour 5,00 € et +

1 ARTINAUTE

Vous recevez un coup de téléphone d’une partie de l’équipe artistique, pour vous dire merci en direct ! Et discuter du spectacle avec vous.

N’oubliez pas de nous transmettre votre numéro à :

contact@collectifornormes.fr

1 autocollant

pour 20,00 € et +

2
ARTINAUTES

28
DISPONIBLES

Nous vous offrons un autocollantGisèle !

1 affiche dédicacée

pour 40,00 € et +

3
ARTINAUTES

12
DISPONIBLES

Nous vous offrons une affiche du spectacle et dédicacée par l'équipe !

1 autocollant + l'Atelier E(Cartée)

pour 100,00 € et +

0
ARTINAUTES

10
DISPONIBLES

1 autocollant +

+ Nous vous proposons un atelier où vous pourrez ajouter à notre carte interactiveun évenement humaniste et/ou citoyen qui vous tient à coeur !

Il aura lieu à Avignon dans l'été ou à Poitiers pendant l'année, selon les disponibilités de chacun.

1 autocollant + l'atelier E(Cartée) + le discours

pour 250,00 € et +

1
ARTINAUTE

9
DISPONIBLES

1 autocollant + l'atelier E(Cartée)

+ Nous vous livrons sur clé USB ou CDle discours extrait du spectacle accompagné en musique !

Ce discours a étéécrit en 1976 lors de l’inauguration d’un club «Soeur Optimiste»par Gisèle S. à Cayenne.

1 autocollant + l'atelier + le discours + le livre dédicacé

pour 500,00 € et +

1
ARTINAUTE

9
DISPONIBLES

1 autocollant+ l'atelier E(Cartée) + le discours

+ Le livre dédicacé dutexte de Gisèle, le combat c'est vivre !quiesten cours de publication.Vous serez les premiers à en avoir un exemplaire dédicacé par toute l'équipe !