Mécénat

Documentaire "El Meknine Ezzine; le chardonneret, un souvenir en cage?"
Comment éviter que cet oiseau tant adoré ne disparaisse de la nature?


| AUDIOVISUEL - CINÉMA
| PRODUCTION

320,00 €

9 436,00 € demandés

4
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
3%

Présentation du projet

TEASER FILM

RÉSUMÉ

Le chardonneret élégant est comme un emblème national en Algérie.

Petit passereau au chant délicat et aux couleurs magnifiques, il passionne les algériens depuis des siècles. Présent dans chaque maison à Alger, ou presque, l’oiseau chante, depuis ses quelques centimètres carrés de cage, les dernières notes du souvenir du monde sauvage. Chassé à outrance pendant des années, il a quasiment disparu des plaines algériennes et est désormais braconné et importé des pays voisins.

Madjid, Toufik, Riad, Sadek et d’autres passionnés, veulent prendre le destin du chardonneret en main et oeuvrent, chacun à leur manière, pour lui redonner sa place dans la nature.

Comment éviter que cet amour des algériens pour le chardonneret ne conduise à sa disparition à l’état sauvage?

NOTE DE PRODUCTION

Lorsque nous avons rencontré Idir Hanifi et Marie Tang, ils nous ont raconté l’histoire de ce petit oiseau, dont ce film pourrait bien contribuer à changer le destin.

Nous avons été séduits par ce projet de documentaire inédit, par son potentiel impactant, par le profil prometteur et l’engagement de ses auteurs et par son ancrage en Algérie.

Nous avons obtenu des financements de la part du diffuseur et l'aide à la production du CNC qui a souligné la qualité de la proposition, mais d'autres partenaires se sont finalement désistés (pré-acheteur et distributeur) en raison de la situation complexe en Algérie au moment de la préparation et du tournage (novembre 2019). Nous avons donc besoin d'un complément de financement pour terminer le film; montage, étalonnage, composition musicale, mixage.

Quelques mois plus tôt, Idir et Marie étaient partis en repérage, et en avaient rapporté des souvenirs de rencontres, des contacts, quelques images et un fort désir de faire ce film. Au contact des amoureux du chardonneret, ils se sont sentis investis de la mission de faire la lumière sur ce paradoxe d’un animal promis à sa perte parce qu’il est trop aimé.

En tant que producteurs, nous voulons porter et accompagner de beaux projets riches de sens comme celui que Marie et Idir nous ont confié. La méconnaissance de cette problématique est en partie la cause de la situation de l’oiseau en Algérie. La diffusion de ce film permettra de faire connaître l’oiseau, de découvrir la tradition dont il fait l’objet et de porter la problématique de sa disparition à la connaissance du public. Par le prisme de l’histoire du chardonneret, El Meknine Ezzine questionne plus largement le lien de l’homme à son environnement, sans manichéisme, et offre l’occasion de découvrir une part d’Algérie, un pays à la fois si proche et pourtant méconnu.

Après Le vignoble de la deuxième chance de Alice Khelifa-Gastine (France 3 Occitanie), El Meknine Ezzine est le deuxième documentaire produit par CICADA Production. Ces deux films ambitieux et utiles sont portés par de jeunes auteurs réalisateurs émergents, issus d’une génération talentueuse et ambitieuse dont l’engagement est le leitmotiv. Basés à Marseille, nous avons créé CICADA Production avec l’ambition de produire des films beaux et utiles, et de se tourner vers le bassin méditerranéen. Avec El Meknine Ezzine, nous avons l’opportunité d’inscrire nos productions au niveau international et nous avons établi des contacts avec de nouveaux partenaires au Maghreb et au Moyen Orient.

Après plusieurs semaines d’écriture, nous avons proposé ce projet à Ushuaïa Tv, qui nous a répondu positivement, en tant que coproducteur et premier diffuseur du film. Ushuaïa Tv diffusera El Meknine Ezzine dans le cadre d’une soirée sur les oiseaux en partenariat avec la LPO (Ligue de Protection des Oiseaux) en avril 2020.

L’ÉQUIPE

L’équipe de tournage est composée de Idir Hanifi et Marie Elise Tang. Marie et Idir se connaissent depuis plusieurs années et ont l’habitude de travailler ensemble. Ils ont collaboré sur plusieurs films documentaire. Ils se sont impliqués dans la co-réalisation de la série Animaux d’ici, diffusée sur France 3 Bretagne en 2015. Ils ont également fait partie de l’équipe technique pour la réalisation du film L’or bleu du Rajasthan, documentaire plusieurs fois primé, qui propose une réflexion sur le partage des ressources en eau en Inde.

Après avoir vécu chacun différentes expériences professionnelles, ils se retrouvent aujourd’hui autour du film El Meknine Ezzine. La relation de l’homme à l’environnement qui l’entoure est très souvent au coeur de leurs travaux respectifs et les amène à nouveau à se rejoindre pour ce film.

La vision globale du sujet de Idir sera mise en images par le regard singulier de Marie. Ainsi ils partageront dans ce documentaire l’histoire du chardonneret en Algérie.


FAQ

Le film sera diffusé en avril 2020 sur Ushuaia TV. Il partira ensuite aux nombreux festivals qui ont comme thématique la protection de l'environnement et de la faune ainsi qu'aux festivals de premier film documentaire.

Nous avons un apport diffuseur et de l'aide du CNC, mais des partenaires se sont désistés en raison de la situation complexe en Algérie au moment où notre équipe est partie en tournage (novembre 2019).

A quoi sert l'argent collecté

Le montant collecté sert à finaliser le documentaire durant la dernière phase de post-production image (montage), de création de la bande son et d'étalonnage. Des prestations assurées par des professionnels. L'étalonnage, réalisée par Enguerrand Dumont, permettra l'optimisation de l'image par un travail sur l'équilibre lumineux et la colorimétrie. Enfin le montage sera finalisé par une monteuse spécialisée dans le documentaire, Clara Ott.


Montant de l'appel à dons

9 436,00 €

Montant Global

18 436,00 €

Dépenses

Désignation Montant

Mixage

Mixage, enregistrement musique et voix, soud design 3 000,00 €
SOUS TOTAL 3 000,00 €

Salle de montage

Post-production (étalonnage, habillage, conformation, livraison) 2 800,00 €
SOUS TOTAL 2 800,00 €

Montage 6 semaines

6 semaines de montage 12 636,00 €
SOUS TOTAL 12 636,00 €

TOTAL

TOTAL 18 436,00 €

Recettes

Désignation Montant

CICADA Production

Financements CICADA 9 000,00 €
SOUS TOTAL 9 000,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 9 436,00 €

TOTAL

TOTAL 18 436,00 €

NOTE D’INTENTION D’AUTEUR

En Europe, le chardonneret élégant fait partie du décor familier des campagnes. Visible facilement en hiver sur les mangeoires, il est tellement répandu qu’on ne le remarque même plus. À Alger, où j’ai grandi, je l’ai surtout vu dans de petites cages.

Quand j’étais enfant, les rares fois où j’ai pu le voir voler librement, il s’aventurait au-delà des bois pour venir dérober les quelques nèfles qui bordaient le quartier. Les jeunes garçons mais aussi les adultes et les anciens sortaient alors hâtivement les cages-attrapes pour essayer de le capturer.

Aujourd’hui, en Algérie, plus aucun chardonneret ne se risque au-delà des bois ni ne se fait entendre dans les forêts, même dans les régions les plus sauvages, il a pratiquement disparu de la nature. Lorsque je suis arrivé en France pour suivre la formation de l’IFFCAM (Institut Francophone de Formation au Cinéma Animalier de Ménigoute), je suis resté ébahi de voir cet oiseau à l’état sauvage et en toute liberté, sans que personne ne veuille s’en emparer. Entendre son chant dans un arbre et non suspendu au-dessus d’un comptoir de café a été pour moi l’occasion d’une réelle prise de conscience.

La relation de l’homme à son environnement est un sujet qui est très souvent au coeur de mes travaux. Avec El Meknine Ezzine, je souhaite d’abord faire découvrir la passion des Algériens pour cette petite boule de plumes qui partage le quotidien de beaucoup d’entre eux. En Algérie, le chardonneret n’est pas seulement un oiseau d’ornement, il fait entièrement partie de la famille et vit au rythme de son propriétaire, qui va même jusqu’à reconnaître les infimes variations de chants propres à son petit protégé, et à l’emmener partout avec lui.

J’ai rencontré beaucoup de détenteurs de chardonnerets. Ils m’ont fait partager cette passion singulière mais ont aussi exprimé leur tristesse d’avoir assisté au déclin de l’oiseau à l’état sauvage dans leur pays. Toufik, un homme d’une cinquantaine d’années, m’a raconté avec émotion les grands rassemblements de chardonnerets auxquels il assistait dans son enfance. Les plus jeunes, eux, n’ont jamais vu ces nuées d’oiseaux, mais perpétuent la tradition de l’appropriation de cet animal, sans réellement avoir conscience de tout ce qui se cache derrière l’acte d’en posséder un.

El Meknine Ezzine questionne le lien d’amour entre le peuple algérien et cet oiseau. Un amour qui a des conséquences dramatiques pour le chardonneret.

Le récit sera construit autour du témoignage de passionnés et de militants très engagés dans la sauvegarde du chardonneret en Algérie. Chacun a sa propre histoire qui le lie à notre petit héros avec une approche et des idées différentes sur les solutions pour empêcher son extinction. Mais tous sont animés par le souhait de retrouver le symbole de liberté que cet oiseau représente dans leur pays.

Avant de présenter l’implication de ces personnages, je commencerai par faire vivre au spectateur l’admiration que ces amoureux portent au chardonneret. L’espace d’un instant, celui-ci sera séduit par ce magnifique animal élevé dans ces petites cages. Puis je l’inviterai à tout remettre en question en lui faisant réaliser que cette affection a engendré le déclin des populations sauvages de chardonnerets.

À travers l’histoire du chardonneret, El Meknine Ezzine questionne la nature de la relation entre les Algériens et leurs oiseaux de compagnie. Cette relation est plus complexe qu’elle n’y paraît. Ainsi, dans certains quartiers populaires où il est difficile d’exprimer ses sentiments, la plupart des détenteurs d’oiseaux ont des profils de durs à cuire. Mais au contact de leurs petits protégés, le masque tombe, et ils dévoilent une sensibilité, un amour et une tendresse immenses. Leur attachement à leur oiseau leur donne l’occasion de manifester la part fragile de leur humanité.

Pourquoi les mettre en cage ? Que veut-on posséder, en s’appropriant l’oiseau? S’agit-il d’un vecteur pour exprimer son amour, d’un moyen de se rapprocher de la nature, d’invoquer les arts, la beauté, la musique, la vie...? Au contact de nos protagonistes, et d’autres passionnés que nous rencontrerons, j’entends lever le voile sur les différentes facettes de cette tradition, qui touche toutes les générations et toutes les classes sociales en Algérie. En illustration, en sus des séquences décrites avec nos protagonistes, j’en montrerai l’ampleur à travers des scènes filmées de plusieurs propriétaires aux profils variés; les relations entre les passionnés et leurs oiseaux sont bien souvent l’occasion de scènes touchantes et insolites.

Avec ce documentaire, j’ai l’ambition de faire connaître l’oiseau, les passionnés, une part d’Algérie, mais surtout de sensibiliser le public à la protection du chardonneret, sans juger ceux qui ont conduit à sa disparition. Car au-delà de l’amour que les algériens vouent au chardonneret se cache un enjeu socio-économique complexe à résoudre. Cela peut sembler étonnant, mais ce petit oiseau a désormais une grande valeur marchande et son commerce est devenu une véritable source de revenus, dans un pays où la situation économique est difficile. Paradoxalement, plus il se fait rare dans la nature, plus il est recherché par les amateurs, contribuant ainsi à la constante augmentation de sa valeur commerciale.

Avec les protagonistes du film, nous aborderons les problématiques du constat et des raisons de la disparition du chardonneret de la nature, mais nous présenterons aussi quelles sont les solutions mises en oeuvre et à venir pour contribuer à améliorer l’avenir du chardonneret en Algérie.

Car l’oiseau a presque disparu des campagnes algériennes. Tout mon optimisme repose sur cet adverbe. Il n’est pas trop tard, mais il faut agir rapidement et je veux, moi aussi, participer à cette lueur d’espoir. D’autant plus qu’au-delà de l’Algérie, la passion du chardonneret est partagée dans tout le Maghreb, et même jusqu’au Moyen-Orient. La menace de braconnage pèse aussi sur ces pays, et le trafic traverse désormais les frontières. On trouve des chardonnerets de contrebande sur de nombreux marchés en Europe, à Marseille, Bruxelles, ou encore Naples et Berlin.

Si les spectateurs prennent conscience du problème, je suis convaincu qu’il est encore possible de sauvegarder cette espèce en Algérie et de lui permettre de rétablir des populations proches de celles d’origine. Par ce film, je souhaite faire connaître le chardonneret, partager une passion et une tradition inscrites dans la culture de mon pays, mais aussi éveiller les esprits.

Avec El Meknine Ezzine, le chardonneret peut servir à une prise de conscience collective plus globale; la faune et la flore font partie de notre patrimoine et nous nous devons de les protéger, non pas en les mettant en cage ou sous cloche, mais en apprenant à les connaître et en éduquant sur leur nécessité mais aussi sur leur considérable fragilité. Ce documentaire amènera les spectateurs à une réflexion plus large sur notre rapport à la nature. Il suggérera l’idée selon laquelle chacun a sa petite part de responsabilité. L’histoire de cet oiseau peut alerter et poser sa pierre sur l’édifice de la protection du vivant.

Suivez l'actualité du projet !

  • News Février 2020

    Le tournage s'est bien passé, le montage est en cours au sein des Films du soleil à Marseille.

Contreparties

DVD du documentaire

pour 50,00 € et +

0 ARTINAUTES

Le DVD du film complet, original et intégral.

Invitation à l'avant première + DVD

pour 100,00 € et +

0 ARTINAUTES

Une avant première sera organisée en présence des partenaires et du réalisateur. Cette séance sera l'occasion d'inviter les personnes ayant aidé au financement du projet. Elles recevront également le DVD du documentaire.

Nom au générique de fin + invitation + DVD

pour 400,00 € et +

0 ARTINAUTES

Les personnes de cette catégorie d'aide auront en plus du DVD et de l'invitation à l'avant première, leur nom au générique de fin en tant que personne ou entreprise.