Mécénat

Des Lustres à Avignon
Danse | Transmédia

Collecte Réussie


| ARTS DE LA SCÈNE
| DIFFUSION

4 079,00 €

4 009,00 € demandés

31
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
101%

Présentation du projet

C’est une grande chance d’être programmés au Théâtre ARTÉPHILE durant tout le festival d’Avignon OFF 2019, un théâtre à la programmation exigeante et reconnue. Cette année y est sous l'aune de la trans-mission, du trans-culturel, de la trans-identité, bref, de la transformation !

Des Lustres fait également partie des 15 spectacles soutenus par la Région Hauts de France pour le focus émergence.

Que de belles perspectives pour la compagnie Jours dansants... nous espérons que ce sera le point de départ d’une longue tournée pour ce spectacle !

Ce soutien est essentiel mais pas suffisant pour mener à bien notre création... C’est pourquoi nous vous invitons à nous soutenir !



.Nos souvenirs

Des Lustres, c'est une histoire intime qui part de mon histoire, des matières autobiographiques que sont mes souvenirs mais avec le désir et le pari de rejoindre les vôtres, de souvenirs.

L'écoute s'installe, la rencontre entre l'imaginaire des mots et celui du corps crée un écho entre mémoire intime et collective.

À la fois par fragments, dans le temps et l'espace, le dedans et le dehors, et par mouvement d'hélice, qui ne cesse de repartir à zéro, je joue avec la répétition et la variation des traces, dans un petit carré de sable blanc.

Un peu comme un mille-feuilles que l’on déplierait le temps de la représentation pour construire un espace imaginaire partagé !

Le message que m'a laissé ma grand mère sur mon répondeur ce jour là, les images magnifiques de Tiffany Duprés, ma soeur, ma voix intérieure interprétée par la comédienne Marik Renner, les souvenirs marquants et les recherches sur la mémoire font partie d'un seul désir d'écriture transmédia : faire revivre par la sensation les traces que les choses ont laissé en moi/nous.

...

Ensemble et au présent : passer de l'intime au collectif.

J'aime imaginer que l'identité, le Je, n'est rien d'autre que ce que la somme de nos rencontres, de notre parcours, qui forme les pièces d'un grand kaléidoscope, qui lui même ne cesse de se transformer, comme le petit jouet aux milles couleurs de notre enfance.

Notre mémoire fait "poc", soit d'un coup resurgit, soit...plus doucement, comme une caresse, qui fait passer la porte du rêve...

C'est dans l'intime que je vais chercher le terreau pour une fiction collective et en tant que femme, avec mon corps de femme, que je porte ce spectacle au propos pourtant universel.

Pour partager ce rêve dansant, nous avons besoin de vous !

..

Le travail de la compagnie Jours dansants est avant tout un travail d'équipe.

Derrière ce mot : transmédia, il y a surtout une approche collaborative qui est née de ma passion pour l'histoire de la danse et de la mise en scène contemporaine : la rencontre entre les médiums pour créer une histoire, à la manière d'un film, où chaque petite main concourt à la raconter. Aucune hiérarchie, mais uniquement les talents conjugués de Tiffany Duprés pour la fiction documentaire, Guillaume Léglise pour la musique, Manuel Desfeux, l'homme de lumières, et Camille Guyot pout le montage.

L'histoire se met à vivre, avec le public, dans les silences et les rythmes du corps, les frottements du son, de l'image et du texte.

Embarquez avec nous dans ce voyage !

qui depuis le plateau parisien de l'Étoile du Nord en avril 2017, en passant par Laon en janvier 2018, puis à Tunis en juin 2018 au magnifique festival Carthage Dance nous a fait créer, grandir, cerner ce que représentation veut dire quand elle place au coeur du théâtre une personne réelle, chargée de son vécu intime, pour aller vers une fiction collective.

Mon expérience a été enrichie par des temps de rencontre et de pratique avec des publics, divers, qui ont approfondi mon regard sur les liens entre l'art et la vie, la fiction et la réalité :

- avec des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer au sein de l'Ephad Annie Girardot, qui a donné lieu à l'exposition Nos mains de Tiffany Duprés.

- avec des artistes en exil pour du laboratoire Danse et résilience mené avec l'ostéopathe Lam Truong et l'haptothérapeute Pascale Rossigneux Delage. Le blog ICI.

- avec des habitants de Laon pour les créations transmédias du projet Love Letters : Palimpseste, film chorégraphique intergénérationnel sur la naissance de la sensation et de la mémoire de l'Autre, et Où nos amours s'éprennent, récit photographique sur le territoire et enquête fictive sur les traces d'une histoire d'amour née d'ateliers d'écriture partagée.

A vos agendas : les deux films seront projetés le 14 juillet à 18h15 à Avignon lors des "Officieuses".



..

Retrouvez nous au Théâtre Artéphile à Avignon tous les jours du 5 juillet au 28 juillet à 13h.

Devenez mécène de notre création !

EXTRAITS

Texte de Marjory Duprés
Voix off enregistrée par la comédienne Marik Renner

Tout s’arrête. Un moment les choses sont là, et puis elles passent. Les choses s’abîment, c’est tout.
/ Souvent je me sens seule. Cette solitude m’effraie.
C’est comme si je ne l’étais pas vraiment,

et ça se diffuse comme un frisson.
/ Ca me fait tout drôle quand j’imagine les traces.
Imaginer tous ces hommes et toutes ces femmes dehors dans la ville.
Les visages devant l’abribus. Le doigt sur la sonnette. La trace du corps dans le lit, le matin. / Y’a cette image qui me revient.
Ils ont trouvé un homme du paléolithique enterré avec deux femmes, lui, au milieu.
/ Allumer sa radio, prendre son petit-déjeuner, laver sa peau et faire mousser le savon.
/ A quoi je vais ressembler quand je serais vieille ?
Mon image dans le miroir comme un vieux photomathon.
/ Prendre un bain de pieds avec du sel.
Pourquoi est-ce que je ne prends jamais le temps de le faire ?
/ Encore une fois. Repartir de zéro. Aimer à nouveau.
Me laisser toucher, offrir ma peau au soleil.
/ J’ai froid, il y a un courant d’air ici.
Tiens, ça recommence. N’y pense pas. Ce n’est rien. Il n’y a personne.
___________

Fin de l’été /clap
J’ai le goût du sel sur la langue, un goût un peu amer J’allonge mes phalanges sur le bord / du paysage Je remplis mes poumons d’air neuf /cut
Que les fantômes disparaissent
Qu’ils me lâchent la grappe !

/ flash back
Garder la sensation, libérer le stock
Rewind / Les mots croisés dans le jardin, le carrelage froid sous les pieds, les pipis sur l’autoroute, l’histoire du couteau de cuisine, les ombres chinoises et les batailles de pomme de pin.
Tout doit disparaitre
C’est pas facile à arracher, les souvenirs
Ça colle, ça s’accroche, c’est comme tomber amoureux trop vite
ou garder un vieux chewing-gum sous ses baskets
Zoom / Le réel, c’est beau comme la Vendée désertée.
Les souvenirs ne s’évaporent qu’au soleil

___________

C’était sur la plage, autour du feu.
D’un coup il s’est levé et il a dit qu’il partait, il a dit : « à l’année prochaine ! » ;
moi, j’étais avec un autre garçon, que je n’aimais pas, et là j’ai pas réfléchi, je lui ai couru après, j’ai dit : « attends ! », « tu peux pas partir comme ça», « je t’aime » !


A quoi sert l'argent collecté

L'argent collecté nous servira à financer tous les frais liés à la communication du spectacle, notamment l'impression des affiches, le salaire des personnes en charge de la diffusion du spectacle. Et nous aidera à financer le transport du décor et de l'équipe.

Dans le cadre de la loi sur le mécénat, vos dons sont déductibles de vos impôts.

→ Pour les particuliers à hauteur de 66% de la somme donnée, dans la limite de 20% de votre revenu imposable.

→ Pour les entreprises à hauteur de 60% de la somme donnée, dans la limite de 0,5% du chiffre d’affaires. La réduction est effectuée sur l’impôt sur les sociétés dû au titre de l’exercice au cours duquel les dépenses ont été réalisées. Au-delà de 5‰ ou en cas d’exercice déficitaire, l’excédent est reportable.

Exemple : un don de 100 € vous coûte 34 €

                 un don de 500 € vous coûte 170 €


Montant de l'appel à dons

4 009,00 €

Montant Global

35 009,00 €

Dépenses

Désignation Montant

Administration

Comptabilité et paies 500,00 €
SOUS TOTAL 500,00 €

Droits d'auteur et taxes

SACD et ASTP 1 200,00 €
SOUS TOTAL 1 200,00 €

Hébergement - Transports - Repas

Transport décor et équipe 1 500,00 €
Repas équipe (4 personnes) 1 500,00 €
Logement 2 000,00 €
SOUS TOTAL 5 000,00 €

Communication

Impression affiches et tracts + Affichage / tractage 1 300,00 €
Inscription Catalogue le OFF 313,00 €
Chargée de diffusion 3 772,00 €
SOUS TOTAL 5 385,00 €

Location Théâtre

Artéphile 11 400,00 €
SOUS TOTAL 11 400,00 €

Achats

Technique et décor 500,00 €
Costume 200,00 €
SOUS TOTAL 700,00 €

Salaires

Artistique 5 740,00 €
Technique 5 084,00 €
SOUS TOTAL 10 824,00 €

TOTAL

TOTAL 35 009,00 €

Recettes

Désignation Montant

Autres ressources

Apport Compagnie 6 000,00 €
SOUS TOTAL 6 000,00 €

Subventions publiques

Région Hauts de France - sélection Avignon off XXL 20 000,00 €
SOUS TOTAL 20 000,00 €

Billetterie

Recettes de billetterie estimées 5 000,00 €
SOUS TOTAL 5 000,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 4 009,00 €

TOTAL

TOTAL 35 009,00 €

Annie Ernaux,

La lecture des Années, puis d'autres livres de Annie Ernaux, m'a bouleversé. Son approche des détails de l'intime, ce qu'elle appelle "la sensation palimpseste" n'ont cessé de m'inspirer tant je suis investie dans ma démarche d'auteur du glissement du Je vers le Nous.

Nan Goldin,

dont la photographie m'a toujours fait penser au regard si singulier de Tiffany Duprés, ma soeur, qui a ce même talent de savoir disparaitre pour mieux révéler l'instant décisif et de laisser le temps s'élargir pour que surgisse l'inattendu...

Sophie Calle,

parce qu'elle est à la fois profonde et espiègle, qu'elle va chercher dans la vie là où dialoguer avec la société et parce qu'elle révèle dans les failles, les creux, l'intelligence sensible de tous et toutes !

Carole Oates

parce qu'elle est autrice, féministe et n'a jamais cachée les sources intimes à l'origine de son écriture de fiction.

" En ce moment, je m’intéresse aux univers parallèles, au genre de la dystopie. Pour certains, nous sommes dans une réalité parallèle depuis quelque temps : imaginez, Donald Trump président ! Quelle mauvaise plaisanterie ! Pardon, mais vous ne pouvez rien trouver de mieux ? Ah, c’est la réalité ? Je veux dire, Ubu n’était pas vraiment roi, c’était une blague. La réalité parallèle peut parfois être très ordinaire : mettons que vous ayez fréquenté une école différente, vous auriez rencontré des gens différents et votre vie aurait été différente - si ça se trouve, vous vous seriez retrouvé à Singapour, qui sait ? Le point de bascule, la petite décision qui transforme tout, voilà ce qui m’intéresse."
Interview pour Libération - septembre 2017

Agnès Varda et John Cassavetes

parce qu'enfin le cinéma documentaire et de fiction est une source d'inspiration immense dans mon travail sur la théâtralité de la vie et la narration. Ces deux cinéastes m'ont particulièrement inspiré pour leur liberté. Entre l'art et la vie, entre la plus grande maitrise et le plus grand abandon.

Femme sous influence, John Cassavetes

Cleo de 5 à 7, Agnès Varda

Alwin Nicolais,

celui qui a dit que la danse "pouvait se danser n'importe où, même dans une salle de bain", a fait partie des figures qui nourri mon projet de devenir chorégraphe. Après l'anthropologie et les "techniques de corps", j'ai développé une passion pour le geste abstrait, qui fonde aujourd'hui ma pratique d'une danse "hybride".

Suivez l'actualité du projet !

  • Merci aux premiers donateurs et News sur le montant de notre collecte !

    Merci à nos généreux premiers donateurs !!!!

    Une nouvelle : le fonds de professionnalisation du OFF ne nous a pas soutenu financièrement, et nous avons donc modifié le montant de notre collecte en ajoutant les 1000 euros de cette subvention....beaucoup de cies à soutenir, et la sélection de la région Hauts de France expliquent peut être ce choix !

    On ne baisse pas les bras, et on vous donne des nouvelles bientôt : nous partons la semaine prochaine pour notre avant première avignonnaise le 22 juin !

  • Des Lustres en version in situ

    Des Lustres en version in situ c'était ce weekend pour le festival Tournée Générale au Bistrot de Juliette !

    Et retrouvez l'article que nous avons eu dans Télérama Sortir :

Contreparties

Merci

pour 20,00 € et +

5 ARTINAUTES

Un grand MERCI.

Merci et 1 affiche !

pour 50,00 € et +

4 ARTINAUTES

Un très grand MERCI + une affiche du spectacle.

Un grand merci !

pour 100,00 € et +

0 ARTINAUTES

Un très très grand MERCI + une affiche du spectacle + un produit dérivé (tot bag ou badge).

Merci et 1 invitation !

pour 200,00 € et +

1 ARTINAUTE

Un très très très grand MERCI + une affiche du spectacle + un produit dérivé (tot bag ou badge) + une invitation à une représentation du spectacle.

Crémant de Bourgogne !

pour 500,00 € et +

0 ARTINAUTES

Un immense MERCI + une affiche du spectacle + un produit dérivé (tot bag ou badge) + une invitation à une représentation du spectacle + un verre de bulles bourguigonnes avec Marjory Duprés

Merci et une belle rencontre

pour 1 000,00 € et +

0 ARTINAUTES

Un immense immense MERCI + une affiche du spectacle + un produit dérivé (tot bag ou badge) + deux invitations à une représentation du spectacle + un verre de bulles bourguignonnes avec Marjory Duprés + une rencontre/repas avec toute l'équipe.

Projection privée et dîner - rencontre

pour 2 000,00 € et +

0 ARTINAUTES

Nous organisons une soirée spéciale de rencontre projection in situ à votre domicile en présence de vos invités, nous faisons la cuisine, animons la soirée entre films de la compagnnie et discussion sur la théâtralité de la vie !

Commentaires

251BFCBF-94C7-4841-861C-1FF114B45708.jpeg

Rachida.G il y a 3 mois

Bonjour/bonsoir je vous souhaite de réussir à récolter ce dont vous avez besoin pour que votre projet se réalise avec succès. Bien à vous Rachida