Icon proarti

Emma
une comédie grinçante !

Collecte Réussie


| AUDIOVISUEL - CINÉMA
| PRODUCTION

1 135,00 €

1 100,00 € demandés

31
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
103%

Présentation du projet

En "bref"

 

            Bonjour, je m'appelle Philippe Chatard, élève de deuxième année à l'ENSAV, et ancien élève-acteur du Théâtre du Jour de Pierre Debauche, et je veux vous parler un peu de mon prochain court métrage, Emma, que je vais réaliser avec mes camarades-technicien.nes de l'ENSAV.

            Un court métrage étudiant, à mon sens, c'est avant tout une équipe de jeunes apprenti.es en cinéma, qui travaillent tous.tes avec dynamisme et motivation pour raconter le mieux possible une histoire. Iels ne sont pas rémunéré.es, car court métrage étudiant rime rarement avec grosse production et subventions ; mais c'est l'expérience du plateau qui les nourris, le silence sacré qui précède le « action », les rires qui suivent le « Couper ! », et la fierté d'être arrivé.es au bout du tournage, sains et saufs, avec la sensation d'avoir grandi humainement, et artistiquement.

            Si nous avons recours à un crowdfunding pour nous aider à raconter l'histoire de Emma, c'est avant tout pour faire en sorte de nourrir 25 ogres et ogresses sur une semaine de tournage, leur donner des forces pour porter des projecteurs lourds, pour tenir la perche des heures durant, pour bien faire la mise au point sur nos personnages... En bref : pour travailler dans de bonnes conditions. Le budget demandé servira également à payer tous les consommables, gaffer, piles, accessoires, ainsi que l'essence de nos camarades régisseur.ses qui traverseront Toulouse pour chercher les acteurices à la gare, pour emmener l'équipe dans différents décors, etc.

            Le bien-être d'une équipe de tournage est primordiale, que ce soit pour un projet étudiant ou professionnel, et nous vous demandons donc votre aide pour cette raison.

 

Synopsis 

 

Bienvenue aux funérailles d'Emma, 25 ans, qui décidée dur comme fer d'y passer, s'est jetée d'un pont et s'est faite écrabouillée par un train. Boum, splash ! Pourquoi ? Parce que depuis toujours on lui a posé cette maudite question : « Qu'est-ce que tu veux faire quand tu seras adulte ? ». Et depuis toujours, elle connaissait la réponse : « Rien ». Elle était vouée à rien. A devenir comme tous ces adultes qu'elle croise, coincés du cul, sûrement alcooliques et parfaitement conformistes, des enfants refoulés qui bandent mou. Alors autant y passer.  En haut du pont, en attente du prochain train, Emma est prête.

Vous avez vingt minutes devant vous ?

Note d'intention 

            L'histoire de Emma, c'est l'histoire d'une génération, la « génération Z » dont je fais partie. Ces enfants-là ont grandi avec internet, les réseaux sociaux, avec les images du 11 septembre 2001 et la peur du terrorisme, avec une épée de Damoclès au-dessus de la planète, car, oui, on sait depuis notre plus jeune âge que la planète va mourir, que c'est leur faute ou alors de la faute des grands riches méchants qui gouvernent la planète, mais qu'en tout cas, il n'y a plus rien à faire hormis trier ses déchets et signer des pétitions sur internet. On nous a toujours dit qu'on passait plus de temps devant notre écran que sur des livres, qu'on est bêtes, distraits, capricieux, plus sensibles que les générations d'avant.

            Malgré la fin du monde, ma génération a la « niaque », l'envie de se battre pour tous les possibles, pour une liberté de genre, de sexualité, de pensée, de liberté. Une envie qui nous pousse à déconstruire le monde d'avant.

            Tout ça représente la forte charge mentale qui pèse sur le dos de Emma, qui va décider de vivre pleinement sa vie jusqu'à ses 25 ans, puis d'y passer avant que tout ne s'empire.

            Le programme est donc assez sombre en soi : l'on parle de suicide, de fin du monde et de dépression, mais je refuse de faire un film déprimant. Je ne veux pas que le public sorte de la salle de cinéma en ayant une seule envie : celle de se pendre.

            Non, je veux parler de cette histoire avec du recul, avec du ludisme, de l'humour, car la force de l'humour nous permet de parler de choses terribles tout en gardant un pied sur terre, tout en gardant espoir. C'est l'espoir que je veux faire ressentir à travers chaque séquence de ce film ; car peut-être qu'une jeune personne aux idées noires se retrouverait face à Emma et ses aventures. Le film dira à cette personne qu'on la comprend, qu'elle n'est pas seule, mais peut-être qu'au lieu de sauter d'un pont et de se faire écrabouiller par un train, elle pourrait prendre un blablacar et partir au loin, en Bretagne peut-être, ou ailleurs. Il dira que la pulsion de vie est plus forte que la pulsion de mort.

           C'est après toutes ces réflexions que j'ai eu l'idée de raconter cette histoire comme un conte, un conte moderne et lugubre sur une situation que beaucoup de jeunes (et de moins jeunes bien sûr) vivent. Les contes nous aident à rêver, à réfléchir à notre condition, à grandir.

 

La réalisation 

 

            Ce moment clef de la vie d’Emma sera construit par trois différentes temporalités entremêlées qui auront chacune leur dispositif filmique.

          La réalité sera cadrée par une caméra “épaule” mobile, qui suit principalement l’action des personnages comme dans Respire de Mélanie Laurent.

      Les funérailles imaginées seront cadrées au camescope mini DV qui donne un effet de faux documentaire, et qui va nous plonger au début du film dans un réel étrange et décalé. J’ai envie de tisser une facette “artiste” chez Emma, ou une possibilité d’un futur artistique, en faisant comprendre au spectateur à la fin du film qu’Emma est peut-être finalement en train de réaliser et cadrer son monde intérieur. La caméra DV représente le regard d’Emma sur le monde adulte et sur la mort. Afin de respecter les règles de ce jeu, le Prêtre, qui intervient en IN tout au long du film face caméra tel un alter ego, sera donc toujours cadré à la caméra DV.

        Le troisième espace, celui des flashbacks et des flashforward, du passé et du futur, sera entièrement tourné en studio. Emma est ici dépassée par son passé et son futur. Pour dessiner et mettre en image cet espace-là, on sera à l’inverse du réalisme, dans un espace plus théâtral : les acteur.ices éclairé.es par un jeu de lumière inventif interagiront avec des éléments de décors simplifiés, épurés, afin de raconter ce qui se joue vraiment. 

 

            Avec le format du court-métrage, j’aime l’idée que toute la technique soit au service de l’univers de son personnage et que le spectateur entre dans sa dynamique rien qu’en assistant à ce patchwork de fragments de vie vécus ou rêvés. En gros : c’est le bordel dans la tête de Emma, et le montage alterné et dynamique fera transparaître ce trop-plein d’énergie et de vie qui revient en elle. 

           

             Il est urgent d'écrire de nouveaux contes, actualisés, destinés aux prochaines générations. Je vais commencer par Emma. Ça vous dit de m'aider ?

 

InspirationsCalendrier de fabrication 

 

A quoi sert l'argent collecté

Nous sommes étudiants et bénévoles sur ce projet et avons besoin de vous pour assurer nos autres dépenses : 


Objectif de collecte

1 100,00 €

Montant Global

1 100,00 €

Dépenses

Désignation Montant

Régie

Frais divers (impressions, bureautique...) 30,00 €
Transports 50,00 €
Cantine 500,00 €
SOUS TOTAL 580,00 €

Habillage, Maquillage, Coiffure

Costumes et maquillage 100,00 €
SOUS TOTAL 100,00 €

Accessoires et décoration

Accessoires, décoration et aménagement 100,00 €
SOUS TOTAL 100,00 €

Imprévus

Commission 70,00 €
Imprévus 50,00 €
SOUS TOTAL 120,00 €

Moyens techniques

Consommables 100,00 €
SOUS TOTAL 100,00 €

Distribution

Inscriptions en festivals 70,00 €
Communication (cartes, affiches...) 30,00 €
SOUS TOTAL 100,00 €

TOTAL

TOTAL 1 100,00 €

Recettes

Désignation Montant

Proarti

Financement participatif proarti 1 100,00 €

TOTAL

TOTAL 1 100,00 €

Contreparties

Un crédit au générique

pour 5,00 € et +

11 ARTINAUTES

Retrouvez votre nom dans les remerciements au générique du film.

Un visionnage du film en avant-première

pour 50,00 € et +

1 ARTINAUTE

Vous aurez accès au film en avant-première avec un lien privé.

Une affiche du film dédicacée par l'équipe

pour 100,00 € et +

2 ARTINAUTES

Vous recevrez une affiche du film format A2, signée par nos soins évidemment.

Une lettre d'Emma

pour 200,00 € et +

0 ARTINAUTES

Emma vous adresse un message personnel par courrier...!