Mécénat

A Courant Perdu

Collecte Réussie


| AUDIOVISUEL - CINÉMA
| PRODUCTION

2 695,00 €

2 600,00 € demandés

19
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
103%

Présentation du projet

L'HISTOIRE

Le long du Mékong, pris dans la tourmente d'un développement aveugle, un Cambodgien se bat pour sauver son village. Visant à nourrir en énergie les mégalopoles voisines la multiplication des barrages hydrauliques oblige Samnang, chef d'une communauté autochtone, à lutter pour sa survie et celle de la nature. Pendant ce temps, Oudom, activiste, aide les citoyens dans les zones envisagées pour les barrages et Sothy artiste-peintre survivant du génocide Khmer rouge révèle la transmission d'une certaine violence à travers le temps et à travers son art.

LE TRAILER

MA RENCONTRE AVEC SAMNANG

Lorsque j’ai rencontré Samnang, en avril 2016, il était sur le point de tout perdre. En tant que leader de sa communauté, il refusait de quitter son village. Sa communauté était alors divisée en deux. Cette division était visible, évidente. Des peintures rouges sur les murs des maisons en bois faisaient face à d’autres, bleues. En rouge, les villageois qui avaient déjà accepté la compensation proposée par le gouvernement cambodgien et les compagnies chinoises responsables du barrage. Quitter le village en échange de 6000$US ou d’une maison dans le site de relocation, loin de la rivière et de la forêt dans un campement aux maisons de ciment identiques. Loin de la nature et de leur mode de vie ancestral. Plus près d’une société soumise au dollar américain et aux « lois du marché ». Samnang allait-il refuser cette proposition ? Comment et pourquoi ? Son courage et sa force m’ont bouleversé. Sa situation préoccupante et son courage à défendre sa terre ancestrale et à refuser de la quitter m’ont par la suite ramené à lui. Inévitablement. Avant tout père de famille, Samnang se révèle leader de sa communauté et devient sans même le décider un activiste en faveur de la protection de l’environnement dont il dépend.

LE CAMBODGE

Avec ses 17 millions d’habitants, le Cambodge est le premier consommateur mondial de poissons de rivières et après l’Amazone, le Mékong contient la plus grande diversité biologique du monde. Aujourd’hui près de 70 millions de personnes sont menacées. L’équivalent de la population de la France.

Vivant dans la capitale cambodgienne pendant 4 ans, à quelques centaines de kilomètres de Samnang, je ne pouvais pas fermer les yeux ; il était le personnage emblématique de ce combat et le personnage principal du documentaire qui commençait à se dessiner dans ma tête. Je suis retourné dans son village et une relation de confiance s’est établie entre nous. Avoir la possibilité de passer plusieurs semaines lors de séjours réguliers dans son village auprès de sa communauté indigène m’ont aidé à entrevoir le rythme dont ce projet pourrait être imprégné. Hors du temps de la société dite « moderne », le temps du village développe une force de réflexion et d’inspiration partagée entre les villageois et moi, leur « invité ». Pendant 3 ans j’ai pu me rendre régulièrement dans son village et suivre son combat.

LES PERSONNAGES

Samnang a 37 ans et trois enfants. Membre du peuple autochtone Bunong, il vit dans le nord-est du Cambodge. Figure politique engagée dans son village et sa région, il est le porte-parole d’une minorité indigène qui se bat pour ses droits et sa liberté. Contraint de devenir activiste pour défendre son mode de vie loin de la société de consommation, il n’a pas choisi cette position de leader politique. Après plusieurs années de combat, Samnang se voit obligé de vivre loin de sa terre ancestrale, de son histoire, et de la rivière. Au milieu de ce chaos, son combat pour rester vivre près de sa terre ancestrale inspire force et espoir.

Sothy a survécu au génocide Khmer rouge (1975-1979) et y a perdu la plupart des membres de sa famille. Il est l’un des rares artistes rescapés de sa génération. Né en 1969, il est un peintre reconnu au Cambodge et à l’étranger. Sa peinture témoigne du traumatisme de la guerre et de son attachement à la nature. Sothy s’inspire aussi de l’accélération violente du développement dans la capitale cambodgienne et ses alentours. Il semble être le lien entre deux générations et témoigne au travers de sa création artistique d’une transmission de la violence perceptible au quotidien. Son expression artistique engagée témoigne indirectement du combat de Samnang sur le terrain.

Oudom, né dans les années 80, est populaire auprès de la jeunesse de Phnom Penh, où il agit en faveur de la prise en compte de l’Histoire, du mode de vie et de la préservation des traditions et de la culture indigène le long du Mékong. Spécialisé dans la défense des rivières, du Mékong et des collectivités qui en dépendent, sa mission principale est de faire le lien entre un certain monde rural en désaccord avec de grands groupes industriels et la sphère exécutive des villes. Les recherches et les analyses d’Oudom sont ainsi complémentaires des actions de Samnang.

Ce projet participe à l'opération RETOUR VERS LA CULTURE, destinée à accompagner et soutenir la reprise du secteur culturel après la crise sanitaire, aux côté de tous les artistes qui s’engagent pour faire revivre au plus tôt la création !

Découvrez tous les projets participants à l'opération ici !



FAQ

Nous attendons d'autres financements pour poursuivre la post-production du film. Aujourd'hui, nous souhaitons financer le dernier tournage qui aura lieu cet été au Cambodge.

A quoi sert l'argent collecté

Nous attendons d'autres financements pour poursuivre la post-production du film. Aujourd'hui, nous souhaitons financer la dernière partie du tournage qui aura lieu cet été au Cambodge.


Objectif de collecte

2 600,00 €

Montant Global

55 129,00 €

Dépenses

Désignation Montant

Dépenses

Charges sociales 9 178,00 €
Productrice 840,00 €
Imprévus 3 087,00 €
Traductions 1 500,00 €
Droits d'auteur 3 000,00 €
Musique originale 3 000,00 €
Réalisateur 3 650,00 €
Montage et finitions 8 090,00 €
Moyens techniques 9 276,00 €
Voyages et defraiements 5 570,00 €
Assurance, frais généraux et divers 7 938,00 €
SOUS TOTAL 55 129,00 €

TOTAL

TOTAL 55 129,00 €

Recettes

Désignation Montant

Recettes

SACEM - aide musique, brouillon d'un rêve (AV) 3 000,00 €
CNC - FAIA (AV) 7 500,00 €
Procirep-Angoa (AV) 5 500,00 €
Ciclic - programme d'entreprise (AV) 3 000,00 €
La Boîte à Songes 24 130,00 €
SOUS TOTAL 43 130,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 2 600,00 €

TOTAL

TOTAL 45 730,00 €

SAMNANG ET SON VILLAGE

Menacé par la construction du barrage hydroélectrique voisin, le village de Samnang était sur le point de disparaître et désigné comme une zone sensible par les autorités en place, ni l’ONU, ni les ONG, ni les journalistes n’y sont tolérés. Aujourd'hui installé près de son ancien village, Samnang se bat désormais pour conserver sa terre ancestrale face à la volonté d'entreprises privées de s'en accaparer.

POURQUOI CE FILM ?

Originaire du sud-ouest de la France, le drame auquel Samnang fait face m’a ramené près de 30 ans en arrière. Au début des années 90 dans ma région d’origine, l’apparition et la multiplication des banderoles sur les fenêtres des maisons, des manifestations, des barrages routiers contre la mise en place de la LGV et des trains à grande vitesse TGV ont finalement été ma première prise de conscience sociale et politique. Ces projets de lignes à Haute Vitesse en France, pharaoniques à l’époque, étaient autant un sujet de fierté français dans la néo-modernité européenne que sujet de tensions violentes et de destruction des terres agricoles et du patrimoine historique. Certains villageois ont ensuite dû quitter leurs terres familiales, leurs terres agricoles pour faire place à cette modernité. L’outil documentaire, pour moi un mélange d’art et d’activisme, m’a conduit à raconter le drame auquel est confronté Samnang et sa communauté. En effet, Samnang et son combat inspirent force et espoir dans ce chaos.

OUDOM ET SOTHY

J’ai aussi eu besoin de comprendre les enjeux liés à la construction de ce barrage, j’ai donc rencontré Oudom, activiste et analyste environnemental. Oudom a étudié les migrations des poissons, la vie marine mais il est également spécialisé en action citoyenne et militante. Sa mission est de sensibiliser la jeunesse et la société civile, d’en développer son sens critique et de faire le lien entre la sphère décisionnaire des villes et un monde rural qui en dépend pour sa survie.

Enfant dans les années 80, je me souviens avoir grandi à l’école publique avec des camarades de classe venant du monde entier parce qu’eux ou leurs parents venaient des anciennes colonies françaises. Au fil des ans, l’arrivée régulière de réfugiés du Cambodge, de Thaïlande et du Vietnam s’est imposée à moi et il m’a fallu comprendre les raisons de leur exode et de leurs souffrances. Je ne le savais pas encore, mais la question du génocide cambodgien et plus tard de la transmission de sa violence au sein d’une société blessée s’était donc déjà posée. Des décennies plus tard, ma rencontre avec Sothy, artiste-peintre, a été une pièce manquante du puzzle entre l’histoire de Samnang et mes questions initiales.

Contreparties

Votre nom au générique

pour 20,00 € et +

1 ARTINAUTE

Un grand merci pour votre précieuse participation !

Votre séance privée

pour 35,00 € et +

3 ARTINAUTES

Dès achèvement du film, vous pourrez le découvrir chez vous en exclu grâce à un lien privé + votre nom au générique

Les contreparties précédentes et le livre

pour 70,00 € et +

2
ARTINAUTES

8
DISPONIBLES

Dès achèvement du film, vous pourrez le découvrir chez vous en exclu grâce à un lien privé avec votre nom au générique + le livre Cambodgiens de Eléonore Sok-Halkovich.

Les contreparties précédentes et un foulard Khmer

pour 100,00 € et +

1
ARTINAUTE

9
DISPONIBLES

Votre nom au générique, le lien privé, le livre Cambodgiens de Eléonore Sok-Halkovich et un superbe foulard cambodgien (le krama) !

L'avant-première du film

pour 150,00 € et +

0 ARTINAUTES

Vous assistez à l'avant-première du film sur grand écran à Paris ! Avec votre nom sur grand écran !

Projection/débat

pour 500,00 € et +

0 ARTINAUTES

Nous organisons pour vous, votre association ou votre entreprise une projection privée. Votre nom sera bien entendu au générique !