Mécénat

Ca tourne... avec Jérôme Reybaud

Par: AMPAR

Collecte Terminée


| AUDIOVISUEL - CINÉMA
| PRODUCTION

535,00 €

5 000,00 € demandés

13
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
10%

Présentation du projet

.

.

Château de Pruniers (l'un des décors du film)

.

.

Le projet en quelques mots:

.

L'AMPAR, créée par des étudiants du Master Assistant réalisateur, réunit aujourd'hui des étudiants et des anciens de la formation, ainsi que des bénévoles souhaitant participer aux projets de l'association. Elle permet à ceux qui sont volontaires de porter des projets au plus proche des conditions professionnelles. Le projet « Ça tourne » consiste à inviter un cinéaste, en l’occurrence Jérôme Reybaud (réalisateur de Jours de France, 2016), afin qu’il écrive et réalise un court-métrage produit par l’AMPAR dans le cadre d’un laboratoire de création filmique. Les adhérents accompagnent la création à toutes ses étapes (lecture des différentes versions du scénario, repérages, casting…) et occupent tous des postes de l’équipe de tournage, avec quelques techniciens professionnels. Ils accompagneront ensuite la diffusion du film lors de soirées-débats dans des cinémas de Nouvelle Aquitaine et dans des festivals. Le tournage sera également ouvert à d’autres jeunes (renforts, figurants, acteurs, cantine).

.

Synopsis du film :

.

Victor, 18 ans, vient de perdre ses parents dans un accident de voiture. Il est recueilli par son parrain Michel et sa fille Caroline. Attiré par Caroline, fuyant dans ses fantasmes et ses errances solitaires les obligations sociales imposées par les adultes, et fasciné par le mystérieux Michel, Victor fait la double expérience du deuil et de l’éveil de sa sensualité.

.

Affiche de Jours de France, premier long métrage de Jérôme Reybaud

Jours de France, premier long-métrage de Jérôme Reybaud

.

Pourquoi Jérôme Reybaud a choisi de travailler avec l'AMPAR :

.

"Quand les adhérents de l'AMPAR m'ont proposé d'écrire et de réaliser un film dans le cadre de leur association, j’ai immédiatement pensé à la possibilité d’un film, et à rien d’autre : un réalisateur se doit d’être égoïste pour son film et de ne penser qu’à lui. Et puis dès la première rencontre avec eux, j’ai compris qu’il y avait une sorte de trésor caché au fond de cette proposition : la possibilité de travailler avec des individus polyvalents pas encore formatés par les règles, l’habitude, les usages, les recettes, la routine... C’est donc le film qui compte, en tant que tel, plus que la segmentation des métiers ou la précision parfois narcissique des savoirs techniques. Voilà exactement la leçon de liberté que m’ont enseignée hier de loin ou de près des cinéastes comme Rohmer ou Vecchiali, et que j’espère pouvoir transmettre aujourd’hui pendant la préparation et la réalisation de ce film."

.

Pourquoi le financement participatif:

.

L’AMPAR produit ce film dans un cadre économique alternatif sans visée commerciale mais avec un objectif de démocratisation de l'accès au cinéma, au stade de la fabrication comme de la diffusion. L’absence de contraintes liées au système classique de production permet de privilégier audace et liberté d’écriture. Le scénario permet en particulier de sensibiliser le public à la diversité sexuelle, en évitant tout discours militant ou dénonciateur. Le choix du financement participatif est lié à la singularité du dispositif de création et de production de ce film.

.

Présentation de l'association :

.

Site web de l'association : ampar.fr

L’AMPAR (Association du Master Pro Assistant Réalisateur) a été créée en 2013 et regroupe les étudiants et anciens étudiants de la formation, ainsi que d'autres bénévoles impliqués dans les projets qu'elle développe. Elle a pour objet de : 1) soutenir la production et la diffusion du cinéma d'auteur en favorisant des rencontres en salle entre les cinéastes et toutes sortes de publics, et en organisant avec des cinéastes des laboratoires de création filmique, 2) accompagner et favoriser l'insertion professionnelle des adhérents, 3) mener des actions destinées à partager avec le plus large public les compétences des adhérents en matière de fonctionnement d'un tournage et en particulier faire connaître le métier méconnu d'assistant réalisateur, 4) réaliser des films institutionnels dans le cadre de partenariats avec des structures d'intérêt général.

Ainsi, depuis sa création, l’AMPAR a permis d’organiser un voyage au festival de Cannes pour la projection de La Fille et le Fleuve d’Aurélia Georges, au tournage duquel avaient participé les adhérents, de réaliser des captations, des films pédagogiques, et des interviews d’assistants et de réalisateurs professionnels, ou de monter un atelier-spectacle sur le métier d’assistant présenté au Poitiers Film Festival en décembre 2014. Elle a déjà mené avec succès trois collaborations avec des cinéastes: Aurélia Georges pour La fille et le fleuve, dont la séquence d'ouverture a été tournée à Poitiers avec des étudiants, Paul Vecchiali, pour la co-production du court-métrage Trois mots en passant, et Pascal Catheland pour Revoir La Martine, un documentaire qui montre Vecchiali au travail avec les adhérents sur le tournage de Trois mots en passant. Des membres d'AMPAR ont accompagné ces trois films dans des festivals nationaux et internationaux (Cannes 2014, FID 2016, Sao Paulo 2017...). Trois mots en passant et Revoir La Martine sont édités en DVD.

Pour plus d'informations : Projets de l'AMPAR ou Nos productions

A quoi sert l'argent collecté

Afin de mener à bien ce projet, l'AMPAR fait appel au financement participatif dans le but de donner au réalisateur et à son équipes des conditions de production optimales. L'objectif est d'être au plus proche des conditions de production professionnelles et de s'éloigner de l'aspect amateur auquel les adhérents de l'association sont pour l'instant le plus exposés.

Les dons seront ainsi utilisés pour atteindre l'objectif fixé par le budget prévisionnel et permettre à l'équipe de suivre le plus fidèlement possible les choix artistiques de Jérôme Reybaud et donc lui garantir un résultat le plus proche possible de ce qu'il a écrit/imaginé.

Éligible au mécénat, ce projet ouvre droit à la réduction fiscale pour les donateurs, que vous soyez une entreprise ou un particulier. Les dons à l'association sont déductibles d'impôts, à hauteur de 66 % de la somme versée. Pour 100 € versés, c'est 66 € en moins sur votre feuille d’imposition ! 


Montant de l'appel à dons

5 000,00 €

Montant Global

44 378,00 €

Dépenses

Désignation Montant

Droits artistiques et concept

Droits auteur/réalisateur 500,00 €
Cession droit/sujet/scénario 500,00 €
Droits musicaux 500,00 €
SOUS TOTAL 1 500,00 €

Dépenses de personnel

Mixeur 400,00 €
Monteur son 600,00 €
Monteur 2 000,00 €
Chef décorateur 1 000,00 €
Chef opérateur prise de son 1 000,00 €
Chef opérateur prise de vue 1 000,00 €
Administrateur de production 1 000,00 €
Réalisateur 2 000,00 €
Maquilleuse 1 000,00 €
Régisseur 1 000,00 €
Etalonneur 200,00 €
SOUS TOTAL 11 200,00 €

Interprétation

Rôles principaux 1 822,00 €
Rôles secondaires 292,00 €
Figuration 950,00 €
SOUS TOTAL 3 064,00 €

Charges sociales

Charges sociales trimestrielles 6 761,00 €
Charges pôle emploi (12,10% mensuelles) 1 355,00 €
SOUS TOTAL 8 116,00 €

Décors et costumes

Location décors 1 000,00 €
Maquillage 150,00 €
Location véhicule 400,00 €
Costume 300,00 €
SOUS TOTAL 1 850,00 €

Transport et défraiement régie

Régie 350,00 €
Train 1 500,00 €
Hébergement 1 500,00 €
Repas 700,00 €
Location véhicule 400,00 €
Frais de déplacement 2 000,00 €
SOUS TOTAL 6 450,00 €

Moyens techniques

Consommable son 200,00 €
Caméra 750,00 €
Consommable caméra 150,00 €
Matériel lumière 500,00 €
Matériel son 300,00 €
Consommable lumière 150,00 €
Matériel caméra 500,00 €
SOUS TOTAL 2 550,00 €

Pellicule/Laboratoire

Consommable 200,00 €
SOUS TOTAL 200,00 €

Assurances et divers

Assurances 500,00 €
Frais juridiques 500,00 €
Frais de promotion 500,00 €
Frais d'actes et de contentieux 500,00 €
Frais bancaires 500,00 €
Inscription festivals 500,00 €
SOUS TOTAL 3 000,00 €

Frais généraux (10%)

Frais généraux (10%) 3 793,00 €
SOUS TOTAL 3 793,00 €

Imprévus (7%)

Imprévus (7%) 2 655,00 €
SOUS TOTAL 2 655,00 €

TOTAL

TOTAL 44 378,00 €

Recettes

Désignation Montant

Financements privés

La chambre aux fresques (apport en industrie) 3 029,00 €
Association Chauvigny cinéma 3 000,00 €
Fonds propres 949,00 €
Fondation Accenture 5 000,00 €
SOUS TOTAL 11 978,00 €

Financements publics

UFR Lettres et Langues de Poitiers 6 200,00 €
Université de Poitiers 2 000,00 €
Fondation de l'Université 3 000,00 €
CROUS 800,00 €
Région Nouvelle-Aquitaine 3 000,00 €
Conseil général de la Vienne 3 500,00 €
Ville de Poitiers 2 000,00 €
FSDIE 6 900,00 €
SOUS TOTAL 27 400,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 5 000,00 €

TOTAL

TOTAL 44 378,00 €

.

Note d'intention du réalisateur, Jérôme Reybaud :

.

Quand les adhérents de l'AMPAR m'ont proposé d'écrire et de réaliser un film dans le cadre de leur association, j’ai immédiatement pensé à la possibilité d’un film, et à rien d’autre : un réalisateur se doit d’être égoïste pour son film et de ne penser qu’à lui. Et puis dès la première rencontre avec eux, j’ai compris qu’il y avait une sorte de trésor caché au fond de cette proposition : la possibilité de travailler avec des individus polyvalents pas encore formatés par les règles, l’habitude, les usages, les recettes, la routine... C’est donc le film qui compte, en tant que tel, plus que la segmentation des métiers ou la précision parfois narcissique des savoirs techniques. Voilà exactement la leçon de liberté que m’ont enseignée hier de loin ou de près des cinéastes comme Rohmer ou Vecchiali, et que j’espère pouvoir transmettre aujourd’hui pendant la préparation et la réalisation de ce film.

.

Le point de vue de l'AMPAR :

.

Le scénario de Pierre tendre est le fruit de la rencontre entre une inspiration personnelle, un dispositif de production singulier et un territoire.

Jérôme Reybaud accorde dans son travail d’écriture une importance primordiale aux lieux dans lesquels se déroule le récit : à leur topographie, à leur histoire, à la vie qui les anime dont surgissent et se nourrissent aussi ses personnages. Les adhérents l’ont donc accueilli une première fois en juin 2019 et lui ont fait visiter Poitiers ainsi que le château de Pruniers à Montmorillon, parcourant au passage les routes de la Vienne et les paysages dont il voulait s’imprégner. Du château au pont Joubert, de Notre Dame des Dunes au tombeau de Sainte Radegonde, de la prégnance de l’art roman aux allées du parc de Blossac, les traces de cette visite jalonnent le scénario et en dessinent les contours.

Le récit, qui articule l’expérience du deuil à celle de l’éveil à la sexualité d’un jeune homme de 18 ans, mêle les niveaux de réalité et les registres émotionnels et subvertit les règles de la dramaturgie classique comme celles de la psychologie et des conventions sociales. Dans le sillage d’un illustre modèle, Luis Bunuel, il rompt avec le naturalisme dominant dans le cinéma français contemporain et évoque une sorte de fable initiatique dépourvue de morale, célébrant la présence au monde dans son lien intime avec la mort, qui laissera chaque spectateur libre de ses interprétations.

Les membres de l'AMPAR porteurs du projet ont souhaité accorder leur soutien à un film d’auteur singulier, hors de tout formatage et de toute contrainte d’écriture, la fonction de l’art étant aussi d’interroger, de déranger, et d’ouvrir le champ de l’imaginaire et des possibilités narratives.

Le projet permet également de sensibiliser le public à la diversité sexuelle, en refusant justement d’en faire le sujet d’un discours. En effet le scénario montre un jeune homme qui doute, et construit son propre chemin à partir de ce doute dans un environnement où il a la liberté de choisir entre plusieurs modèles, dont aucun ne fait l’objet d’un jugement moral. Sans discours militant ni dénonciateur, il s’agit tout simplement de déjouer le potentiel répressif de la « norme » en montrant la complexité de la circulation du désir.

Suivez l'actualité du projet !

  • Synopsis du film

    Victor, 18 ans, vient de perdre ses parents dans un accident de voiture. Il est recueilli par son parrain Michel et sa fille Caroline. Attiré par Caroline, fuyant dans ses fantasmes et ses errances solitaires les obligations sociales imposées par les adultes, et fasciné par le mystérieux Michel, Victor fait la double expérience du deuil et de l’éveil de sa sensualité.

Contreparties

Le coup de pouce qu'il fallait!

pour 5,00 € et +

7 ARTINAUTES

Pour vous remercier de ce don, votre nom sera à tout jamais au générique de fin du film!

Bienvenue à bord!

pour 20,00 € et +

2 ARTINAUTES

Votre nom au générique et une invitation à la projection. N'auriez-vous pas pour objectif d'intégrer l'équipe du film?

La production, un jeu d'enfant!

pour 50,00 € et +

1 ARTINAUTE

En plus des contreparties précédentes, vous gagnez le droit à une affiche du film dédicacée par Jérôme Reybaud, "himself".

L'art, ça vous connaît!

pour 100,00 € et +

2 ARTINAUTES

Pour vous remercier, vous obtenez un lien afin de profiter du film en exclusivité. Les contreparties précédentes sont bien évidemment incluses.

Vous portez ce film dans votre coeur!

pour 500,00 € et +

0 ARTINAUTES

Vous êtes invité sur le tournage pour une demi-journée en tant que figurant ou bien en tant que spectateur privilégié. Vous bénéficiez aussi des contreparties précédentes.