Mécénat
Icon proarti

Une famille aimante mérite de faire un vrai repas

Collecte Réussie


| ARTS DE LA SCÈNE
|

5 440,00 €

5 000,00 € demandés

44
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
108%

Présentation du projet

PARTICIPEZ À LA CRÉATION DE LA PIÈCE UNE FAMILLE AIMANTE MÉRITE DE FAIRE UN VRAI REPAS ET CONSTRUISONS ENSEMBLE LA MAISON DE LA FAMILLE LEMORAND.

Soutenir Une famille aimante mérite de faire un vrai repas c'est soutenir la création contemporaine, c'est permettre à une compagnie de donner vie à l'univers visuel dont elle a rêvé, c'est soutenir la diffusion de l'oeuvre d'une jeune auteure, c'est accompagner un metteur en scène dans son parcours artistique.

Une famille aimante mérite de faire un vrai repas - la bande annonce

LA PIECE :

Leur histoire, c'est celle d'une famille ordinaire, vivant aujourd’hui en France. Une mère ultrapossessive. Un père hygiéniste. Une fille hyperlucide. Un fils geek à tendance autiste. Chez les Lemorand tout va bien et pourtant tout grince. Leur normalité met en évidence leurs névroses quotidiennes, reflet d’une société malade où la famille n’est plus un rempart mais le microcosme cruel où tout se déconstruit…

LA MAISON DES LEMORAND :

Imaginez une grande tournette (plateau tournant) qui ne demande qu'à être détournée, où se joue ce drame comique et cruel

L'idée est d'utiliser les codes du théâtre de boulevard pour mieux les bousculer.

La tournette scandera les séquences et codifiera l’espace mais elle sera progressivement prise à son propre jeu... Les parois se détruisent et elles font apparaître ce qu'elles devaient cacher.

Avec ses vêtements, la fille crée, à la manière des prisonniers en évasion, des cordes pour s’échapper du cocon familial. Nous exploiterons ainsi la verticalité en utilisant les talents de cordiste de Pauline Dau, comédienne de cirque, qui se réfugiera dans un nid protecteur en canopée.

NOTE D'INTENTION :

"Quel bonheur de se plonger dans l’humour cruel de Julie Aminthe !

Le titre m’a tout de suite intrigué. Dernier d’une “tribu” de 8 enfants, j’ai immédiatement été interpellé par :
- la référence à la “famille aimante”, pilier fondateur, mais aussi rouleau compresseur
- la notion de mérite, mère des névroses de notre délicieuse société judéo-chrétienne
- et surtout l’invitation au “vrai repas”, plongée dans une enfance blanquette de veau d’une famille traditionnelle de la banlieue ouest mais auto-proclamée moderne.

Dès les premières pages j’ai ri, comme ça ne m’était pas arrivé depuis longtemps et en même temps une gêne m’a sournoisement envahie. Pas seulement liée aux regards surpris de mes voisins de terrasse pris en otage par mes réactions étouffées, mais surtout par le drame quotidien et inéluctable qui se jouait devant mes yeux.

Cette comédie redoutable me permet de porter au plateau, avec jubilation, les sujets les plus graves qui m’accompagnent de façon plus ou moins assumée dans mes différentes propositions.

Cette pièce miroir questionne la fin des illusions, la perte de repères, l’énigmatique référence au genre, l’échec de la transmission. Ce huis clos familial est criant d’une vérité impudique aux retentissements universels.

Les quatre personnages cohabitent dans ce format explosif que peut être la famille. Leurs obsessions névrotiques sont drôles et touchantes car vraisemblables."

Thibault Rossigneux

A quoi sert l'argent collecté

Pour notre nouvelle création Une famille aimante mérite de faire un vrai repas de Julie Aminthe, Thibault Rossigneux (metteur en scène) et Xavier Hollebecq (scénographe et créateur lumière) ont imaginé une scénographie ambitieuse autour d'une tournette détournée.

Nous vous proposons de nous aider à construire et aménager la maison des Lemorand.


Montant de l'appel à dons

5 000,00 €

Montant Global

0,00 €

Dépenses

Désignation Montant

TOTAL

TOTAL 0,00 €

Recettes

Désignation Montant

Proarti

Financement participatif proarti 5 000,00 €

TOTAL

TOTAL 5 000,00 €

Interview croisée de Julie Aminthe, auteure, et Thibault Rossigneux, metteur en scène :

Pourquoi la thématique de la famille ?
Julie Aminthe : À cause de l’expression « cellule familiale », laquelle m’occupe l’esprit depuis longtemps. Elle est comme un oxymore qui vient révéler l’ambiguïté que recèle la famille. Comme si nous étions les prisonniers plus ou moins consentants d’un nid que nous n’avons pas toujours choisi. Avec les zones de confort et d’inconfort qui en découlent…

Thibault Rossigneux : C’est exactement pareil pour moi. Cette expression « cellule familiale » est à l’image de ma vision de la famille : terrifiante et en même temps rassurante. C'est ce qui est extrêmement troublant. Je suis le dernier d’une famille de huit enfants et c’est un sujet très présent chez moi. La famille peut être à la fois un pilier fondateur et un rouleau compresseur.

Pourquoi la pièce Une famille aimante mérite de faire un vrai repas ? Pourquoi l’avoir écrite, pourquoi la mettre en scène ?

J.A. : En écrivant Une famille aimante mérite de faire un vrai repas, j’ai voulu mettre en chair des comportements qui me questionnent. Parmi mes amis trentenaires - notamment, beaucoup sont séduits par la tentation du cocon, l’envie d’un entre soi confortable, chaleureux, dans lequel il est possible de s'épanouir loin des pressions du monde extérieur. J’ai eu envie de travailler autour de ce désir, que je partage, et voir comment ces « refuges » se font plus ou moins subrepticement contaminer par le dehors. On a beau essayer de préserver son oasis, les violences sociétales parviennent toujours à y pénétrer, d’une manière ou d’une autre, et cette infiltration a quelque chose de la bombe à retardement. Que faire face à cela ? Quelles sont les micro-solutions, les petites stratégies à adopter pour résister aux attaques ? Et comment retrouver des forces pour lutter contre le stérile « faire avec » ? Toutes ces interrogations n’ont pas fini de me triturer la tête…

T.R. : En mettant en scène Une famille aimante mérite de faire un vrai repas, je souhaite partager les émotions que j'ai eues à la lecture de la pièce. J’ai beaucoup ri et ai été terriblement ému. Je me suis retrouvé, moi ado, moi avec mes frères et sœurs, moi potentiellement père. Le texte est direct, franc, cruel, et aborde de manière intelligente la perte des illusions de notre société. Même la famille n’est plus un rempart. Je trouve ça terriblement d'actualité dans une société un peu réactionnaire où la famille est mise à mal, et où il faut qu’elle se redéfinisse.
Cette expression qui semble absurde, « on ne choisit pas sa famille », est terriblement vraie. Le cadre familial est un exercice imposé où il faut parvenir à trouver sa place. C'est impressionnant les réglages permanents qu’il impose. Chacun peut se retrouver dans ces petits arrangements, cette hypocrisie du quotidien, ces mécanismes où l’on compose, où l’on se débrouille pour que ça continue à vivre ensemble alors qu'il y a tous les ingrédients pour que ça explose. Chacun peut se retrouver dans la famille dépeinte par Julie Aminthe et c’est en cela que la pièce est troublante, hilarante, cruelle et terriblement juste.

Contreparties

Amuse-bouche aimable

pour 10,00 € et +

2 ARTINAUTES

Une carte postale des Lemorand dédicacée par les membres de la famille

Collation harmonieuse

pour 25,00 € et +

8 ARTINAUTES

Une carte postale des Lemorand dédicacée par les membres de la famille

+ Un magnet de la compagnie les sens des mots

+ Une place de choix dans notre arbre généalogique en ligne

Frichti complice

pour 50,00 € et +

11 ARTINAUTES

Une carte postale des Lemorand dédicacée par les membres de la famille

+ Un magnet de la compagnie les sens des mots

+ Une place de choix dans notre arbre généalogique en ligne

+ Remerciements dans programme de salle

Popote affectueuse

pour 80,00 € et +

1 ARTINAUTE

Une carte postale des Lemorand dédicacée par les membres de la famille

+ Un magnet de la compagnie les sens des mots

+ Une place de choix dans notre arbre généalogique en ligne

+ Remerciements dans programme de salle

+ Une place pour une répétition

+ En avant-première un plan de la scénographie en version numérique

Régal bon enfant

pour 100,00 € et +

4 ARTINAUTES

Une carte postale des Lemorand dédicacée par les membres de la famille

+ Un magnet de la compagnie les sens des mots

+ Une place de choix dans notre arbre généalogique en ligne

+ Remerciements dans programme de salle

+ Une place pour une répétition

+ En avant-première un plan de la scénographie en version numérique

+ 500g comté à venir chercher au bureau de la compagnie les sens des mots à Paris 18e

Ripaille fraternelle

pour 200,00 € et +

2 ARTINAUTES

Une carte postale des Lemorand dédicacée par les membres de la famille

+ Un magnet de la compagnie les sens des mots

+ Une place de choix dans notre arbre généalogique en ligne

+ Remerciements dans programme de salle

+ Une place pour une répétition

+ En avant-première un plan de la scénographie en version numérique

+ 500g comté

+ Une bouteille de Savagnin

Bâfrée adoptive

pour 500,00 € et +

3 ARTINAUTES

Une carte postale des Lemorand dédicacée par les membres de la famille

+ Un magnet de la compagnie les sens des mots

+ Une place de choix dans notre arbre généalogique en ligne

+ Remerciements dans programme de salle

+ Une place pour une répétition

+ En avant-première un plan de la scénographie en version numérique

+ Deux invitations au repas de dernière avec toute l'équipe de la pièce

Banquet des familles

pour 1 000,00 € et +

0 ARTINAUTES

Une carte postale des Lemorand dédicacée par les membres de la famille

+ Un magnet de la compagnie les sens des mots

+ Une place de choix dans notre arbre généalogique en ligne

+ Remerciements dans programme de salle

+ Une place pour une répétition

+ En avant-première un plan de la scénographie en version numérique

+ 500g de comté et 2 saucisses de Montbéliard

+ Une bouteille de Savagnin

+ Deux invitations à une représentation