Tant qu'on vit

par En Bonne Cie, du 3 au 21 Juillet 2024 au théâtre La Castelet à 15h15
ARTS DE LA SCÈNE
DIFFUSION
LGBTQIA+,
SANTÉ & HANDICAP

Présentation du projet

Chères donatrices, chers donateurs,

C’est ici que l’aventure commence. Ça n’a l’air de rien, mais le don que vous vous apprêtez à faire va nous permettre de mesurer votre soutien à notre projet et nous donner l’élan de sérénité et de confiance pour participer au prochain festival d’Avignon. Ces premiers partenariats sont importants pour nous.

Parce que quand on est une jeune compagnie, il faut déployer une grande énergie pour embarquer les spectateurs, les financeurs et autres acteurs du spectacle dans l’aventure. Il faut savoir faire preuve d'audace quand on est porteur de projet !

C’est comme ça qu’est née En Bonne Cie, pour défendre un propos, une histoire, une expérience.

Moi c’est Eric, je suis comédien mais dans mon autre vie, j'ai côtoyé pendant 20 ans le milieu hospitalier, comme infirmier notamment. Avec cette pièce « Tant qu’on vit », le challenge est double : en tant qu’auteur (c’est mon premier projet d’écriture) et en tant que comédien (en jouant pour la première fois, seul sur scène ).

Avant de jouer au festival d'Avignon au théâtre Le Castelet du 3 au 21 juillet 2024 à 15h15, le spectacle a été rodé à Marseille (pour la première) ainsi qu'à Paris (au théâtre Comédie Nation) pour sept représentations en mars et avril 2024. 

Mais de quoi parle cette pièce ?

Quand Gabriel retrouve son père en soins palliatifs après avoir rompu tout lien avec lui, suite à son coming-out, il est bien décidé à avoir cette conversation qu’ils n’ont pas eu vingt cinq ans plus tôt. Il découvre alors un père déjà inconscient. Bien qu’il soit devenu infirmier en soins palliatifs, Gabriel se retrouve démuni … Il convoque le souvenir de patients pour l’aider à s’apaiser dans ce dialogue de l’extrême avec son père devenu pour lui un étranger.

Un spectacle plein d’amour, de tendresse et d’humour pour décortiquer les difficultés d’une relation père-fils et de la fin de vie.

Mais pourquoi cette pièce ?

Avec « Tant qu’on vit », j’ai d'abord voulu mettre en mots certaines expériences mémorables vécues, des souvenirs qui m’ont permis de me construire. En alliant autobiographie et fiction, le texte aborde plusieurs thématiques dont celle de la fin de vie. Au travers ce thème central, je souhaite partager avec le spectateur mon expérience d’infirmier en soins palliatifs. Le sujet de la fin de vie m’a toujours interrogé, intrigué et mon vécu personnel a nourri mon souhait de travailler dans ce secteur là. Plus que jamais d’actualité, ce sujet représente souvent un tabou. « Tant qu’on vit » questionne la mort, avec qui mourir et comment dire adieu. Le sujet est sensible mais il est important pour moi de raconter que ces moments difficiles sont aussi émouvants qu’enrichissants. J’ai voulu que le fond du texte soit le reflet de ce qui se joue dans les derniers instants de vie d’une personne en termes d’authenticité et de sincérité. Car on touche à ce qu’il y a de plus intime. Dans cet environnement des soins palliatifs, se jouent les retrouvailles entre un père mourant (personnage suggéré) et Gabriel qui, dans un monologue digressif, raconte, se remémore, accompagne, questionne et accuse aussi ce père qui l’a rejeté vingt-cinq ans plus tôt parce qu’il est homosexuel. Gabriel est alors partagé entre son rôle de fils, en rupture avec son père et son rôle d’infirmier en soins palliatifs qu’il exerce au quotidien. Pour l’aider à renouer le contact, j’ai souhaité redonner vie à des patients rencontrés au cours de mon parcours, imaginer une conversation avec eux pour les faire témoigner de leurs histoires. Les différents dialogues avec ces patients disparus viendront en écho avec ce que vivent Gabriel et son père mourant.

Pourquoi cette collecte ?

Comme tout projet, nous ne devons pas occulter l’aspect économique. En tant que jeune compagnie, notre trésorerie est actuellement basée sur des fonds propres. Et vous l’aurez compris, trouver des subventions est difficile pour un premier projet et notamment pour un seul en scène (les critères d’éligibilité étant stricts).

C’est pourquoi nous avons décidé de lancer cette collecte. Votre soutien nous permettra de créer et de jouer dans des conditions professionnelles et rassurantes. 

Comme nous le disions en préambule, c'est là que l'histoire commence. 

L’avantage, c’est que chacun de vos dons sera défiscalisé. En effet, le déduction fiscale est de 66% pour les particuliers et 60% pour les entreprises (un don de 10€ vous coûtera réellement 3,40€ ou 4€).

De quoi vous donner l’envie d'augmenter votre don, non ? 

A quoi sert l'argent collecté

Nous sommes une jeune compagnie et pour amener notre première création au festival off d'Avignon 2024 (au théâtre Le Castelet à 15h15 du 3 au 21 juillet 2024) dans des conditions les plus sereines, nous avons besoin de vous ! Ce grand festival de théâtre peut être une belle opportunité professionnelle mais aussi difficile financièrement.

Votre contribution, quelque soit son montant, nous servira à financer particulièrement la rémunération de l'équipe artistique et administrative. Les autres frais, détaillés plus bas, seront portés par la compagnie. 

En devenant donateur de ce projet, sachez que vous bénéficiez d'une réduction fiscale de 66% si vous êtes un particulier et de 60% si vous êtes une entreprise. 


Objectif de collecte

5 000,00 €

Montant Global

13 691,00 €

Dépenses

Désignation Montant

Location

Location théâtre 3 000,00 €
SOUS TOTAL 3 000,00 €

Logistique

Hébergement 1 054,00 €
Repas 1 000,00 €
Transport 50,00 €
SOUS TOTAL 2 104,00 €

Communication

Frais de communication (affiches, flyers) 550,00 €
Inscription catalogue du off 350,00 €
SOUS TOTAL 900,00 €

Salaires

Salaire comédien + charges 3 342,00 €
Rémunération régisseur 425,00 €
Chargée de diffusion + gestion billetterie 2 800,00 €
SOUS TOTAL 6 567,00 €

Autres frais

Droits voisins (SACEM) 120,00 €
Imprévus 5% 600,00 €
Frais de gestion Proarti 8% 400,00 €
SOUS TOTAL 1 120,00 €

TOTAL

TOTAL 13 691,00 €

Recettes

Désignation Montant

Apport

Apport compagnie 5 000,00 €
SOUS TOTAL 5 000,00 €

Billetterie

Billetterie (taxes déduites) 3 691,00 €
SOUS TOTAL 3 691,00 €

Proarti

Financement participatif proarti 5 000,00 €

TOTAL

TOTAL 13 691,00 €

Contreparties

De quoi nous encourager

pour 10,00 € et +

3 ARTINAUTES

Notre reconnaissance!

Un don de 10€ vous coûtera, après défiscalisation :

  • 3,4€ pour les particuliers
  • 4€ pour les entreprises

De quoi nous rendre heureux

pour 50,00 € et +

6 ARTINAUTES

Notre reconnaissance + une photo avec un mot de remerciement!

Un don de 50€ vous coûtera, après défiscalisation :

  • 17€ pour les particuliers
  • 20€ pour les entreprises

De quoi nous donner confiance

pour 100,00 € et +

5 ARTINAUTES

Notre reconnaissance + une photo avec un mot de remerciement + nos remerciements sur les réseaux!

Un don de 100€ vous coûtera, après défiscalisation :

  • 34€ pour les particuliers
  • 40€ pour les entreprises

De quoi nous rendre serein

pour 200,00 € et +

3 ARTINAUTES

Notre reconnaissance + une photo avec un mot de remerciement + nos remerciements sur les réseaux + une place offerte

Un don de 200€ vous coûtera, après défiscalisation :

  • 68€ pour les particuliers
  • 80€ pour les entreprises

De quoi nous faire rêver

pour 500,00 € et +

0 ARTINAUTES

Notre reconnaissance + une photo avec un mot de remerciement + nos remerciements sur les réseaux + deux places offertes!

Un don de 500€ vous coûtera, après défiscalisation :

  • 170€ pour les particuliers
  • 200€ pour les entreprises