Mécénat

Film Documentaire "Revenir"
durée 65 minutes

Collecte Réussie


| AUDIOVISUEL - CINÉMA
| Romainville
| PRODUCTION

1 710,00 €

1 700,00 € demandés

8
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
100%

Présentation du projet

Résumé du film:

En 2004, au cours d’une création, Frédéric Péchin, artiste funambule, s’embrase sur un câble à haute tension et sombre dans un profond coma. L’enfant qu’il n’a jamais pu être dans son existence chaotique vient lui parler, il lui demande de tenir pour « revenir ».

Frédéric se reconstruit pendant 13 ans pour revenir à la vie dans un corps littéralement à vif mais dans un esprit exceptionnellement pacifié et apaisé.
Le funambule nous livre son chemin intérieur, son puissant désir de vie et nous montre la voie d’une renaissance extra-ordinaire.

.

Alain TYR Co auteur & Réalisateur et Frédéric Péchin artiste funambule et co-auteur :

.

Genèse du projet

« La moindre destinée est couverte d’étoiles et de torrents » Paul Léon fargue

L’écriture de ce film est née de la rencontre avec Frédéric Péchin. Je rencontre l’artiste funambule lors de sa nouvelle création scénique en 2016. Son personnage et son histoire me touchent particulièrement. Frédéric symbolise cette zone invisible qui vit en chacun de nous. Ce vécu qui ne se voit pas.
Frédéric est un grand brûlé, mais, lorsqu’il porte une chemise et un pantalon, ni son visage, ni ses mains, ni ses pieds, ne portent de traces de cet accident. C’est la partie non visible de son corps qui est brûlé au troisième degré, torse, bras et dos. Les dualités qu’il porte (ce qui se voit /ce qui ne se voit pas, son passé / son présent - l’écorché vif / le grand brûlé …etc.) m’ont tout de suite transporté. Je lui ai exprimé mon désir de biopic.
Nous avons choisi la forme du film documentaire en co-écriture. La raison en est simple, Frédéric a déjà travaillé sur son parcours et en a écrit des opus théâtraux que nous souhaitons transformer en séquences cinématographiques oniriques. Il est donc l’auteur à part entière de ce vécu déjà transformé en écriture que j’adapte cinématographiquement.

À titre personnel et professionnel je travaille régulièrement les récits de vie, de fractures, de basculement. Ces exemples d’hommes et de femmes qui arrivent à transformer leur vie, pas à pas, assaut après assaut, représentent pour moi une formidable force à transmettre au spectateur quel qu’il soit.

L’expérience singulière et extraordinaire de Frédéric, incarne une force universelle rayonnante et remplie de promesses. Sa force mentale, sa reconstruction physique, son expérience, il veut désormais pouvoir les transmettre. Son témoignage poignant est un bien très précieux. Par ailleurs, ce travail de mémoire et de transmission fait partie d’une ligne éditoriale que je souhaite développer et que j’ai initialisé avec mon Biopic « Flash-Back ». La collection "Ces héros ordinaires" est d'ailleurs déposée in progress dans un écrin à la BNF auprès d’Alain Carou, directeur des collections. ( https://vimeo.com/166127579 mot de passe : flashback)

Ces phrases qui nous assassinent, enfant, telles que « c’est un môme de la Dass », ou « sale fils de flic » en ce qui me concerne, c’est la même chose. J’ai ressenti au travers du parcours de Frédéric quelque chose qui nous relie. La naissance de la violence, la violence contre soi ou contre les autres, comment elle arrive, pourquoi, puis aller jusqu’au bout, prendre tous les risques, jusqu’à frôler, toucher la mort et s’en sortir, différent. Devenir différent, c’est comprendre, évoluer vers cet autre qui est soi mais de manière plus profonde. Acquérir un nouvel ancrage, l’accepter, le construire. Accepter une fragilité qui laisse la place à une sensibilité accrue et une force plus tranquille, plus sereine. Ce travail d’écriture mené avec Frédéric, nous permet pour ce film d’aller vers des formes oniriques, poétiques, fantasmagoriques, réalistes. Le sujet s’y prête ainsi que le message que Frédéric nous délivre.

Les repérages ont eu lieu dans le site du lac de Bonnal sur 20 hectares de forêt au mois de Mai 2018, où nous avons choisi une cabane sur l'eau, un lieu isolé pour que Frédéric remonte enfin sur le fil après 14 années et sur une performance de 100 metre. Domaine exceptionnel, refuge aux oiseaux, hérons cendrés et canard sauvages... ce lieu propice à la méditation est un des personnage du film. Cet écrin intemporel nous transporte bien au delà de nos frontières...

Le tournage commence le Lundi 4 juin en alsace dans la gravière du Fort, lieu de plongée sous marine exceptionnel où nous allons installer un décor sous les eaux du lac, décor symbolisant la mémoire de Frédéric et les fragments de celle ci qu'il a dû se reconstituer après son accident et son coma.

Nous enchainerons au lac de bonnal pour une semaine puis nous y retournerons pour la première semaine de juillet afin de réaliser deux temps de performance de Frédéric: tendre sa "toile d'arraignée et installer le fil de 100 mètre au dessus du lac afin qu'il remonte sur cet équilibre si fragile, souvent symbolisé par la vie/ la mort.

Ce projet verra donc le jour à la fin de l'année 2018 en Décembre. Une diffusion est prévue à la SCAM dans la salle de cinéma réservée aux auteurs.

.

Ce projet nous est devenu incontournable :

Frédéric a fait le choix de revenir pour vivre. Le film est à cette image, porté par l’émotion, généreux, onirique, sensible et fort. Progressivement on redécouvre avec son témoignage la puissance des sensations, en suspension, aérien, sur un fil, libre. Quand il décrit son nouveau corps, Frédéric partage une expérience chamanique. Il évoque les nervures des feuilles, les traces sur le sable lorsque la mer se retire, l’écorce des troncs d’arbres, il se sent puissamment connecté avec la nature, la terre, les stries dans la terre qui lui rappellent les stries que Marcel faisait dans son jardin. Le film traitera ces fulgurances ou mémoire. Présent et avenir se trouvent réunis en un seul point. Notre souhait stylistique est de combiner imaginaire, présent, passé et entretiens.

.

Une collecte pour ce projet parce que l'ambition artistique que nous avons envisagé est au delà des moyens financiers généralement alloué à ce type de production de films documentaire.

Les retours sur ce projet de France 5 et de Hervé guerrin, la lucarne de ARTE, 25 nuances de Doc de France 2, la SCAM brouillon d'un rêve, tous nous ont fais un retour d'une page sur ce film mais sans pour autant apporter leur soutien financier.

" Le personnage est inconnu ..." a été la réponse parfois rencontré...sur ce dossier.

Donc une collecte pour complèter notre budget de production.



FAQ

A quoi sert l'argent collecté

a financer la construction des décors sous marin et la location des sites


Montant de l'appel à dons

1 700,00 €

Montant global

101 440,00 €

Dépenses

Désignation Montant

DEVIS DE PRODUCTION DETAILLE

Création musicale 7 194,00 €
DROITS 4 500,00 €
TOTAL INTERPRETATION 300,00 €
TOTAL EQUIPE TECHNIQUE 22 510,00 €
TOTAL CHARGES SOCIALES 14 578,00 €
TRANSPORT-REGIE 13 300,00 €
TOTAL MATERIEL DE TOURNAGE 13 400,00 €
TOTAL POST PRODUCTION 10 086,00 €
TOTAL ASSURANCE ET DIVERS 422,00 €
FRAIS GENERAUX 3 825,00 €
PART PRODUCTEUR 3 825,00 €
FABRICATION DECOR et location de Site et divers 7 500,00 €
SOUS TOTAL 101 440,00 €

TOTAL

TOTAL 101 440,00 €

Recettes

Désignation Montant

Recettes acquises

CNC COSIP 20 000,00 €
TELEBOCAL Chaîne TV 16 105,00 €
Procirep et angoa 10 800,00 €
Region Franche Comté 15 000,00 €
LABEL VIDEO Producteur Financement français 15 875,00 €
EVASION EN VIDEO Co-production 8 660,00 €
SOUS TOTAL 86 440,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 1 700,00 €

TOTAL

TOTAL 88 140,00 €

Dans la cabane, Frédéric raconte la conscience qu’il a de sa transformation, comment il a détourné les protocoles de soins, comment il s’est réapproprié les gestes du père, comment par son regard, il a transformé en ballet, en chorégraphie chaque élément de sa vie, qu’il s’agisse du ballet des appareils respiratoires à l’hôpital, le ballet des mains de son père travaillant et grattant la terre, ses chorégraphies dans la cuisine, dans l’eau, pour appréhender le moindre geste au quotidien afin d’utiliser ceux-ci pour travailler l’élasticité de sa peau.

Frédéric est en pleine conscience aujourd’hui. Il sait que le fil n’est pas arrivé par hasard, au-delà de la symbolique sur la vie qu’il représente : « j’ai toujours cherché sur mon chemin des moyens d’expressions, la poésie, le chant, une forme d’onirisme. Le fil a été une véritable rencontre. Je voulais m’élever, trouver mon espace, entre ciel et terre, trouver une plénitude » ; « Mais le fil c’est aussi la maitrise de l’individuel. Cela ne dépend plus des autres, mais cette fois, de moi et moi seul. »

Dans la forêt entourant sa cabane sur le lac, Frédéric cherche ses arbres, le son de la nature est présent, le bruit de ses pas sur les brindilles du chemin. Il installe sa toile, celle qui va retenir toutes ses images, celles de sa mémoire, Frédéric se déplace sur sa toile, agile comme une araignée, il enlève une partie de sa deuxième peau autour de son corps, des images enroulées autour de lui, en soie, mouillée, qu’il déploie et qu’il accroche grâce à des pinces à linge qu’il a autour d’une ceinture de fortune. Les rapports de plans sur son corps évoluent du très gros plan sur ses gestes, son déplacement, et se focalise sur ses mains qui fixent sur cette corde tendue ces photographies que l’on découvre à peine.

Suivez l'actualité du projet !

  • Départ

    Nous partons dimanche 3 juin en direction de la gravière du fort en Alsace pour tourner au fond du lac et installer notre décor sous marin. Frédéric nagera dans cet univers qui symbolise sa mémoire reconstitué. Nous alimenterons tout au long de notre périple en photographies et news... à bientôt

Recommander Suivre

Contreparties

Merci

pour 10,00 € et +

0
ARTINAUTES

100
DISPONIBLES

Pour un don de 10 € ou + vous recevrez un email de remerciement accompagné d'une photo du tournage

Merci + un lien privé

pour 30,00 € et +

0
ARTINAUTES

100
DISPONIBLES

Pour un don de 30 € ou + vous recevrez un email de remerciement personnalisé accompagné d'un lien privé pour visionner le film

Merci + 1 DVD

pour 100,00 € et +

2
ARTINAUTES

48
DISPONIBLES

Pour un don de 100 € ou + vous recevrez un email de remerciement personnalisé accompagné d'une photo du tournage + le DVD du film

Merci + votre nom au générique

pour 300,00 € et +

0
ARTINAUTES

50
DISPONIBLES

Pour un don de 300 € ou + vous recevrez un email de remerciement personnalisé accompagné d'une photo du tournage + le DVD du film + votre nom au générique du film

Assistez à une journée de production

pour 500,00 € et +

0
ARTINAUTES

50
DISPONIBLES

Pour un don de 500 € ou + vos recevrez un email de remerciement personnalisé accompagné d'une photo du tournage + le DVD du film + votre nom au générique du film + la possibilité d'assister à une journée de tournage ou de montage

Merci + soirée privée

pour 1 000,00 € et +

0
ARTINAUTES

50
DISPONIBLES

Pour un don de 1000 € ou + vous recevrez un email de remerciement personnalisé accompagné d'une photo du tournage + le DVD du film + votre nom au générique du film + 1 invitation à la soirée privée suivie d'un verre et d'un buffet

Nous organisons une soirée privée à la Marbrerie à Montreuil (http://lamarbrerie.fr/) à l'attention des partenaires, des donateurs et de l'équipe du film. Acette occasion un DVD du film sera remis à chacun. La soirée se poursuivra avec un open bar et un buffet afin de terminer la soirée avec un DJ et en danse.