Mécénat

Fabula, de Daniela Fischerova, traduction Ginette Volf Philippot
Le libre-arbitre résiste-t-il à la manipulation mentale ?

Collecte Terminée


| ARTS DE LA SCÈNE
| DIFFUSION

1 475,00 €

12 000,00 € demandés

13
Soutiennent
4
Recommandent
4
Suivent
12%

Présentation du projet

Aidez-nous à diffuser Fabula, pièce jusqu'alors jamais jouée en France et que nous venons de créer. Musique originale, décors, costumes, masques, lumières : un univers intemporel, miroir du présent.

Le libre-arbitre résiste-il à la manipulation mentale ?

.

.

Pourquoi faisons-nous appel à vous ?

Notre équipe est composée de professionnels intermittents du spectacle : comédiens, musicien, techniciennes création et régie, qui travaillent, comme c'est généralement le cas dans nos métiers, pour plusieurs compagnies. Nous sommes donc appelés à doubler une partie de notre distribution (alternance sur un même rôle selon les disponibilités des comédiens). D'où de nouveaux costumes à réaliser et des répétitions à reprendre.

Nous avons à cœur de payer tous les membres de notre équipe, y compris les comédiens et comédiennes. Les subventions qui nous sont allouées désormais par les collectivités locales ne sont plus "mobilisables" pour les salaires et cotisations sociales car elles sont constituées d'aides en nature (locaux, transport, téléphone…).

Nous avons créé Fabula, qui n'avait jusqu'alors jamais été jouée en France. Cette pièce, de l'auteur tchèque Daniela Fischerova, transporte les spectateurs au Moyen-Age. Dans une bourgade aisée, se produisent des événements troublants attisés par un homme mystérieux : un jeune couple en fuite, une religion dévoyée, une population déstabilisée. Malgré les manigances, les tromperies, la rumeur… le libre-arbitre de chacun résistera-t-il à la manipulation mentale ?

Une histoire "pleine de bruit et de fureur", rythmée par une musique originale. Décors, costumes, lumières plongent le spectateur dans un univers hors du temps qui, pourtant, semble un miroir du présent. L'aventure médiévale rejoint l'actualité. L'urgence naît.

Urgence à s'interroger ; urgence artistique, culturelle, humaine : urgence à faire vivre Fabula. Grâce à vous Fabula continuera sa route !

.

Un aperçu ? Visitez notre site : www.compagnieletoileetlacharrue.fr

Vous y découvrirez vidéos en résidence ; ambiance musicale, lumières, masques ; photos en résidence et lors de représentations.

A quoi sert l'argent collecté

Grâce à vous nous pourrons :

  • à   4 200€ :           réaliser des costumes, modifier les décors
  • à 11 600€ :           réaliser des costumes, modifier les décors et payer les répétitions
  • ensuite                  engager une personne pour la diffusion…

 Vos dons sont déductibles de vos impôts. Particuliers, 10€ donnés = 3,40€ dépensés !  Entreprises, artisans, 10€ donnés = 4€ dépensés.

"Il n'y a pas de petit rôle" dit le comédien. "Il n'y a pas de petit mécène" répond l'étoile.


Montant de l'appel à dons

12 000,00 €

Montant global

87 400,00 €

Dépenses

Désignation Montant

Création : Administratif

Locaux, transports, taxes, droits 17 200,00 €
SOUS TOTAL 17 200,00 €

Création : Communication, Relations Publiques

Relations Publiques (courriers, tél.) 100,00 €
Impression affiches, flyers 300,00 €
Extraits vidéo 600,00 €
Création graphique, sites web 700,00 €
SOUS TOTAL 1 700,00 €

Création : Artistique et technique

Personnel (salaires dont cotisations sociales) 35 300,00 €
Matériaux (costumes, décors, accessoires) 3 800,00 €
SOUS TOTAL 39 100,00 €

Diffusion 2018/2019 : administratif

Locaux, transports, taxes, droits 9 000,00 €
SOUS TOTAL 9 000,00 €

Diffusion 2018/2019 : personnel

Comédiens, musicien : répétitions (salaires dont cotisations sociales) 7 700,00 €
Artistes et techniciens : 2 représentations (salaires dont cotisations sociales) 5 600,00 €
SOUS TOTAL 13 300,00 €

Diffusion 2018/2019 : costumes, décors

Costumière, scénographe (salaires dont cotisations sociales) 2 300,00 €
Matériaux costumes, accessoires, décors 1 900,00 €
SOUS TOTAL 4 200,00 €

Diffusion 2018/2019 : personnel, costumes, décors

SOUS TOTAL 0,00 €

Diffusion 2018/2019 : communication, diffusion

Responsable de diffusion (salaire dont cotisations sociales) 2 200,00 €
Affiches, flyers, Relations Publiques 700,00 €
SOUS TOTAL 2 900,00 €

TOTAL

TOTAL 87 400,00 €

Recettes

Désignation Montant

Création : Subvention sur projet

Collectivités locales 16 000,00 €
SOUS TOTAL 16 000,00 €

Création : Fonds propres compagnie et subvention

Provision fonds propres compagnie 37 700,00 €
Spectacles, ateliers 4 300,00 €
SOUS TOTAL 42 000,00 €

Diffusion 2018/2019 : subvention

Autres subventions 3 000,00 €
Collectivités locales 8 000,00 €
SOUS TOTAL 11 000,00 €

Diffusion 2018/2019 : recettes propres compagnie

Autres fonds propres 1 300,00 €
Spectacles 2 600,00 €
Ateliers 2 400,00 €
SOUS TOTAL 6 300,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 12 000,00 €

TOTAL

TOTAL 87 300,00 €

Note d’intention du metteur en scène - Octobre 2016

Je connais le texte de Fabula depuis sa parution en France en 1990. J’ai, en quelque sorte, cheminé en sa compagnie : en tant que lectrice, en tant que spectatrice d’un spectacle attendu puis rêvé… finalement en tant que comédienne et metteur en scène. Depuis deux ans, je réfléchis, j’imagine, je rêve encore… Au gré de mes rencontres artistiques, l’image se dessine, s’enrichit, devient plus nette. Bref, le projet devient artistiquement incontournable ; culturellement et socialement il est "rattrapé" par une actualité dans laquelle son caractère intemporel, son propos humaniste lui confèrent une force dramatique (théâtrale) incontestable. En naît une sorte de nécessité, d’urgence à concrétiser le projet : un spectacle attrayant et accessible à tout public, racontant "la légende", mais surtout un deuxième niveau de lecture, plus exigeant et brûlant d’actualité. Fabula a été écrite dans un contexte géopolitique et historique donné. Cependant l’histoire se situe dans un Moyen-Age imaginaire, où la légende a la part belle : un bien fort "medium" au service des valeurs défendues par l’auteur ! La tolérance, la générosité, l’équité… servies par des personnages empreints d’humanité et déchirés par leurs contradictions. Dès lors, le propos de Fabula est universel et intemporel.

LA PIECE : Fabula a été écrite en 1982, publiée à Prague (où elle a été créée) en 1989 et à Paris. Elle n’a jamais été jouée en France. La trame s’inspire du Joueur de flûte de Hamelin, conte très connu dans les pays germaniques et de l’Est. Elle s’en inspire librement pour mieux le détourner, le retourner. Elle offre un premier niveau de "lecture " où le fantastique médiéval domine : du rythme, de l’action, des personnages typés, en costumes, dans une ambiance lumineuse et sonore riche. Le second niveau de lecture place le spectateur plus affûté au cœur d’une problématique tragiquement d’actualité, car intemporelle : le libre-arbitre de l’être humain. Dès lors apparaissent la duplicité des personnages, leurs compromissions, les secrets et mensonges qui les rongent. Comme dans tout drame classique, un personnage est le deus ex machina, l’instrument du destin qui précipite les protagonistes dans la tragédie, inéluctable.

L’AUTEUR : Daniela FISCHEROVA, née en 1948 à Prague, est une dramaturge tchèque réputée. Elle est issue d’une famille cultivée. Son père, qui était un compositeur reconnu, lui a probablement donné le sens du verbe et du rythme qui caractérisent son écriture. Elle compte parmi les dramaturges les plus importants de la "nouvelle vague" tchèque. Elle a également écrit des scenarios de films dont "Les petites marguerites" de Vera Chytilova et publié des livres pour enfants. Elle fait partie de la relève des dramaturges tchèques qui ont succédé, après 1968, à la génération de Havel, Topol, Kundera, Kohout. Son œuvre est imprégnée de la culture de la Bohème, située aux confins de l’Europe centrale et de l’Europe occidentale.

LA TRADUCTION : L’écriture de Fabula est ciselée, précise ; les dialogues sont percutants ; l’ironie est toujours présente. La traduction donne à entendre cela clairement et naturellement : fluidité du style, rapidité des répliques, richesse de la pensée. Ginette VOLF PHILIPPOT a en effet longtemps baigné dans l’univers théâtral tchèque avec notamment les compagnies Petr Bezruc d’Ostrava et Cinoherni Klub de Prague. Veuve du comédien Rosta VOLF, elle était à ses côtés dans l’aventure du théâtre tchèque des années 60, ce jusqu’à l’invasion soviétique de 1968.

Recommander Suivre

Contreparties

Elève

pour 10,00 € et +

0
ARTINAUTES

-100
DISPONIBLES

Mille mercis!
Votre reçu fiscal (coût de votre don: 3,40€)

Stagiaire

pour 30,00 € et +

0
ARTINAUTES

-30
DISPONIBLES

Mille mercis et une affiche !
Votre reçu fiscal (coût de votre don: 10,20€)

Utilité

pour 60,00 € et +

0
ARTINAUTES

100
DISPONIBLES

Mille mercis,une affiche et un cours de théâtre offert
Votre reçu fiscal (coût de votre don: 17€)

Silhouette

pour 100,00 € et +

0
ARTINAUTES

50
DISPONIBLES

Tout ça et un pot avec l’équipe
Votre reçu fiscal (coût de votre don: 34€)

Doublure

pour 200,00 € et +

0 ARTINAUTES

Tout ça, et une invitation, votre nom sur le site et une suprise musicale !
Votre reçu fiscal (coût de votre don: 68€)

Super mécène

pour 1 000,00 € et +

0
ARTINAUTES

12
DISPONIBLES

Tout ça et une invitation pour deux personnes
Votre reçu fiscal (coût de votre don: 340€)

Mécène d'honneur

pour 1 001,00 € et +

0
ARTINAUTES

10
DISPONIBLES

Tout ça, tout ça et…
La reconnaissance émue de toute l’équipe!
Poignées de main, bisous… et petites bullesà partager!