Mécénat

Documentaire Là où le temps s'est arrêté
Portrait unique d'un vieux paysan exemplaire, une ôde à la nature et à l'environnement.

Par: proarti

Collecte Réussie


| AUDIOVISUEL - CINÉMA
| Saint-Martin-en-Haut
| PRODUCTION

11 555,00 €

11 500,00 € demandés

61
Soutiennent
5
Recommandent
5
Suivent
100%

Présentation du projet

QUI EST CHRISTOPHE TARDY:

De 1982 à 1993 j’ai exercé le métier d’inséminateur pour le compte de la coopérative d’élevage du bassin lyonnais.

Passionné d’image, je réalise en parallèle films et photos. En 1993 je décide d’en faire ma profession et c’est au Sénégal que je trouve cette opportunité. Depuis 25 ans j’exerce donc le métier de réalisateur / photographe / scénariste.

En 2011 je reviens en France. En 2016 je créé ITIZPROD, société de production audiovisuelle, cinématographique et photographique.

Resté attaché au monde rural et nostalgique de l’époque des villages, des sabots de bois, des chemins de terre et des fermes d’antan, je projette la réalisation d’un film sur ces fermes bientôt disparues parce qu’elles font parties du patrimoine français et rural, parce qu’elles symbolisent la nature, l’authenticité, le passé, mais malheureusement plus l’avenir.

C’est aussi un film sur l’écologie, sur une prise de conscience, un film qui doit nous pousser à réfléchir sur notre soif de production, d’évolution, de croissance, de modernité qui nous tue à petit feu.

Grâce à mes connaissances et mes amitiés conservées de mon époque « inséminateur » je trouve ma cible, la ferme que je cherche. C’est celle de Claudius Jomard à Saint Martin en haut.

J’ai rencontré Claudius Jomard pour lui parler de mon projet, de mon idée et du film. Avec son accord j’ai pu filmer sa vie sur une durée de 14 mois.


BANDE ANNONCE DU FILM:


MOTIVATIONS:

Il y a aujourd'hui une évolution de l'humanité incroyable, dangereuse, démesurée. L'homme a réussi à détruire sa planète, ce qu'aucun animal n'ose, n'osera et n'aurait osé faire.

Le pire ennemi de l'homme aura été son intelligence. Il a inventé tout ce qui le tue.

Ancien inséminateur, acteur du milieu rural que j'ai pu côtoyer pendant 10 ans avant de devenir réalisateur, j'ai vécu dans ce monde, base de la survie humaine. Un monde qui savait rester proche de sa terre et des pratiques authentiques.

.


LE FILM:

La nostalgie ne serait-elle pas devenue un appel au secours, l'aveu que le progrès est en train de nous tuer?

Dans mes années passées j'ai connu des fermes, chargées de nostalgie, garantes d'une vie saine. Des fermes qui disparaissent. J'ai eu la volonté d'en faire un film.

Quand je suis allé à la rencontre de Claudius Jomard j'ai découvert un homme et son univers, son environnement. Lorsqu'on rentre chez lui dans sa clairière, puis dans sa ferme c'est un autre monde, un ancien monde de l'époque des galoches, des bœufs et des chemins de terre que l'on découvre. Chez Claudius le temps s'est arrêté il y a cent ans. Tout est d'époque. Les meubles, le poste de radio, la vaisselle, la toile cirée ont connu les aïeux.

.

.

J'ai compris que ce n'était pas moi qui allais raconter sa vie mais lui qui allait raconter la sienne.

Claudius on le regarde, on le respecte, on l'envie peut être même. Il n'a jamais été aspiré par le progrès. Non pas par défit, ou par rébellion ou à titre de réactionnaire, non. Ce fut pour lui naturel, évident.

J'ai filmé Claudius Jomard pendant 14 mois du printemps 2016 au printemps 2017. Au gré des saisons je l'ai suivi, dans ses travaux, ses déplacements, ses tâches ménagères, ses devoirs de chrétien, ses rencontres et visites amicales, ses instants de solitude.

.

.

La présence de la caméra n'a rien changé. J'ai su lui expliquer, il m'a adopté, il a continué sa vie comme il l'entendait.

Claudius vit avec deux vaches, une dizaine de poules, un jardin et son chien. Sans le vouloir il nous pousse à réfléchir, simplement en vivant, en étant lui-même.

.

.


LA VIE DU FILM:

Ce film sera présenté dans différents festivals et en parallèle proposé aux télévisions. Tout sera mis en oeuvre pour qu'il soit aspiré dans le tourbillon médiatique et cinématographique.

Seul au départ avec mon idée, seul ensuite pour le tournage et enfin seul dans le dérushage et le pré-montage, je veux aujourd'hui trouver les moyens de terminer ce documentaire en version long métrage. La marie de Saint Martin en Haut et peut être d'autres institutions m'aideront au financement. Le financement participatif permettra de compléter les besoins financiers pour finaliser le montage, l'étalonnage et la bande son.


UN MOT POUR VOUS DONATEURS:

La première chose c'est que personne ne doit se sentir obligé.

Sachez que cette collecte est pour moi la possibilité de clôturer un projet que j'ai entamé il y a 3 ans. Ceux qui me connaissent savent comment j'ai démarré dans le métier, en partant de rien, de zéro, en Afrique, là où j'ai pu deviner des opportunités. J'ai su provoquer et saisir les chances qui se sont présentées à moi. Depuis 25 ans je me bat pour atteindre mes buts. Ce projet en est un et je sais que je ferais tout pour que ce film ait une vie pleine, qu'il soit vu, apprécié au sein des festivals, dans les salles de cinéma, à la télévision. Vous impliquer dans ce projet c'est participer à la mise en lumière de ce film, à la concrétisation de 25 ans de travail et de lutte. C'est aussi adhérer à ce message écologique, nostalgique et rural que porte ce film.


.

Christophe Tardy



FAQ

Ce documentaire reposera sur un format long métrage. Il sera inscrit dans les différents festivals correspondant à sa catégorie et sera présenté aux chaines de télé. Il peut avoir aussi une vie dans les salles de cinéma.

L'environnement est un sujet brulant et d'actualité. Claudius Jomard est le parfait exemple de quelqu'un qui vit en harmonie avec son environnement. Au delà du sujet sur la ruralité, la modernisation de l'agriculture, la surproduction, il y a un message de respect de l'environnement.

A quoi sert l'argent collecté

Le montant collecté sert à finaliser le documentaire par une séance de post production image (montage), de création de la bande son et d'étalonnage. Des prestations assurées par des professionnels pour atteindre un niveau qualitatif optimum. La bande son sera entièrement traitée, complétée, mixée par le studio Pilon à Lyon. L'étalonnage, réalisée par Lumière Numérique à Lyon, permettra l'optimisation de l'image par un travail sur l'équilibre lumineux et la colorimétrie.

Enfin le montage sera finalisé par une monteuse spécialisée dans le documentaire.


Montant de l'appel à dons

11 500,00 €

Montant Global

37 210,00 €

Dépenses

Désignation Montant

Post production image

Montage image 6 944,00 €
SOUS TOTAL 6 944,00 €

Etalonnage

Etalonneur et salle d'étalonnage 3 956,00 €
SOUS TOTAL 3 956,00 €

Pöst production son

Réalisation de la bande son - DCP - Vérification 11 210,00 €
SOUS TOTAL 11 210,00 €

Frais de production

Tournage et déplacement 15 100,00 €
SOUS TOTAL 15 100,00 €

TOTAL

TOTAL 37 210,00 €

Recettes

Désignation Montant

Subventions

Subventions de la Mairie de Saint Martin en Haut 8 000,00 €
SOUS TOTAL 8 000,00 €

Financement

Financement de la production ITIZ PROD 8 710,00 €
Prise en charge du tournage par ITIZ PROD 8 500,00 €
SOUS TOTAL 17 210,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 11 500,00 €

TOTAL

TOTAL 36 710,00 €

J'ai exercé le métier d'inséminateur pendant 10 ans avant de devenir réalisateur et scénariste. Le lien entre ces deux périodes de ma vie et mes deux métiers fut évident et naturel. J'ai voulu témoigner du temps passé et immortaliser une période, une ruralité, un patrimoine, la nostalgie d'une époque tout en parlant d'environnement et de respect de la nature.

Claudius Jomard est un exemple. Il vit de son jardin, de sa dizaine de poules et de ses deux vaches dans une ferme plantée au milieu d'une clairière qui offre un décor unique et bien trop rare.

Suivez l'actualité du projet !

  • Tournage

    Le tournage du documentaire est terminé et a duré 14 mois. Pendant toute cette période, une succession de séjours dans la ferme de Claudius Jomard ont permis de filmer le personnage dans son quotidien.

Contreparties

DVD documentaire

pour 50,00 € et +

24
ARTINAUTES

76
DISPONIBLES

Le DVD du film complet, original et intégral.

Invitation à l'avant première + DVD

pour 200,00 € et +

14
ARTINAUTES

26
DISPONIBLES

Une avant première sera organisée en présence des partenaires et du réalisateur. Cette séance sera l'occasion d'inviter les personnes ayant aidé au financement du projet. Elles recevront également le DVD du documentaire.

Nom au générique de fin + invitation + DVD

pour 400,00 € et +

4
ARTINAUTES

16
DISPONIBLES

Les personnes de cette catégorie d'aide auront en plus du DVD et de l'invitation à l'avant première, leur nom au générique de fin en tant que personne ou entreprise.

Nom au générique d'introduction + invitation + DVD

pour 800,00 € et +

3
ARTINAUTES

3
DISPONIBLES

Le générique d'introduction donne une place de choix aux sponsors et tout partenaire d'un film. La vie du film, sa participation aux festivals, ses diffusions en télévision offrent une visibilité importante. Le nom de la personne ou de l'entreprise, accompagnés du logo sera donc intégré au générique d'introduction.

Une invitation à l'avant première ainsi que la remise du DVD du documentaire sont intégrées à cette contrepartie.