Icon proarti

Érinyes

Par: M&Movies

Collecte Réussie


| AUDIOVISUEL - CINÉMA
| PRODUCTION, DIFFUSION

1 625,00 €

1 600,00 € demandés

37
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
101%

Présentation du projet

« Toute vengeance est permise du moment où elle atteint le coupable »

- Kean, Alexandre Dumas-

Quelle est l'histoire du film ?

"Érinyes" est un court-métrage de fiction sur le thème de la vengeance, qui nous immerge, le temps d'une dizaine de minutes, dans un instantané de vie de cinq personnages : Marisa Mendez, Carla Mendez, Raphaël Guerin, Jeremih et Alyssa Guerin.


Synopsis

En 2004, RAPHAËL (20 ans) et sa petite amie MARISA (22 ans) font partie d’un réseau criminel influent mais sont arrêtés sur dénonciation de JEREMIH (18 ans), frère de RAPHAËL, qui espère ainsi lui éviter une lourde peine et ne pas être considéré comme complice.

15 ans après, MARISA est libérée. Toujours influente dans le milieu criminel, elle contacte JEREMIH et lui donne rendez-vous à l’endroit même où il l’a fait arrêter. Elle lui fait alors savoir qu’elle a enlevé sa fille de 3 ans, IRIS.

Mais JEREMIH et RAPHAËL avaient envisagé ce retour vengeur et s’y sont préparés…


De quoi parle mon histoire dans le fond ?

Cette histoire met en scène la vengeance de Marisa, mais à mes yeux, cette histoire parle d'amour, de haine, de rancœurs, de souffrance...etc. De la vie. Ce que je trouve intéressant, c'est que finalement, mes personnages sont très humains, et les conflits qui les animent sont des conflits de personnes tout à fait normales, malgré le contexte du réseau criminel et de sortie de prison. Il n'y a ni méchants ni gentils. Cette histoire parle des gens ; avec leurs forces et leurs faiblesses. Tous sont régis par l'amour qui engendre lui-même toutes sortes d'émotions contradictoires.

C'est chez Marisa que l'amour est le plus fort : elle a passé 15 ans à attendre Raphaël en prison, par amour. A sa sortie, sa vengeance n'est motivée que par l'amour. L'amour qui lui a brisé le cœur, tous les jours pendant ces années, à attendre secrètement une personne qui n'est jamais venue. L'amour de sa fille, qui la pousse à punir celui qui ne s'est même pas donné une chance de connaître la vérité, celui qui l’a fait souffrir, elle, sa chair et son sang : son père, Raphaël. L'amour de sa fille à nouveau, qui a fait germer l'idée qui fera souffrir celui qui les a séparées pendant 14 ans, Jeremih. L'amour de soi enfin, qui la motive à se venger de ceux qui lui ont enlevé son honneur et sa dignité en trahissant sa confiance.

On retrouve cet amour qui transcende toutes les limites et tous les risques chez les autres personnages également. Chez Raphaël, qui par amour se lance dans un réseau criminel avec Marisa ; qui par amour pour lui et son frère, abandonne Marisa à sa sortie de prison ; par amour pour sa nièce prend les risques qui le mèneront à sa perte et par amour d'une fille qu'il n’a jamais connu et de Marisa, accepte le châtiment qui lui est infligé. Chez Jeremih, qui par amour dénonce son frère à la police pour limiter sa peine ; qui par amour décide de régler l’enlèvement de sa fille seul. Chez Alyssa, qui par amour de son mari accepte de suivre son plan pour sauver leur fille. Et enfin chez Carla qui, par amour pour sa mère, accepte de piéger ce père qu'elle déteste parce qu'elle ne peut aimer celui qui ignorait son existence.

Entre l'amour et la haine il n'y a qu'un pas, entre la violence et la paix il y a un long chemin.

- Massid

L'autre thème abordé, de façon très superficielle, concerne la méfiance envers la police. Mes personnages sont issus d’un milieu populaire difficile, la seule raison qui pousse Jeremih à collaborer avec la police 15 ans plus tôt est la promesse de réduction de peine pour son frère. Marisa base toute sa vengeance sur ce sentiment. Finalement, les policiers sont presque tournés en ridicule car ils sont autant piégés que tous les autres personnages, si ce n'est plus, car Raphaël, Jeremih et Alyssa finissent par connaître la vérité.


En quoi votre histoire est-elle originale ?

En surface, l'histoire que j'ai écrite n'est pas très originale : un règlement de compte après une trahison au sein d'un réseau criminel. Pourtant, chaque élément qui la construit a son originalité. Notre personnage principal est une femme, une mère, représentée pour ce qu'elle est, dans son intégralité. Elle ne répond pas au cliché de la femme puissante, froide et sexy, qui mène tous les hommes par le bout du nez, jalousée de toutes. C'est une personne à part entière, que l’on présente au même niveau que les personnages masculins. Quant à Raphaël et Jeremih, ils ne sont pas perçus comme les héros, les hommes forts à qui rien ne résiste, car je voulais éviter d’exploiter le fantasme du « bad boy » et/ou du grand romantique parfait. Chaque personnage a du relief et de la profondeur.

La trame narrative, présentée au format court, est aussi un aspect intéressant du film. C'est une histoire complexe, avec beaucoup d'enjeux, qu'il aurait été plus simple de réaliser au format long, car nous aurions pu nous attarder sur certains détails. Le choix que nous avons fait inclus le spectateur dans l’histoire puisqu’il doit s’y plonger pour en saisir tous les éléments et met au défi nos comédiens qui doivent s’exprimer autrement que par la parole. Comme je le précisais précédemment, ce film est un instantané de vie. Nous arrivons au milieu d'un conflit, avec des liens déjà établis, et nous quittons nos personnages avant sa résolution. Pour suggérer que la vie de nos personnages continue au-delà de notre film, nous avons décidé d'ajouter une séquence post-générique au scénario : une rencontre entre Marisa et Alyssa.


Pourquoi un crowdfunding ?

"Erinyes" est un projet 100% bénévole, motivé par l'amour du cinéma, l'envie de créer et de construire une expérience tous ensemble et de partager cette aventure avec vous ! Nous avons travaillé dur pour pouvoir vous présenter notre projet et aujourd'hui nous avons besoin de vous pour nous aider à aller jusqu'aux festivals...🎬

Nous avons choisi une campagne de crowdfunding plutôt que des fonds de soutien à la création pour ouvrir les portes de nos coulisses à nos spectateurs. Nous avons aussi envie d'être libre dans notre processus créatif et confronté au regard du public tout au long de notre travail.
Dans l'onglet "Budget" vous pourrez trouver le détails de l'utilisation que nous ferons des fonds récoltés.

MERCI DU FOND DU heart !

Meredith

Et toute l'équipe "Erinyes"



FAQ

Dans la mythologie grecque, les Erinyes sont trois déesses de la vengeance, appelées Furies dans la mythologie latine, qui sont chargées de harceler et de châtier les coupables. Elles représentent la personnification du remord.

Je trouvais que cette définition correspondait bien au duo mère-fille incarné par Marisa et Carla. Elles décident ensemble de punir les "crimes" dont sont coupables Raphaël et Jeremih, et rien ne les arrête.

Mais y a-t-il une troisième Erinyes... ?

"Érynies" devrait-être monté et fini vers fin Août. Il est prévu de le présenter à certain festivals, dans le courant du mois de septembre. Il fera ensuite son apparition sur des plateformes telles que YouTube, Vimeo et le site internet en devenir de Meredith.

Nous sommes soutenus par l'association Esthésie, qui a vu naître notre projet, qui peut nous aider en mettant à notre disposition des assurances si la nécessité se présente et qui nous oriente dans la gestion de notre budget.

Deux graphistes du Collectif YAY, Loriane et Fanny, nous accompagnent bénévolement en nous créant l'identité graphique et une belle affiche ! Les visuels qui la composeront seront dévoilés au fur et mesure, comme des indices... A commencer par la typographie révélée par le biais de cette campagne. wink

Pour finir, Sylvie, Maud et Carole de l'Amue, nous on rejoint afin de nous aider à assurer la communication autour de notre projet ! 💪

Nouveau partenaire : Le Violo Dingue, café-théâtre parisien, met l'établissement à notre disposition le temps du tournage de quelques séquences. Un grand merci !

Tous les vêtements (hors costumes de policiers/pompiers) ont été achetés au Secours Populaire / Emmaüs et seront redonnés après le tournage à des organisations caritatives.

L'équipe, ça a commencé avec Alix (chargée de production) et moi (scénariste- réalisatrice). On s'est rencontrées cette année dans notre BTS et on est devenues de très bonnes amies. Quand j'ai commencé à envisager la réalisation de ce projet, j'ai tout de suite pensé à elle. C'est vraiment une personne investie et en qui j'ai confiance. J'ai senti qu'elle avait autant envie d'apprendre que moi et j'ai eu envie de partager ça avec elle. Ariane a été la première à nous rejoindre, pour m'assister à la réalisation. Je la connais de l'université et j'ai vu qu'elle aimait contribuer à des projets de ce type, et à nouveau, elle est très investie et je lui fais confiance. J'avais envie de travailler entourée de personnes qui sauront recevoir de la bienveillance et en donner pour permettre au projet d'avancer. Sur mes précédents projets, j'étais au lycée, j'avais peu de moyens, peu de contacts et peu de résultats satisfaisants. Notre trio est cohérent parce qu'on peut travailler en toute franchise. Quand l'équipe s'est agrandie, c'était essentiel pour nous que tout le monde partage cet état d'esprit. Nous avons beaucoup fonctionné au feeling. Notre but était de réunir une équipe autour du projet et que chacun y voit un défi personnel, que l'on soit tous autant concernés par ce qu'il va advenir de tout cela. Au moment du casting, les choses se sont déroulées de la même façon, avec beaucoup de bienveillance et on est vraiment contentes de cette expérience. On a la chance d'avoir de fabuleux comédiens (Chrystelle Dominguez, Bernardo Rebello, Yohann-Hicham Boutahar, Raluca Nechita, Pénélope Bell) qui ont tous rejoint cette aventure avec un état d'esprit fabuleux qui nous a emportées. En ce qui concerne l'équipe technique, nous nous sommes appuyées sur les étudiants de notre BTS, et avons été conquis par leur enthousiasme et leur participation active. Aujourd'hui, je suis fière de présenter ce projet. Pour moi ce n'est plus seulement "mon scénario", c'est notre aventure, et je ne doute pas qu'elle sera belle, humaine et vivante du début à la fin.

A quoi sert l'argent collecté

Le tournage se déroulera en région parienne les week-end du 17/18 juillet et 24/25 juillet. L'argent récolté nous permettra d'assurer les frais de : 

  • nourriture;
  • location de décors;
  • location de matériel image, lumière et son;
  • location et d'achats de costumes, d'accessoires et de maquillage;
  • d'achat du clap (c'est bien utile le jour J);
  • des frais de post-production;
  • et des frais de festivals.

Nous avons réalisé le budget avec beaucoup de sérieux afin d'être le plus juste possible dans l'estimation de nos dépenses. Réussir cette campagne nous permettrait d'aller au bout de notre projet.

ON COMPTE SUR VOUS ! heart

Meredith

Et toute l'équipe "Erinyes"


Objectif de collecte

1 600,00 €

Montant Global

6 237,00 €

Dépenses

Désignation Montant

DIFFUSION ET PROMOTION

Location salle de projection, buffet... 400,00 €
SOUS TOTAL 400,00 €

FRAIS GENERAUX ET DIFFUSION

Comission proarti (8%) 462,00 €
Frais d'envoi en festival 450,00 €
Frais d'inscription en festival 135,00 €
SOUS TOTAL 1 047,00 €

CONTREPARTIES

Envois postaux... 202,00 €
Impression affiches 57,00 €
SOUS TOTAL 259,00 €

DROITS ARTISTIQUES

Dépôt Scénario SACD 15,00 €
SOUS TOTAL 15,00 €

MOYENS TECHNIQUES

Post-production 300,00 €
Son 400,00 €
Éclairage 400,00 €
Prise de vue 800,00 €
SOUS TOTAL 1 900,00 €

DÉCORS ET COSTUMES

Costumes 260,00 €
Achat vêtement personnages 50,00 €
Maquillage 80,00 €
Location lieux de tournage 500,00 €
Accessoire de tournage 70,00 €
Divers décors 520,00 €
SOUS TOTAL 1 480,00 €

DEFRAIEMENT ET RÉGIE

Repérage - Déplacements avant tournage 236,00 €
Défraiement 700,00 €
Régie et divers 200,00 €
SOUS TOTAL 1 136,00 €

TOTAL

TOTAL 6 237,00 €

Recettes

Désignation Montant

Proarti

Financement participatif proarti 1 600,00 €

TOTAL

TOTAL 1 600,00 €

Qui suis-je ?

Je m'appelle Meredith Hoarau, j'ai 19 ans et viens de terminer ma première année en BTS audiovisuel-option gestion de production, en alternance. Je suis la scénariste et réalisatrice du court-métrage Érinyes.

J'ai écrit "Érinyes", qui s'appelait dans les premiers temps "Vengeance", pendant le premier confinement. A l'origine, ce projet était pour moi un exercice d'écriture, un moyen de me "remettre dans le bain". Pendant ma première année à l'université, je travaillais beaucoup et j'avais très peu de temps pour mes projets et moi-même. Alors quand le confinement a été annoncé et le chômage partiel confirmé, j'ai décidé de profiter de cette occasion pour me consacrer aux projets que je souhaitais accomplir. Je me suis donc lancée dans l’écriture, avec un sentiment de réserve dans un premier temps, qu’il a fallu que je dépasse pour laisser libre court à ma créativité et mon imagination. J’ai repensé à une bribe de nouvelle que j’avais écrite il y a quelques années… Rien à voir avec Érinyes, enfin presque... Une rencontre entre une mère et sa fille, après de nombreuses années, des tensions, la fille étant responsable de l'internement de la mère. A partir de ce morceau d'histoire, j'ai écrit la première version de la rencontre entre Raphaël et Marisa. Au fur et à mesure, « Erinyes » est né. Au départ, j'étais presque dérangée par la dimension impersonnelle du projet. Même si j'ai grandi dans un milieu populaire, j'ai eu la chance d'être épargnée de la souffrance de la rue, et je ne voyais pas ce qui en faisait mon histoire. Cependant, j'étais surprise de la tournure que j'avais fait prendre au scénario et j'y ai développé un attachement particulier. J'ai eu envie de l'emmener plus loin qu'un simple exercice d'écriture. J'ai donc proposé à Alix (que j'ai rencontrée grâce au BTS, en gestion de production, avec moi) de devenir la productrice du film. A partir de là, c’est allé très vite ; et plus le projet avançait, plus je me sentais proche de mes personnages. Ce n'est qu'à l'étape "casting", que j'ai compris de quoi parlait vraiment mon histoire.


Quelle esthétique visuelle ? Sonore ?

Cette histoire m'évoque la couleur rouge et son ambivalence, sa capacité à évoquer des sentiments passionnels et antithétiques, tout comme mes personnages : l'amour et la haine / le courage et le danger / la tentation et l'interdit / la chaleur rassurante / la peur...etc. C'est la raison pour laquelle j'aimerai que cette couleur soit présente, avec justesse et parcimonie, dans chaque séquence. Cela peut aller de la couleur d'un vêtement, à une fleur en arrière-plan, jusqu'à l'ambiance lumineuse. Chaque séquence met en scène des enjeux qui lui sont propres et aura donc une esthétique appropriée et distincte. La couleur rouge permettra de tisser ce fil "rouge" entre tous les plans.

Je souhaite que l’esthétique visuelle s'accorde aux enjeux de chaque séquence. Les décors sont essentiels pour embarquer les spectateurs, et l'équipe, dans l'univers du film, mais le choix des couleurs à l'image ne doit pas être négligé car elles contribuent à orienter les spectateurs vers les émotions que l'on souhaite partager avec eux. C'est la raison pour laquelle la couleur rouge apparaîtra dans chaque séquence.

Un travail important autour des jeux d'ombres et de lumières sera mené, car ils seront des réponses implicites aux questions que pourront se poser les spectateurs. L'ombre symbolisant le mensonge, la trahison et la rancœur et la lumière la sincérité, la loyauté et le pardon.

Il me semble que chaque personne est habitée de sa part d'ombre et de lumière, ce travail d'éclairage permettra de le suggérer chez les personnages de ce film.

Pour l'ambiance sonore du film, je travaille avec deux compositeurs Lorenzo Tarade et Arnaud Blanchard. Nous nous accordons à faire en sorte que la musique, régie par les émotions et les actions des personnages, s’harmonise autour de deux mots clés principaux : nostalgie et électricité. Comme je l'évoquais précédemment, le thème sous-jacent du film est l'amour, mais cet amour est source d'autres sentiments, plus négatifs : le vice, la méfiance, la trahison...etc. Il y a de l’électricité dans l’air et elle doit se faire sentir au-delà du jeu des comédiens pour comprendre toutes les contradictions de nos personnages. Nous mettons donc en relief ces deux thèmes principaux qui vont valoriser tous les enjeux de notre histoire.

Meredith

Suivez l'actualité du projet !

  • Dernier week-end de tournage

    En route vers la post-prod !
  • Premier week-end de tournage

    L'aventure commence...

  • Dernière répétition avant le tournage

    Derniers préparatifs avant le jour J

  • Acquisition du premier lieu de tournage !

    Un grand merci au Violon Dingue pour leur générosité :)

  • Première répétition

    A suivre...

  • Ouverture au publique de la campagne crowdfunding

    C'est le Grand Jour!

  • Deuxième session de casting

    16 et 17 mai,, deuxième et dernière session de casting pour les rôles de Marisa et Raphaël.

  • Première session de casting

    Passage des premiers castings pour les rôles de Marisa, Raphaël, Carla et Jeremih.

Contreparties

Megara 🏺

pour 10,00 € et +

5 ARTINAUTES

Votre nom sera mentionnée dans le générique de fin du film.

Merci à vous !

Hestia 🏛

pour 25,00 € et +

5
ARTINAUTES

45
DISPONIBLES

Vous recevrez l'affiche du film (format A4), et votre nom sera mentionné au générique.

Merci à vous !

Médée 🏺

pour 50,00 € et +

5
ARTINAUTES

65
DISPONIBLES

Vous recevrez l'affiche du film (format A4) dédicacée par l'équipe, et votre nom sera mentionné au générique.

Merci à vous !

Leto 🏛

pour 75,00 € et +

0 ARTINAUTES

Vous recevrez par mail un lien pour visionner le film en avant première ! De plus votre nom sera mentionné au générique.

Merci à vous !

Némésis 🏺

pour 100,00 € et +

2 ARTINAUTES

Vous recevrez par mail un lien pour visionner le film ET le making-off en avant première ! De plus votre nom sera mentionné au générique.

Merci à vous !

Athéna 🏛

pour 150,00 € et +

1
ARTINAUTE

49
DISPONIBLES

Vous participerez avec la personne de votre choix à une projection privée du film en avant-première avec les acteurs et l'équipe de tournage ! De plus votre nom sera mentionné au générique etvous recevrez par mail un lien pour visionner le film et le making-off.

Merci à vous !

Les Erinyes (Alecto, Mégère et Tisiphone)🏺

pour 300,00 € et +

0
ARTINAUTES

25
DISPONIBLES

Vous participerez avec la personne de votre choix à une projection privée du film en avant-première avec les acteurs et l'équipe de tournage ET vous aurez accès au cocktail de la projection ! De plus votre nom sera mentionné au générique etvous recevrez par mail un lien pour visionner le film et le making-off.

Merci à vous !