Mécénat
Icon proarti

Tétanie, Clotilde Labbé
Résidence de création

Collecte Réussie


| ARTS DE LA SCÈNE
| Argentan
| PRODUCTION

2 700,00 €

2 500,00 € demandés

40
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
108%

Présentation du projet

Nous vous présentons le teaser de Tétanie de Clotilde Labbé réalisé par Adrian Martin lors de la résidence au Relais, Centre de recherche théâtrale, photo Emilie Sfez.
Bon visionnage!

Notre projet consiste à réaliser deux semaines de résidence de travail sur notre dernier spectacle Tétanie. Nous sollicitons votre générosité pour donner les conditions favorables au travail artistique. Nous avons ainsi besoin de votre soutien pour nous aider à compléter le budget de cette résidence notamment sur les frais d'hébergement, de transports et la réalisation d'un teaser. La fin de résidence sera clôturée par une présentation ouverte aux professionnel.le.s et aux contributeurs du projet. À l'issue de cette présentation un temps d'échange convivial avec les comédien.ne.s et la metteuse en scène sera ainsi proposée.

.

La Compagnie Passerelles-Théâtre en quelques mots :

Convaincue que le théâtre a sa place dans la cité, la compagnie Passerelles-Théâtre a développé de nombreux projets en lien avec le territoire et sa population depuis son implantation en Normandie en 2011. Dans un souci d’échanges et d’accessibilité, de circulation entre les actions culturelles et la création artistique, on reconnaît que son approche attentive de la relation au public porte ses fruits sur l’intime des individus-citoyens.

.

« Le moment était venu où je ne voulais plus regarder un autre monde depuis mon siège dans l’obscurité ;
une expérience beaucoup plus riche devait être possible si l’acteur et le spectateur partageaient le même territoire »

Oublier le temps, Peter BROOK

.

« Je suis une metteuse en scène engagée dans des spectacles qui interrogent la société. Influencée par des metteurs en scène comme Peter BROOK, Patrice CHEREAU ou encore Joël POMMERAT, mes mises en scène sont volontairement épurées, sans décor et avec peu d’accessoires. Tout mon travail est basé sur le texte, le propos, le jeu des comédiens, la simplicité et le rapport au public.

Toujours basé sur des questions sociétales, je défends un théâtre accessible et exigeant. En réflexion permanente avec le réel, je travaille sur le rapport au public et me questionne toujours sur sa position, son regard et son écoute. Je cherche un rapport direct avec lui. Basée sur une grande simplicité dans le rapport au texte, je mets tout en œuvre pour que le public se sente concerné, se questionne et réfléchisse. Je n’hésite pas à placer les comédiens dans le public pour créer une autre relation avec le spectateur, plus proche et plus humaine. Je tente en permanence d’effacer la barrière invisible qu’il peut y avoir entre le public et le spectacle.

La générosité, l’humanité et la simplicité des acteurs sont des ingrédients indispensables à mon travail. Les artifices ne font pas partie de mon univers. Je compte sur l’imaginaire du spectateur et sur le pouvoir de suggestion des acteurs. Seules les lumières me permettent de découper l’espace et d’installer des ambiances particulières (focaliser l’attention du spectateur, placer le comédien dans un espace restreint, établir une atmosphère intimiste…)

Pas d’esbroufe dans mon travail. Nous sommes des êtres vivants et pensants, tant sur scène que dans la salle. Je cherche ce qui nous lie les uns aux autres, ce qui fait que nous sommes humains.

Je n’ai pas peur des émotions et de leur impact sur les gens, elles font parties de la vie et ne doivent pas nous effrayer, au contraire, elles nous rendent plus forts, nous permettent de nous sentir vivants et faisant partie d’un tout »

Clotilde LABBE

.

Notre projet en quelques lignes :

Clotilde Labbé a finalisé l'écriture de Tétanie en 2017. Elle a travaillé depuis avec son équipe durant 6 semaines dans différents lieux en Normandie et notamment le Sillon à Caen, le Quai des Arts à Argentan, le Tapis vert à Lalacelle, la Centrifugeuz à Caen, Centre socioculturel de la Grâce de Dieu à Caen. Le projet artistique a été l'un des 7 projets sélectionnés parmi 45 à la Journée Maquettes, organisée conjointement par l'ODIA Normandie, le CDN Normandie Rouen et l'Etincelle. Nous avons présenté une lecture du texte qui a suscité l'intérêt des professionnel.le.s.

Notre demande de soutien concerne la réalisation de deux semaines supplémentaires de résidence de travail, sa visibilité auprès des professionnel.le.s et sa présentation au public. Nous sollicitons votre générosité pour donner les conditions favorables au travail artistique. Nous avons ainsi besoin de votre soutien pour nous aider à financer cette résidence de travail notamment sur les frais d'hébergement, de transports et la réalisation d'un teaser. La fin de résidence sera clôturée par une présentation ouverte aux professionnel.le.s et aux contributeurs du projet. À l'issue de cette présentation un temps d'échange convivial avec les comédien.ne.s et la metteuse en scène sera ainsi proposé.

Quand & où :

Ces deux semaines de résidences auront lieu au Catelier du 4 au 8 février 2019 & du 18 au 22 février 2019, ils seront clôturés par une soirée de sortie de résidence de travail le samedi 23 février 2019 à 20:30.

.

Note d'intention :

" L'idée de départ : faire un spectacle sur l'égalité homme-femme. Il y a eu de longs mois d'errance, de questionnements, de doutes. J'ai pleuré, j'ai marché, j'ai gambergé et j'ai écrit un texte de plusieurs pages qui venait du plus profond de moi : pourquoi choisir ce thème si vaste, trop vaste. Quel est le fond de l'affaire ? Qu'est-ce que j'ai envie de raconter moi ?

Une porte s'est ouverte. Et j'ai compris que j'avais des choses à raconter, enfouies très profondément et que j'étais seule à pouvoir écrire... Oui je voulais me révolter, pouvoir, avec un spectacle, cracher cette amertume face à un monde où plus rien n'a d'importance, où on croit s'intéresser aux choses à coup de billets et de publicité, d'attachée de communication et de chiffres à gogo alors que des femmes nues sont encore placardées partout et servent à vendre tout et n'importe quoi, Oui j'avais envie de dire ma révolte, de m'arracher à ce bordel épouvantable qui amène une adolescente un peu écervelée à se faire coincer par des mecs parce qu'au fond elle l'a bien cherché, elle était là et n'attendait que ça... ! C'est compliqué de rassembler les idées, d'éviter les pièges, de se frayer un chemin occupé par tellement de mensonges, d'aberrations, et d'absurdités. Comment faire remonter les absurdités ? Comment réparer ces blessures encore ensanglantées de la vie de femmes esclaves et qui baissent la tête ?

Alors, je me suis lancée. Ça a mis du temps pour lâcher prise, pour libérer les mots. C'est une descente dans les profondeurs dont j'avais sûrement peur depuis le départ.

Je me suis mise au travail, mes mots ont commencé à sortir.

La forme du texte me surprend. Il n'y a pas de réalisme. C'est un noman's land où des personnages énigmatiques sortent de moi. Ils traversent des sensations, ont des résurgences, des images apparaissent. Cette forme poétique, apocalyptique, m’intéresse parce qu'elle permet de sortir du débat et du marasme médiatique et sociétal qui déforme une souffrance bien profonde qui a besoin de temps pour sortir et pour être comprise.

J'ai envie d'amener le spectateur à entendre la douleur du traumatisme, la lourdeur et la difficulté d'avancer lorsqu'on a vécu des violences physiques ou sexuelles. Mais doucement, sans brusquer, en l'amenant à s'identifier progressivement aux personnages." Clotilde Labbé

.

Tétanie, résumé :

Une traversée entre deux mondes. 3 personnages doivent aller "là-bas" et rencontrent de nombreuses difficultés à avancer vers l'autre monde. Une plongée symbolique sensible et énigmatique qui emmène les spectateurs dans une introspection, l'écoute d'une voix intérieure (celle d'un personnage, la sienne, celles des personnages sur scène?) qui les relient à l'histoire.

Ce texte tente de parler de la difficulté d'avancer avec le poids du traumatisme de violences physiques et sexuelles, sans braquer le spectateur, en le mettant en position d'écoute, sans être dans la victimisation ou l'accusation, en créant un lien sensible avec les spectateurs.

.

Pourquoi organiser une collecte ?

Susciter l'adhésion et la participation d'un plus grand nombre à notre projet, rend ce dernier effectif, collectif et universel. Nous avons remarqué lors de nos précédentes sorties de résidences et ouvertures à répétition que de nombreu.x.ses spectateur.ice.s témoignaient de l'envie de voir ce spectacle aboutir et être diffusé. Quel meilleur moyen pour nous et pour vous contributeur.ice.s de vous investir et de participer pleinement à la réalisation concrète d'une partie de la production d'un spectacle. Nous considérons la Culture à sa place dans la société, mais il n'y aurait pas de Culture sans engagement citoyen.ne.s c'est pourquoi nous souhaitons organiser cette collecte afin de contribuer aux coûts liés à cette résidence, laquelle est indispensable afin d'aboutir au projet Tétanie sur la saison 2019/2020.


A quoi sert l'argent collecté

L'argent collecté sert à héberger l'ensemble de la Compagnie lors de ses deux semaines de résidence de travail qui auront lieu en février 2019. Cela constitue un soutien important qui va nous permettre de développer ce spectacle, un projet artistique contemporain exigeant et engagé. Nous permettre de nous retrouver tous dans un même lieu pendant deux semaines va permettre de favoriser les échanges informels au sein de l'équipe, créant ainsi une dynamique de groupe qui rendra notre travail plus efficace et efficient.

Et si nous dépassons notre objectif, cela nous permettra de faire face si nous avons été trop optimiste dans nos recettes et également de continuer à développer le projet Tétanie que nous espérons voir programmé en 2019/2020.


Montant de l'appel à dons

2 500,00 €

Montant Global

19 185,00 €

Dépenses

Désignation Montant

Hébergement, déplacements & restauration

frais de restauration 2 635,00 €
frais de déplacements 1 000,00 €
frais d'hébergements 1 000,00 €
SOUS TOTAL 4 635,00 €

rémunération artistique

rémunération photographe 250,00 €
rémunération chorégraphe 1 350,00 €
rémunération metteuse en scène 1 900,00 €
rémunération comédien.ne.s 5 500,00 €
réménuration créatrice lumière 1 600,00 €
SOUS TOTAL 10 600,00 €

rémunération Production & Administration

rémunération Attaché au développement 1 600,00 €
SOUS TOTAL 1 600,00 €

Communication

Création d'un teaser 2 000,00 €
Afranchissement 100,00 €
Impression diverses 250,00 €
SOUS TOTAL 2 350,00 €

TOTAL

TOTAL 19 185,00 €

Recettes

Désignation Montant

VENTE DE PRODUITS, PRESTATIONS & MARCHANDISES

Prestations de services : spectacles, ateliers... 3 750,00 €
Produits des activités annexes 1 560,00 €
SOUS TOTAL 5 310,00 €

SUBVENTIONS D'EXPLOITATION

Ville d'Argentan 500,00 €
Regroupement de communes 1 250,00 €
Conseil Général 1 250,00 €
Région aide à maquette et action culturelle 3 000,00 €
DRAC 375,00 €
SOUS TOTAL 6 375,00 €

AUTRES PRODUITS DE GESTION COURANTE

Coproductions 5 000,00 €
SOUS TOTAL 5 000,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 2 500,00 €

TOTAL

TOTAL 19 185,00 €

Contreparties

Invitation à la présentation

pour 20,00 € et +

4
ARTINAUTES

45
DISPONIBLES

Venez assister à la présentation du spectacle Tétanie de Clotilde Labbé le 23 février à 20h30 au Relais, centre de recherche théâtrale.

Photographie du spectacle

pour 50,00 € et +

8
ARTINAUTES

16
DISPONIBLES

Garder un souvenir de votre participation au spectacle "Tétanie" en recevant une photographie du spectacle prise par Emilie Sfez.

Affiche du spectacle

pour 100,00 € et +

4
ARTINAUTES

21
DISPONIBLES

Garder un souvenir de votre participation au spectacle "Tétanie" en recevant une affiche du spectacle, visuel inédit en cours de réalisation.