Mécénat

CLASSE DANSE ET APRÈS ?

Collecte Terminée


| AUDIOVISUEL - CINÉMA
| PRODUCTION

7 900,00 €

19 000,00 € demandés

79
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
41%

Présentation du projet

CLASSE DANSE ET APRES ?

Film documentaire (52’) de Chrystel Jubien et Laura Soudy-Quazuguel

Réalisé par Chrystel Jubien

 

En rencontrant des adolescents qui découvrent la danse à l'école, le film entrecroise plusieurs voix d'hier et d'aujourd'hui pour raconter l'expérience de la Classe Danse menée depuis dix ans par Laura Soudy-Quazuguel, leur professeure de français, à Clichy-sous-Bois (93) puis à Bouguenais (44).

.

.

Les 21 et 22 mars 2022, les élèves de 3ème ont vécu deux jours de création avec le danseur Vincent Blanc du CCN de Nantes, une expérience inoubliable !

Quelques témoignages :

« Ce projet est un travail collectif et en même temps très personnel."

« On a développée beaucoup d'entraide, de soin vis-à-vis les uns et des autres : on s’encourageait. »

« Ce qui était bien c'était de travailler tous ensemble avec nos différences. »

« Il n’y avait aucun jugement entre nous, ce qui nous a permis d'être nous-mêmes »

« On a senti qu'on avait impressionné les parents et les professeurs et leurs commentaires nous ont beaucoup émus. »

 

Présentation par Laura Soudy

C’est chaque année une nouvelle aventure, chaque année, je remets en jeu mes passions pour la danse et la littérature afin de les partager avec elles et eux. Forte de tout le bien que j’en éprouve et du soutien indispensable d’une équipe, où chacun.e apporte ce qu’il.elle est et peut, nous embarquons pour une expérience collective où les regards que nous portons les uns sur les autres, sur la danse aussi, vont pouvoir s’ouvrir. Il nous faut aussi gagner la confiance et le soutien des familles, le projet de la classe n’est pas une option en plus, mais un tressage opéré avec les disciplines aux programmes. Il s’infiltre dans différents enseignements qui le nourrissent ou en tirent des fils ; il fait du lien entre les matières et les personnes, il colore l’année, nous déplace, nous fait fouiller en nous.

Impulsée par ses pionniers, Françoise et Dominique Dupuy ainsi que Marcelle Bonjour, la danse à l'école semble prendre de plus en plus de place. Les études qui lui sont consacrées questionnent habituellement les intérêts, les bienfaits, mais aussi les limites ou les écueils en allant rencontrer les acteurs de ces projets que ce soit parmi les structures artistiques ou les enseignants. Mais qu’en diraient ceux qui ont vécu un projet danse ? Quelles traces conservent-ils en eux qui convergent ou divergent avec les miennes, moi qui les embarque plus ou moins facilement au cœur d’une aventure à part ? Que nous disent les corps de ces adolescents ? Et quels mots mettent-ils avec plus ou moins de recul sur ce qui leur a été donné de vivre ?

.

.

Présentation par Chrystel Jubien

Ce projet de film est né d'une vision commune et de questionnements partagés. J'ai rencontré Laura en 2014 dans le cadre de la Classe Danse. Je suis venue animer un atelier d'écriture au Collège Romain Rolland à Clichy-sous-Bois, nous avons fabriqué trois années de suite un magazine en images et en mots autour de la danse et de l'expérience de la classe.

J'ai découvert ce que les élèves étaient amenés à vivre et à expérimenter par la danse. Je les ai suivis au Centre National de Danse à Pantin dans leurs ateliers pratiques et dans les moments de découverte d'un lieu hors norme pour eux, loin du collège, dans lequel ils et elles pouvaient être autrement et se voir différemment, découvrir d'autres manières d'apprendre, de soi et des autres. Cette collaboration nous a mené Laura et moi à croiser nos regards et nos réflexions sur la pédagogie, l’apprentissage, la psychologie et le rapport à la culture des jeunes.

Quand Laura me parle en 2020 de son désir de raconter à travers un film l’expérience de la Classe Danse, je suis déjà convaincue. Une année scolaire permet de voir émerger des changements, de comprendre les liens entres les expériences du corps dansant et l’apprentissage de la langue, travail intense et riche que Laura mène avec les élèves d'un cours de français à l'autre. Mais Laura propose d'aller plus loin et de retrouver les ancien.ne.s élèves qui ont vécu la Classe Danse depuis dix ans pour interroger les traces que pouvaient avoir laissé en eux et en elles cette expérience. L'idée est alors venue d'écrire ensemble l'histoire du projet danse en croisant plusieurs temps et plusieurs récits.

 

Résumé du film

Quelles traces cette année de 3ème, où la danse relie autrement les élèves et les enseignant.e.s, a-t-elle laissé dans les corps et les esprits ? Quels sont les mots, les gestes, les images, les sensations qui y sont encore associés ? La danse a-t-elle ouvert les esprits ? Nourri des possibles ?

Tout en suivant le rythme régulier des cours et des ateliers danse des élèves actuel.le.s, de la vie scolaire du collège de Bouguenais mais aussi les visites au CCN de Nantes, nous allons à la rencontre d'ancien.ne.s élèves.

Par une écriture faite de correspondances entre passé et présent, d’échos entre les paroles et le langage des corps, les récits des différentes générations de la Classe Danse se croisent et se répondent. Les archives constituées de textes, de vidéos et de photos sont convoquées pour raconter plus particulièrement certaines expériences et confronter les jeunes d'aujourd'hui aux collégien.ne.s qu'ils et elles étaient.

Le film traverse les thématiques de la danse, de l'adolescence et de l'apprentissage : le corps, le regard, l’écoute et la connaissance de soi et des autres, le rapport à l’école et aux enseignant.e.s, le manque de confiance en soi...

Raconter ces années de projet danse, donner la parole aux élèves ainsi qu’à leurs enseignant.e.s sur le regard qu’ils et elles portent sur les projets éducatifs, sur l'ouverture à la culture et à la création, revient à revendiquer leur importance dans l’épanouissement des jeunes et dans leur apprentissage hors et dans la salle de classe.

.

Quelques témoignages

« Ce projet a vraiment soudé notre classe et nous a fait réfléchir sur la question de l'autre et personnellement je suis ressorti de ce projet en ayant plus confiance en moi. Ce projet a été bénéfique pour nous les élèves mais aussi pour les professeurs je pense. »

« Ça a été une année géniale. Je suis une personne plus sociable. Avant je n'aimais pas vraiment aller vers l'inconnu, et cette expérience m'a permis de faire un travail sur moi et d'aller justement plus vers l'inconnu. Malgré le fait que nous soyons différents, nous arrivons à mettre ça de côté pour bien s'entendre et s'entraider. »

« Pas un seul élève ne jugeait l'autre, ce qui m'a permis de m'exprimer pleinement en cours. »

« Au début de l'année, je pensais que c'était un poisson d'avril en avance, pour moi c'était juste impossible car la danse et moi ça ne fait pas un mélange homogène. Au fil du temps, j'ai connu la classe et je me suis aussi découverte donc ma relation avec la danse s'est améliorée, un mal pour un bien comme on dit. »

« (...) D'emblée, Agathe remarqua la mollesse de certains élèves convertis en danseurs. Elle tint ce discours : « lorsque vous dansez vous n'êtes plus élèves mais danseurs, donc portez les choses, soyez présents aux choses. Quand elle eut fini, son regard se dirigea vers moi, je compris dès lors qu'elle ne me lâcherait pas d'une semelle, pour que je donne le meilleur de moi-même et encore plus. »

.

 

 

A VOIR !

Reportage sur le projet de la Classe Danse 2019-2020 « Moi et les autres », avec pour artiste associé Hervé Maigret, chorégraphe de la compagnie NGC25.

 

La passion pour la danse d’une professeure de français qui amène les élèves à réfléchir sur leur personnalité et leur désir à travers différents dialogues entre les mots et les mouvements. Un enseignement qui engage l’esprit et le corps, qui amène à s’investir autrement. Des expériences inoubliables !

https://www.youtube.com/watch?v=ROQzUHwY-UU

 

 

Production

Ce projet est d'ores-et-déjà accompagné par la productrice Emmanuelle Conso au sein d’Atelier Films. « Classe Danse et après ? » a le potentiel de rencontrer un public large et Atelier films accompagnera le projet jusqu’au bout.

 


A quoi sert l'argent collecté

Nous allons mener à bien ce projet qui a été tant chahuté par le covid, annulation d’ateliers, de rencontres, de spectacles et donc de tournages depuis 2 ans... C’est pour cela que nous avons besoin de votre aide !

Votre apport permettra de financer :

Les salaires : montage, son, étalonnage et mixage et rémunération de notre réalisatrice à la hauteur de son travail ;

La musique : crétaion originale et musique du commerce

L'étalonnage : location d'une station d'étalonnage 

La régie et la technique


Objectif de collecte

19 000,00 €

Montant Global

51 000,00 €

Dépenses

Désignation Montant

Personnel

Tournage 12 454,00 €
Post-production 3 450,00 €
Charges sociales 8 606,00 €
SOUS TOTAL 24 510,00 €

Moyens techniques

Etalonnage 1 400,00 €
Montage son et mixage 1 300,00 €
Salle de montage CND 3 000,00 €
Unité de tournage 1 500,00 €
Location éclairage + divers 1 500,00 €
SOUS TOTAL 8 700,00 €

Régie

Divers 800,00 €
Régie tournage 2 500,00 €
SOUS TOTAL 3 300,00 €

Frais divers

Frais Généraux 10% 4 491,00 €
Frais proarti 1 599,00 €
Frais contreparties 700,00 €
SOUS TOTAL 6 790,00 €

Droits artistiques

Droits d'auteur 3 000,00 €
Musique originale 1 200,00 €
Musique pré-existante 1 000,00 €
Archives 2 500,00 €
SOUS TOTAL 7 700,00 €

TOTAL

TOTAL 51 000,00 €

Recettes

Désignation Montant

Divers

Musique et Danse en Loire Atlantique 1 000,00 €
CCNN 1 500,00 €
CND (apport en industrie) 5 500,00 €
Achats de droits TV, festivals 10 000,00 €
Provision aides régionales 6 000,00 €
Atelier FIlms 8 000,00 €
SOUS TOTAL 32 000,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 19 000,00 €

TOTAL

TOTAL 51 000,00 €

Contreparties

Un grand Merci !

pour 5,00 € et +

4 ARTINAUTES

Un grand merci et des nouvelles du film !

Après réduction fiscale, un don de 5€ vous coûte en réalité 1,70€ si vous êtes un particulier, et 2€ si vous êtes une entreprise !

Mention au générique

pour 20,00 € et +

12 ARTINAUTES

Un grand merci! + des nouvelles du film + mention au générique !

Après réduction fiscale, un don de 20€ vous coûte en réalité 6,8€ si vous êtes un particulier, et 8€ si vous êtes une entreprise !

Tote bag

pour 50,00 € et +

5 ARTINAUTES

Un grand merci! + des nouvelles du film+ mention au générique + tote bag !

Après réduction fiscale, un don de 50€ vous coûte en réalité 17€ si vous êtes un particulier, et 20€ si vous êtes une entreprise !

En avant première

pour 100,00 € et +

16 ARTINAUTES

Un grand merci! + des nouvelles du film mention au générique + lien du film en avant-première + tote bag !

Après réduction fiscale, un don de 100€ vous coûte en réalité 34€ si vous êtes un particulier, et 40€ si vous êtes une entreprise !