THE ROADS OF FEAR
Les routes de la peur

Collecte Réussie


| AUDIOVISUEL - CINÉMA
| PRODUCTION

20 950,00 €

20 000,00 € demandés

13
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
104%

Présentation du projet

"The Roads of Fear" est une production indépendante, un nouveau projet de long métrage, un film d’action original, punchy et brutal, un film de genre qui correspond parfaitement au marché global. C'est aussi une aventure participative où toute l'équipe du film s'investit dans son élaboration et sa construction.

Alors, pourquoi pas vous ?

.

..

Qui je suis?

Je m’appelle Emmanuel Saez, 51 ans, marié, père de 2 enfants, cadre dans une grande entreprise depuis plus de 20 ans et passionné de cinéma depuis l’âge de 10 ans, âge où mon père m’a offert la panoplie complète en super 8 mm du parfait cinéaste en herbe.

Pésident, fondateur de l'AFCI (Association Française du Cinéma Indépendant) et créateur du Festival International du Film Indépendant SMR13 (5 ans d'existence) qui promeut et récompense le cinéma indépendant à petits budgets compensé par une grande imagination.

https://smr13filmfestival.com

https://asso-afci.com

J’ai réalisé de nombreux courts métrages et obtenu de nombreuses récompenses en festivals.

Mon premier long métrage « Dark Patch aka Angels VS Zombies » , réalisé en 2016 avec un budget microscopique de 30 K€, est actuellement distribué dans plusieurs pays dont les USA, la Corée du Sud, l'Inde, et l’Espagne.

Un petit film sans prétention qui par son modèle a su s’exporter et se faire une place dans ce nouveau marché en pleine expansion.

Le Projet:

Le principal marché visé est le marché digital domestique international qui regroupe les ventes physiques (DVD, BR) et les ventes digitales (VOD,EST et SVOD).

Un marché en forte progression qui a doublé entre 2014 et 2020 et qui bouscule les codes du cinéma.

8 millions d’utilisateurs en France et 500 millions dans le monde avec un chiffre d’affaire estimé à plus de 15 milliards d’euros hors marché asiatique (statista Digital Market Outlook).

Un marché dominé par la production Américaine qui représente plus de 55 % du catalogue mondial contre un tiers pour les titres Européens.

Néanmoins, ce marché a permi une plus grande distribution de la production Européenne, notamment avec une nouvelle législation visant à obliger les plateformes à intégrer 30% de contenus Européens sur les sites présents en Europe.

L’objectif est de faire un film dans l’esprit d’un cinéma dit «commercial» , celui qui s’exporte facilement dans le monde, culturellement intégré au cinéma Américain avec une touche Européenne comme le fait le Royaume Uni, qui réussit aujourd’hui à exporter environ 48% de sa production dans les catalogues VOD.

Au delà de l'aspect commercial qui est très important, ce projet est avant tout l'espoir de toute une équipe passionnée, talentueuse, motivée, soudée et performante qui me suit depuis des années vers ce nouveau format, et qui m'aide à bousculer un peu les codes du système actuel pour s'ouvrir d'avantage à l’international.

..

L'histoire:

De l'enfance à l'âge adulte, Elon, qui souffre de troubles bipolaires, est confronté au monde violent de son père, parrain d'une mafia locale. Pour faire face à cette vie, il prend la décision drastique de se tatouer une partie du visage et de se planter un clou dans le crâne afin de percer et neutraliser une de ses amygdales : un petit noyau situé dans la partie frontale du lobe temporal et impliqué dans la reconnaissance de certaines émotions comme la peur.

Une histoire née d'un fait divers, une américaine âgée de 50 ans qui souffre d’une pathologie génétique rare, la maladie d’Urbach-Wiethe. Cette affection détruit l’amygdale, une zone du cerveau située dans la partie frontale du lobe temporal et composée de deux petits noyaux appelées les amygdales. Il s’agit d’une structure essentielle au décodage des émotions et en particulier : la peur.

La peur serait donc simplement l’activation d’une zone neurologique face à un danger. Deux petites amendes dans le cerveau, qu’il suffirait d’extraire ou de détruire.

Alors que se passerait-il si nous pouvions supprimer cette notion de peur dans notre esprit ?

Le scénario a fait l'objet de plusieurs analyses réalisées par deux "Scripts-doctors" sur la méthode d'Yves Lavandier, pour obtenir le meilleur script possible et faire un très bon film.

Voici deux extraits du film, deux séquences auto-produites, destinées à montrer un premier visuel et une intention:

..

Le Planning Prévisionnel:

Après une année de préparation, nous souhaiterions débuter le tournage en septembre 2020. Le film contient 166 scènes et 71 décors situés principalement dans la Région Sud.

Cela représente environ 40 jours de tournage. Etant donné la nature du plan de financement et de sa grande partie en industrie (apport en nature et en compétences), nous ne pourrons pas tourner 40 jours succéssifs et serons obligés de partitionner le tournage en 3 ou 4 campagnes.

Le tournage durera donc jusqu'en avril 2021, la post-production (montage, étalonnage, FX et Mixage) nécessitera au moins 4 mois, ramenant la livraison aux distributeurs à septembre 2021.

Le film sera donc mis sur le circuit international à partir du mois de janvier 2022.

.

Pourquoi une collecte sur ce projet?

Le budget du film est estimé à 567 K€ sur la base des prix en vigueur et des minimas sociaux Artistes-Interprètes et Acteurs de complément cinéma. Ce budget qui peut sembler énorme au premier regard, ne représente en réalité que 50% du budget moyen d'un téléfilm. Et même si l'investissement global a baissé de 12% en 2019, un long métrage français coûte en moyenne 4 milions d'euros. Un budget largement inférieur à 1 milions d'euros pour un tel projet et de telles intentions ne rentre simplement et paradoxalement pas dans les caractéristiques des voies traditionnelles du financement cinématographique.

Le plan de financement comporte donc une grande part en industrie (apport en nature et en compétences) qui représente 342 K€. Cet apport est chiffré en numéraire dans le budget prévisionnel et consolidé par des contrats de participation (producteurs associés) pour valoriser l'investissement et démontrer l'engagement de l'équipe et de nos partenaires.

Reste donc 225 K€ à trouver pour rémunérer un minimum toute l'équipe du film et produire "The Roads of Fear" sans faire de compromis sur l'intention artistique.

Dans une perspective d’aides à la création, à la production et au développement des coproductions internationales qui vont s'intissifier après la crise sanitaire, ce financement participatif nous apportera un complément financier mais sera surtout le détonateur aux différentes mesures de soutien et un outil marketing décisif pour porter et faire aboutir le projet.

Message de Manuel Gonçalves (Acteur):

Message de Gaël Zaks (Acteur):


A quoi sert l'argent collecté

Ce financement participatif à hauteur de 4,41% du budget prévisionnel, nous apportera un complément financier mais sera surtout le détonateur aux différentes mesures de soutien et un outil marketing décisif pour porter et faire aboutir le projet.


Montant de l'appel à dons

20 000,00 €

Montant Global

566 787,00 €

Dépenses

Désignation Montant

Charges sociales

Comédiens 22 770,00 €
Techniciens 87 176,00 €
SOUS TOTAL 109 946,00 €

Décors et Costumes

Costumes 3 000,00 €
Postiches et accessoires maquillage 2 000,00 €
Studios (plateaux et constructions) 31 000,00 €
Décors naturels intérieurs (locations et aménagements) 4 600,00 €
Décors naturels extérieurs (locations et aménagements) 4 500,00 €
Meubles et accessoires 4 000,00 €
Effets spéciaux mécaniques 25 000,00 €
SOUS TOTAL 74 100,00 €

Frais généraux et Imprévus

Frais généraux 12 343,00 €
Imprévus 20 573,00 €
SOUS TOTAL 32 916,00 €

Assurances Divers

Assurances 11 110,00 €
Frais financiers 5 000,00 €
SOUS TOTAL 16 110,00 €

Interprétation

Rôles principaux 30 030,00 €
Rôles secondaires 6 900,00 €
Petits rôles, doublures, figuration 7 000,00 €
SOUS TOTAL 43 930,00 €

Laboratoires

Post production image et Mixage son 5 000,00 €
Sous titrages et Doublage 30 000,00 €
Consommable video 1 000,00 €
SOUS TOTAL 36 000,00 €

Personnel

Main d'oeuvre tournage 4 000,00 €
Producteur délégué 24 000,00 €
Réalisateur technicien 8 500,00 €
Direction administration 2 500,00 €
Régie 27 780,00 €
Mise en scène techniciens / 1er Assistant 7 960,00 €
Assistant Réalisateur 7 960,00 €
Prises de vues / Chef Opérateur 10 550,00 €
Son 8 155,00 €
Costumes 2 500,00 €
Maquillage / FX 12 750,00 €
Ameublement décors 1 500,00 €
Montage et finition 4 130,00 €
SOUS TOTAL 122 285,00 €

Moyens Techniques

Post Production VFX 15 000,00 €
Matériel de prises de vues 18 000,00 €
Equipement Machinerie 3 000,00 €
Eclairage 2 000,00 €
Son 2 500,00 €
Montage et sonorisation 15 000,00 €
SOUS TOTAL 55 500,00 €

Droits Artistiques

Sujet 25 000,00 €
Droit d'Auteur Réalisateur 18 000,00 €
Droits Musicaux 20 000,00 €
Droits Divers (Documents archives) 1 000,00 €
Traduction et Dactylographie 1 000,00 €
Frais sur manuscrits 1 000,00 €
SOUS TOTAL 66 000,00 €

Transport, Défraiements, Régie

Déplacement et défraiements 10 000,00 €
SOUS TOTAL 10 000,00 €

TOTAL

TOTAL 566 787,00 €

Recettes

Désignation Montant

Producteurs Etrangers

Apport Co-Producteur étranger 10 000,00 €
SOUS TOTAL 10 000,00 €

Aides publiques France

Aide à la production et au développement 70 000,00 €
SOUS TOTAL 70 000,00 €

Producteurs France

Apport en industrie 109 703,00 €
Rémunération en participation 24 000,00 €
Frais généraux en participation 18 990,00 €
Apport Producteur Délégué en numéraire 15 000,00 €
Apport Co-producteurs en numéraire 85 000,00 €
SOUS TOTAL 252 693,00 €

Producteurs Associés France

Apport en industrie Staff 81 785,00 €
Apport en industrie Comédiens 18 210,00 €
Frais généraux en participation 89 099,00 €
Mécénat, Placement de produits 20 000,00 €
SOUS TOTAL 209 094,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 20 000,00 €

TOTAL

TOTAL 561 787,00 €

Paul Atréides interprété par Kyle MacLachlan dans le film « DUNE », dit : « La peur tue l’esprit ». Cette phrase qui pourrait être un sujet de philosophie intéressant, est le point de départ de mon histoire.

Sans faire de psychanalyse, je prends simplement le parti que la peur nous paralyse et nous manipule. Alors que se passerait-il si nous pouvions supprimer cette notion de peur dans notre esprit ?

Je me suis documenté, et j’ai lu beaucoup d’histoires sur le sujet dont celle de cette américaine âgée de 50 ans qui souffre d’une pathologie génétique rare, la maladie d’Urbach-Wiethe. Cette affection détruit l’amygdale, une zone du cerveau située dans la partie frontale du lobe temporal et composée de deux petits noyaux appelées les amygdales. Il s’agit d’une structure essentielle au décodage des émotions et en particulier : la peur.

https://www.youtube.com/watch?v=l7Wz8BnDOUA

La peur serait donc simplement l’activation d’une zone neurologique face à un danger. Deux petites amendes dans le cerveau, qu’il suffirait d’extraire ou de détruire. Je pense immédiatement au clou dans le crâne, au niveau de la tempe, une solution radicale, en mode Viking pour un visuel original qui rappellerai le personnage du film « Hellraiser ». Un clou pour une amygdale, çà laisse une marge de manœuvre dans l’évolution du personnage et surtout çà simplifie l’approche chirurgicale du récit pour un film que je veux orienter vers le drame et l’action.

Le personnage doit se construire comme les guerriers de l’époque antique, il doit passer des strates, des étapes, un rite initiatique comme ceux narrés par Campbell et le héros aux mille et un visages. Il devra répondre à des codes comme ceux des samouraïs, et il écrira sur son corps les marques de sa condition et de son destin.

Elon, pour Alone, souffre de troubles bipolaires. Cette pathologie souvent représentée par un masque noir et blanc qui n’est pas sans rappeler le Yin et le Yang, donne une certaine profondeur au personnage et justifie un visuel final.

La solitude, celle du fils par opposition à la violence "solaire" de son père commence très tôt dans l’histoire. Comment se construire psychologiquement avec une idée en tête, rendre son père fier et peut-être le dépasser.

Ce sont ces rouages qui animent Elon et qui l’amènent à vivre cette vie, entre la peur et le dépassement de soi : la transformation.

Le personnage est complexe, tout en nuance, attachant comme détestable. La peur dans cette histoire, c’est la sienne, et c’est en la dépassant dans sa construction qu’il atteint un autre état.

Une libération, et en même temps la naissance de qui il est ou plutôt de celui qu’il a toujours voulu être.

Il transfigure ses racines et propose une nouvelle voix, dans la violence mais aussi dans l’accomplissement de soi. C’est par la violence que l’on met fin à la violence et que la paix se prépare, celle de l’esprit pour construire un nouvel épisode de sa vie.

Finalement, Elon devient le chevalier de Campbell avec une absence de peur totale, une énergie hors du commun due à la phase « IN » de sa maladie et des sens surdéveloppés, un peu comme le phénomène d’écholocation chez les aveugles.

Mais c’est avant tout un film noir, un film réaliste mettant en scène la transfiguration, le dépassement de soi (Wim Wolf l’homme des glaces est un exemple très intéressant sur cet aspect). Volontiers ultra violent avec un côté « dirty western » façon Sam Peckinpah et Walter Hill, mélancolique, rock, cynique sur un visuel très urbain et intemporel où se mêlent à un imbroglio familial border line, l’amour et la haine dans un esprit de série B pour les « clifhangers » et ses rebondissements.

Suivez l'actualité du projet !

  • Lancement de la collecte

    ICI: Vous serez informés très régulièrement de l'avancement du projet.

    Des bandeaux FB personnalisés pour tous les acteurs du film:

    Le premier pallier est atteint.

Contreparties

Votre Nom au générique de fin

pour 10,00 € et +

2 ARTINAUTES

Votre nom sera crédité au générique final dans la partie des remerciements.

Un lien privé pour visionner le film

pour 50,00 € et +

1 ARTINAUTE

Vous recevrez un lien privé avec un mot de passe pour visionner le film et votre nom sera crédité au générique final dans la partie des remerciements.

Le DVD du film dédicacé par le réalisateur

pour 100,00 € et +

1 ARTINAUTE

Vous recevrez par voie postale le DVD du film dédicacé par le réalisateur et bénéficierez de toutes les contreparties précédentes.

Le Blu-Ray du film dédicacé par le réalisateur

pour 150,00 € et +

3 ARTINAUTES

Vous recevrez par voie postale le Blu-Ray du film dédicacé par le réalisateur, un lien privé avec un mot de passe pour visionner le film avant tout le monde et votre nom sera crédité au générique final dans la partie des remerciements.

2 places VIP pour la soirée Avant Première cinéma

pour 500,00 € et +

0 ARTINAUTES

Vous recevrez 2 invitations VIP pour la soirée de l'avant première du film au cinéma et bénéficierez de toutes les contreparties précédentes (DVD ou BR au choix).

Une journée VIP sur le tournage du film

pour 1 000,00 € et +

0 ARTINAUTES

Toute l'équipe du film vous accueillera sur le plateau de tournage pour une journée avec restauration comprise (hors déplacement). Vous bénéficierez également de toutes les contreparties précédentes (DVD ou BR au choix).

Grand Partenaire, lecture du scénario et Silhouette (petit rôle visible)

pour 5 000,00 € et +

1 ARTINAUTE

  • Vous devenez producteur associé sous contrat réglant votre participation financière à la production du film.
Ce contrat de participation est établi entre vous et le producteur et régit les modalités de votre participation aux bénéfices résultant de l’exploitation du film.
Proarti décline toute responsabilité sur ce contrat et la gestion de bénéfice résultant de l’exploitation du film.
  • Votre nom sera cité dans toute la communication du projet ( infos conception et diffusion).
  • Vous recevrez le scénario par mail.
  • Vous aurez la possibilité de jouer un tout petit rôle visible (Silhouette) sans dialogue.
  • Vous bénéficierez également de toutes les contreparties précédentes (DVD ou BR au choix).