Icon proarti

Solo Catastrophe, de Samuel Beckett : bienvenue à vos dons !
Etape de résidence au Centre Tour à plomb à Bruxelles

Collecte Réussie


| ARTS DE LA SCÈNE
| PRODUCTION, DIFFUSION

1 050,00 €

1 000,00 € demandés

12
Soutiennent
0
Recommandent
0
Suivent
105%

Présentation du projet

...

Amis spectateurs,

Après Jean Genet, la Cie Acqua Alta s'attaque à un autre écrivain majeur du XXème siècle : Samuel Beckett

Deux courtes pièces réunies en une seule forme !

Christophe Jaccard sera accompagné de deux comédiens, Alix Merle et Gilles Van Bunnen.

Conception scénique de Frédéric Rolland

Sortie de résidence le vendredi 13 et le samedi 14 décembre à 20 heures

au Centre culturel Tour à Plomb à Bruxelles

Solo représente un homme seul dans un crépuscule hors du temps. Il décrit son environnement : murs vides, objets disparus... La vie semble s'être arrêtée dans une faible lueur. ..;

.

..

Catastrophe montre le rapport entre un metteur en scène exigeant et son assistante soumise à ses directives. Lors d'une dernière répétition théâtrale, ils contemplent l'un et l'autre un comédien seul, debout face à eux, immobile sur scène. Ils s'appliquent à imposer leur marque à ce personnage dans l'aboutissement d'un processus théâtral. Cette pièce, dédiée à Vaclav Havel alors emprisonné en Tchécoslovaquie, met en scène la question de la toute puissance autoritaire et de la possibilité de résistance, notamment celle des artistes.

Solo et Catastrophe sont deux textes datant de 1982. Nous choisissons de présenter deux textes rares et inédits en Belgique qui, pour nous, s'articulent et se répondent de manière à constituer un ensemble signifiant. Les deux pièces sont centrées sur un homme debout et immobile, mais là où la densité de Solo tient dans sa forme en monologue, Catastrophe se concentre sur un personnage muet autour duquel évoluent deux autres personnages. Chez Beckett, les personnages semblent n'avoir plus que la parole comme preuve d'existence. En se raccrochant aux mots, ils comblent et mettent en évidence le vide. Notre volonté est de faire vivre au public cette expérience du temps au cours de laquelle l'être est face à lui-même.

A quoi sert l'argent collecté

Location de l'espace de représentation / résidence 1 semaine = 1000 euros

Rémunérations / cachets équipe artistique = 850 euros

Campagne de communication (affiches, flyers...) = 250


Montant de l'appel à dons

1 000,00 €

Montant Global

2 100,00 €

Dépenses

Désignation Montant

Campagne de communication

Flyers, invitations, affiches... 250,00 €
SOUS TOTAL 250,00 €

Cachets artistiques

Deux comédiens et un concepteur scénique 850,00 €
SOUS TOTAL 850,00 €

Location de l'espace de représentation

répétitions techniques + 2 dates de représentation 1 000,00 €
SOUS TOTAL 1 000,00 €

TOTAL

TOTAL 2 100,00 €

Recettes

Désignation Montant

Proarti

Financement participatif proarti 1 000,00 €

TOTAL

TOTAL 1 000,00 €

Suivez l'actualité du projet !

  • Nouvelle distribution

    Bienvenue à Gilles Van Bunnen qui reprend le rôle de M (metteur en scène) dans Catastrophe.
  • Première réunion / lecture

    Première rencontre avec l'équipe au complet. Première écoute collective du texte Catastrophe, de Samuel Beckett. "Quelle idée ! Qu'est-ce qu'il ne faut pas entendre ! Relever la tête ! Où nous crois-tu donc ? En Patagonie ? Relevé la tête ! Quelle idée ! (Un temps). Bon. On la tient notre catastrophe" (Catastrophe, Samuel Beckett, 1982, Editions de Minuit).

Contreparties

1 affiche du spectacle

pour 10,00 € et +

0 ARTINAUTES

1 affiche format A3 du spectacle

1 exemplaire du texte

pour 20,00 € et +

2 ARTINAUTES

1 exemplaire des deux pièces du spectacles, rassemblés dans le livre Catastrophe et autres dramaticules (Editions de Minuit)

1 invitation pour le spectacle

pour 50,00 € et +

7 ARTINAUTES

1 invitation pour 2 personnes pour assister au spectacle Solo Catastrophe / 13 et 14 décembre 2019 à 20 heures / Centre culturel Tour à Plomb à Bruxelles

1 atelier de théâtre : le corps social + 1 exemplaire du texte

pour 80,00 € et +

0 ARTINAUTES

1 inscription gratuite pour un atelier d'une journéeà Bruxelles + 1 livre Catastrophe et autres dramaticules (Editions de Minuit)

Qu'est-ce le corps social ?Un groupe de personnes mises en relation par le biais d'un contact et d'un engagement physique, corporel.

Je propose, pendant deux jours, d'organiser une rencontre, un temps d'échange avec un groupe de personnes (tout niveau et toute génération confondus).

Une série d'exercices sera présentée pour amener un groupe à se déplacer dans un espace et à repenser collectivement la place de notre «instrument corporel». Prendre l'espace théâtral comme un lieu de réappropriation de nos valeurs: qu'est-ce que le regard? Qu'est-ce que le contact? Qu'est-ce que le toucher? Prendre conscience du groupe, de sa place au sein de celui-ci et se concentrer sur les notions d'écoute, de rythme, d'énergie... Cette première étape consistera à former une cohésion entre les participants.

Cela nous amènera à un second temps, plus long, destiné à une préparation physique de chacun avant la prise en charge d'un texte (extrait issus des deux pièces de Samuel Beckett). Quel cheminement emprunte le comédien pour aller jusqu'au texte?

Cette proposition sera amenée pour tenter de «se conditionner» en tant que comédien, avant d'aborder le matériau du texte et de penser à la notion de «personnage». L'intention sera de partir de soi, de son quotidien (en tentant de capter son état présent) avant de penser un autre rapport au temps, à la respiration et à son partenaire. Et en venir à se poser ensemble la question "qu'est-ce que ce rapport à la scène engage de nous socialement ?"