Tout ce que j'sais faire

AUDIOVISUEL - CINÉMA
CO-PRODUCTION

Présentation du projet

Cette collecte a pour objectif de nous aider à compléter le bugdet de « Tout ce que j'sais faire », court métrage sur lequel je travaille depuis plus de trois ans et dont le tournage est prévu pour l'automne 2024.

Après être passé par la télévision et le documentaire, à travers des courts portraits d'artistes issus du milieu hip-hop notamment, c'est naturellement que je me suis lancé dans l'écriture de ma première fiction avec mon co-scénariste Ephrem Koering.

Le dossier du film est en cours de dépôt au CNC : il nous a octroyé une bourse d’écriture pour participer à une résidence au Moulin d’Andé. Cette aide nous encourage à continuer de développer le projet en le partageant avec des intervenants professionnels, pour le peaufiner en vue de la commission finale du mois de Juin.

Malgré cette première étape importante et des partenariats de co-production actés , nous avons des défis de fabrication qui nécessitent votre aide à toutes et tous pour boucler sereinement le budget du film.

C’est avec ce qu'il faut d'envie et d'humilité que je viens donc vous proposer de participer au film. Vos dons, précieux, sont défiscalisables à hauteur de 66% du montant donné !

LE PROJET :

La genèse du projet vient de ma rencontre avec Rachid « Demi-Portion », rappeur sétois à fleur de peau et à l’univers si singulier. Elle a été décisive et a accéléré mon envie de passer à la fiction.

Dans ses textes, Rachid parle souvent de la place centrale qu’occupe le rap dans son quotidien, et sa peur profonde de devoir y renoncer un jour. Au fil de nos entrevues, cet aspect de son histoire m’a inspiré et m’ont poussé à lui soumettre le scénario et le rôle principal de « Tout ce que j’sais faire ».

Rachid Daïf "Demi-Portion" - Essais filmés ©HectorHumblot/ArthurQuaranta

Rachid Daïf "Demi-Portion" - Essais filmés ©HectorHumblot/ArthurQuaranta

Au lieu de choisir un jeune aux portes du succès, nous avons décidé de faire le portrait de Coltrane, un rappeur de 38 ans, qui attend toujours son heure et sent peu à peu son rêve lui échapper. À travers sa quête de reconnaissance, le film abordera la frontière poreuse entre le rêve et l’échec.

Le court-métrage durera vingt deux minutes et se déroulera entièrement à Sète. Le tournage est prévu à l'automne 2024. Sa post-production est prévue pour les mois de Novembre-Décembre qui suivront le tournage.

LE SYNOPSIS :

Bloqué dans sa ville de Sète à bientôt 40 ans, Coltrane a peur de voir son rêve de devenir rappeur lui échapper.

Quand l’occasion se présente de passer l’audition de sa vie devant son idole de toujours, il tente d’embarquer son groupe à Paris.

Mais les temps ont changé et il semble être le seul à continuer d’y croire.

INTENTIONS DE REALISATION :

Touché par cette culture hip-hop qui m’a construit et m’accompagne tous les jours, je voudrais, avec « Tout ce que j’sais faire », mettre la lumière sur ces artistes de province oubliés, qui continuent pourtant à gratter des textes dans l’ombre.
Je souhaite placer le spectateur dans l’intimité de ce personnage passionné s’efforçant de garder le cap, à vingt-quatre heures de ce qu’il se figure être « son rendez-vous de la dernière chance ».

En refusant de voir que les choses ont changé autour de lui, Coltrane se bat contre la fatalité du passage du temps. Grand naïf à la poursuite de son rêve, ne trouvant plus l’espace pour rapper dans sa ville, il ne veut pourtant pas voir que sa carrière fait du surplace. Il accepte encore moins le désintérêt progressif des membres de son groupe qui ont tous fini par rentrer dans le rang. Cette peur de devoir abandonner son rêve d’enfance tournera à l’obsession.

Une attention toute particulière sera accordée au franc parlé des dialogues et du rap dans le film. Je souhaite plonger le spectateur dans la mécanique des mots qui anime Coltrane: il brandit son phrasé comme sa seule arme pour convaincre, mais il n’est jamais aussi percutant que quand il rappe.

Dans cette optique, le casting du film est volontairement constitué de trois figures du milieu rap qui m'ont accordé leur confiance. Ma direction d’acteur cherchera à nourrir sans cesse les personnages de l’expérience de leurs interprètes. De cette manière, les scènes dialoguées et rappées du film voudront nous immerger dans une énergie brute.
À côté de nos rappeurs, je souhaite compléter le casting avec des comédiens professionnels, pour créer un équilibre de travail et nourrir le jeu des uns par l‘expérience des autres.

Pour avoir régulièrement travaillé sur des tournages à Sète ces dernières années, j’ai toujours aimé disséquer du regard cette ville si particulière. Avec ses bars PMU, ses ponts métalliques, ses cheminées de bateaux, ses voies ferrées et ses câbles électriques, Sète sera ici filmée dans son aspect reculé et populaire, loin des paysages côtiers de l’été. L'idée sera de créer un environnement étouffant et devenu trop étroit, justifiant les envies d'ailleurs de Coltrane.

Essais filmés ©HectorHumblot/ArthurQuaranta

Hector Humblot, réalisateur

A quoi sert l'argent collecté

Pour compléter notre budget, nous avons décidé de passer par la plateforme ProArti afin que les donateurs puissent bénéficier d'une réduction fiscale : nous vous rappelons qu'elle est de 66 % pour les particuliers et de 60% pour les entreprises.

Forts de notre partenariat avec Marnie Production qui apporte son savoir faire en production, son matériel et ses locaux pour le tournage et la post-production, nous souhaitons utiliser l'argent de cette collecte pour deux autres postes importants de la fabrication du film : la régie et les transports/hébergements.

L’argent collectée nous permettra ainsi de couvrir les frais de transports, d'hébergements et de catering pour les comédiens, et en particulier les rappeurs parisiens qui nous feront l'honneur de leur présence à Sète. Cet argent servira aussi pour les transports et les hébergements des techniciens non sètois, qui renforceront l'équipe du film. 


Objectif de collecte

8 500,00 €

Montant Global

91 000,00 €

Dépenses

Désignation Montant

Transports et frais de séjour

Transports équipe et comédiens 2 500,00 €
Hébergements 3 000,00 €
SOUS TOTAL 5 500,00 €

Régie

Repas 1 500,00 €
Locations / Frais de bureau / Table régie 1 500,00 €
SOUS TOTAL 3 000,00 €

Personnel technique et artistique

Salaires préparation et tournage 20 000,00 €
SOUS TOTAL 20 000,00 €

Charges sociales et fiscales

Charges auteurs/techniciens/artistes 10 000,00 €
SOUS TOTAL 10 000,00 €

Déco / Costumes / Maquillage / Coiffure

Locations décors et studio 5 500,00 €
Aménagement décors 2 000,00 €
Matériel maquillage / Costumes 2 000,00 €
SOUS TOTAL 9 500,00 €

Moyens techniques

Matériel prise de vue / éclairage / machinerie 30 000,00 €
SOUS TOTAL 30 000,00 €

Post-production image et son

Montage image et son 5 500,00 €
Mixage / étalonnage 4 000,00 €
SOUS TOTAL 9 500,00 €

Assurance / Diffusion / Imprévus

Assurances 500,00 €
Frais diffusion, inscriptions en festival 1 000,00 €
Imprévus 2 000,00 €
SOUS TOTAL 3 500,00 €

TOTAL

TOTAL 91 000,00 €

Recettes

Désignation Montant

CNC

Aide avant réalisation (en cours) 50 000,00 €
SOUS TOTAL 50 000,00 €

Apports producteurs

Marnie Production (industrie) 9 500,00 €
Duel Production (capital) 3 000,00 €
SOUS TOTAL 12 500,00 €

Pré achat Télévision (en cours)

Achat France Télévision 20 000,00 €
SOUS TOTAL 20 000,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 8 500,00 €

TOTAL

TOTAL 91 000,00 €

Coltrane est dans la lignée de personnages de cinéma appelés « underdogs » : des anti-héros, isolés et enfermés dans une quête pouvant paraître illusoire à leur entourage.

Ces personnages ont été mis en scènes dans des films des frères Safdie notamment, comme "Uncut gems" ou encore "Good time".

Pour son point de vue toujours plus proche de son personnage et son rythme dynamique au coeur d'une quête désespérée, ce dernier film est une vraie source d'inspiration pour "Tout ce que j'sais faire".

© Good Time, Josh & Benny Safdie, 2017

Contreparties

Le lien pour visionner le film !

pour 20,00 € et +

18 ARTINAUTES

Merci ! Un lien du film te sera envoyé !

Ton don peut être défiscalisé. Ainsi, une participation de 20€ te coûtera finalement :

6,8€ (66% pour un particulier)

8€ (60% pour une entreprise)

Ton nom au générique du film !

pour 100,00 € et +

12 ARTINAUTES

Un grand MERCI ! En plus du lien pour visionner le film, ton nom apparaîtra parmi nos généreux donateurs au générique !

Ton don peut être défiscalisé. Ainsi, une participation de 100€ te coûtera finalement :

34€ (66% pour un particulier)

40€ (60% pour une entreprise)

L'affiche en grand format du film !

pour 500,00 € et +

4 ARTINAUTES

Alors là, bravo ! En plus du lien pour visionner le film et de ton nom au générique, tu recevra l'affiche du film dédicacée !

Une participation de 500€ te coûtera donc finalement :

170 € (66% pour un particulier)

200 € (60% pour une entreprise)

Tu es invité(e) à l'avant première du film !

pour 1 000,00 € et +

1 ARTINAUTE

JACKPOT ! En plus du lien de visionnage, de ton nom au générique et de l'affiche dédicacée, tu sera avec nous à la première du film en salle !

*Frais d'hébergement et de déplacement non pris en charge

Cette participation de 1000€ te coûtera donc finalement :

340 € (66% pour un particulier)

400 € (60% pour une entreprise