Antoinette, 41 Rue du Phénix
Demande d'aide à la post-production


| AUDIOVISUEL - CINÉMA
| Lille
| PRODUCTION

4 685,00 €

12 050,00 € demandés

50
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
38%

Présentation du projet

..

..

Antoinette, 41 Rue Du Phénix

Documentaire de création de 56 minutes

réalisé par Agathe Corniquet

..

Antoinette, ma grand-mère, a 86 ans. Elle est en pleine santé et vit seule dans sa grande maison de la Rue du Phénix. Bien que très entourée, Antoinette ne supporte plus la solitude. Pour elle, chaque visite amène un nouveau départ. Un vide. Partir vivre en maison de retraite semble être la seule issue.

Au fil de nos discussions et de nos échanges, je prends conscience de la brutalité qu’ engendre la décision de ce départ. Je découvre une dynamique qui s’est enclenchée au sein de la famille et qui semble impossible à enrayer.

Dans cette maison qui se vide, un travail de deuil s’amorce, malgré nous. Et alors qu ‘Antoinette se demande comment finir sa vie, je fais mes adieux, à la maison et peut-être aussi, à ma grand-mère.

Le film parle d’une solution qui semble bien dérisoire face à la question de la solitude des plus âgés et de “comment finir sa vie”.

..

Pourquoi nous aider, à quoi serviront vos dons?

Vos dons nous permettront de finaliser le montage son, le mixage et l'étalonnage, dernières étapes cruciales pour achever le film avant son envoi en festivals.

Plus précisément, ils permettront de financer le salaire des techniciens compétents ainsi que la location des lieux de travail inhérents à ces postes : la location d’un studio de montage son, d'une salle de mixage professionnelle et d'un banc d'étalonnage. Ils serviront aussi à financer l’achat d’un disque dur pour le DCP, la réalisation du générique (auxquels vos noms seront associés) et une version sous-titrée en anglais (pour les festivals internationaux).

Le CBA - atelier de production basé à Bruxelles - qui nous a accordé une aide financière et matérielle suite à notre dépôt de dossier et à la vision d'une étape de montage, nous a déjà permis d'achever le montage image dans de très bonnes conditions de travail. Le CBA nous aidera également pour la diffusion du film en festivals. En qualité d'atelier reconnu, il garantit une visibilité que nous n'aurions pas obtenu sans sa collaboration.

Après une longue étape de production classique autour de ce film, nous faison aujourd'hui appel au financement participatif. Bien qu'il soit une première pour nous, il répond complètement à la fois, à la stratégie de production que nous avons adopté pour ce film, à son besoin financier, ainsi qu' à son calendrier de post-production.

Il défend également des valeurs d'indépendance, d'échange et de partage que nous revendiquons au sein de Notre association de production "Les Renards asbl".
Merci donc par avance de l'attention que vous porterez à Antoinette.
En espérant qu'elle vous touche, autant qu'elle a pu nous toucher.

..

..

..

Note d'intention

A fleur de peau, le dialogue fragmenté

Ce qui me frappe chez Antoinette, c’est sa manière de ne pas dire, de laisser en suspens. Elle fait parfois mine de ne pas entendre ce qui se dit. De mon côté, je cherche à faire parler Antoinette. Je l’attends, je la regarde. Je la questionne et j’espère qu’elle ne partira pas si elle n’en est pas convaincue. Parce qu’au fond de moi j’ai le pressentiment que rien ne changera là-bas. Peut-être parce qu'au long du film, je me reconnais dans sa difficulté à faire face à ce sentiment de solitude. Il est en elle quelque soit l'endroit où elle vit. Pour moi, la maison de retraite est un mouroir, alors que sa maison est remplie de nombreux souvenirs et des visites de ses amis. Je suis convaincue que le dialogue est la seule solution à son désarroi. Je patiente, mais Antoinette, elle, au bout du rouleau, change de sujet ou ne s’intéresse pas. A peine parle-t-elle de la souffrance de sa solitude qu'elle craque. Elle est à fleur de peau et se protège comme elle peut. Elle n'arrive pas à parler, je n'arrive pas à lui exprimer ce que je pense et ressens. Ce film est la trace, pour moi, de cette discussion impossible, de ce dialogue qui ne peut avoir lieu, car il est trop dur et trop violent. Il temoigne de mon constat d'impuissance.

..

Les enjeux familiaux

A travers l’organisation de ce départ, le film se fait également le témoin des tensions qui existent et se révèlent dans les relations familiales. Les remarques qui tendent l’atmosphère, les questions sans réponses, la pression pour convaincre… Le ton monte souvent et chacun essaie de se rassurer comme il peut dans cette période difficile. Car la solution à son mal-être est enfin trouvée et remettre en question cette décision devient inconcevable. En témoigne la Maladresse de son fils aîné qui, à la découverte de la chambre exigue de la maison de retraite, cherche à la rassurer en se rassurant lui-même : « Tu as une chance incroyable d’avoir cette chambre. Tu as toujours eu de la chance de toute façon ». Alors que le film tente de faire comprendre l'inextricable situation morale dans laquelle se trouve Antoinette, il fait jaillir des discussions et des échanges avec les proches une violence ïnouie.

..

Antoinette, mon miroir

En l’observant, je me surprends à chercher en elle des réponses à ses questionnements, et finalement, peut-être aux miens. Je me confronte, peu à peu, à ce visage qui me ressemble, à ces traits vieillis, qui me renvoient à l’inéluctable. Faire ce film, c’est aussi une manière d’assumer que son histoire me touche en plein cœur et que les solutions apportées à sa fin de vie me paraissent absurde et ne répondent à aucun des maux dont elle souffre. C’est une manière de dire aussi que je ne suis pas seulement cette petite-fille qui dit au revoir à sa grand-mère, mais également cette jeune femme qui vieillit et qui un jour se posera les mêmes questions, et qui redoute de ne pas savoir comment y répondre. A travers le récit de ce que nous avons partagé à cette période, et ce qui s’est mis en mouvement en moi, le film s'ouvre sur cette question qu'inéluctablement nous nous poserons tous : comment finir sa vie ?

..

..

Qui sommes-nous?

..

Agathe Corniquet, la réalisatrice

Née en 1982, Agathe est originaire des Hauts-de-France. Après des études à l’INSAS (Institut National Supérieur des Arts du Spectacle) basée à Bruxelles, elle s’est installée en Belgique il y a maintenant quinze ans. Depuis sa sortie de l'école, Agathe a travaillé sur de nombreux long-métrages de réalisateurs internationaux. Pour ne citer qu'eux, Patrice Leconte (Une promesse et Une heure de tranquillité), Jalil Lesper (YSL), Benoît Delepine et Gustave Kervern (Saint-Amour), Les frères Dardenne (Le gamin au vélo) Philippe Van Leeuw (Insyriated, Magritte du meilleur film 2017), et récemment César Diaz (Nuestras madres, présenté à la semaine de la critique de Cannes 2019).

Agathe travaille également en documentaire. Elle a signé l'image de "Les oubliés de l'Amazonie" (real.: Marie-Martine Buckens, produit par Néon Rouge) et elle prépare le premier long-métrage documentaire de Mouhssine El Badaoui "Femmetasia", produit par Playtime.

Elle a également co-signé la réalisation du long-métrage documentaire "Kodachrome", nominé pour les Magriite du cinéma 2014. Elle signe aujourd'hui avec "Antoinette, 41 Rue du Phénix" son premier documentaire personnel comme réalisatrice.

En parallèle à son travail sur les plateaux de cinéma, Agathe développe également un travail personnel en photographie, faisant du polaroïd son médium de prédilection. Elle a participé à plusieurs expositions collectives ou en collaboration avec Julien Doigny (musique et lettres).

Elle vit actuellement entre la Belgique et l'Islande.

https://agathecorniquet.com/

..

Les Renards, Collectif d' ami.e.s et d’auteur.e.s

...

..

....

..

Les Renards est une association d'auteur.e.s, née d'un désir commun de création cinématographique. La réappropriation des outils de production permet au collectif de développer chaque projet dans un souci de liberté et d'indépendance. Nous avons déjà produit plusieurs longs-métrages: Kodacrhome, selectionné dans de nombreux festivals internationaux ainsi qu'au Magritte du cinéma 2014, Fromelles ou encore Sidreoads films de deux réalisatrices, membres de la structure.

Nous vous invitons à découvrir notre site, pour vous donner une idée de nos belles productions! Bonnes visions!

http://lesrenards.org/



FAQ

 Nous avons fait le choix de rémunérer chaque collaborateur sur une base salariale identique, en estimant un minimum de jours par poste de travail, essentiel à la bonne fin du film.

Voici donc, précisément, le salaire fixé pour chaque poste de post-production, en fonction des nombres de jours prestés.

Intitulé du poste nombre de jours prestés salaire/jour montant
Monteur Image          40 jours        250   10.000       
Ing. du son Montage          15 jours        250    3.750
Ing. du son Mixage            5 jours        250    1.250
Etalonneur            5 jours        250    1.250
Directeur post-prod.            6 jours        250     1.500
Graphiste générique            2 jours        250       500
Tech.sous-titres            1jour        250       250

Vos dons serviront à financer une grande parties des postes précités (cfr Budget).

Avec le soutien du CBA - atelier de production basé à Bruxelles - le film sera envoyé dans des festivals internationaux.

Dans un deuxième temps, nous espérons sa diffusion sur la chaîne nationale belge (RTBF), ainsi que les chaînes régionales françaises telles que France 3 Nord-Pas-de-Calais, Weo et Notélé. Nous espérons également qu'il trouvera sa place sur la plateforme de documentaire TËNK.

Nous aimerions également faire vivre le film dans des lieux de rencontres et propices au débat autour de la question du placement des personnes âgées. Pour cela, nous ferons appel aux associations et structures encadrantes qui assurent, de près ou de loin, l'accompagnement des personnes âgées afin d'organiser des projections-débat sur ce thème.

A quoi sert l'argent collecté

Pour finaliser la post-production du film, nous avons besoin d'accéder au minimum à un premier palier de 5000 euros. L'argent récolté servira en priorité à payer les salaires des techniciens pour les dernières étapes de post-production:    

Ingénieur du son Montage son                                                                                                                                                        

Ingénieur du son mixage

Etalonneur

Technicien sous-titres

Graphiste générique

Directeur de post-production

Vos dons assureront également la location d'une salle de montage son, de mixage et d'étalonnage.

Si nous arrivons au second palier de 12.050 euros, nous pourrons également financer l'achat de matériel dit "consommable", tels un disque dur pour le DCP (indispensable pour les festivals), les flyers pour l'invitation à la Première, l'impression des affiches du film.


Montant de l'appel à dons

12 050,00 €

Montant Global

26 424,00 €

Dépenses

Désignation Montant

Salaires Techniciens post-production

Monteur Image 10 000,00 €
Monteur son 3 750,00 €
Mixeur 1 250,00 €
Etalonneur 1 250,00 €
Directeur de post-production 1 500,00 €
Graphiste générique 500,00 €
Technicien sous-titres 250,00 €
SOUS TOTAL 18 500,00 €

Matériel Post-Production

Salle de Montage image 4 374,00 €
Disque Dur/DCP 250,00 €
Régies Montage son+Etalonnage+Mixage 3 300,00 €
SOUS TOTAL 7 924,00 €

TOTAL

TOTAL 26 424,00 €

Recettes

Désignation Montant

Participation Post-Production

Participation des Renards asbl pour la post-production 5 000,00 €
SOUS TOTAL 5 000,00 €

Subventions Post-Production

Aide à la Finition image CBA 5 000,00 €
Valorisation Mise à disposition du Matériel 4 374,00 €
SOUS TOTAL 9 374,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 12 050,00 €

TOTAL

TOTAL 26 424,00 €

Ces quelques paragraphes vous donnerons un aperçu des intentions que j'aimerais développer lors des étapes du montage son et du mixage pour affiner et affirmer l'intensité émotionnelle du film.

..

Le dispositif

Inspiré du cinéma direct, le dispositif devait être le plus simple possible et j’ai donc décidé de tourner avec un petit appareil photo compact numérique et un petit enregistreur son. Je ne voulais pas que la technique prenne trop de place pour pouvoir me concentrer sur ce qu’Antoinette me racontait ou était en train de vivre. J’ai décidé de filmer seule, sans preneur de son, pour construire cette relation privilégiée et me permettre de tourner quand je le voulais. L'enregistrement sonore n’est donc pas toujours d'une qualité optimale et le son n'est pas toujours dirigé au bon endroit par rapport à l’image. Ces imperfections sont le résultat de la nécessité d'enregistrer les derniers moments, de ne pas perdre le mot ni la phrase qui aurait pu tout changer. Et c'est dans cette urgence et de cette matière brute qui en découle que réside la force émotionnelle et la singularité de ce film. C'est ici le geste qui prédomine.

..

Faire évoluer le son au gré de l'évolution du personnage

Comme dans l'esprit d'Antoinette, le montage son suit l'évolution de ses émotions. Antoinette oscille constamment entre la prise de conscience de sa condition et un désintérêt pour ce qui se déroule autour d’elle. La vie alentour n’a alors que peu d’importance. Antoinette est secouée par toutes ses interrogations auxquelles elle ne trouve pas de réponses et elle s’enferme progressivement dans un mutisme psychologique. Elle devient une observatrice passive de ce monde qui change et dont elle ne semble déjà plus faire partie.

Le silence apparent qui suit l’aveu qu’une fois partie, la vie ne sera plus la même, laisse place à la brutalité du vent et d’une porte qui se referme sur le chemin de la maison de retraite. Ce sont alors les autres qui parlent à sa place et décident de ce qui sera bon pour elle.

..

Tout au long de la narration, raconter le sentiment d'inconfort.

Mon intention est de souligner l'inconfort dans lequel se trouve Antoinette en accentuant les contrastes sonores qui constituent les 3 espaces de l'action du film:

La rue du Phénix: Les passages des voitures et des camions aux moteurs tonitruants agressent autant qu'ils révèlent la vie qui s'écoule à l'extérieur de la maison. A l'instar de ceux-ci, les travaux qui ont pris place en face de la maisons, accompagnés des coups de masses et des grues qui déchirent les murs de briques de l'ancienne usine témoignent de l'éternel renouvellement dans ce monde en constante évolution.

La maison: La maison semble alors désincarnée. Le silence sourd a envahi les pièces inoccupées et les variations de fréquence du frigo- très présent dans le film- accentue l'embarras et le désarroi d'Antoinette. Cette maison chargée de souvenirs heureux, se mue en tombeau de la solitude. Progressivement, l'extérieur s'introduit dans l'espace d'Antoinette à mesure que sa décision de partir se confirme. Le train qu’on entendait à peine et qui se révèle derrière les travaux, transforme peu à peu l’univers sonore de la maison. Antoinette, dans sa chambre, reste assise et immobile, alors que ce dernier passe. Les grues qui broyent, les marteaux qui cognent, les scies qui lacèrent pénètrent sournoisement dans la maison, sans qu’on ne les ait invités. Après le départ d'Antoinette, dans la maison qui se vide, je veux jouer sur le mélange de différences fréquences pour créer un environnement sonore presque irréel. Nous ne sommes plus chez Antoinette, nous ne sommes plus dans la Rue du Phénix mais dans un espace que je ne reconnais pas.

Le jardin: Animé du chant des oiseaux et de la brise dans les arbres, le jardin est le lieu des confidences. On s'y retire pour parler, exprimer ce que l'on n'arrive pas à dire à l'autre. C'est de là que j'observe Antoinette et que j'essaye de lui dire mon impuissance et ma colère face à ce départ. C'est le lieu où Claire, ma soeur jumelle, me confie nos souvenirs d'enfance, cette "sensation chaude" qu'elle ne ressentait que chez nos grand-parents. Les travaux de la Rue du Phénix semble alors bien lointain et le chagrin une chimère. C'est l'écrin, qui à la fin, sera aussi laisser en friche et dont on ne se souciera plus.

Contreparties

La métamorphose du papillon

pour 20,00 € et +

12
ARTINAUTES

38
DISPONIBLES

De la chenille au papillon, il n'y a plus qu'un pas! Osez faire l'expérience du changement, sortez de votre cocon pour révéler toute votre beauté d'âme!

Ce don vous donne accès à :

-Votre Nom au générique de fin du film en qualité d' Artinaute.

-Un lien vers le film en ligne, valable durant 1 mois, après la première année de diffusion du film

Un tout grand MERCI pour votre aide.

La parade du cygne

pour 50,00 € et +

14
ARTINAUTES

36
DISPONIBLES

Vous le savez, vous êtes beau et généreux, faites-vous entendre!

Ce don vous donne accès à:

-Votre nom au générique de fin en qualité d' Artinaute.

-Un lien vers le film en ligne, valable durant 1 mois, après la première année de diffusion du film.

-Une invitation pour 2 personnes à..l'avant-première du film

Un immense MERCI pour votre aide.

La roue du paon

pour 100,00 € et +

6
ARTINAUTES

24
DISPONIBLES

La traîne du paon se déploye en éventail pour une parade éblouissante.

Ce don vous donne accès à:

-Votre nom au générique de fin du film en qualité d'Artinaute.

-Un lien vers le film en ligne valable durant 1 mois après la premère année de diffusion du film.

-Une invitation pour 2 personnes à l'avant-première du film.

-Sideroads" et "Fromelles" en DVD, deux films produits par les Renards

Un énorme MERCI pour votre aide.

L'envol de l'aigle

pour 500,00 € et +

2
ARTINAUTES

18
DISPONIBLES

C'est parti! On ne vous arrêtera pas et on espère que vous irez haut, très haut!

Ce don vous donne accès à:

-Votre nom au générique de début et de fin en qualité de parrain privilégié.

-Un lien vers le film en ligne valable durant 1 mois après la premère année de diffusion du film.

- Une invitation pour 2 personnes à l'avant-première du film.

-Un tirage 30x40 d’une des photos de votre choix sur le site photographique de la..réalisatrice:..agathecorniquet.com

Un colossal MERCI pour votre aide.

La renaissance du Phénix

pour 1 000,00 € et +

0
ARTINAUTES

5
DISPONIBLES

De ses cendres renaît le phénix et son plumage flamboyant illumine ceux qui l'entoure.

Ce don vous donne accès à:

-Votre nom Et le logo de votre structure au générique de début et de fin du film en qualité de Partenaire Financier.

-Un lien vers le film en ligne, valable durant 1 mois, après la première année de diffusion du film.

- Une invitation pour 2 personnes à l'avant-première du film comme invité privilégié.

- Remerciements lors du mot introductif de la production lors de l'avant-première.

- Un tirage 30x40 d’une des photos de votre choix sur le site photographique de la..réalisatrice:..agathecorniquet.com

- Organisation d'une projection spéciale, dans le lieu de votre choix, en présence de la réalisatrice

Un gigantesque MERCI pour votre aide.