Mécénat
Icon proarti

Court-métrage "Un après-midi de grâce"
Les malades d'Alzheimer en Ehpad sont capables aussi d'être heureux.

Collecte Réussie


| AUDIOVISUEL - CINÉMA
| PRODUCTION
| SANTÉ & HANDICAP

3 840,00 €

3 671,00 € demandés

11
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
104%

Présentation du projet

QUI SOMMES NOUS?

L'association DU GRAIN À MOUDRE est une association à but non lucratif oeuvrant à la fois dans le champs social et dans le champ artistique. Elle porte le projet du court-métrage " Un après-midi de grâce" réalisé par Nathalie Jouin, d'une durée approximative de quinze minutes, interpreté par des acteurs et encadré par une équipe technique professionnels s'engageant bénévolement pour le projet et sa cause aussi bien que pour l'amour du septième art.

.

LE PROJET

Ce scénario de fiction est écrit à partir de l'expérience de Nathalie Jouin en maison de retraite où, en animant des personnes en Ephad et dans les unités protégées des établissements, elle a appris à connaître et observer les comportements, les capacités des personnes dépendantes et atteintes de la maladie d'Alzheimer.

.

NOTE D'INTENTION DE LA RÉALISATRICE

Les malades en Ehpad atteints de la maladie d'Alzheimer sont placés dans des unités protégées à divers stades d'avancement de la maladie. Ils ne peuvent sortir de ces unités sans être accompagnés. Ces résidents, restent entre eux et ces unités sont souvent moins bien pourvues en animation que les unités des personnes dépendantes physiquement. Hors certains d'entre eux sont capables de pratiquer des activités car ils ont toujours la capacité de faire appel à leur mémoire procédurale: la mémoire qui conserve le souvenir des activités qu'ils ont pratiquées souvent et régulièrement bien que leur mémoire proche leur fasse défaut et qu'ils souffrent de confusion mentale. Durant mes emplois d'animatrice, j'ai cherché à décloisonner ces unités en créant un pont entre les unités protégés et les unités centrales des Ehpad. Dès que cela était possible, j'emmenais les résidents capables dans les unités principales pour les joindre aux autres résidents lors de mes animations pour les dynamiser. J'ai inventé cette histoire à partir de ma tendresse pour ces malades que j'ai vu être en capacité de ressentir, d'échanger et d'aimer. Nathalie Jouin

.

.

.

LE SCÉNARIO

L'IDÉE DIRECTRICE

Le court métrage " Un après-midi de grâce" donne à voir la vie communautaire d'une maison de retraite et la trajectoire d'une résidente atteinte de la maladie d'Alzheimer retrouvant son ancienne personnalité de chanteuse ayant pratiqué la danse qu'elle a laissé de côté au profit de sa vie maritale. Ce film porte un message positif car il va donner à voir les capacités qui restent préservées chez cette résidente atteinte de la maladie d'Alzheimer plutôt que d'envisager la perte de ses moyens. Il donnera aussi une image humaine des maisons de retraite en s'attachant aux personnalités de l'établissement où se déroule cette histoire et à leurs interactions.

SYNOPSIS

Madame Volère, atteinte de la maladie d'Alzheimer, vit dans un EHPAD avec son mari, pour qui elle s'est effacée la majeure partie de sa vie. Ses déambuations favorisées par des portes laissées ouvertes lui font vivre un parcours sensitif en électron libre. Pas à pas, sa quête de bien-être instinctive la libère de ses carcans et la revitalise.

EXTRAIT

Un temps. Son public applaudit.

MONSIEUR VOLÈRE
(troublé)
Il y a longtemps que tu n'as pas chanté comme ça !

MONSIEUR RABIER
Charmante !

MADAME ARTHUR
Absolument ! On y va ?

Madame Arthur et Monsieur Rabier repartent vers leur table située en fond de salle.

MONSIEUR VOLÈRE
Ma femme a débuté une carrière de chanteuse. Elle a même enregistré un disque.

(confidentiellement)
Elle se souvient de ses chansons mais elle ne se souvient pas d’avoir vu ses enfants.

MADAME BERTIER
Elle oublie, mais elle ressent.

Monsieur Volère observe Madame Bertier qui ôte ses lunettes, les essuie avec sa serviette, regarde, avec ses yeux défaillants Madame Volère et pose, à tâtons, sa main sur la sienne.

MADAME BERTIER
Encore bravo, j'ai beaucoup aimé.

MADAME GIVOR
Moi aussi, Merci pour ce beau moment.
(Chantant)
Si l’amour passe, il repassera, passe, passe et retourne-toi.

SEQ14. INT.EHPAD.SALON.RCH.JOUR.

Claire s'approche de Monsieur et Madame Volère assis côte à côte dans des fauteuils.

CLAIRE
(off)
Vous venez aux jeux de ballons ?

MONSIEUR VOLÈRE
Non, j'ai fait de la gymnastique tout à l'heure, je ne suis fatigué.

CLAIRE
(off)
Et vous, madame Volère ?

MADAME VOLÈRE
Non, merci.

CLAIRE
Ok !

Claire s'éloigne vers la salle d’animation.
Monsieur Volère pose sa main sur le genou de sa femme.

MONSIEUR VOLÈRE
Sylvie, Chante-moi encore "Vous, mon cœur" s'il te plait.

Madame Volère le regarde, perdue, sans lui répondre.

MONSIEUR VOLÈRE
La chanson que tu as chantée à table, tu t'en souviens ?

MADAME VOLÈRE
Non.

MONSIEUR VOLÈRE
(déçu)
C'est pas grave.

.

POURQUOI CE PROJET

Nous souhaitons avec ce film raconter une belle histoire plausible donnant matière à réflexion et permettant de sensibiliser les gens à la problématique d'Alzheimer et de la vie en maison de retraite. Aujourdhui, la vie des résidents en maison de retraite est une véritable question sociétale dont on connait les dérives qui ont fait l'actualité dernièrement, mais ce sont aussi des lieux de vie qu'il faut considérer car ils sont utiles dans des sociétés comme les nôtres. Il nous apparaît nécessaire de favoriser, par l'éclairage de ce film, l'humanité qui peut s'y développer. Ce court métrage a une vocation artistique et socialement utile. Elle ambitionne d'une part, d'être une oeuvre cinématographique touchante, bien jouée et bien filmée et celle de servir de support pour une réflexion permettant un mieux-être pour les résidents en étant mis à la disposition des établissements concernés.

.

LE TOURNAGE

Le tournage de notre court métrage est prévu pour fin septembre 2022 au sein de deux Ehpad: ARPAVIE CHAMPFLEURY de SÈVRES ( 92) nous accueillant, pour la majeure partie du tournage dans son établissement, gracieusement et l'Ehpad SAINTE EMILIE de CLAMART, qui nous prête sa salle bien-être Snoezelen. Un grand merci à ces établissements qui s'engagent à nos côtés.

.

POURQUOI AVEC CHOISI LA COLLECTE PARTICIPATIVE PROARTI

Proarti est une plateforme qui s'intéresse à l'art, c'est pourquoi nous avons fait appel à elle et ce projet a besoin du soutien financier de contributeurs pour pouvoir exister. Si le cinéma est un formidable vecteur d'émotion, il coûte de l'argent pour la location de matériel, les défraiements, les décors, les costumes etc... Nous faisons donc appel à vous pour nous permettre de réaliser ce projet qui a suivi un accompagnement à l'écriture avec la maison du film court permettant sa maturation et qui nous tient à coeur.


FAQ

Pour donner de l'espoir.

A quoi sert l'argent collecté

L'argent collecté va servir au tournage c'est à dire à faire la première phase de l'élaboration du film . Dans un deuxième temps,    l'association fera appel à un second financement participatif pour finaliser le film (montage, mixage, étalonnage) qui permettra,

  • de le proposer dans des établissements médico-sociaux pour servir de support à des échanges.
  • de solliciter des diffuseurs pour exister dans des circuits professionnels.

Objectif de collecte

3 671,00 €

Montant Global

3 671,00 €

Dépenses

Désignation Montant

costumes, accesssoires et décor

accessoires et décor 265,00 €
costume 30,00 €
SOUS TOTAL 295,00 €

Proarti

Redevance 251,00 €
cattering 140,00 €
Repas 455,00 €
SOUS TOTAL 846,00 €

Assurance

Assurance 120,00 €
SOUS TOTAL 120,00 €

matériel son et image

location de matériel Son 650,00 €
achat matériel image 1 000,00 €
SOUS TOTAL 1 650,00 €

Transports

trajets véhiculés et assimilés 250,00 €
matériel de tournage 100,00 €
Tickets transport en commun de l'équipe 160,00 €
SOUS TOTAL 510,00 €

Maquillage

Défraiement matériel 150,00 €
SOUS TOTAL 150,00 €

impressions

Textes et développement photos et consommables 100,00 €
SOUS TOTAL 100,00 €

TOTAL

TOTAL 3 671,00 €

Recettes

Désignation Montant

Proarti

Financement participatif proarti 3 671,00 €

TOTAL

TOTAL 3 671,00 €

Le personnage de madame Volère retrouve son ancienne personnalité de chanteuse aimant danser et se libère, à cause ou grâce à sa maladie, d'un rapport dépendant, construit de longue date, avec son mari où elle s'est effacée. La maladie chez cette femme, produit un lâché prise qui fait sauter, de manière progressive, ses carcans, au fil de ses déambulations lorsqu'un espace émotionnel et sensitif, agréable et porteur de sens, s'ouvre à elle à l'insu de sa volonté et de celle de l'établissement.

Ce film est une interrogation sur cette maladie étrange qui conserve, le souvenir de ce qui a été beaucoup pratiqué et la capacité à se diriger vers ce qui plait et fait du bien alors que la mémoire proche fait défaut. Madame Volère qui a aimé et aime toujours danser trouve, avec une sorte de sixième sens, danseur à son pied qui lui la prend peut-être pour quelqu'un d'autre.

TÉMOIGNAGE

De où trois choses que j'ai su d'eux...

Malgré la perte de mémoire, j'ai constaté que les malades se souviennent de chants qu'ils ont souvent chantés, sont capable de tricoter...Je me souviens d'une résidente que j'ai fait danser à la place de son mari ayant des handicaps physiques. Malgré sa confusion mentale, son corps se souvenait parfaitement de cette Rumba que nous dansions ensemble. Je me souviens d'une musicienne incohérente qui jouait pafaitement du piano. Je me souviens de plusieurs couples perdus dans l'espace et le temps et pourtant soudés par un lien amoureux, très profond et sûr. J'ai été étonnée et émue de constater que ces malades peuvent toujours aimer non de manière raisonnée mais de manière organique, comme s'attirent des atomes dans l'univers cosmique. J'ai vu aussi la souffrance des proches qui doivent endurer cette maladie et en subir les concéquences.

Nathalie Jouin. Réalisatrice

Suivez l'actualité du projet !

  • Le tournage a commencé!

    Depuis le 25 septembre, ça tourne ... Merci à nos généreux donateurs qui nous permettent d'avoir déjà plus de la moitié du budget et à ceux qui viendront compléter la cagnotte qui se clôturera bientôt...

Contreparties

Votre nom au générique

pour 20,00 € et +

0 ARTINAUTES

Votre nom au générique et invitation à l'avant première du film

pour 50,00 € et +

1 ARTINAUTE

Pour exemple, un don 50 € vous coûtera 17 € avec une défiscalisation de 66% si vous êtes un particulier.

ou 20 € avec une défiscalisation de 60% si vous êtes une entreprise.